# A la une :    #YuanMeng       #Calgary    #Reintroduction    #Livre    #PairiDaiza

 

28 juillet 2007 : Le territoire du panda s'agrandit :


Dans la réserve de Baishuijiang...

Les mesures de protection des pandas géants de Chine semblent porter leurs fruits, ces animaux devenus symboles des espèces menacées ayant étendu leur habitat dans des régions de l'ouest de la Chine, rapporte l'agence de presse officielle Chine nouvelle.

Des excréments de panda ont récemment été découverts dans des zones situées au-delà de son territoire connu, dans les forêts de bambous de la réserve naturelle de Baishuijiang, à la frontière entre les provinces de Gansu et du Sichuan.

"Ceci montre une croissance de l'habitat du panda géant, et probablement aussi de sa population", s'est réjoui Huang Huali, directeur-adjoint de cette réserve naturelle de 220.000 hectares, cité par Chine nouvelle.

Le dernier recensement des pandas géants a eu lieu entre 1999 et 2001. 103 pandas géants ont été dénombrés dans la réserve de Baishuijiang, la plus grande des 55 réserves de pandas géants de la Chine.


...et dans les Monts Qinling

L'habitat des pandas géants des Monts Qinling s'est agrandi et est de meilleure qualité. En effet, selon la dernière étude, leur habitat s'est étendu de 26 km à l'Est, de 39 km à l'Ouest et de 4 km au Nord et au Sud.

300 pandas géants sauvages environ vivent à Qinling.

"Actuellement, 71,7 % de leur habitat est sous protection dans les différentes réserves naturelles des Monts Qinling, qui couvrent environ 435 350 hectares" dit Zhou Lingguo du Département de la Conservation de l'Administration provinciale des Forêts du Shaanxi.

Les cinq corridors de Houzhenzi, Dashuping, Jiuchihe, Caiziping et Erlangba ont permis de reconnecter des populations de pandas fragmentées dans cette zone. Le nouveau corridor au-dessus du tunnel de Qinling, le long de la route nationale 108, a également contribué à relier les populations de pandas qui étaient séparées par la route.

Cette étude a été réalisée à l'aide de suivis et patrouilles en 2006 qui ont couvert 10 comtés et 19 réserves naturelles de Qinling.

Parallèlement, le WWF a encouragé des programmes alternatifs de survie chez les populations locales, afin d'assurer un développement durable de ces populations et ainsi diminuer leur impact sur le territoire du panda.