# A la une :    #YuanMeng       #TianBao    #Reintroduction    #kdoNOEL    #Ähtäri

 

30 mai 2007 : Décès de Xiang Xiang, le panda remis en liberté l'an dernier :

 

Un panda âgé de cinq ans, le premier à avoir été remis en liberté après être né en captivité et avoir été élevé en captivité, est décédé, rapporte jeudi l'agence de presse Chine nouvelle.

Le cadavre de Xiang Xiang a été retrouvé le 19 février sur un sol couvert de neige dans les forêts de la province de Sichuan, dans le sud-ouest de la Chine, précise l'agence. Il a survécu moins d'un an après avoir été entraîné pendant trois ans à survivre dans la nature.

Xiang Xiang, qui pourrait avoir fait une chute après avoir combattu des pandas sauvages pour de la nourriture ou un territoire, "souffrait de fractures des côtes et de blessures internes", ajoute l'agence, citant le centre de recherches sur le panda géant de Wolong.

Tout était parfait jusqu'au 22 décembre 2006, date à laquelle Xiang Xiang avait été retrouvé blessé. Il avait été envoyé au centre pour des traitements avant d'être relâché à nouveau une semaine plus tard. Il semblait retrouver une vie normale mais les signaux émis par le système de suivi dont il était équipé se sont brutalement interrompus le 8 janvier dernier.

Le long délai dans l'annonce de sa mort a été attribué à la nécessité de mener une enquête poussée sur ce décès, selon Chine nouvelle. "Nous sommes tous attristés pour Xiang Xiang, mais cela ne veut pas dire que le projet est un échec", a déclaré le chef du centre, Zhang Hemin, dans un entretien à l'agence. "Les leçons que nous avons tirées de ce qui est arrivé à Xiang Xiang nous permettront de nous adapter et d'améliorer le projet".

Selon Li Desheng, le député directeur du centre de Wolong, le cas de Xiang Xiang prouve que la communauté de pandas sauvages est réticente à accepter des mâles extérieurs.

"Nous avons choisi Xiang Xiang parce que nous pensions qu'il était un mâle fort et ainsi qu'il devrait avoir plus de chance de survie dans un environnement naturel difficile," ajoute Li. "Mais les autres pandas mâles ont clairement perçus Xiang Xiang comme une menace."

"La prochaine fois, nous choisirons un panda femelle," précise Li.

Tang Chuxiang, un vétérinaire de Wolong, explique que "nous devons donner aux pandas élevés en captivité plus d'entraînement à la survie, spécialement pour avoir une meilleure dextérité pour les combats et la défense".

Le panda avait été remis en liberté en avril 2006. Il a été entraîné pendant près de trois ans à survivre dans la nature. Il a ainsi appris à construire une tanière, à chercher de la nourriture et à marquer son territoire. Il était également capable de se défendre. Un système de localisation par GPS avait été attaché à son collier. Il a été enterré au pied d'une montagne, à environ 13km du centre de Wolong.

Fan Zhiyong, le directeur du programme "espèces" de la branche chinoise du WWF alerte les scientifiques de Wolong sur la nécessité d'être plus prudent dans la sélection du lieu où sont relâchés les pandas élevés en captivité. "L'aire où Xiang Xiang a été introduit est le territoire de plusieurs pandas et est également trop restreint. Peut-être que la prochaine fois, les scientifiques devraient choisir un lieu avec moins de pandas".

Avis plus nuancé, celui de Sybille Klenzendorf, la directrice du programme "espèces" au WWF, qui explique que les programmes comme celui de Wolong sont chers et aboutissent rarement à un succès. "C'est moins cher et plus facile d'investir dans la protection des habitats sauvages", ajoutant que le WWF travaille dans ce sens pour les pandas. Elle explique que "les grands mammifères sont très sophistiqués dans leurs stratégies de vie dans le milieu naturel". "Leur apprendre cela est presque impossible".

Klenzendorf explique que les programmes d'élevage en captivité sont utiles, spécialement pour éduquer et sensibiliser le public. Les ressources dédiées à la réintroduction devraient mieux être fléchées pour enrayer les menaces qui pèsent sur le panda. "La captivité ne sauvera pas le panda".

Depuis 2003, ce sont 12,3 millions de dollars qui ont été employées pour entraîner des pandas nés en captivité en vue de les relâcher dans le milieu sauvage.


A lire : 28 Avril 2006 : Xiang Xiang, le premier panda géant né en captivité et relâché dans la nature

 


Xiang Xiang, relâché le 28 avril 2006 dans la nature


Jérôme POUILLE / AP