# A la une :    #YuanMeng       #TianBao    #Reintroduction    #kdoNOEL    #Ähtäri

Actualités > 2015

 

Hua Jiao a été relâchée hier dans la réserve naturelle de Liziping et devient ainsi le 5ème panda né en captivité à être réintroduit dans le milieu naturel

Publié le : 20 novembre 2015  |  Auteur : Jérôme POUILLE  |  Sources : Xinhua, XinhuaComté de ShimianCCRCGP, CCRCGP, CCRCGPiPandaChinafeatures  |  Suite de : Hua Jiao et Hua Yan, deux femelles nées en captivité en 2013, seront prochainement relâchées dans le milieu naturel (17 septembre 2015)

 

Hua Jiao, une femelle née en captivité en 2013, a été relâchée hier après-midi (jeudi 19 novembre 2015) vers 16 heures dans la réserve naturelle de Liziping. Elle devient ainsi le cinquième panda né en captivité à être réintroduit dans le milieu naturel.

 

Réintroduction de Hua Jiao dans la réserve naturelle de Liziping, le jeudi 19 novembre 2015 - © iPanda

 

Le premier, le mâle Xiang Xiang, relâché le 28 avril 2006 dans la réserve naturelle de Wolong était mort en février 2007 faute d'avoir pu concurrencer les pandas sauvages pour la nourriture et son territoire. Le second, le mâle Tao Tao, né en captivité le 3 août 2010 a été réintroduit dans la réserve naturelle de Liziping le 11 octobre 2012. Zhang Xiang, une femelle née le 20 août 2011 a également été réintroduite à Liziping le 6 novembre 2013. Enfin, Xue Xue, une femelle née le 15 août 2012, a été lâchée dans la réserve de Liziping le 14 octobre 2014 mais elle a été retrouvée morte un peu plus d'un mois après, le 23 novembre 2014. A noter qu'en 2014 une autre femelle devait être réintroduite, il s'agissait de Xin Yuan, mais elle a été retrouvée morte dans l'enclos semi-naturel où elle vivait avec sa mère le 20 novembre 2014, quelques jours jours avant sa probable réintroduction.

Le 11 septembre dernier, des experts réunis à Dujiangyan s'étaient prononcés favorablement pour la réintroduction de Hua Jiao mais aussi d'une autre femelle Hua Yan, toutes deux nées en 2013 et intégrées au programme de formation dans l'optique d'une réintroduction. Ces deux femelles pandas étaient élevées depuis leur naissance par leurs mères dans des conditions semi-naturelles successivement dans les bases d'Hetaoping et de Tiantaishan du Centre chinois de recherches et de conservation du panda géant (China Conservation and Research Center for the Giant Panda). 

Hua Jiao est née le 6 juillet 2013 à la base d'Hetaoping où elle a été élevée par sa mère Cao Cao pendant plus de 21 mois dans des conditions proches de celles du milieu naturel. Elles ont rejoint toutes deux la base de Tiantaishan le 21 avril dernier, une autre base dédiée au programme de réintroduction et inaugurée récemment par le Centre chinois de recherches et de conservation du panda géant, pour terminer la formation de Hua Jiao à vivre dans des conditions semi-naturelles. A Tiantaishan, Hua Jiao et Cao Cao vivaient dans un enclos d'environ 1 km² (100 hectares) entre 2 500 et 3 100 mètres d'altitude.

Rappelons que Cao Cao est aussi la mère de Tao Tao, né le 3 août 2010 et réintroduit dans la réserve naturelle de Liziping le 11 octobre 2012. Elle s'était montrée irréprochable pour élever son petit et le former ainsi à vivre dans un environnement de plus en plus naturel.

Les parents de Hua Jiao, la femelle Cao Cao et le mâle Bai Yang, sont tous les deux issus du milieu naturel et les experts sont convaincus de l'expérience de Cao Cao pour avoir préparé au mieux sa petite Hua Jiao à sa vie autonome. Huang Yan, en charge du programme de réintroduction au Centre chinois de recherches et de conservation du panda géant justifie le décès de Xue Xue réintroduite l'an dernier par le fait que sa mère était née en captivité et donc qu'elle avait moins d'instinct sauvage pour élever sa petite. Cette raison de l'échec est bien entendu qu'une hypothèse et rappelons que le programme de réintroduction n'en est qu'à un stade expérimental permettant d'alimenter les connaissances scientifiques et d'enrichir le retour d'expérience sur le sujet tout récent de la réintroduction de pandas captifs dans le milieu naturel. De nombreuses questions restent en suspens notamment sur l’avenir à donner à ce programme de réintroduction : n’existe-t-il pas des risques pour les populations sauvages et si oui lesquels ? notamment en termes de transmission de parasites ou de maladies des individus captifs vers ceux sauvages ? quel est le risque pour les pandas réintroduits en cas de compétition avec des congénères sauvages pour le territoire ou l'accès à un partenaire ? les pandas réintroduits seront-ils capables de se reproduire avec des congénères sauvages ? ne doit-on pas plutôt réintroduire des pandas dans des habitats perdus mais que l’on souhaiterait voir reconquis par l’espèce ? est-il pertinent de ne réintroduire qu’un seul panda à la fois ? ou un groupe de pandas ?...

Hua Jiao a été capturée le mardi 17 novembre au matin, à 9h25, dans le site de Tiantaishan où elle vivait avec sa mère dans un enclos semi-naturel. Elle a été ensuite transférée dans le secteur de quarantaine de la base de Gengda implantée dans la réserve naturelle de Wolong. Le lendemain, mercredi 18 novembre, elle a subi un examen vétérinaire complet sous anesthésie pour vérifier que son état de santé était compatible avec une réintroduction. Les chercheurs en ont profité pour lui changer son collier GPS et radio-émetteur, fixé autour de son cou, qui leur permettra de suivre ses déplacements dans la nature par radio-pistage et données GPS. Ils lui ont également implanté une puce électronique sous la peau pour l'identifier sans risque d'erreur y compris dans plusieurs années. L'examen a montré qu'elle pesait 46 kilos et qu'elle était en parfaite santé.

 

Hua Jiao a été capturée le mardi 17 novembre 2015 en vue de sa réintroduction deux jours plus tard - © iPanda

 

Deux photos non datées de la jeune Hua Jiao, sur la seconde photo Cao Cao semble l'allaiter - © iPanda

 

Examen vétérinaire complet pour Hua Jiao à la veille de sa réintroduction dans la nature - © iPanda

 

Le jeudi 19 novembre 2015 au matin, Hua Jiao a été transportée par camion de la base de Gengda au site de réintroduction dans la réserve naturelle de Liziping. Parti à 6h le matin, le convoi a mis 6h pour parcourir les 300 kilomètres qui séparent Gengda de Liziping. M. Jia Jiansheng, directeur général adjoint du département de protection des espèces sauvages et de gestion des réserves naturelles du Ministère chinois des forêts (Department of Wild Fauna and Flora Conservation and Nature Reserve Management of the State Forestry Administration), M. Huang Jiandong, maire adjoint de la municipalité de Ya'an, et M. Zhang Hemin, directeur du Centre chinois de recherches et de conservation du panda géant et directeur de la réserve de Wolong, étaient tous trois présents à Liziping pour cet événement particulier.

 


Hua Jiao a parcouru environ 300 km par camion de la base de Gengda au site de réintroduction à Liziping
Jeudi 19 novembre 2015 - © iPanda

 


Hua Jiao est arrivée à Liziping et est transportée sur le site de réintroduction, le 19 novembre 2015 - © iPanda

 

Hua Jiao est relâchée dans le milieu naturel, et rejoint rapidement la forêt où elle disparaît.
Le jeudi 19 novembre 2015 marque le début de sa nouvelle vie dans le milieu naturel - © iPanda

 

Les informations diffusées n'évoquent pas le cas de Hua Yan, l'autre femelle qui devait être relâchée cette année. Hua Yan est née le 14 août 2013 à la base d'Hetaoping où elle a été élevée par sa mère Ye Ye (une femelle née en captivité, contrairement à Cao Cao qui est issue du milieu naturel). Ye Ye et sa fille Hua Yan avaient été transférées au site de Tiantaishan le 24 octobre 2014 dans un enclos de 100 hectares au-dessus de 2 500 mètres d'altitude. Sa réintroduction avait été évoquée lors du meeting de septembre dernier à Dujiangyan.

La réserve naturelle de Liziping possède les infrastructures et les équipes de chercheurs pour mener à bien les projets de réintroduction. La réserve naturelle de Liziping avait fait l'objet d'une évaluation scientifique en 2012 au regard de ses capacités à être un site adapté pouvant accueillir des réintroductions. Les experts avaient conclu qu'elle était très adaptée pour recevoir des pandas réintroduits. En effet, parmi les 6 grands monts habités par les pandas sauvages, le complexe formé par les Monts Xiaoxiangling et Daxiangling a un effectif très faible de pandas (61 pandas seulement selon le troisième recensement officiel dont les résultats ont été publiés en 2006 ; et 68 selon le quatrième recensement). Le troisième recensement avait montré que seuls 13 pandas vivaient dans la réserve de Liziping, de plus la compétition entre individus y est plutôt faible car la densité de pandas y est faible (0,042 panda par km² contre 0,125 panda par km² à Wolong par exemple). Ajouté à cela, cette réserve présente la particularité de se situer à la frontière entre les Monts Xiaoxiangling et les Monts Liangshan (eux aussi avec un faible effectif de pandas sauvages, 124 selon le quatrième recensement) et elle remplit ainsi un rôle de corridor (couloir écologique) entre ces deux grands habitats du panda. C'est d'ailleurs cette réserve qui a été choisie pour la réintroduction de Tao Tao en 2012, Zhang Xiang en 2013, et Xue Xue en 2014.

Lu Xin, secourue en mars 2009 dans les Monts Qionglai, avait été relâchée une fois soignée, un mois plus tard, dans cette réserve pour renforcer les effectifs dans cette zone géographique stratégique. Depuis, Lu Xin est devenue mère comme l'ont démontré récemment les photographies des appareils à déclenchement infrarouge installés dans la réserve.

 

A lire : Les actualités précédentes consacrées à Hua Jiao et Hua Yan :

        > Hua Jiao et Hua Yan, deux femelles nées en captivité en 2013, seront prochainement relâchées dans le milieu naturel (17 septembre 2015)

        > Hua Rong, Hua Mei, Hua Yan et Ye Ye, inclus au programme de réintroduction, ont quitté Hetaoping pour rejoindre un nouveau site à Tiantaishan (4 novembre 2014)

        > 14 octobre 2013 : Quelques autres naissances cet été au centre chinois de recherches et de conservation du panda géant

        > 7 juillet 2013 : Cao Cao donne naissance à des jumeaux à la base d'Hetaoping

 

A lire : Les dernières actualités en lien avec le programme de réintroduction mené par le Centre chinois de recherches et de conservation du panda géant : 

        > Xue Xue, née en captivité, a été réintroduite ce matin dans la réserve naturelle de Liziping (14 octobre 2014)

        > Deux autres pandas nés en captivité devraient être réintroduits très prochainement dans le milieu naturel (4 septembre 2014)

        > Le centre chinois de recherches et de conservation du panda géant inaugure une nouvelle base à Huaying pour son programme de réintroduction (25 août 2014)

        > Zhang Xiang, réintroduite dans le milieu naturel en novembre dernier, se porte bien (24 avril 2014)

        > 6 novembre 2013 : Réintroduction de Zhang Xiang ce matin dans la réserve de Liziping

        > 31 octobre 2013 : Tao Tao, réintroduit l'an dernier, aperçu et examiné in situ

        > 15 octobre 2013 : Une année de milieu naturel pour Tao Tao, réintroduit l'an dernier

        > 15 juin 2013 : Des nouvelles de Tao Tao, réintroduit en octobre dernier dans la réserve naturelle de Liziping

        > 7 février 2013 : Tao Tao, réintroduit en octobre dernier dans le milieu naturel, s'est bien adapté

        > 11 octobre 2012 : Tao Tao a été réintroduit ce matin dans le milieu naturel, dans la réserve de Liziping

        > 21 février 2012 : La réserve naturelle de Liziping semble adaptée pour accueillir des réintroductions futures

 

Pour en savoir plus :

        > La réintroduction, le but ultime des programmes d'élevage en captivité : Toutes les informations sur les différents programmes de réintroduction passés et actuels

        > La réserve naturelle de Liziping

        > Les réserves naturelles pour protéger l'habitat du panda : Fin 2009, la Chine compte 67 réserves naturelles pour la protection des populations sauvages de pandas

        > Répartition : Les pandas des Monts Xiaoxiangling, dans la province du Sichuan