# A la une :    #YuanMeng       #Naissances2018    #Reintroduction    #Livre    #PairiDaiza

Actualités > 2018

 

La société civile à l'initiative d'un projet de protection d'un corridor dans le comté de Yangxian (province du Shaanxi)

Publié le : 27 mars 2018  |  Mis à jour le : 19 avril 2018  |  Auteur : Jérôme POUILLE  |  Sources : Comté de Yangxian, Shanshui conservation center, Shanshui conservation center, Shanshui conservation center

Localisation : Carte de localisation des pandas sauvages aperçus ou capturés : Rechercher dans le menu de gauche : Sichuan province > Maopingzhen (茅坪镇)

 

La construction d'une civilisation plus écologique passe inévitablement par les initiatives des peuples et de la société civile dans son ensemble. La conservation du panda géant et de son habitat, amplement sous pilotage du Gouvernement chinois, qui bien sûr a compris depuis longtemps qu'elle ne pouvait être menée en opposition aux populations locales qui vivent au plus près de cet habitat, s'ouvre progressivement à cette société civile.

D'ailleurs, le vaste projet de parc national, qui regrouperait plusieurs réserves naturelles existantes, voulu par le Gouvernement chinois, prévoit un ambitieux programme de développement durable des communautés locales, piler incontournable de la conservation des espèces. On parle de projets intégrés de conservation et de développement.

Déjà en 2012, l'ancienne forêt d'Etat de Laohegou, dans le comté de Pingwu (province du Sichuan), a été acquise pour une durée de 50 ans par le partenaire chinois « Sichuan Nature Conservation Foundation » de l'ONG américaine « The Nature Conservancy » qui a souhaité développer sur ce territoire de 11 000 hectares un modèle de conservation connu sous le nom de « Land Trust Reserve » (réserve de terres fiduciaire). Ce qui est devenu aujourd'hui la réserve naturelle de Laohegou (老河沟自然保护区) est une réserve naturelle au statut particulier, un statut quasi privé, qui protège un mixte d'anciennes forêts exploitées, de terres collectives gérées par les communautés locales et de forêts originelles.

Autre comté, autre province, autre ONG, autre exemple, toujours en lien avec la conservation du panda géant. L'association chinoise « Shanshui conservation center » est une ONG engagée dans l'incitation à la participation des communautés locales et de la société civile dans des projets de protection de la nature et elle a été fondée par la scientifique Lü Zhi qui a longtemps étudié aux côtés de Pan Wenshi les pandas sauvages dans les monts Qinling. Fin 2017, cette ONG a été à l'initiative de l'établissement d'un centre de protection de la nature du bassin de la rivière Zuoxi (Zuoxihe 左溪河) en partenariat avec les communautés de villageois de Chaoyang (朝阳村) et la commune de Maopingzhen (茅坪镇) dans le comté de Yangxian, dans la province du Shaanxi.

La partie nord du comté de Yangxian abrite selon les données du 3ème recensement des pandas géants et de leur habitat, mené de 1999 à 2003, 15,39% de l'habitat des pandas des monts Qinling, l'un des six grands monts habités par les derniers pandas sauvages. Toujours selon le même recensement, 58 pandas y sont dénombrés.

Ce centre de protection de la nature du bassin de la rivière Zuoxi (左溪河流域自然保护中心) (ou rivière Jiuchihe) est le premier centre privé du genre dans le comté de Yangxian et a été inauguré le 14 décembre dernier. Il a bénéficié de l'appui des communautés locales, du bureau des forêts du comté et du bureau des affaires civiles du comté, et constitue un modèle innovant de gestion par les communautés. Il vise à améliorer l'efficacité de la conservation de la diversité biologique dans les bassins versants, l'utilisation rationnelle des ressources naturelles, la réduction de la pauvreté, une meilleure protection des ressources naturelles du corridor du bassin de la rivière Jiuchihe (corridor notamment utilisé par les pandas géants) et le développement durable des activités apicoles et éco-touristiques.

 

Les communautés locales sont parties prenantes de la connaissance et la préservation
de l'environnement autour de leurs villages - © Shanshui

 

La commune de Maopingzhen se situe à la pointe sud de l'habitat du panda géant dans le comté de Yangxian et l'enjeu est notamment de transformer des habitats potentiels en habitats appropriés et utilisés par le panda géant et d'autres espèces.

Par ailleurs, selon les données du quatrième recensement mené de 2011 à 2014, seul 56,14% de l'habitat des pandas dans la province du Shaanxi est inclus dans le système actuel de réserves naturelles. Afin d'inclure des habitats vulnérables dans un système de protection, la gestion d'espaces naturels par des communautés est une piste intéressante et innovante où les locaux sont partie prenante de l'effort de conservation des écosystèmes. Les mécanismes de gestion associés sont inédits et porteurs d'espoir.

Les communautés de villageois de Chaoyang sont bordées par la réserve naturelle de Changqing, et sont une sorte d'enclave non protégée à ce jour mais constituant un corridor capital ; en témoignent les observations fréquentes par les villageois de pandas sauvages et autres habitants des forêts, tel le takin.

La dorénavant dénommée réserve naturelle Chaoyangcun du bassin versant de la rivière Zuoxi (朝阳村左溪河流域自然保护小区) inclut 1 720 hectares de terrains boisés et 10 kilomètres de cours d'eau au plus près de la zone centrale de la réserve de Changqing. A terme, l'objectif est d'agrandir la réserve nouvellement établie vers le sud.

 

en jaune : l'aire centrale de la réserve naturelle de Changqing
en vert : la zone tampon de la réserve naturelle de Changqing
en rose : la zone expérimentale de la réserve naturelle de Changqing
朝阳村 : Chaoyangcun
茅坪保护站 : Station de protection de Maoping
Le corridor de Jiuchihe apparaît en rouge pointillé et fait le lien entre

les pointes sud-ouest et sud-est de la réserve de Changqing
© Shanshui

 

L'ONG Shanshui a réuni 55 429 yuans pour financer le matériel nécessaire aux patrouilles, auxquels se sont ajoutés 50 000 yuans provenant de partenaires. Ont notamment été achetées des caméras à déclenchement infrarouge pour mieux connaître la biodiversité du corridor.

 

Les 10 et 11 janvier derniers, les appareils à déclenchement infrarouge installés dans
le secteur de Chaoyang ont photographié des pandas sauvages - © Shanshui

 

Crottes de pandas géants collectées lors d'une patrouille terrain des 25 et 26 décembre 2017 - © Shanshui

 

Des takins (Budorcas taxicolor) photographiés le 8 février 2018 dans le secteur de Chaoyang - © Shanshui

 

Des martres à gorge jaune (Martes flavigula) photographiées le 12 janvier 2018 dans le secteur de Chaoyang - © Shanshui

 

Un sanglier (Sus scrofa) photographié le 6 mars 2018 dans le secteur de Chaoyang - © Shanshui

 

Un faisan doré (Chrysolophus pictus) photographié le 13 février 2018 dans le secteur de Chaoyang - © Shanshui

 

Un rhinopithèque de Roxellane (Rhinopithecus roxellanae) photographié le 22 mars 2018 dans le secteur de Chaoyang - © Shanshui

 

La réserve naturelle nationale de Changqing (长青国家级自然保护区) a été établie en 1995, peu après le moratoire sur la déforestation décidé en juillet 1994 par le gouvernement central dans le secteur de Xinglongling des monts Qinling, dans la province du Shaanxi. Ce moratoire a été réclamé par Pan Wenshi, qui a étudié les pandas sauvages dans leur aire centrale des monts Qinling pendant plus de 15 ans. Le moratoire sur la déforestation a été étendu à l'ensemble des monts Qinling l'été 1999.

La réserve de Changqing protège aujourd'hui un territoire de 29 906 hectares dans le comté de Yangxian, dans la province du Shaanxi. Elle est adjacente à l'Est avec la réserve naturelle de Foping, au Nord-Est avec celle de Laoxiancheng, au Nord avec celle de Huangbaiyuan et à l'Ouest avec celle de Banqiao. Au Nord-Ouest elle est connectée avec le corridor d'Erlangba et au sud avec celui de Jiuchihe.

Le point culminant de la réserve est le mont Xinglonglingliang (3 071 mètres d'altitude) et le point le plus bas est la station de protection de Maoping (800 mètres d'altitude). L'aire centrale fait 11 000 hectares, l'aire tampon 3 409 hectares et l'aire expérimentale 15 497 hectares.

La réserve est traversée par deux cours d'eau principaux : la rivière Youshui et la rivière Xushui. La première prend sa source à Xinlongling au nord de la réserve et coule du nord au sud sur 47,5 km dans la réserve et collecte un bassin versant de 280,55 km². La seconde collecte un bassin versant de 18,51 km².

En dessous de 900 mètres d'altitude, le climat est de type subtropical, entre 900 et 1 400 mètres il est de type tempéré / chaud, entre 1 400 et 2 300 mètres il est tempéré, et au-dessus de 2 300 mètres, il s'agit de la zone climatique tempérée froide. La température moyenne annuelle est de 11,7°C et les précipitations annuelles comprises entre 813,9 et 1044 mm.

La réserve présente une diversité spécifique importante. Au moins 1 615 espèces de plantes supérieures sont dénombrées, 636 espèces d'insectes, 18 espèces de poissons, 8 espèces d'amphibiens, 20 espèces de reptiles, 202 espèces d'oiseaux et 63 espèces de mammifères pour un total d'au moins 311 espèces de vertébrés.

Parmi les principales espèces qui trouvent leur habitat dans cette réserve et notamment celles qui sont protégées par la législation chinoise, citons outre le panda géant, le takin (Budorcas taxicolor), le rhinopithèque de Roxellane (Rhinopithecus roxellanae), l'ibis nippon (Nipponia nippon), l'aigle royal (Aquila chrysaetos), le cerf porte-musc des forêts (Moschus berezovskii), l'ours noir d'Asie (Ursus thibetanus), la panthère longibande ou panthère nébuleuse (Neofelis nebulosa), l'élaphode (un cervidé) (Elaphodus cephalophus), la salamandre géante de Chine (Andrias davidianus), l'ithagine ensanglantée (Ithaginis cruentus) ou encore le tragopan de Temminck (Tragopan temminckii).

D'après les données du 3ème recensement national des pandas géants et de leur habitat qui a eu lieu entre 1999 et 2003, la quasi-totalité de la réserve (29 600 hectares) est habitée par les pandas géants. Cet habitat représente 8,47% de l'habitat des pandas géants dans les monts Qinling. Toujours selon les mêmes données, 52 pandas géants sont dénombrés dans la réserve de Changqing, soient 18,91% des 275 pandas qui vivent dans les monts Qinling.

Toujours selon le 3ème recensement, 58 pandas vivent dans le comté de Yangxian, soit 21,09% de l'effectif de pandas dans les monts Qinling. 54 328 hectares dans le comté de Yangxian sont considérés comme habitat du panda. A ces 54 328 hectares s'ajoutent 24 804 hectares supplémentaires qualifiés d'habitat potentiel du panda.

Les données du 4ème recensement mené de 2011 à 2014 n'ont pas été publiées ni à l'échelle de la réserve de Changqing ni pour le comté de Yangxian.

 

A lire :

        Un panda sauvage observé dans le secteur touristique d'Huayang, près de la réserve naturelle de Changqing (25 avril 2017)

        > Un panda en difficulté secouru dans la ville de Huayangzhen, près de la réserve naturelle de Changqing, dans les Monts Qinling (31 mars 2014)

 

Pour en savoir plus :

        > Répartition : Les pandas des monts Qinling, dans la province du Shaanxi

        > Les réserves naturelles pour protéger l'habitat du panda : Fin 2009, la Chine compte 67 réserves naturelles pour la protection des populations sauvages de pandas

        > La réserve naturelle de Changqing

        > Liste des réserves naturelles de l'habitat du panda (PDF)