Vous accédez dorénavant à ce site via l'adresse www.panda.fr - Mettez à jour vos favoris, merci de votre fidélité - Jérôme

Monts Qionglai

Province du Sichuan > Comté de Baoxing

 

Réserve naturelle nationale de Fengtongzhai

 

La réserve naturelle de Fengtongzhai est une réserve nationale du comté de Baoxing, dans la province du Sichuan. Elle est située sur le versant ouest des Monts Qionglai, un des 6 grands Monts habités par les pandas sauvages. Elle a été établie en 1975 et couvre aujourd'hui 39 039 hectares. Cette réserve est adjacente aux réserves naturelles de Wolong, de Heishuihe et de Labahe. La partie nord de la réserve culmine à une altitude d'environ 4000 m et la partie sud est comprise de 1000 à 4000 mètres d'altitude. Le point le plus haut est la pointe d'Ershisidanghai, dans la partie nord de la réserve, qui culmine à 4896 mètres d'altitude. Cette réserve est parcourue par la rivière Donghe.

Les températures moyennes annuelles sont comprises entre 5,9 et 7,2°C et les précipitations annuelles entre 700 et 1300 mm.

La végétation est étagée des altitudes les plus faibles vers celles les plus élevées selon le schéma suivant : forêts de feuillus à feuilles persistantes (900-1500 mètres), forêts mixtes de feuillus à feuilles persistantes et de feuillus à feuilles caduques (1500-2000 mètres), forêts mixtes de feuillus et de conifères (2000-2900 mètres), forêts de conifères subalpins (2900-3500 mètres), prairies arbustives alpines et végétation de pelouses alpines (au dessus de 3500 mètres).

La réserve naturelle de Fengtongzhai comprend 429 espèces de plantes supérieures et 388 espèces de vertébrés (dont 7 espèces de poissons, 14 d'amphibiens, 19 de reptiles, 280 d'oiseaux et 68 de mammifères). Les principales espèces protégées retrouvées sont le panda géant, le rhinopithèque de Roxellane, le léopard, le léopard des neiges, la panthère nébuleuse ou longibande, le takin, le cerf de Thorold ou cerf au museau blanc (Cervus albirostris), la gélinotte de Severtzov (Tetrastes sewerzowi), le lophophore de Lhuys (Lophophorus lhuysii), l'arbre aux mouchoirs (Davidia involucrata), l'arbre caramel (Cercidiphyllum japonicum), le tétracentron de Chine (Tetracentron sinense) ou encore le mélèze hongshan du Sichuan (Larix mastersiana).

Selon le dernier recensement des pandas géants qui a eu lieu entre 1999 et 2001 et dont les résultats ont été publiés en 2004, 79,24% de la réserve est habité par un effectif 38 pandas ; tandis que 143 pandas vivent dans le comté de Baoxing.

 


Le centre de sauvetage des pandas sauvages au cœur de la réserve naturelle de Fengtongzhai

 


Paysage de la réserve naturelle de Fengtongzhai

 


Forêt de bambous dans la réserve de Fengtongzhai

 

Un panda sauvage a été observé le 13 avril 2010 par des villageois du village de Ziyun, dans cette réserve. Un villageois, alerté par les aboiements de son chien, l'a trouvé vers 18 heures dans un sapin, à environ 10 mètres de hauteur, et seulement 50 mètres de son domicile. Il en a immédiatement informé les autorités concernées et les fonctionnaires de la réserve naturelle de Fengtongzhai se sont rendus sur place. Ils ont indiqué qu'il s'agissait d'un panda sub-adulte en bonne santé, pesant environ 80 kg, et avec un pelage brillant. A environ 00h30 le 14 avril, le panda est descendu de son arbre et est retourné dans les montagnes.

 


Le panda observé le 13 avril 2010, éclairé par les torches du personnel de la réserve de Fengtongzhai (© CCTV)

 

Déjà en 2009, un panda sauvage s'était réfugié dans une grotte du village de Ziyun et avait été retrouvé par des villageois. Le 23 juin 2009 à 18h, l'administration de la réserve naturelle de Fengtongzhai a reçu un rapport de la station de Zhongba indiquant qu'un panda suspecté d'être malade ou affamé avait été repéré dans le village de Ziyun (ville de Lingguan). Les membres de la station ont observé et protégé le panda le temps qu'une équipe de secours se rende sur les lieux. En fait, le panda s'avérait être un adulte fort et en bonne santé, avec une fourrure brillante, pesant à peu près 100 kg. Il s'était réfugié dans une grotte et semblait très fatigué. L'équipe a donné au panda des pousses de bambous et l'a observé durant la nuit. Le lendemain matin, vers 6h, après une nuit de repos, le panda est sorti de la grotte et a repris son chemin dans la montagne.

 

 
Observation d'un panda sauvage dans une grotte du village de Ziyun, le 23 juin 2009, dans la réserve naturelle de Fengtonzhai

  

Yanjingping, un village adjacent à la réserve naturelle de Fengtongzhai a été visité à plusieurs reprises par des pandas sauvages. Ci-dessous deux récits de ces visites, en 2010 et 2011, à proximité de la maison de Yang Kaixiang, une habitante de ce village.

Le 8 juin 2010, à environ 21 heures, Yang Kaixiang, une habitante du village de Yanjingping situé dans le comté de Baoxing (province du Sichuan, Monts Qionglai), a vu un panda sauvage qui se nourrissait de pousses de bambous dans le bosquet de bambous derrière sa maison. Ce même panda était déjà venu à plusieurs reprises dans les bambous à proximité de sa maison et de celles de ses voisins. Quelques jours avant, soit la nuit du 3 juin 2010, un reporter du Ya'an Daily s'était rendu chez Yang Kaixiang avec Gao Huakang, un expert du bureau des forêts du comté de Baoxing, pour tenter de photographier l'animal. Yang Kaixiang, âgée de 45 ans, a indiqué aux deux hommes que ce panda venait chaque année manger des bambous dans ce bosquet. Ce mois de juin 2010, le temps a alterné entre soleil et pluie et le panda semblait sensible à la météo : quand il fait beau il vient plus tard dans la journée alors que quand il pleut il vient plus tôt. "Hier il pleuvait et le panda est venu plus tôt que les jours qui précédaient" a témoigné Yang. Dans les forêts de bambous à proximité de la maison de Yang, ils ont observé des restes de pousses de bambous et des crottes. Cependant, cette nuit là, le panda ne s'est pas montré. Le 8 juin 2010, juste après 21 heures, Gao Huakang a reçu un appel de Yang Kaixiang qui lui annonçait que le panda était revenu. Gao Huakang s'est alors rendu immédiatement au village pour tenter d'observer l'animal. Se déplaçant lentement et sans bruit, ils finissent par entendre du bruit dans le bosquet de bambous. "Là-bas, là-bas" chuchota Yang. Gao a alors allumé sa torche et ils ont trouvé le panda qui mangeait les pousses de bambou, tout à fait indifférent à la lumière. Selon Gao Huakang, le panda était âgé d'environ 7-8 ans et pesait environ 100 kg. "A en juger par ses prises de nourriture, ses mouvements, et ses restes (crottes), il est en bonne santé et ne souffre pas de maladies ou de faim," a déclaré Gao. Yang a déclaré qu'elle n'avait jamais chassé l'animal et qu'elle était heureuse de le voir manger à proximité de chez elle.

 


Le panda sauvage photographié par Gao Huakang le 8 juin 2010

 

Dans la soirée du 31 mai 2011, Yang Kaixiang, la même habitante du village de Yanjingping, a entendu un bruit à proximité de sa maison alors qu'elle regardait la télévision. A l'aide de sa lampe, elle a pu voir clairement un panda géant en train de se nourrir de pousses de bambous dans le bosquet de bambous derrière sa maison. Elle a alors immédiatement signalé cette observation aux autorités de la réserve naturelle de Fengtongzhai, réserve adjacente au village de Yanjingping. Les fonctionnaires de la réserve sont arrivés dans la nuit, ont vérifié les excréments et ont même pu observer l'animal se nourrir dans le fourré. Le grand panda était si détendu qu'il s'est même endormi soudainement alors qu'il mangeait. L'après-midi du 7 juin 2011, un panda a de nouveau été vu à proximité de l'habitation de Yang. Malgré que le panda avait quitté les lieux à l'arrivée des autorités de la réserve, le personnel de la réserve pense qu'il s'agissait du même panda que le 31 mai à en juger par les photos prises par les villageois ainsi que par les crottes et d'autres signes que l'animal a laissé. Le panda pesait environ 75 kg et semblait être un adulte en bonne santé. "Les pandas ont commencé à venir dans le bosquet de bambous derrière notre maison il y a 10 ans et ils sont venus plus fréquemment ces dernières années", a déclaré Yang Kaixiang. Elle a ajouté que cette année (2011) ils venaient autour de sa maison surtout la nuit et depuis mi-mai, dès lors que les nouvelles pousses de bambous riches en protéines, dont sont friands les pandas, étaient apparues.

Les grands pandas sauvages qui visitent des villages à l'intérieur et à proximité de la réserve naturelle de Fengtongzhai ne sont pas un fait inhabituel selon un responsable de la réserve. Au cours de ces dernières années, la plupart des pandas qui visitent les fourrés de bambous autour de la maison de Yang ont été aperçus durant la saison des nouvelles pousses de bambous (dès le mois de mai), bien que certains aient également été vus en hiver.

 


Le panda aperçu le 31 mai 2011 derrière la maison de Yang Kaixiang (photo de Zuo Lin).
Il y a un bosquet de bambous d'environ 1 hectare autour des maisons de Yang et ses voisins.

 

Pour en savoir plus :

        > Un panda sauvage aperçu dans la forêt de Jiajinshan dans le comté de Baoxing (24 juin 2016)

        > Un panda sauvage blessé secouru dans le comté de Baoxing succombe à ses blessures (10 mai 2016)

        > Un panda sauvage malade secouru près de la réserve naturelle de Fengtongzhai, dans le comté de Baoxing (8 décembre 2015)

        > Un panda sauvage curieux retrouvé au milieu de ruches chez un apiculteur du comté de Baoxing (16 septembre 2015)

        > Un panda sauvage secouru dans le comté de Baoxing, près de la réserve naturelle de Fengtongzhai (26 août 2015)

        > Un panda sauvage aperçu dans le comté de Baoxing, à proximité de la réserve naturelle de Fengtongzhai (3 février 2015)

        > 4 mars 2013 : Deux pandas sauvages aperçus près de villages, des témoignages du défi de la présence de l'homme dans l'habitat du panda

        > 22 février 2012 : Sauvetage d'un panda sauvage à Fengtongzhai, le second en l'espace de deux mois

        > 4 janvier 2012 : Sauvetage d'un grand panda malade dans la réserve naturelle de Fengtongzhai

        > 22 septembre 2011 : Une étrange surprise pour une habitante du village de Zhonggang dans le comté de Baoxing (Sichuan)

        > 8 août 2011 : Un village adjacent à la réserve naturelle de Fengtongzhai visité à plusieurs reprises par des pandas sauvages

        > 19 juillet 2010 : Un panda sauvage aperçu à proximité de la centrale hydroélectrique de Qiaoqi

        > 24 juin 2010 : Un panda sauvage visite à plusieurs reprises un village du comté de Baoxing dans le Sichuan

        > 22 avril 2010 : Observation d'un panda sauvage dans la réserve naturelle de Fengtongzhai

        > 8 février 2010 : Deux pandas sauvages rencontrés, un dans les Monts Qionglai, l'autre dans les Monts Liangshan

        > 23 juin 2009 : Un panda sauvage aperçu dans la réserve naturelle de Fengtongzhai

  

 

 

 

J'ai eu l'opportunité de passer deux jours dans la réserve naturelle nationale de Fengtongzhai (mardi 31 mars après-midi, mercredi 1er avril et jeudi 2 avril matin, 2015). J'ai été accueilli par Monsieur Deng, responsable de la station de conservation de Fengtong, implantée dans le village du même nom à une altitude de 1 600 mètres.

 

La station de conservation de Fengtong de la réserve naturelle de Fengtongzhai - 31 mars (1ère photo) et 1er avril (2nde photo) 2015 - © Jérôme POUILLE

 

Depuis le séisme du 20 avril 2013, plus grave encore à Baoxing que celui du 12 mai 2008, l'administration de la réserve ne se situe plus dans le village de Fengtong, mais dans le village de Moupin, proche de Baoxing. Environ 55 personnes travaillent pour la réserve dont environ 35 spécialement sur le terrain (gardes et patrouilleurs).

Cette même station de Fengtong, qui comportait quelques enclos pour héberger des pandas géants trouvés malades ou blessés dans le milieu naturel, n'a plus le droit d'héberger aucun panda géant. Des pandas roux ont pris la place dans les enclos ainsi laissés vides.

 


Enclos où étaient hébergés quelques pandas sauvages blessés ou malades ; aujourd'hui des pandas roux ont pris leur place
31 mars 2015 - © Jérôme POUILLE

 

Au total, la réserve compte 6 stations de protection (Linagan, Mintze, Dengchigou, Moupin, Fengtong, ?). A noter que plusieurs de ces stations ont été fortement endommagées par le tremblement de terre du 20 avril 2013.

La station de conservation de Dengchigou est en cours de reconstruction. Elle se situe un peu plus haut que l'église de Dengchigou et j'ai eu l'occasion de la visiter le lundi 30 mars 2015. A noter qu'elle comportera des enclos pour accueillir des pandas et d'après les informations de Monsieur Sun Qian, il est probable que deux pandas du Centre chinois de recherches et de conservation du panda géant (China Conservation and Research Center for the Giant Panda) soient prochainement hébergés dans cette nouvelle station proche du site touristique et emblématique de l'église de Dengchigou.

 


La future station de conservation de Dengchigou de la réserve naturelle de Fengtongzhai
Sur la première photo, de gauche à droite : Luo Weixiao, Ling, J. Pouille, Sun Qian, Miaini, Père Chen
Seconde et troisième photos : enclos intérieur et extérieur
30 mars 2015 - © Jérôme POUILLE

 

D'après Monsieur Deng, l'habitat du panda géant a été endommagé au sein de la réserve de Fengtongzhai consécutivement aux deux tremblements de terre successifs de 2008 et 2013 mais aucun panda mort n'a été retrouvé. Par contre, il note d'une part une augmentation du nombre d'observations de pandas sauvages dans les villages de la vallée et d'autre part que les pandas sont actifs à des altitudes un peu plus faibles qu'auparavant.

Dans cette réserve, les pandas vivent principalement entre 2 100 et 2 500 mètres d'altitude.

Même si bien sûr la réserve naturelle n'était pas établie à l'époque de David, il est probable que les pandas dont il est fait l'acquisition ait été trouvé et abattu dans ce qui est maintenant le territoire de la réserve.

Le mardi 31 mars après-midi, nous avons pu randonner dans la vallée de Dashuigou, la vallée la plus proche de la station de Fengtong, avec un garde de la réserve, Monsieur Sun. Nous avons pu atteindre l'emplacement d'un appareil photo à déclenchement infrarouge dirigé vers la rivière où plusieurs animaux viennent boire. Mais l'altitude de ce dernier ne correspond pas à l'habitat du panda et ce sont ainsi d'autres animaux qui sont visés. L'objectif de l'après-midi était également de comprendre l'effet des tremblements de terre, qui se traduisent principalement par des glissements de terrain. Des travaux de replantation de pieds de bambous sont d'ailleurs toujours en cours comme nous avons pu le constater.

 


Appareil photo à déclenchement infrarouge implanté dans la vallée de Dashuigou - 31 mars 2015 - © Jérôme POUILLE

 

Vues sur et de la vallée de Dashuigou - 31 mars 2015 - © Jérôme POUILLE

 


Glissement de terrain dans la vallée de Dashuigou consécutif au séisme du 20 avril 2013
31 mars 2015 - © Jérôme POUILLE

 


Pied de bambou récemment replanté dans le cadre d'un programme post-séisme - 31 mars 2015 - © Jérôme POUILLE

 

Le mercredi 1er avril, nous avons randonné dans la vallée de Guobayan, accompagnés de Monsieur Deng et deux autres gardes de la réserve. L'objectif était d'atteindre l'habitat du panda. Cette vallée se situe dans la partie nord de la réserve de Fengtongzhai et n'est pas très éloignée à vol d'oiseau de sa voisine la réserve naturelle de Wolong. Là également, des pieds de bambous sont replantés par l'homme dans la partie basse de la vallée. Nous sommes montés aux altitudes généralement occupées par les pandas sauvages et nous avons eu la chance incroyable d'apercevoir un panda sauvage, apparemment un adulte. Il mangeait mais s'est déplacé lorsqu'il nous a vu (et entendu), nous a regardé puis a grimpé dans le massif de bambous. Nous avons pu examiner le site où il se nourrissait et bien sûr nous avons pu trouver des pousses fraîches de bambous coupées. Nous avons poursuivi notre route plus en altitude pour voir d'autres aspects de l'habitat naturel du panda géant. Nous avons pu voir des sites anciens où des pandas s'étaient nourris, des empreintes de pattes, et des crottes plus ou moins fraîches. Nous avons également récupéré deux appareils photos à déclenchement infrarouge. Enfin, nous avons également pu constater que plusieurs chevaux divaguent en liberté dans la réserve. Ils appartiennent à des minorités tibétaines mais nos gardes semblent affirmer qu'ils ne dérangent pas les pandas sauvages. A noter qu'une étude dans la réserve naturelle de Wolong avait montré que la multiplication des chevaux dans cette réserve, acquis par les agriculteurs mais laissés en semi-liberté dans les forêts, rentrait en concurrence avec le panda notamment pour la sélection de l'habitat et également de la nourriture (bambous).

 


Des trous ont également été creusés dans la vallée de Guobayan pour y replanter des pieds de bambous - 1er avril 2015 - © Jérôme POUILLE

 

Paysages de la vallée de Guobayan - 1er avril 2015 - © Jérôme POUILLE

 

Sous-bois de bambous dans l'habitat du panda géant, vallée de Guobayan - 1er avril 2015 - © Jérôme POUILLE

 

Le site où nous avons aperçu un panda sauvage, les tiges de bambous viennent fraîchement d'être coupées et mangées par ce panda
1er avril 2015 - © Jérôme POUILLE

 

Deux anciennes stations où se sont nourris des pandas sauvages,
en témoignent les restes de bambous et les tiges coupées - 1er avril 2015 - © Jérôme POUILLE

 


Deux appareils photos à déclenchement infrarouge installés dans la réserve sont collectés - 1er avril 2015 - © Jérôme POUILLE

 


Crottes d'un panda sauvage datant de plusieurs semaines, vallée de Guobayan - 1er avril 2015 - © Jérôme POUILLE

 

Crotte fraîche (quelques jours) d'un panda sauvage, sur la seconde photo on distingue nettement les fragments de bambous,
les mêmes qui permettent de différencier deux pandas et ainsi sur lesquels s'appuie le recensement - 1er avril 2015 - © Jérôme POUILLE

 


Crottes d'un panda sauvage datant de plusieurs semaines, vallée de Guobayan - 1er avril 2015 - © Jérôme POUILLE

 

Deux vues depuis la vallée de Guobayan sur le Mont Hongchantin - 1er avril 2015 - © Jérôme POUILLE

 


Notre équipe chanceuse du mercredi 1er avril 2015, qui a aperçu un panda sauvage (au centre : M. Deng) - 1er avril 2015 - © Jérôme POUILLE

 


Chevaux en semi-liberté dans la vallée de Guobayan : un problème pour les pandas sauvages ? - 1er avril 2015 - © Jérôme POUILLE

 

Le jeudi 2 avril au matin, nous avons randonné dans la montagne de Yuan Chao Po, juste derrière la station de conservation de Fengtongzhai. Cette montagne culmine à une altitude d'environ 3 500 mètres. Notre guide était Monsieur Sun et il nous a expliqué qu'en 2007 il avait transporté un panda trouvé dans la réserve vers la station de Fengtong. Il doit s'agir du panda Wang Jia, secouru le 1er décembre 2007 alors âgé de quelques mois seulement. Nous avons pu observer une station où un ours noir d'Asie (Ursus thibetanus) est venu se nourrir. Dans la réserve naturelle de Fengtongzhai, l'ours du Tibet vit à une altitude inférieure à celle occupée par le panda géant.

 


Paysage dans la montagne de Yuan Chao Po - 2 avril 2015 - © Jérôme POUILLE

 


Station où s'est nourrit il y a quelques jours un ours noir du Tibet, il s'est nourrit des fruits de cet arbre - 2 avril 2015 - © Jérôme POUILLE

 


Un grand merci à Monsieur Sun, notre guide du mardi après-midi et du jeudi matin et qui a partagé avec nous toutes ses connaissances
mais aussi la difficulté et les autres facettes plus personnelles de son métier - 2 avril 2015 - © Jérôme POUILLE

 

La réserve naturelle de Fengtongzhai est une réserve nationale dans le comté de Baoxing, dans la province du Sichuan. Elle est située sur le versant ouest des Monts Qionglai, un des six grands Monts habités par les pandas sauvages. Elle a été établie en 1975 par le gouvernement de la province du Sichuan et élevée au rang de réserve nationale en 1979. Elle couvre aujourd'hui 39 039 hectares. Cette réserve est adjacente aux réserves naturelles de Wolong au nord et de Heishuihe à l'est. Au sud-ouest, elle est connectée (mais non adjacente) avec la réserve naturelle de Labahe. Les migrations de pandas entre Fengtongzhai et Wolong n'existent pas du fait de l'altitude élevée à franchir. La partie nord de la réserve culmine à une altitude d'environ 4000 m et la partie sud est comprise entre 1 000 et 4 000 mètres d'altitude. Le point le plus haut, dans la partie nord de la réserve, culmine à 4 896 mètres d'altitude. Cette réserve est parcourue par la rivière Donghe mais de nombreuses vallées viennent alimenter cette rivière principale.

Les températures moyennes annuelles sont comprises entre 5,9 et 7,2°C et les précipitations annuelles entre 700 et 1300 mm. Le taux d'humidité est compris entre 79 et 83%. Trois saisons sont identifiées : printemps (avril à juin), été-automne (juillet à octobre) et hiver (novembre à mars).

La végétation est étagée des altitudes les plus faibles vers celles les plus élevées selon le schéma suivant : forêts de feuillus à feuilles persistantes (900-1500 mètres), forêts mixtes de feuillus à feuilles persistantes et de feuillus à feuilles caduques (1500-2000 mètres), forêts mixtes de feuillus et de conifères avec sous-bois de bambous (2000-2900 mètres), forêts de conifères subalpins avec sous-bois de bambous (2900-3500 mètres), prairies arbustives alpines et végétation de pelouses alpines (au dessus de 3500 mètres).

Deux espèces de bambous sont prédominantes : Yushania brevipaniculata (entre 1 800 - 2 600 mètres d'altitude préférentiellement) et Bashania fangiana (entre 2 600 et 3 300 mètres d'altitude préférentiellement).

La réserve naturelle de Fengtongzhai comprend 429 espèces de plantes supérieures et 388 espèces de vertébrés (dont 7 espèces de poissons, 14 d'amphibiens, 19 de reptiles, 280 d'oiseaux et 68 de mammifères). Les principales espèces protégées retrouvées sont le panda géant, le panda roux (Ailurus fulgens), le rhinopithèque de Roxellane (Rhinopithecus roxellanae), la panthère des neiges (Panthera uncia), la panthère nébuleuse ou longibande (Neofelis nebulosa), le takin (Budorcas taxicolor), l'ours noir d'Asie ou ours du Tibet (Ursus thibetanus), le cerf de Thorold ou cerf au museau blanc (Cervus albirostris), la gélinotte de Severtzov (Tetrastes sewerzowi), le lophophore de Lhuys (Lophophorus lhuysii), l'arbre aux mouchoirs (Davidia involucrata), l'arbre caramel (Cercidiphyllum japonicum), le tétracentron de Chine (Tetracentron sinense) ou encore le mélèze hongshan du Sichuan (Larix mastersiana).

Selon le troisième recensement des pandas géants qui a eu lieu entre 1999 et 2003 et dont les résultats définitifs ont été publiés en 2006, 79,24% de la réserve est habité par un effectif de 38 pandas ; tandis que 143 pandas vivent dans le comté de Baoxing. Monsieur Deng m'a indiqué que le nombre de pandas sauvages dans la réserve était en augmentation mais il n'a pas les résultats définitifs du quatrième recensement qu'il n'a pour l'instant reçu qu'à l'échelle de la ville-préfecture de Ya'an. 

 


Sur les traces du Da xiong mao... station de Fengtong - 1er avril 2015 - © Jérôme POUILLE

 

Un grand merci à Paul, mon guide, et M. Yi, mon chauffeur.

 

Pour en savoir plus : Mes autres visites sur les traces du Père David dans le comté de Baoxing