# A la une :    #YuanMeng       #Naissances2018    #Reintroduction    #Livre    #PairiDaiza

BASE DE DUJIANGYAN QINGCHENGSHAN

 

La base de Qingchengshan, dans la ville de Dujiangyan, est une antenne du Centre Chinois de Recherches et de Conservation du Panda Géant (China Conservation and Research Center for the Giant Panda). Elle est l'une des deux bases dont la construction a été décidée après le séisme du 12 mai 2008 et la destruction du centre historique de Wolong.

Cette base est parfois nommée « disease control center » (CDC) pour « centre de contrôle des maladies » car le rôle initial annoncé de cette base était un centre vétérinaire pour prendre soin des pandas âgés ou malades ou encore secourus dans le milieu naturel.

Elle se situe non loin du site touristique de la montagne Qingcheng. Elle est implantée dans une vallée si bien que les enclos et les cheminements épousent la topographie du site.

Elle est dorénavant ouverte aux visiteurs qui ont accès à quatre secteurs comprenant chacun un groupe d'enclos :

   - le secteur Pan Pan enclosure qui comprend 5 enclos. Ce secteur porte le nom du mâle Pan Pan décédé le 28 décembre dernier, puisque le célèbre panda a occupé pendant plusieurs années un enclos dans ce secteur. C'est le premier secteur auquel les visiteurs ont accès après leur entrée dans la base.

   - le secteur Lin Ze enclosure, un peu plus haut en montant, qui comprend 2 enclos pour les pandas géants et 3 enclos pour les pandas roux.

   - le secteur Die Quan enclosure qui comprend deux groupes de 4 enclos et 1 enclos seul, pour un total de 9 enclos. Il se situe tout en haut de la base.

   - le secteur Shuang Nan enclosure qui comprend 5 enclos, et qui se situe sur la partie droite de la base, on y accède en redescendant du secteur Die Quan enclosure.

J'ai eu l'occasion de visiter cette base de Qingchengshan le 17 janvier 2017, voici quelques photos et informations collectées lors de cette visite.

Pour en savoir davantage sur cet établissement et ses pandas, redécouvrez mon compte-rendu précédent : Ma visite du 27 mars 2015 à la base de Dujiangyan Qingchengshan

 

 

17 janvier 2017 - © Jérôme POUILLE

 

Vue sur le secteur Die Quan enclosure - 17 janvier 2017 - © Jérôme POUILLE

 

Le mâle Dai Li est né dans le milieu naturel et son année estimée de naissance est 1999. Il a été secouru le 8 mai 2001 dans le comté de Baoxing (province du Sichuan) à l'âge de presque deux ans. A sa capture, il a dû être amputé de sa patte arrière gauche après une blessure. Malheureusement, il n'a pas eu de descendance. Son handicap ne l'empêche pas de marcher, et même assez aisément comme j'ai pu constater le jour de ma visite. Il marquait même son territoire.

 

Vue sur l'enclos occupé par Dai Li - Secteur Pan Pan enclosure - 17 janvier 2017 - © Jérôme POUILLE

 

Dai Li - Secteur Pan Pan enclosure - 17 janvier 2017 - © Jérôme POUILLE

 

La femelle Ying Ying est née dans le milieu naturel et a été capturée dans la réserve naturelle de Wolong en mars 1992 alors âgée de moins d'un an (elle était née l'été précédent). Aujourd'hui âgée de plus de 25 ans, elle est toujours en forme et occupe dorénavant l'enclos laissé vide par le décès de Pan Pan. Dans sa vie de mère, elle a donné naissance à 15 petits :

   - la femelle You You née le 3 août 1998 (la portée était jumelle mais le second petit n'a survécu que 3 jours),

   - les jumeaux Liang Liang (un mâle qui vit au zoo de Chongqing) et Yang Yang (la femelle du zoo de Schonbrünn à Vienne, en Autriche) le 10 août 2000,

   - les jumelles Mei Qing (une femelle qui vit au safari parc de Chimelong à Guangzhou) et Lan Xiang (une femelle qui vit au zoo de Chongqing) le 12 juillet 2002,

   - les jumelles Ying Hua et Ying Mei le 17 août 2003,

   - les jumeaux Xian Zi (un mâle) et Xian Nu (la femelle du zoo d'Ueno à Tokyo rebaptisée Xin Xin) nés le 3 juillet 2005,

   - la femelle Meng Meng née le 13 août 2006,

   - la femelle Yun Yun née le 13 juillet 2008,

   - la femelle Shu Qin née le 26 août 2009,

   - à un petit qui n'a pas survécu en 2011,

   - le mâle Sen Sen le 29 août 2013.

Ying Ying est aussi grand-mère de plusieurs pandas dont Fu Long, Fu Hu, Fu Bao, Fu Feng et Fu Ban tous les cinq nés à Vienne.

 

Ying Ying - Secteur Pan Pan enclosure - 17 janvier 2017 - © Jérôme POUILLE

 

Le mâle Tai Shan est né le 9 juillet 2005 au zoo national de Washington, aux Etats-Unis. Tai Shan signifie « montagne paisible » en chinois et son nom avait été choisi par plus de 200 000 internautes. Plus d'une centaine de journalistes et équipes de télévision du monde entier s'étaient pressés le 29 novembre 2005 au zoo national de Washington pour la première présentation à la presse de Tai Shan, le bébé panda géant avait alors quatre mois et demi. Tai Shan a de nombreux fans aux Etats-Unis et en 2007, les autorités chinoises avaient donné leur accord pour qu'il séjourne deux ans de plus dans la capitale américaine. Tai Shan a finalement quitté son zoo natal le 5 février 2010 pour rejoindre la Chine. D'abord hébergé à la base de Bifengxia, il a rejoint celle de Dujiangyan en février 2014. Les parents de Tai Shan sont la femelle Mei Xiang et le mâle Tian Tian, toujours hébergés au zoo de Washington.

En 2016, il a passé quelques semaines à la base de Bifengxia au moment de la saison des amours. Il s'est accouplé naturellement avec la femelle Wen Yu le 15 avril 2016 mais celle-ci n'a malheureusement pas donné naissance. Le jour de ma visite (17 janvier 2017), il marquait fréquemment son territoire, ce qui est un bon signe en vue de la saison des amours qui se prépare et qui devrait battre son plein dans quelques semaines.

 

Tai Shan - Secteur Pan Pan enclosure - 17 janvier 2017 - © Jérôme POUILLE

 

Trois postures de marquage différentes pour trois spots différents
Tai Shan - Secteur Pan Pan enclosure - 17 janvier 2017 - © Jérôme POUILLE

 

La femelle Yue Yue, née le 20 novembre 1993 dans l'ex-centre de Wolong, occupait un des cinq enclos du secteur Pan Pan enclosure. C'est une femelle âgée mais elle semble en forme à en juger par ses mouvements et son appétit. Elle n'a eu que deux petits dans sa vie : le mâle Long Sheng né le 21 août 2000 et un petit qui n'a pas survécu en juin 2002. Yue Yue a passé plus de dix ans au zoo de Guilin (province chinoise du Guangxi) de décembre 2005 à octobre 2016, date à laquelle elle a rejoint la base de Qingchengshan. Yue Yue est la fille de la célèbre Jia Jia, doyenne des pandas captifs, morte le 16 octobre dernier au Ocean Park d'Hong Kong.

 

Yue Yue - Secteur Pan Pan enclosure - 17 janvier 2017 - © Jérôme POUILLE

 

Enfin, le dernier enclos du secteur Pan Pan enclosure était occupé par les jumeaux Qing Qing (mâle) et Bing Bing (femelle) nés le 18 août 2015. Leur mère est Yao Man.

 

Un des deux jumeaux - Secteur Pan Pan enclosure - 17 janvier 2017 - © Jérôme POUILLE

 

La femelle Wu Wen, née le 11 août 2013 à la base de Ya'an Bifengxia, occupait un des enclos du secteur Lin Ze enclosure. Sa mère est Gong Zhu.

Wu Wen est la femelle pressentie pour rejoindre le zoo d'Ouwehand, à Rhenen, aux Pays-Bas (avec le mâle Xing Ya, voir ci-dessous).

 

Wu Wen - Secteur Lin Ze enclosure - 17 janvier 2017 - © Jérôme POUILLE

 

Hai Zi est une femelle née dans le milieu naturel et dont l'année de naissance estimée est 1994. Elle a été capturée en avril 2001 dans le comté de Mianning (monts Xiaoxiangling, province du Sichuan). Elle a donné naissance à 6 petits depuis qu'elle est en captivité : le mâle Le Le le 8 août 2005 (le mâle qui vit actuellement au parc zoologique Ocean Park à Hong Kong) ; à des jumeaux le 7 août 2007 dont seul le mâle Xiang Ge a survécu ; au mâle Xiang Lin le 24 juillet 2009 ; et aux jumelles Xin Xin et Miao Miao (deux femelles) le 22 juin 2013.

Hai Zi occupait un des enclos du secteur Die Quan enclosure.

 

Hai Zi - Secteur Die Quan enclosure - 17 janvier 2017 - © Jérôme POUILLE

 

Le mâle Xing Ya occupait également un enclos du secteur Die Quan enclosure. Il est né le 5 août 2013 à la base de Bifengxia. Il a une sœur jumelle, nommée Xing An. Xing Ya et Xin An ont été tous deux adoptés à vie par Mercedes Benz (Xing signifiant « étoile ») et la combinaison Ya et An forme Ya'an, du nom de la ville où ils sont nés.

Xing Ya est le mâle pressenti, avec la femelle Wu Wen (voir ci-dessous) pour rejoindre le zoo d'Ouwehand, à Rhenen, aux Pays-Bas.

 

Xing Ya - Secteur Die Quan enclosure - 17 janvier 2017 - © Jérôme POUILLE

 

Le mâle Mei Sheng occupait lui aussi un enclos du secteur Die Quan enclosure. Mei Sheng est né le 19 août 2003 au zoo de San Diego, aux Etats-Unis. Mei Sheng signifie « né aux USA » mais aussi « merveilleuse vie ». Mei Sheng a quitté le zoo de San Diego le 5 novembre 2007 pour arriver au centre de Wolong trois jours plus tard. Il a ensuite été transféré à Bifengxia le 19 février 2008. Il vit à la base de Qingchengshan depuis mai 2015.

 

Mei Sheng - Secteur Die Quan enclosure - 17 janvier 2017 - © Jérôme POUILLE

 

La femelle Mei Xin, née le 10 août 2006 à Wolong, et qui vivait depuis 2009 au zoo de Guilin, est retournée dans la base de Qingchengshan. Elle occupe un enclos dans le secteur Die Quan enclosure. C'est la sœur jumelle de Mei Xi et leur mère est Xi Xi.

 

Mei Xin - Secteur Die Quan enclosure - 17 janvier 2017 - © Jérôme POUILLE

 

Le mâle Bing Qing, né à la base d'Hetaoping le 12 août 2014, occupait un des enclos du secteur Shuang Nan enclosure. Sa mère est Fei Fei.

 

Bing Qing - Secteur Shuang Nan enclosure - 17 janvier 2017 - © Jérôme POUILLE

 

La femelle Qiao Yuan occupait également un enclos dans le secteur Shuang Nan enclosure. Elle a été capturée dans le comté de Baoxing (province du Sichuan) le 28 décembre 1993 alors qu'elle n'était qu'un bébé, né l'été précédent. Elle a vécu pendant 10 ans, de sa capture jusqu'en septembre 2003 dans un enclos de la station de conservation de Fengtong de la réserve naturelle de Fengtongzhai. Pendant ces 10 ans, les hommes ont même tenté de la réintroduire dans le milieu naturel, mais sans succès. Elle n'a jamais eu de descendance en captivité et compte-tenu de son âge avancé, elle ne sera plus mère maintenant.

 

Qiao Yuan - Secteur Shuang Nan enclosure - 17 janvier 2017 - © Jérôme POUILLE

 

Enfin, le mâle Zi Jin a été secouru dans le milieu naturel le 1er décembre 2015, dans un ravin près du village de Qiaoqixiang (硗碛乡), dans le comté de Baoxing (province du Sichuan). D'après les premières constatations, il souffrait d'une infection pulmonaire mais aussi de blessures anciennes au nez et à la bouche, peut-être dues à un combat avec d'autres animaux. Il était maigre et pesait environ 65 kilos seulement. Dorénavant, sa situation s'est amélioré et son âge estimé est entre 15 et 20 ans. Il a passé toute sa vie dans la nature et il est très sensible en captivité.

 

Zi Jin - 17 janvier 2017 - © Jérôme POUILLE

BASE DE YA'AN BIFENGXIA

 

La base de Bifengxia, dans la ville de Ya'an, est une antenne du Centre Chinois de Recherches et de Conservation du Panda Géant (China Conservation and Research Center for the Giant Panda). Elle est devenue la principale base d'élevage de ce centre après le séisme de mai 2008 et la destruction du centre historique de Wolong.

La base de Bifengxia tient son nom de la vallée où elle est implantée et d'un village du même nom, placé sous la juridiction de la ville de Ya'an, située à environ 8 kilomètres de Bifengxia et à environ 150 kilomètres de Chengdu. Les touristes peuvent rejoindre la ville de Ya'an en 2h de bus à partir de Chengdu puis prendre un mini-bus privé entre Ya'an et Bifengxia.

J'ai eu l'occasion de revenir à Bifengxia le 15 janvier 2017, voici quelques photos et informations collectées lors de cette visite.

Pour en savoir davantage sur cet établissement et ses pandas, redécouvrez mes comptes-rendus précédents :

        > Les centres de recherche et d'élevage du panda géant, en Chine : la base de Ya'an Bifengxia

        > Mes visites des 23 et 24 mars 2015 à la base de Ya'an Bifengxia

        > Mes visites des 29 et 30 juin 2013 à la base de Ya'an Bifengxia

        > Ma visite du 17 mai 2013 à la base de Ya'an Bifengxia

 


L'entrée de la base de Bifengxia, au fond de la vallée du même nom, dans un décor de canyon
Elle a de nouveau été restaurée et modifiée depuis ma dernière visite de 2015
15 janvier 2017 - © Jérôme POUILLE

 

Le mâle Hui Hui, né dans l'ex-centre de Wolong le 11 août 2005, occupait un enclos du secteur Baixiongping. Ce mâle a passé plus de 4 ans, de mars 2008 à septembre 2012, au Chimelong safari park de Guangzhou. La mère de Hui Hui est Xi Mei et son père Zhuang Zhuang (un mâle issu du milieu naturel). A ce jour, Hui Hui n'a pas été encore père.

 

Hui Hui - Baixiongping, Villa 1 - 15 janvier 2017 - © Jérôme POUILLE

 

La femelle Su Shan est née le 20 août 2011 à la base de Ya'an Bifengxia. C'est la sœur jumelle de la femelle Zhang Xiang relâchée dans le milieu naturel, dans la réserve naturelle de Liziping, le 6 novembre 2013. Leur mère est Zhang Ka et leur père Bai Yang, tous deux issus du milieu naturel. Le 26 août 2016, Su Shan est devenue mère pour la première fois à l'âge de 5 ans.

 

Su Shan - Baixiongping - 15 janvier 2017 - © Jérôme POUILLE

 

La femelle Lin Ping occupait un des enclos du secteur Baixiongping. Lin Ping est née le 27 mai 2009 au zoo de Chiangmai, dans la ville du même nom en Thaïlande. Ses parents, la femelle Lin Hui et le mâle Chuang Chuang, étaient arrivés à Chiangmai le 12 octobre 2003 à bord d'un vol spécial dénommé « Love panda, love Chiangmai » ; arrivée qui avait fait suite à l'accord de prêt signé le 28 août 2003 entre l'Association chinoise de conservation de la vie sauvage (China Wildlife Conservation Association CWCA) et le zoo de Chiangmai. Dans les 3 mois qui ont suivi l'arrivée de Chuang Chuang et Lin Hui, le zoo de Chiangmai annonçait que 400 000 visiteurs étaient venus voir les deux pandas.

Lin Ping devait retourner en Chine avant ses quatre ans, soit avant le 27 mai 2013. Cependant, après une visite du Ministre chinois des Affaires étrangères en Thaïlande le 1er mai 2013, la Première Ministre thaïlandaise Yingluck Shinawatra avait demandé une extension du séjour du jeune panda à Chiangmai. Le ministre chinois Wang Yi avait alors donné son accord de principe.

Elle a finalement quitté son zoo natal pour rejoindre la Chine le samedi 28 septembre 2013, à l'âge de quatre ans et demi.

En mars 2015, elle s'est accouplée avec les mâles Wu Gang et Bai Yang et a donné naissance à des jumeaux (deux femelles) le 27 juillet 2015 à Bifengxia.

 

Lin Ping - Baixiongping - 15 janvier 2017 - © Jérôme POUILLE

 

Ying Hua, une femelle née le 17 août 2003 à l'ex-centre de Wolong, occupait elle aussi un des enclos du secteur Baixiongping. Elle a été transférée au zoo de Beijing le 7 avril 2005 dans le cadre d'un échange de pandas entre les deux institutions. Même si elle appartient donc au zoo de Beijing, elle a été transférée à la base de Ya'an Bifengxia le 21 février 2013, avec une autre femelle de Beijing, Jini, pour participer à la saison des amours. Ying Hua est restée à Bifengxia depuis, contrairement à Jini qui est repartie à Beijing.

Ying Hua a donné naissance à des jumelles au zoo de Beijing le 2 juillet 2010 mais seule Da Bai Tu a survécu, l'autre petite ayant été écrasée par sa mère. En 2012, Ying Hua était déjà venue à Bifengxia pour participer à la saison des amours et elle avait donné naissance à un petit mâle le 5 septembre. Le petit avait été pris en charge par l'homme mais est malheureusement mort le 27 février de l'année suivante tandis que Ying Hua était retournée à Beijing en octobre 2012. En 2013, Ying Hua est revenue à Bifengxia pour la saison des amours et elle a donné naissance à une femelle le 8 août 2013, toujours en vie et qui a été élevée par l'homme. Elle a reçu le nom de Fu Lu et a rejoint Beijing en octobre 2014. Enfin, le 20 juin 2015, Ying Hua a donné naissance à une petite femelle qui vit toujours à Bifengxia.

 

Ying Hua - Baixiongping - 15 janvier 2017 - © Jérôme POUILLE

 

Le premier enclos du secteur Baixiongping était occupé par Bai Yang, un mâle capturé dans le comté de Baoxing (province du Sichuan) le 12 mars 2005. C'était alors un jeune panda, né l'été précédent. De juin 2008 à mars 2010, ce panda a vécu au parc zoologique de Chimelong à Guangzhou (province chinoise du Guangdong). Bai Yang a plusieurs descendants dont la femelle Zhang Xiang, relâchée dans la réserve naturelle de Liziping le 6 novembre 2013, et sa sœur jumelle Su Shan présentée ci-précédemment. Mais également la femelle Hua Jiao relâchée elle aussi dans la réserve de Liziping le 19 novembre 2015.

Ce dimanche 15 janvier 2017, il marquait régulièrement son territoire, un signe que la saison des amours approche.

 

Bai Yang - Baixiongping, Villa 1 - 15 janvier 2017 - © Jérôme POUILLE

 

Enfin, la femelle Jun Zhu occupait l'enclos entre Bai Yang et Hui Hui. Elle est née le 6 septembre 2003 dans l'ex-centre de Wolong. C'est la sœur jumelle de la femelle Ge Ge. Leur mère est Gong Zhu. Elle a donné naissance à son premier petit, une femelle nommée Yang Hua, le 25 août 2010. Fait rare, elle avait mis bas debout, et non assise comme la plupart de ses congénères. Elle a à nouveau donné naissance en 2015, le 6 septembre précisément, à une femelle nommée Ke Ke.

Jun Zhu avait fait parler d'elle en février 2016 car elle avait profité de la chute d'un arbre sur l'enceinte de son enclos pour s'échapper.

 

Jun Zhu - Baixiongping, Villa 1 - 15 janvier 2017 - © Jérôme POUILLE

 

La femelle Mei Xi, née le 10 août 2006 dans l'ex-centre de Wolong, occupait un enclos du secteur Old Leopard Moutain, nommé aussi Overseas pandas, ou encore plus récemment Baozishan. Elle occupait cet enclos avec les deux petits auxquels elle a donné naissance le 31 juillet dernier, un mâle et une femelle.

 

Mei Xi et ses jumeaux - Baozishan - 15 janvier 2017 - © Jérôme POUILLE

 

Le mâle Lan Zi, né à la base de Chengdu le 21 octobre 2004, occupait un des enclos du secteur Old Leopard Moutain. Ce panda mâle appartient au zoo chinois de Lanzhou (province du Gansu) car même s'il est né à Chengdu, sa mère Shu Lan appartient au zoo de Lanzhou. Cependant, ce zoo ne possédant pas d'autre femelle panda que Shu Lan, il est contraint d'envoyer son mâle dans une institution chinoise pour qu'il participe à la saison des amours. En avril 2016, Lan Zi avait été envoyé à la base de Chengdu sans doute pour prendre part à la saison des amours (la base de Chengdu n'a pas indiqué si ce mâle s'était accouplé). Il semblerait que cette année le zoo de Lanzhou ait fait le choix d'un partenariat avec le Centre Chinois de Recherches et de Conservation du Panda Géant (China Conservation and Research Center for the Giant Panda).

 

Lan Zi - Baozishan - 15 janvier 2017 - © Jérôme POUILLE

 

Peu de jeunes étaient dans les enclos du secteur Kindergarten. J'en ai compté 4, sans doute des jeunes nés l'été 2015.

 

Kindergarten - 15 janvier 2017 - © Jérôme POUILLE

 

Vue sur le secteur Baozishan (Old leopard mountain) - 15 janvier 2017 - © Jérôme POUILLE

 

Deux vues sur le secteur Baixiongping - 15 janvier 2017 - © Jérôme POUILLE

           

PANDA  CHAMPIONS

 

 

BASE DE CHENGDU

 

Visites des 8, 10 et 18 janvier 2017

 

Du 9 au 13 janvier 2017, j'ai l'opportunité de participer à Chengdu, en Chine, à un court projet pour faire la promotion des 17 nouveaux objectifs de développement durable approuvés par le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD). Ces 17 objectifs, qui guident les politiques et les financements du PNUD jusqu'en 2030, sont un engagement à la fois pour les hommes et la planète et visent à éradiquer la pauvreté, réduire les inégalités et protéger l'environnement. Il est plus que jamais nécessaire d'effectuer les bons choix dès maintenant pour améliorer la vie des futures générations dans un esprit de développement durable.

En marge du projet officiel, j'ai eu l'occasion de visiter la base de recherches de Chengdu sur l'élevage du panda géant (Chengdu Research Base of Giant Panda Breeding) les dimanche 8 janvier et mercredi 18 janvier 2017. Sur cette page également, mes photos du mardi 10 janvier à l'occasion de nos activités en tant que « Panda champions ».

La base de recherches de Chengdu sur l'élevage du panda géant (Chengdu Research Base of Giant Panda Breeding), située dans les quartiers nord de la ville de Chengdu et communément appelée base de Chengdu, est une organisation engagée dans la recherche scientifique, l'élevage en captivité, l'éducation à la conservation, la coopération nationale (avec d'autres zoos et des universités) et internationale et le tourisme en liaison avec le panda géant, espèce phare de la base. Elle est dirigée par le Dr. Zhang Zhihe.

C'est dans cette base que j'ai passé plusieurs mois en 2012 et 2013 à l'occasion du projet Chengdu Pambassador.

Pour tout savoir sur cet établissement et ses pandas, redécouvrez mes comptes-rendus précédents sur mes activités aux côtés des soigneurs, vétérinaires et chercheurs de la base :

        > Les centres de recherche et d'élevage du panda géant, en Chine : la base de Chengdu

        > Mes visites à la base de Chengdu en mars 2015

        > Chengdu Pambassador : mes activités à la base de Chengdu en juillet 2013

        > Chengdu Pambassador : mes activités à la base de Chengdu en juin 2013

        > Chengdu Pambassador : mes activités à la base de Chengdu en mai 2013

        > Chengdu Pambassador : ma chronique durant la finale à la base de Chengdu, du 27 octobre au 17 novembre 2012

 

Le mercredi 18 janvier 2017, la base se pare de ses plus belles décorations en vue du Nouvel An chinois
qui sera célébré dans une semaine - 18 janvier 2017 - © Jérôme POUILLE

 

Visite du dimanche 8 janvier 2017

Les premiers pandas que j'ai pu observer sont les sœurs jumelles Mei Lun et Mei Huan qui partageaient le même enclos dans le secteur « No.14 enclosure ». Elles sont nées au zoo d'Atlanta, en Géorgie aux Etats-Unis, le 15 juillet 2013 et ont quitté leur zoo natal le 3 novembre dernier pour rejoindre la Chine, plus précisément la base de recherches de Chengdu sur l'élevage du panda géant (Chengdu Research Base of Giant Panda Breeding), d'où proviennent Yang Yang et Lun Lun, les parents des jumelles.

Le jour de ma visite, une était très active tandis que l'autre est restée couchée près de l'entrée de son enclos intérieur.

 

Mei Lun et Mei Huan - No.14 Enclosure - 8 janvier 2017 - © Jérôme POUILLE

 

La saison des amours n'a pas encore commencé mais quelques comportements montrent qu'elle approche (quelques cris et marquages). Dans le secteur « Sunshine nursery house », le mâle Xiong Bang occupait le jour de ma visite un enclos frontalier à celui de la femelle Zhao Mei.

Le mâle Xiong Bang, alias Xiong Bing ou encore Yu Hin, est né au zoo de Shirahama, au Japon, le 17 décembre 2001. Agé d'un peu plus de deux ans, il a rejoint la Chine le 21 juin 2004 pour être intégré au programme de reproduction en captivité. Depuis, il vit à la base de Chengdu. Il est le père de Da Mao, le mâle du zoo de Toronto au Canada, de Shuang Xin, de Shuang Xi, de Xiao Qiao et de Xi Xi, et éventuellement le père d'autres jeunes pandas dont la paternité n'aurait pas été encore déterminée à ce jour.

 

Xiong Bang - Sunshine nursery house - 8 janvier 2017 - © Jérôme POUILLE

 

La femelle Zhao Mei est issue du milieu naturel. Elle a été retrouvée en difficulté le 7 mai 2014 dans le village de Yimudi (宜牧地乡), dans le comté de Zhaojue, dans la préfecture autonome de Liangshan (province du Sichuan) où vit la minorité tibétaine Yi. L'animal, une jeune femelle âgée d'environ 3-4 ans, avait alors été capturée puis envoyée à la base de Chengdu pour y être soignée. Compte-tenu qu'elle est restée longtemps en captivité, et même si elle va mieux maintenant et qu'elle est toujours en vie, elle n'a pas pu être relâchée et a été intégrée au pool des animaux captifs.

Selon les données du troisième recensement national des pandas géants et de leur habitat (mené de 1999 à 2003), le comté de Zhaojue se situait hors de l'aire de répartition connue du panda géant, et ce comté ne comportait ni habitat ni habitat potentiel du panda, et donc aucun panda sauvage n'y était recensé. Juste au nord, le comté de Zhaojue est frontalier avec les comtés de Yuexi et Meigu, et à l'est avec celui de Leibo, tous trois habités par des pandas sauvages toujours selon le troisième recensement. Avec cette observation, deux hypothèses peuvent être formulées : soit l'habitat du panda s'étend vers le comté de Zhaojue, notamment à partir de ceux de Yuexi, Meigu et Leibo ; soit ce panda cherchait à s'établir dans un nouveau territoire et lors de sa migration il s'est trop éloigné de l'aire de répartition actuelle de ses congénères. Le 1er avril 2016, un autre panda sauvage a été trouvé dans ce même comté de Zhaojue, cette fois dans le village de Sanpucun (散普村) aussi connu sous le nom de Buyuesanpucun (补约散普村).

 

Zhao Mei - Sunshine nursery house - 8 janvier 2017 - © Jérôme POUILLE

 

Le mâle Gong Zai (Gong Zi) occupait un autre enclos toujours dans le secteur « Sunshine nursery house ». Il est né le 26 juillet 2008 à Chengdu. Sa mère est Cheng Gong et son père Xiao Ping Ping.

 

Gong Zai - Sunshine nursery house - 8 janvier 2017 - © Jérôme POUILLE

 

Ce dimanche, 11 petits nés en 2016 occupait l'enclos des jeunes pandas dans le secteur « Moonlight nursery house ». Rappelons que la base de Chengdu a enregistré 24 naissances l'an dernier, un record pour cette institution.

 

Jeunes nés en 2016 - Moonlight nursery house - 8 janvier 2017 - © Jérôme POUILLE

 

Si Yuan, facilement identifiable grâce aux longs poils blancs qu'elle possède à l'extrémité de ses pattes avant, occupait un enclos dans le secteur « No.2 house » qu'elle partageait avec deux jeunes nés le 16 septembre 2015, Qi Qi et Dian Dian qui sont les deux animaux ambassadeurs du Programme des Nations Unies pour le Développement pour la promotion des 17 objectifs de développement durable.

Si Yuan est née le 22 octobre 2004 à la base de Chengdu et est devenue mère pour la première fois en mettant au monde Si Yi, un mâle, le 19 août 2012. Le 2 août 2015, elle a donné naissance à des jumeaux, deux mâles, Si Nian et Si Yun Yun.

 

Si Yuan - No.2 house - 8 janvier 2017 - © Jérôme POUILLE

 

Mao Sun, une femelle sub-adulte née le 26 juillet 2014, occupait un des enclos dans le secteur « Cub enclosure ».

 

Mao Sun - Cub enclosure - 8 janvier 2017 - © Jérôme POUILLE

 

Cheng Gong est une femelle née le 11 septembre 2000 à la base de Chengdu. Elle a donné naissance à 7 petits : au mâle Gong Zai le 28 juillet 2008, aux jumelles He Qi et He Mei les 12 et 13 août 2011, aux jumeaux mâles He Xing et He Sheng le 23 juillet 2013, et aux jumeaux le mâle He Feng et la femelle He Yu le 9 août 2016.

 

Cheng Gong - Moonlight nursery house - 8 janvier 2017 - © Jérôme POUILLE

 

Enfin, un signe du nombre croissant de pandas hébergés à Chengdu, une nouvelle installation a vu le jour. Le secteur « Sub-adult enclosure » a été réaménagé, et un second bâtiment a été construit. Les enclos pré-existants ont été divisés et les nouveaux enclos ainsi créés ont été rattachés à ce nouveau bâtiment qui comporte également deux enclos intérieurs visibles des visiteurs et plusieurs petits enclos intérieurs non visables. L'ancien secteur « Sub-adult enclosure » s'appelle dorénavant « Sub-adult enclosure A » et « Sub-adult enclosure B ». Le bâtiment pré-existant a été rattaché au secteur « Sub-adult enclosure A ».

 

Un aperçu du bâtiment « Sub-adult enclosure B » nouvellement créé - 8 janvier 2017 - © Jérôme POUILLE

 

Visite du mardi 10 janvier 2017

Dans le cadre du projet « Panda champions », mon groupe a eu l'opportunité de distribuer un gâteau spécial panda au mâle Qiao Qiao.

Pour en savoir plus : Nos activités du 9 au 13 janvier 2017 dans le cadre du projet « Panda champions »

Qiao Qiao est un mâle né dans le milieu naturel et dont l'année de naissance estimée est 2004. Il a été capturé le 9 avril 2006 dans le comté de Changqing (Monts Qinling, province du Shaanxi). et transféré le lendemain au Centre de sauvetage et de recherche sur les animaux sauvages du Shaanxi (Shaanxi Province Wild Animal Rescue & Breeding Center) situé dans la ville de Louguantai (province du Shaanxi). Il a finalement rejoint Chengdu en janvier 2013 pour qu'il puisse s'accoupler avec des femelles de la base et ainsi transmettre ses précieux gènes « sauvages » dans la population captive.

Il est notamment le père de jumeaux (une femelle et un mâle) nés le 25 juin 2014 au Centre de sauvetage et de recherche sur les animaux sauvages du Shaanxi, de Olympia et Fu Wa, deux femelles jumelles nées le 22 juin 2015 à la base de Chengdu, et de Da Ni et Xiao Ni, deux femelles jumelles également, nées le 7 août 2015 à Chengdu.

 

Qiao Qiao - « Sub-adult enclosure B » - 10 janvier 2017 - © Jérôme POUILLE

 

Quelques photos d'une partie des jeunes nés en 2016 à la base de Chengdu, ceux qui sont hébergés dans le secteur « Sunshine nursery house » et qui occupaient ce jour-là l'enclos extérieur qui leur est dédié. Cheng Shi, le petit de Cheng Ji né le 19 août 2016, est facilement identifiable car ses tâches noires sont encore légèrement grises.

 

Jeunes nés en 2016 - Sunshine nursery house - 10 janvier 2017 - © Jérôme POUILLE

 

Enfin, une autre photo de Zhao Mei que j'ai présenté précédemment.

 

Zhao Mei - Sunshine nursery house - 10 janvier 2017 - © Jérôme POUILLE

 

Visite du mercredi 18 janvier 2017

Le Nouvel An chinois arrive à grands pas et des équipes s'activent pour installer multiples décorations à l'entrée de la base (voir photos en introduction de cette page).

Le mâle Xi Lan est né le 30 août 2008 au zoo d'Atlanta, aux Etats-Unis. Son nom signifie « la joie d'Atlanta ». C'est le second petit après Mei Lan issu de la paire de pandas hébergée au zoo d'Atlanta, la femelle Lun Lun et le mâle Yang Yang. Xi Lan a été envoyé à Chengdu le 12 mai 2014 en même temps que sa jeune sœur Po (A Bao) née le 3 novembre 2010 à Atlanta.

 

Xi Lan - Adult enclosure - 18 janvier 2017 - © Jérôme POUILLE

 

Bei Chuan est née dans le milieu naturel et a été secourue le 26 avril 2010 alors qu'elle avait été trouvée en difficulté et malade dans le comté de Beichuan (monts Minshan, province du Sichuan), d'où son nom. Elle présentait des signes d'anémie, de déshydratation et avait été transférée vers la base de Chengdu pour y être soignée. Après 48 heures de traitement, ses signes vitaux s'étaient stabilisés. Cependant, des examens cliniques avaient montré qu'elle souffrait d'une grave pancréatite et que son foie, sa vésicule biliaire et d'autres de ses organes étaient malades. Après plusieurs mois de traitement, elle est désormais hors de danger, mais elle était restée trop longtemps en captivité pour être relâchée d'autant qu'elle n'était pas complètement guérie. Son année de naissance estimée est 2006 (plus ou moins 2 ans). A ce jour, elle n'a pas eu encore de petits, malgré des tentatives d'insémination artificielle.

 

Bei Chuan - Adult enclosure - 18 janvier 2017 - © Jérôme POUILLE

 

La femelle Qing He est née le 24 septembre 2001 à Chengdu. Elle a donné naissance à des jumeaux le 4 août 2011 dont le premier n'a pas survécu et le second est mort trois jours après sa naissance. Le 14 août 2013, elle a donné naissance à Xi Xi, une femelle. Enfin, le 16 septembre 2015 elle a donné naissance à des jumeaux mâles, Qi Qi et Dian Dian qui sont les deux animaux ambassadeurs du Programme des Nations Unies pour le Développement pour la promotion des 17 objectifs de développement durable.

 

Qing He - « Sub-adult enclosure A » - 18 janvier 2017 - © Jérôme POUILLE

 

J'ai un doute sur le panda suivant, mais je suis presque sûr qu'il s'agit de Xiao Ping Ping. Vous êtes de nombreux « panda fans » à suivre mon site donc n'hésitez pas à me contacter si vous constatez une erreur d'identification d'un panda, je ne suis pas à l'abri d'une erreur.

Xiao Ping Ping est un mâle né dans le milieu naturel et capturé dans le comté de Lushan (province du Sichuan) en mars 1988. A sa capture, il n'était qu'un très jeune panda puisqu'il était né l'été précédent. Il est âgé de presque 30 ans, ce qui fait de lui le second plus vieux mâle en captivité, après An An qui vit au Ocean park d'Hong Kong. Xiao Ping Ping est le père d'au moins 10 pandas dont 4 sont encore en vie : la femelle Eryatou née le 19 septembre 1993 (la portée était jumelle mais son frère jumeau, le mâle Jian Jian, est mort à l'âge de 10 ans), le mâle Gong Zai né le 26 juillet 2008, les jumeaux Ying Ying (mâle) et Ni Ni (femelle) nés le 23 août 2008 et les jumeaux mâles Yuan Zhou et Yuan Lin nés le 15 août 2010 (par insémination artificielle).

Xiao Ping Ping est aussi le grand-père de la descendance des deux femelles Eryatou et Ni Ni, soient de Xiao Yatou, Xing Rong, Xing Ya, Er Xi, Er Qiao et Meng Meng. Mais aussi arrière-grand-père de la descendance de Xiao Yatou, Xing Rong et Xing Ya qui ont été mère à leur tour.

 

Xiao Ping Ping (à confirmer ?) - « Sub-adult enclosure A » - 18 janvier 2017 - © Jérôme POUILLE

 

Le mâle Ying Ying est né le 23 août 2008 à la base de Chengdu. Sa mère Cheng Ji avait donné naissance à des jumeaux (la sœur jumelle de Ying Ying est Ni Ni). Petit anecdote le concernant, le 16 septembre 2010 Ying Ying avait chuté d'un arbre à la base de Chengdu et s'était retrouvé 54 heures dans le coma à la suite de cet accident. Aujourd'hui, il va bien.

 

Ying Ying - No.2 house - 18 janvier 2017 - © Jérôme POUILLE

 

Ji Li est une femelle née le 23 juillet 2007 et la portée était jumelle avec son frère Ji You. Sa mère est Cheng Ji. Ji Li avait été pressentie pour être envoyée au zoo de Toronto au Canada. A ce moment là, l'autre panda pressenti était Er Shun que l'on pensait être un mâle. Mais un examen vétérinaire approfondi en décembre 2012 a révélé qu'Er Shun était en réalité une femelle. Suite à cette découverte, la femelle Ji Li initialement prévue a alors été remplacée par le mâle Da Mao.

Ji Li est devenue mère pour la première fois le 27 juin dernier en donnant naissance à des jumeaux (un mâle nommé Ji Mei et une femelle nommée Ji Lan).

 

Ji Li - Moonlight nursery house - 18 janvier 2017 - © Jérôme POUILLE

 

Quelques autres photos de Ji Li que j'avais prises le premier jour de visite
Moonlight nursery house - 8 janvier 2017 - © Jérôme POUILLE

 

Le mâle Mei Lan est né au zoo d'Atlanta, le 6 septembre 2006. Il a été rapatrié à Chengdu, d'où sont originaires ses parents, le 5 février 2010. Depuis sa naissance, Mei Lan était considéré comme une femelle mais à l'examen vétérinaire pratiqué à Chengdu lors de son rapatriement, les vétérinaires ont découvert qu'il s'agissait en réalité d'un mâle.

Mei Lan est potentiellement le père de plusieurs petits car sa semence a été utilisée pour inséminer plusieurs femelles dès la saison des amours 2014.

 

Mei Lan - Moonlight nursery house - 18 janvier 2017 - © Jérôme POUILLE

 

Le mâle Yong Bang est né le 13 septembre 2008 au zoo Adventure world de Shirahama, au Japon. Là-bas, il était connu sous le nom de Ei Hin. Sa mère est Rau Hin et la portée était jumelle. Sa sœur jumelle est Mei Bang, appelée au Japon Mei Hin. Yong Bang et Mei Bang ont été transférés à Chengdu le 26 février 2013. A cette date, ils étaient âgés de 4 ans et demi et leur transfert en Chine intervenait avant qu'ils ne deviennent matures afin qu'ils puissent être intégrés au moment venu au programme de reproduction. Aujourd'hui, Yong Bang est âgé de 8 ans et demi et il a atteint l'âge de se reproduire.

 

Yong Bang - Sub-adult enclosure A - 18 janvier 2017 - © Jérôme POUILLE

 

Quelques autres photos de la femelle Zhao Mei, que j'ai présenté ci-dessus dans ma chronique du dimanche 8 janvier 2017.

 

Zhao Mei - Sunshine nursery house - 18 janvier 2017 - © Jérôme POUILLE

 

Quelques autres photos également de Mei Lun et Mei Huan, les sœurs jumelles que j'ai déjà présenté ci-dessus dans ma chronique du dimanche 8 janvier 2017.

 

Mei Lun et Mei Huan - No.14 Enclosure - 18 janvier 2017 - © Jérôme POUILLE

 

Quelques photos de la femelle Si Yuan qui partage son enclos avec Qi Qi et Dian Dian ; trois pandas dont j'ai fait la présentation dans ma chronique du 8 janvier ci-dessus. 

 

Si Yuan et les deux jeunes Qi Qi et Dian Dian âgés de 16 mois - No.2 house - 18 janvier 2017 - © Jérôme POUILLE

 

Dans ma chronique du 8 janvier, j'avais présenté Mao Sun, voici quelques autres photos de cette jeune femelle alors qu'elle dégustait une pomme que lui a donné son soigneur M. Tan.

 

Mao Sun - Cub enclosure - 18 janvier 2017 - © Jérôme POUILLE

           

PANDA  CHAMPIONS

 

 

PANDA VALLEY

 

DUJIANGYAN

 

Visite du 11 janvier 2017

 

Du 9 au 13 janvier 2017, j'ai l'opportunité de participer à Chengdu, en Chine, à un court projet pour faire la promotion des 17 nouveaux objectifs de développement durable approuvés par le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD). Ces 17 objectifs, qui guident les politiques et les financements du PNUD jusqu'en 2030, sont un engagement à la fois pour les hommes et la planète et visent à éradiquer la pauvreté, réduire les inégalités et protéger l'environnement. Il est plus que jamais nécessaire d'effectuer les bons choix dès maintenant pour améliorer la vie des futures générations dans un esprit de développement durable.

Le mercredi 11 janvier au matin, nous nous sommes rendus à la Vallée du panda, Panda Valley son nom anglais officiel, une base également connue sous le nom de Centre de Dujiangyan Chengdu de recherches sur le terrain sur les pandas géants (Dujiangyan Chengdu Field Research Center for Giant Pandas). Cette base, une antenne de la base de recherches de Chengdu sur l'élevage du panda géant (Chengdu Research Base of Giant Panda Breeding) et spécifiquement conçue pour mener des recherches sur la réintroduction potentielle dans la nature de pandas nés en captivité, a été inaugurée en janvier 2012 et est implantée dans le village de Baima (commune de Yutang) dans la banlieue de la ville de Dujiangyan, au nord-ouest de la ville de Chengdu.

J'avais eu plusieurs fois l'occasion d'aller dans ce centre, et je vous invite à parcourir mes rapports précédents pour en savoir davantage sur ses objectifs :

        > Ma visite du 27 mars 2015

        > Chengdu Pambassador : mes activités à la vallée du panda le 26 juin 2013

        > Chengdu Pambassador : mes activités à la vallée du panda les 22, 23 et 24 mai 2013

        > Chengdu Pambassador : ma chronique durant la finale à la base de Chengdu, du 27 octobre au 17 novembre 2012

 

La majestueuse entrée de la Panda valley est en cours de rénovation, nous entrons par une entrée provisoire
11 janvier 2017 - © Jérôme POUILLE

 

Ao Liao, alias Oreo, Yuan Run et Miao Miao, tous trois nés en 2012 à la base de Chengdu et transférés à Dujiangyan l'an dernier, partageaient le même enclos (N°1a).

Le mâle Ao Liao (Oreo) est né le 28 juillet 2012 (sa mère est Li Li) ; la femelle Yuan Run le 25 août 2012 (sa mère est Yuan Yuan) et la femelle Miao Miao le 4 septembre 2012 (sa mère est Jiao Zi).

 

Yuan Run - 11 janvier 2017 - © Jérôme POUILLE

 

Miao Miao (à gauche) et Yuan Run (à droite) - 11 janvier 2017 - © Jérôme POUILLE

 

Miao Miao - 11 janvier 2017 - © Jérôme POUILLE

 

Yuan Run (devant) et Ao Liao (derrière) - 11 janvier 2017 - © Jérôme POUILLE

 

Xiao Yatou, une femelle née le 13 août 2006 à la base de Chengdu, occupait l'enclos N°1b. Elle est arrivée à Dujiangyan en mars 2015. Sa mère est Eryatou. Xiao Yatou est devenue mère à son tour le 12 août 2012 en donnant naissance à la femelle Xiao Qiao. Enfin, elle a donné naissance à des jumeaux le 26 juillet 2015, deux mâles nommés Xiao Ya et Xiao Chuan.

 

Xiao Yatou - 11 janvier 2017 - © Jérôme POUILLE

 

Enfin, Yuan Lin occupait l'enclos N°2a, Ni Ni l'enclos N°3a et Xing Yu et Xing Yuan partageaient le même enclos N°3b. Je n'ai malheureusement aucune photo.

 

A l'éntrée de la Panda valley - 11 janvier 2017 - © Jérôme POUILLE

 

        

PANDA  CHAMPIONS

 

 

ZODE CHENGDU

 

Visite du samedi 7 janvier 2017

 

Du 9 au 13 janvier 2017, j'ai l'opportunité de participer à Chengdu, en Chine, à un court projet pour faire la promotion des 17 nouveaux objectifs de développement durable approuvés par le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD). Ces 17 objectifs, qui guident les politiques et les financements du PNUD jusqu'en 2030, sont un engagement à la fois pour les hommes et la planète et visent à éradiquer la pauvreté, réduire les inégalités et protéger l'environnement. Il est plus que jamais nécessaire d'effectuer les bons choix dès maintenant pour améliorer la vie des futures générations dans un esprit de développement durable.

En marge du projet officiel, j'ai eu l'occasion de visiter le samedi 7 janvier 2017 le zoo de Chengdu qui héberge plusieurs pandas.

Ce n'est pas la première fois que je m'y rend et je vous invite à lire mes comptes-rendus précédents pour connaître l'histoire de ce zoo et obtenir des informations d'ordre plus général sur ses activités. 

Pour en savoir plus :

        > Ma visite au zoo de Chengdu le 19 mars 2015

        > Mes visites au zoo de Chengdu en mai 2013

        > Mes visites au zoo de Chengdu des 3 et 12 novembre 2012

 

 

Le secteur des pandas géants au zoo de Chengdu - 7 janvier 2017 - © Jérôme POUILLE

 

Depuis ma visite de 2015, le secteur des pandas a été rénové. Les bâtiments ont été repeints, un bardage en bois habille une partie de la façade extérieure des bâtiments et les enclos intérieurs ont eux aussi été réaménagés. Le plus petit enclos intérieur n'est dorénavant plus visible, masqué par un affichage. L'enclos qui fait l'angle a seulement été redécoré à l'intérieur. Les deux autres, de tailles inégales, ont été réaménagés de façon à former deux enclos de taille similaire et moins profonds qu'auparavant. Un couloir de service se situe derrière ces deux enclos, si bien que les pandas à l'intérieur ne peuvent plus ni voir ni sentir leurs congénères à l'extérieur comme c'était le cas auparavant via des aérations qui donnaient directement vers les enclos extérieurs. Un autre enclos intérieur, en forme de demi-cercle, historiquement occupé par les pandas roux, héberge actuellement un panda géant. L'enclos extérieur des pandas roux était vide ce qui laisse penser que tout le secteur est dorénavant exclusivement dédié aux pandas géants.

Cette réfection des enclos s'est accompagnée de l'installation de plusieurs panneaux d'information à destination des visiteurs leur expliquant l'identité des pandas présentés, et des éléments d'information sur le mode de vie de l'espèce.

 

Depuis de nombreuses années maintenant, le zoo de Chengdu est fortement impliqué dans l'éducation à la conservation.
Plusieurs panneaux explicatifs viennent enrichir la découverte des visiteurs - 7 janvier 2017 - © Jérôme POUILLE 

 

Le jour de ma visite, quatre pandas étaient hébergés au zoo de Chengdu : Ya Ya qui occupait l'enclos intérieur principal, Kebi qui occupait un enclos extérieur, Li Li qui occupait l'enclos intérieur en demi-cercle et Bing Dian qui occupait un enclos extérieur.

 

Ya Ya est une femelle née le 24 août 1990 à la base de Chengdu. Agée de plus de 26 ans, elle a passé toute sa vie à la base de Chengdu avant d'être transférée en janvier 2013 au zoo de Chengdu. Tout comme sa mère Qing Qing, Ya Ya est une mère héroïque car elle a donné naissance à 13 petits mais s'est également occupée de nombreux petits d'autres femelles pandas. 12 de ses enfants sont encore en vie : Yang Yang (le mâle du zoo d'Atlanta) né le 9 septembre 1997 (la portée était jumelle mais l'autre petit n'avait pas survécu), les femelles Yalaoda et Yalaoder nées le 9 septembre 1999, les mâles Ya Xiang et Ya Guang nés le 20 août 2001, les femelles Ya Shuang et Ya Xing nées le 28 août 2002, la femelle Fu Wa née le 6 septembre 2003, la femelle Jing Jing née le 30 août 2005, la femelle Ya Zai née le 19 août 2006, le mâle Ya Lin le 24 août 2008 et qui vit depuis avril 2015 à Macau, et enfin la femelle Ya Yun née le 10 septembre 2010.

 

Ya Ya occupe un des enclos intérieurs rénovés. Malgré les couleurs rafraîchies et les faux rochers, l'enclos n'en reste
pas moins petit, très simple et très peu enrichi - 7 janvier 2017 - © Jérôme POUILLE 

 

Ya Ya - 7 janvier 2017 - © Jérôme POUILLE 

 

Le mâle Ke Bi est né à la base de Chengdu le 26 juillet 1992 et est surtout connu pour son fort tempérament. Il a rejoint le zoo de Chengdu au printemps 2016. Il est très puissant, et a déjà blessé plusieurs femelles, notamment lors de la saison des amours. Il est le père de 11 pandas dont sont 9 encore en vie : les femelles Cheng Gong et Cheng Ji, deux jumelles nées le 12 septembre 2000, la femelle Yuan Yuan née le 1er août 2003, la femelle Jing Jing née le 30 août 2005, la femelle Ya Zai née le 19 août 2006, la femelle Ke Lin née le 13 août 2007, la femelle Xing Rong née le 13 août 2007, le mâle Jiao Qing né le 15 juillet 2010 et la femelle Ya Yun née le 10 septembre 2010. Il est également potentiellement le père d'autres jeunes pandas dont la paternité n'a pas encore été recherchée. Les deux parents de Kebi, Su Su et Yue Yue, étaient issus du milieu naturel. Les gènes de Ke Bi sont donc précieux.

 

Kebi - 7 janvier 2017 - © Jérôme POUILLE

 

La femelle Li Li est née le 3 septembre 1992 à la base de Chengdu. Li Li a vécu plusieurs années en Corée du Sud. En effet, en 1994, la Chine avait prêté deux pandas au zoo sud-coréen de la ville de Yongin, dans la province du Gyeonggi, pour commémorer l'établissement des relations diplomatiques entre les deux pays en 1992. Les femelles Chuan Xing et Li Li étaient arrivées le 20 septembre 1994 avant d'être rapatriées en Chine respectivement les 9 janvier et 8 février 1999 faute de moyens financiers de la Corée du Sud pour assumer la location des deux animaux en pleine crise financière asiatique. Après son retour à Chengdu, Li Li a donné naissance à 9 petits en 6 portées dont 4 sont encore en vie : à des jumeaux le 12 juillet 2001, Shen Shen et Ao Ao, morts tous les deux quelques semaines après leur naissance ; à un petit mâle le 8 juillet 2002, mort le jour même ; à une femelle le 19 août 2007, morte le jour même ; à des jumelles le 19 juillet 2009, Wen Li et Ya Li ; à une petite le 24 juillet 2011, Ai Li ; et enfin à des jumeaux le 28 juillet 2012 dont seul le mâle Ao Liao (Oreo) a survécu. Dorénavant âgée de 24 ans, Li Li ne sera plus mère une nouvelle fois.

 

Li Li occupe un petit enclos intérieur, historiquement occupé par des pandas roux - 7 janvier 2017 - © Jérôme POUILLE

 

Le mâle Bing Dian est né à la base de Chengdu le 1er septembre 2000. Sa mère est Bing Bing, son père Ha Lan. A ce jour, il n'a jamais été père. Il avait déjà vécu au zoo de Chengdu d'août 2004 à novembre 2007. Il l'a rejoint à nouveau en mai dernier.

 

L'enclos occupé par Bing Dian. On aperçoit au fond son voisin Kebi - 7 janvier 2017 - © Jérôme POUILLE

 

Bing Dian - 7 janvier 2017 - © Jérôme POUILLE