# A la une :    #MiniYuanZi       #Basi    #Reintroduction    #PandaBook    #Indonésie

Actualités > 2017

 

Zhang Xiang, relâchée dans le milieu naturel en 2013, s'est bien adaptée selon un récent examen vétérinaire in situ

Publié le : 3 octobre 2017  |  Auteur : Jérôme POUILLE  |  Sources : CCRCGPCCRCGP, Sichuan online, Newssc.org

Localisation : Carte de localisation des pandas sauvages aperçus ou capturés

 

Le 28 septembre dernier, l'équipe scientifique en charge du suivi des pandas réintroduits dans la réserve naturelle de Liziping (comté de Shimian), a pu localiser et capturer temporairement le temps d'un check-up la femelle Zhang Xiang, relâchée le 6 novembre 2013 dans cette réserve. Elle a été localisée dans le secteur de Yu'erping (玉儿坪) dans le comté de Mianning (province du Sichuan), juste à l'Ouest de la route nationale 108 (et de la voie rapide G5) qui relie la ville de Shimian à celle de Mianning.

Localisation : Carte de localisation des pandas sauvages aperçus ou capturés : Rechercher dans le menu de gauche : Sichuan province > Yu'erping (玉儿坪)

La jonction entre les deux réserves de Liziping (comté de Shimian) et Yele (comté de Mianning) est dénommée corridor de Tuowushan (拖乌山) et c'est dans ce corridor qu'a été localisée pour la première fois Zhang Xiang en avril dernier. En accord avec le Ministère chinois des forêts (State Forestry Administration), le département des forêts de la province du Sichuan a pris la décision mi-mai 2017 de recapturer Zhang Xiang pour pratiquer un examen vétérinaire complet in situ. Une cage « piège » a été construite fin juin et mise en service mi-juillet, mais ce n'est que deux mois et demi plus tard que Zhang Xiang a été retrouvée piégée dans la cage.

Il donc donc clair que Zhang Xiang semble s'être établie dans le comté de Mianning, au sein de la réserve naturelle de Yele, alors qu'elle avait été relâchée dans celui de Shimian, au sein de la réserve naturelle de Liziping, qu'elle a dû quitter début 2016 car des signes de présence (crottes et des pousses de bambous fraîchement coupées) ont été trouvés en janvier 2016 près du village de Shanglicun (上里村) dans la montagne Dahong (大洪山 Dahongshan), comté de Shimian, juste au-dessus de la frontière nord de la réserve de Liziping. En mai 2016, elle a été repérée dans le comté de Mianning près de la station de conservation de Jiziping (麂子坪保护站) puis jusqu'en septembre 2016, elle a été active dans les deux régions de la station de conservation de Jiziping et de la station de conservation de Zima (紫马保护站), avant d'être photographiée le 26 février 2017 par des caméras à déclenchement infrarouge dans le secteur de Yu'erping (玉儿坪) de la réserve naturelle de Yele, toujours dans le comté de Mianning. Enfin, le 14 mars dernier, des crottes attribuées à Zhang Xiang avaient été collectées dans le secteur de Shihuiyao (石灰窑) près du village de Yelexiang (冶勒乡), également dans le comté de Mianning.

Localisation : Carte de localisation des pandas sauvages aperçus ou capturés : Rechercher dans le menu de gauche :
   - Sichuan province > Shanglicun (上里村)
   - Sichuan province > Jizipingcun (麂子坪村)
   - Sichuan province > Zimacun (紫马村)
   - Sichuan province > Yu'erping (玉儿坪)
   - Sichuan province > Shihuiyao (石灰窑)

Les scientifiques estiment que Zhang Xiang aurait parcouru environ 500 kilomètres entre le lieu où elle a été lâchée et le lieu où elle vit actuellement. 

Les scientifiques ont comparé les déplacements de Zhang Xiang
avec ceux d'une autre femelle relâchée dans le milieu naturel, Zhang Meng.
En vert, l'habitat des pandas, en rouge le corridor de Tuowushan,
en rayé gris les réserves naturelles de Liziping et de Yele

Les lettres majuscules A, B, C, D, E correspondent à des localisations de Zhang Xiang :
A : réserve naturelle de Liziping
B : Shanglicun
C : Jiziping
D : Zima
E : Yu'erping

Les lettres minuscules a, b, c, d correspondent à des localisations de Zhang Meng :
Fin mars 2017, Zhang Meng a quitté la réserve de Liziping (a) pour rejoindre le secteur de Menghuo (孟获) (b).
Puis début avril 2017, son collier a indiqué qu'elle se trouvait dans le secteur de la vallée de Alulundihe (阿鲁伦底河沟) (c),
avant d'être repérée par des villageois à Huangjiabacun (黄家坝村) le 3 juin 2017 (village rattaché à la ville de Tuowuxiang 拖乌乡) (d).
Puis elle est retournée vers le secteur de Menghuo. Zhang Meng est donc toujours restée à l'Est de la route nationale.
 

Localisation : Carte de localisation des pandas sauvages aperçus ou capturés : Rechercher dans le menu de gauche :
   - Sichuan province > Menghuocun (孟获村)
   - Sichuan province > Alulundihe (阿鲁伦底河沟)
   - Sichuan province > Huangjiabacun (黄家坝村)

 

L'examen vétérinaire, pratiqué dans la nuit du 28 au 29 septembre, a permis de confirmer que Zhang Xiang, âgée de 6 ans, est en bonne santé et que son développement s'est poursuivi normalement. Ses dents, ses membres, ses organes génitaux et d'autres fonctions sont normales et conformes aux normes pour un panda de cet âge. Elle pèse 87 kilogrammes, contre 40 kilogrammes au moment de sa réintroduction. Elle semble s'être parfaitement adaptée à sa nouvelle vie dans le milieu naturel et aucun parasite n'a été relevé sur son corps. Zhang Xiang a été relâchée le vendredi 29 septembre à 2 heures du matin une fois l'examen fini et son collier radio-émetteur devenu trop petit enlevé.

A noter que Zhang Xiang avait déjà été recapturée pour un examen similaire quelques mois après sa réintroduction, le 19 avril 2014 précisément.

 

Une fois piégée, Zhang Xiang a été anesthésiée le temps de l'examen

 

Prise de mensurations, vérifications du corps et des organes, suppression du collier qui a laissé une
marque importante, vérification des dents, prise de sang,... check-up complet pour Zhang Xiang !

 

Zhang Xiang est laissée libre, le temps qu'elle se réveille de son anesthésie

 

Les comtés de Shimian, Mianning, mais aussi ceux de Luding et Jiulong et une partie de ceux de Yuexi et Ganluo, constituent l'habitat des monts Xiaoxiangling des pandas sauvages. Rappelons que les derniers pandas sauvages se répartissent dans six grands massifs montagneux dans les provinces du Sichuan, du Gansu et du Shaanxi. Il est généralement considéré que la population de pandas des monts Xiaoxiangling, qui ne compte que 30 individus selon le quatrième recensement national des pandas et de leur habitat mené de 2011 à 2014, est scindée en deux sous-populations fragmentées par la route nationale 108 : la sous-population dite de Gongyihai à l'Ouest de la route qui compte 21 pandas (dont 16 dans le comté de Shimian, 2 dans le comté de Jiulong et 3 dans le comté de Mianning), et la sous-population dite de Shihuiyao à l'Est de la route qui compte 9 pandas (tous dans le comté de Shimian ; les comtés de Yuexi et Ganluo comportant de l'habitat propice pour les pandas mais aucun panda n'y a été dénombré lors du 4ème recensement pour leurs fractions respectives dans les monts Xiaoxiangling). En ayant rejoint le comté de Mianning, et surtout en ayant franchi la barrière que constitue la route, Zhang Xiang a ainsi migré d'une sous-population vers une autre et a quitté la réserve naturelle de Liziping où elle avait été relâchée. Cela s'explique peut-être par l'âge de Zhang Xiang, qui en 2016 approchait l'âge de la maturité sexuelle ce qui l'aurait conduit à s'établir dans un territoire où la compétition avec d'autres femelles était moindre et où davantage de mâles vivent.

Toujours selon les données du recensement le plus récent, la réserve naturelle de Liziping compte 22 pandas (contre 14 dénombrés lors du troisième recensement) et celle de Yele seulement 2 (contre 9 dénombrés lors du troisième). Les chercheurs formulent l'hypothèse que les pandas partent de Yele pour rejoindre Liziping, ce qui serait un témoignage d'échanges génétiques possibles entre les deux sous-populations. Pour tenter d'expliquer cette hypothèse, ils émettent l'option que les pandas sauvages cherchent à se rassembler lorsque la densité d'individus devient trop faible. Ces points méritent bien sûr d'être étudiés pour être confirmés ou infirmés.

Des études scientifiques complémentaires doivent être menées pour déterminer les meilleurs secteurs pouvant être restaurés et ainsi servir de corridor pour permettre des échanges de pandas entre les deux sous-populations. Le corridor de Tuowushan, au niveau de la ville de Lizipingxiang, est emprunté mais reste perturbé notamment par le pâturage du bétail. D'autres secteurs pourraient servir de corridors, mais les études ne sont pas encore achevées.

 

Zhang Xiang est née en captivité le 20 août 2011 et a été élevée par sa mère Zhang Ka dans des conditions semi-naturelles dans la base d'Hetaoping du Centre chinois de recherches et de conservation du panda géant (China Conservation and Research Center for the Giant Panda). A l'issue de cet apprentissage à vivre dans un milieu de plus en plus grand et imitant le milieu naturel, Zhang Xiang est devenue à l'âge de 26 mois le troisième panda né en captivité à être réintroduit dans le milieu naturel, mais la première femelle.

Le premier, le mâle Xiang Xiang, relâché le 28 avril 2006 dans la réserve naturelle de Wolong était mort en février 2007 faute d'avoir pu concurrencer les pandas sauvages pour la nourriture et son territoire. Le séisme dévastateur et meurtrier de mai 2008 avait mis au point d'arrêt à la poursuite du programme de réintroduction mais en 2010, le Centre chinois de recherches et de conservation du panda géant a annoncé vouloir relancer le programme selon de nouvelles modalités notamment dans la formation des jeunes à la survie dans des conditions naturelles.

C'est ainsi que le mâle Tao Tao, né en captivité le 3 août 2010 a été réintroduit dans la réserve naturelle de Liziping le 11 octobre 2012 et sa dernière preuve de vie publiée est lors d'un bref examen vétérinaire pratiqué in situ un an après sa réintroduction. Zhang Xiang a été réintroduite à Liziping le 6 novembre 2013. Xue Xue, une femelle née le 15 août 2012, a été lâchée dans la réserve de Liziping le 14 octobre 2014 mais elle a été retrouvée morte un peu plus d'un mois après, le 23 novembre 2014. La femelle Hua Jiao, née le 6 juillet 2013 a été envoyée à Liziping le 19 novembre 2015 et a même été localisée début 2016 dans secteur de Mamadi (麻麻地), secteur où elle avait été relâchée. Enfin, deux femelles, Hua Yan et Zhang Meng, ont été relâchées à Liziping le 20 octobre 2016. Comme détaillé ci-précédemment, Zhang Meng a été localisée à plusieurs reprises depuis sa réintroduction.

Le Centre chinois de recherches et de conservation du panda géant confirme que Tao Tao, Zhang Xiang, Hua Jiao, Hua Yan et Zhang Meng sont encore en vie ; mais seule Zhang Xiang avait encore un collier radio-émetteur et GPS car il n'était pas équipée d'un dispositif lui permettant de se détacher seul avec la croissance de la jeune femelle. Il était donc essentielle qu'elle soit recapturée car la taille trop petite du collier allait poser problème. Par ailleurs, depuis un an et demi, la batterie était trop faible pour permettre au signal GPS de fonctionner et seul le signal radio continuait à émettre un faible signal, d'où la difficulté pour la localiser.

Les réintroductions successives dans la réserve naturelle de Liziping font l'objet d'un programme scientifique de suivi et de recherche mené par une équipe composée d'experts du Département des forêts de la province du Sichuan, du bureau de gestion de la réserve naturelle de Liziping, de l'Université normale de l'Ouest de la Chine (China West Normal University) et du Centre chinois de recherches et de conservation du panda géant.

A l'aube de sa maturité sexuelle, de nombreuses questions se posent quant au futur de Zhang Xiang : va-t-elle s'accoupler, donnera-t-elle naissance ? saura-t-elle élever un petit jusqu'à ce qu'il devienne mature à son tour ?

 

L'équipe au complet qui a participé à cet examen vétérinaire complet sur Zhang Xiang

 

A lire : Les actualités précédentes consacrées à Zhang Ka et Zhang Xiang :

        > Zhang Xiang, relâchée dans le milieu naturel en 2013, a été récemment localisée dans le comté de Mianning (31 mars 2017)

        > Des traces de Zhang Xiang, relâchée en 2013, ont été retrouvées dans la montagne Dahong (11 février 2016)

        > Zhang Xiang, réintroduite dans le milieu naturel en novembre dernier, se porte bien (24 avril 2014)

        > 6 novembre 2013 : Réintroduction de Zhang Xiang ce matin dans la réserve de Liziping

        > 3 novembre 2013 : Examen vétérinaire pour Zhang Xiang avant sa réintroduction dans le milieu naturel

        > 2 novembre 2013 : Zhang Xiang a été "capturée" en vue de sa prochaine réintroduction dans le milieu naturel

        > 1er novembre 2013 : Un jeune panda né en captivité sera réintroduit dans le milieu naturel dans quelques jours

        > 28 octobre 2011 : Des nouvelles des femelles intégrées cette année au programme de réintroduction

        > 21 août 2011 : Zhang Ka donne naissance à des jumeaux à la base de Yaan Bifengxia

        > 26 août 2008 : Huit nouvelles naissances entre le 10 et le 26 août : Zhang Ka, une femelle âgée de 8 ans a donné naissance à un bébé le mardi 26 août 2008 à 20h58

        > 7 Août 2006 : Cinq naissances en deux jours : Wolong, le lundi 7 août 2006, Zhang Ka a battu deux records 

 

A lire : La réserve naturelle de Liziping, une réserve susceptible d'accueillir des réintroductions futures :

        > Lu Xin, secourue puis relâchée dans la réserve naturelle de Liziping en 2009, est devenue mère dans le milieu naturel (31 août 2015)

        > 21 février 2012 : La réserve naturelle de Liziping semble adaptée pour accueillir des réintroductions futures

        > 5 mai 2010 : Qu'est devenue Lu Xin, une femelle panda sauvage secourue, soignée et relâchée il y a un an

        > 1er juin 2009 : Des nouvelles de Lu Xin, une femelle panda sauvage secourue le 25 mars dernier et relâchée le 29 avril dans la réserve naturelle de Liziping

        > 29 avril 2009 : Le panda sauvage secouru le 25 mars dernier dans les Monts Qionglaishan et baptisé Lu Xin a été relâché dans les Monts Xiaoxiangling 

 

Pour en savoir plus :

        > La réintroduction, le but ultime des programmes d'élevage en captivité : Toutes les informations sur les différents programmes de réintroduction passés et actuels

        > La réserve naturelle de Liziping

        > La réserve naturelle de Yele

        > Les réserves naturelles pour protéger l'habitat du panda

        > Répartition : Les pandas des Monts Xiaoxiangling, dans la province du Sichuan