# A la une :    #Calendrier2019    #YuanMeng       #Naissances2018    #BoutiqueKdo    #PairiDaiza

Actualités > 2014

 

Le centre chinois de recherches et de conservation du panda géant inaugure une nouvelle base à Huaying pour son programme de réintroduction

Publié le : 25 août 2014  |  Auteur : Jérôme POUILLE  |  Sources : CCRCGP, Guang'an Government

 

Le Centre chinois de recherches et de conservation du panda géant (China Conservation and Research Center for the Giant Panda - CCRCGP) a inauguré le 23 août dernier une nouvelle base dédiée à son programme de réintroduction. Nouveauté, cette base est située hors de l'habitat actuel du panda géant, dans la montagne Huaying, dans le comté du même nom, rattaché à la ville-préfecture de Guang'an, dans la province du Sichuan.

Jia Jiansheng, directeur général adjoint de la division de protection du Ministère chinois des forêts (Protection Division of the State Forestry Administration), a délivré un discours d'inauguration en se rendant sur place.

Deux premiers pandas géants ont été transférés vers cette nouvelle base d'Huaying. Il s'agit de Yun Tao, un mâle de 73 kilos né le 31 octobre 2011 à la base de Ya'an Bifengxia et transféré le 7 janvier 2013 à la base d'Hetaoping, et Yang Hua, une femelle de 75 kilos née le 25 août 2010 à la base de Ya'an Bifengxia et qui vivait depuis le 21 janvier 2013 à l'antenne de Dujiangyan.

La base d'Huaying d'entraînement du panda géant à la réintroduction (Giant panda reintroduction Huaying Mountain training base) est implantée à l'intérieur de l'aire expérimentale de la réserve naturelle provinciale des Monts Huaying. L'altitude moyenne de la base est de 1 200 mètres, la température annuelle moyenne varie de 12 à 22°C, les précipitations annuelles moyennes sont d'environ 1500 mm avec quatre saisons distinctes. La région abrite de nombreux bambous dont des espèces comestibles pour le panda géant.

De 2011 à 2013, le Centre chinois de recherches et de conservation du panda géant avait évalué la possibilité de construire une base dans les Monts Huaying, s'appuyant sur des similarités environnementales entre ces Monts et ceux habités par le panda géant. D'ailleurs, d'après les experts, des pandas géants sauvages vivaient dans ce secteur dans le passé comme en témoignent des indices retrouvés à l'automne 1993 par une expédition scientifique.

Les 24 et 25 mars 2014, le département des forêts de la province du Sichuan avait organisé une réunion dans la ville de Guang'an pour évaluer la faisabilité de démarrer un programme de réintroduction à Huaying. Des universitaires et des experts du panda géant avaient alors validé le principe du lancement de nouvelles expérimentations à Huaying. La participation active du Gouvernement de Guang'an et le support des populations locales ont joué en la faveur de la sélection de ce lieu pour ce nouveau projet. Ces derniers aspects étaient primordiaux car les pandas hébergés à Huaying seront entraînés à vivre dans des conditions semi-naturelles et ils pourraient être relâchés dans le futur au sein même des Monts Huaying. Cela permettrait de poursuivre les études sur la réintroduction de pandas nés en captivité dans le milieu naturel, et notamment d'évaluer leur adaptation à la vie dans la nature après la réintroduction, sans faire courir aucun risque aux pandas sauvages. En effet, les premiers pandas captifs réintroduits dans le milieu naturel l'ont tous été dans des lieux habités par des pandas sauvages et les risques sont nombreux notamment la transmission de maladies, de parasites ou de virus des pandas captifs vers leurs congénères sauvages. Au delà, les risques pour les pandas captifs ne sont pas nuls non plus, notamment au regard de la compétition qui peut exister entre les pandas sauvages et ceux réintroduits moins aptes à se défendre et à appréhender la meilleure stratégie de survie.

Les scientifiques s'accordent à dire que davantage d'expériences et d'études doivent être menées pour mieux comprendre et maîtriser le processus de réintroduction, et l'idée de poursuivre la recherche sans mettre en péril les pandas sauvages, notamment en réintroduisant des pandas captifs dans la nature sans risque de perturber leurs congénères sauvages, est une bonne piste. L'un des objectifs recherchés lorsque l'on réintroduit une espèce est la reconquête d'anciens habitats perdus, et en ce sens la base de Huaying et l'entraînement de pandas captifs à vivre à Huaying pourrait remplir cet objectif à terme.

En attendant une réintroduction éventuelle, des études seront menées sur le comportement des deux pandas et leur capacité à s'adapter à des environnements semi-naturels. 

 


Réunion de mars 2014 lors de laquelle les experts se sont penchés sur les nouveautés du programme de réintroduction
porté par le Centre chinois de recherches et de conservation du panda géant - © CCRCGP

 


Le camion avec les deux pandas prend la direction du comté d'Huaying - © CCRCGP

 

La toute nouvelle base d'Huaying au cœur des Monts d'Huaying, inaugurée le 23 août 2014 - © CCRCGP

 

Jia Jiansheng (première photo) et Zhang Hemin (directeur du CCRCGP, seconde photo) ont délivré un discours pour l'inauguration
de la base d'Huaying - 23 août 2014 - © CCRCGP

 

Yun Tao (première photo) et Yang Hua (seconde photo), dans leurs nouvelles installations - © CCRCGP

 

A ce jour, trois pandas nés en captivité ont déjà fait l'objet d'une réintroduction dans le milieu naturel. Le premier, le mâle Xiang Xiang, relâché le 28 avril 2006 dans la réserve naturelle de Wolong était mort en février 2007 faute d'avoir pu concurrencer les pandas sauvages pour la nourriture et son territoire. Le second, le mâle Tao Tao, né en captivité le 3 août 2010 a été réintroduit dans la réserve naturelle de Liziping le 11 octobre 2012. Zhang Xiang, une femelle née le 20 août 2011 a également été réintroduite à Liziping le 6 novembre 2013. Tao Tao et Zhang Xiang avaient tous deux bénéficié d'un programme de formation où ils étaient élevés par leurs mères respectives dans des enclos de plus en plus grands et naturels au sein de la base d'Hetaoping. Ils sont encore en vie et bénéficient d'un programme scientifique de suivi. 

 

Pour en savoir plus :

        > La réintroduction, le but ultime des programmes d'élevage en captivité : Toutes les informations sur les différents programmes de réintroduction passés et actuels

        > Les centres de recherches et d'élevage en Chine