# A la une :    #Calendrier2019    #YuanMeng       #Naissances2018    #BoutiqueKdo    #PairiDaiza

 

12 mars 2012 : Les bases de Chengdu et Bifengxia échangent leurs pandas :


Le Centre chinois de recherches et de conservation du panda géant (CCRCGP : China Conservation and Research Center for the Giant Panda) et la Base de recherches de Chengdu sur l'élevage du panda géant (CRBGPB : Chengdu Research Base of Giant Panda Breeding) avaient signé un accord dans le passé pour s'échanger deux pandas mâles durant cinq années, de 2006 à 2011. C'est ainsi que Lin Lin, un mâle né le 2 août 1997 au centre de Wolong avait été envoyé à la base de Chengdu en 2006, tandis que Shi Shi, un mâle né à Chengdu le 10 septembre 1998 avait rejoint la base de Yaan Bifengxia en juillet 2006. L'accord arrivant à terme, ces deux pandas ont été rapatriés par leurs institutions respectives en février 2012.

Ce type d'échanges est important pour éviter la sur-représentation de certains mâles et ainsi offrir aux femelles de chacune des deux bases l'opportunité de s'accoupler, ou d'être inséminées, avec des mâles différents qui apportent ainsi de nouveaux gènes dans les populations captives de pandas des deux centres. C'est un des volets de la gestion génétique de la population captive de pandas. En effet, le nombre de mâles capables de s'accoupler est très faible dans chacune de ces deux bases donc sans ces échanges, la paternité des jeunes en serait encore moins diversifiée et les risques de consanguinité augmentés.

D'ailleurs chaque année, les experts qui se réunissent lors de la conférence annuelle du Comité chinois chargé d'évaluer les techniques d'élevage du panda géant (Chinese Committee of Breeding Techniques for Giant Pandas) insistent sur la nécessité de prendre en compte la "qualité" des naissances et non seulement la "quantité" et préconisent une meilleure coopération entre les deux grandes institutions chinoises chargées de l'élevage en captivité de l'espèce (lire l'article).

Notons que ces deux institutions sont sous tutelle de deux ministères différents, le Ministère du Logement et du développement urbain et rural pour la base de recherches de Chengdu sur l'élevage du panda géant et le Ministère des Forêts pour le centre chinois de recherches et de conservation du panda géant, ce qui n'a pas facilité dans le passé la communication et la coopération entre les deux ; pire ces deux institutions avaient plutôt une logique concurrentielle et de compétition et travaillaient ainsi chacune de leur côté en essayant de se faire reconnaître comme la plus importante base d'élevage de pandas en Chine.

Les choses commencent donc à évoluer positivement, preuve en est un nouvel accord entre les deux pour un nouvel échange, de longue durée cette fois-ci semble-t-il (à vie ?). Ainsi, le mâle Fu Fu, né le 25 août 2001 au centre de Wolong et âgé de presque 11 ans, propriété du centre chinois de recherches et de conservation du panda géant et hébergé au zoo de Fuzhou depuis juin 2008 où il avait été transféré peu après le séisme de mai 2008, a été envoyé à la base de Chengdu le 16 février dernier. En échange, la base de Chengdu va envoyer prochainement vers la base de Yaan Bifengxia son mâle Ya Xiang, né le 20 août 2001 à Chengdu et ainsi du même âge que Fu Fu. D'autres échanges de ce type pourraient avoir lieu au cours des mois à venir. Fu Fu et Ya Xiang devraient prendre part dès cette année aux accouplements du printemps.

 

Auteur : Jérôme POUILLE

 

Pour en savoir plus :

        > Les centres de recherche et d'élevage du panda géant, en Chine

        > La reproduction des pandas et la croissance du jeune

        > L'élevage en captivité, une méthode de conservation