# A la une :    #Ouwehands    #Livres    #Beauval    #PairiDaiza    #Naissances2020

 

1er avril 2008 : Début de la saison des amours 2008 :


Augmenter le succès de la reproduction chez les pandas captifs est un défi majeur. En 2007, ce sont 31 petits qui sont nés en 19 portées dont 12 portées jumelles et 7 portées simples. Sur ces 31 petits, 25 ont survécu. Ces chiffres sont proches de ceux de l'année 2006 qui avait vu naître 34 bébés dont 30 ayant survécu.

Les zoos de Chine et du monde entier qui hébergent des pandas se concentrent maintenant sur la saison des amours 2008, qui a débuté en mars pour s'achever fin mai. Durant cette période, les femelles vont connaître un oestrus de seulement 2 à 3 jours lors duquel l'accouplement est possible. Le suivi hormonal est indispensable pour connaître le moment propice à l'accouplement ou à l'insémination artificielle.

En amont, des mesures ont également été mises en place pour maximiser les chances que mâles et femelles s'acceptent et les chances d'accouplement. L'une des mesures expérimentée par exemple à la base de recherches de Chengdu (Chine) est de faire marcher le panda mâle sur ces deux jambes afin de stimuler son énergie. Pour cela, on l'attire avec une pomme. Au-delà de ces exercices physiques, des échanges de cages entre mâles et femelles sont censés attiser l'envie sexuelle des animaux par phéromones interposées. Et enfin, dernière mesure, les pandas les plus sexuellement actifs sont mis à contribution pour initier leurs compagnons trop innocents. Leurs ébats sont organisés pour être vus par leurs collègues encore inexpérimentés. Et les résultats sont là puisque plus de 30 % des 68 pandas soumis à ce régime ont des relations sexuelles contre seulement 10 % il y a dix ans pour les animaux de ce même centre de recherche.

  


Un soigneur de Chengdu stimule l'énergie d'un mâle

 

Au zoo de Washington, aux États-Unis, Mei Xiang, la panda femelle déjà mère de Tai Shan, a été inséminée artificiellement le 19 mars. La veille, Mei Xiang et Tian Tian (le mâle) avaient tenté de s'accoupler naturellement, mais la copulation n'avait pas eu lieu. Les vétérinaires du zoo ont donc décidé d'anesthésier dès le lendemain les deux pandas, pour collecter du sperme chez le mâle et l'insérer directement dans l'utérus de la femelle.

Aux zoos d'Atlanta et de Memphis, les vétérinaires suivent également de près les hormones des femelles afin de détecter l'œstrus.

Bien entendu, rendez-vous régulièrement dans les mois à venir pour suivre les dernières actualités de la reproduction et les futures naissances.

 

 (Jérôme POUILLE)

 

 A lire :

        > 5 Novembre 2007 : Bilan des naissances 2007

        > 1er Janvier 2007 : Erratum : 34 naissances en captivité en 2006 dont 30 survivants

 

 

Pour en savoir plus :

        > L'élevage en captivité, une méthode de conservation

        > La saison des amours, reproduction et croissance du jeune