# A la une :    #Livres    #Beauval    #PairiDaiza    #Naissances2020

 

27 janvier 2010 : Le site pandas.fr labellisé "2010 Année internationale de la biodiversité" :


Le Ministère de l'Ecologie, de l'Energie, du Développement Durable et de la Mer (MEEDDM) a attribué à mon site internet (pandas.fr) le label "2010 Année internationale de la biodiversité".

 

 

Rappelons que l’Organisation des Nations unies a proclamé 2010, Année internationale de la biodiversité pour alerter l’opinion publique sur l’état et les conséquences du déclin de la biodiversité dans le monde. Face aux menaces qui pèsent sur elle (urbanisation croissante, pratiques agricoles, déforestation, pollutions...), la conservation de la diversité biologique est devenue une préoccupation mondiale.

La biodiversité, ou diversité biologique, est une notion récente, puisqu'elle date de 1992. Cette notion recouvre l'ensemble des formes de vie sur Terre (la faune, la flore, les milieux naturels mais aussi l'espèce humaine) ainsi que les relations établies entre elles. Préserver la biodiversité, c'est donc préserver les espèces, les écosystèmes et tout ce qu'ils peuvent apporter à l'espèce humaine ; c'est concevoir une utilisation durable des ressources.

En sauvant le panda dans son habitat, on assure l’existence de milliers d’autres plantes et animaux. La protection du panda, la création de réserves, ne se font pas au seul bénéfice du panda mais également au bénéfice d'autres plantes précieuses et animaux rares (rhinopithèque de Roxellane, takin, faisans, ours noir d'Asie, panda roux...) qui partagent le territoire du panda. Les Monts dans lesquels vivent le panda sont également le refuge d'autres espèces ayant évoluées depuis le Pléistocène. Plusieurs de ces espèces sont endémiques, d'autres sont à découvrir et elles représentent toutes une richesse pour l'homme. Et puis la protection du panda consiste en fait à la protection d'un territoire. Environ 6000 espèces de plantes se trouvent sur le territoire du panda, une richesse sans parallèle dans les régions tempérées (valeurs pour l'agriculture, l'horticulture, la médecine). Protéger l'habitat du panda permet également de lutter contre la déforestation, contre l'érosion, de protéger les systèmes hydriques.

En conclusion, protéger le panda géant dans son milieu naturel, c'est aussi protéger un écosystème unique et des centaines d'autres espèces, dont quelques-unes sont moins emblématiques que le panda géant mais tout aussi rares.

 

Auteur : Jérôme POUILLE

 

Pour en savoir plus :

        > L'habitat du panda, un habitat unique et partagé

        > Le site internet français : www.biodiversite2010.fr

        > Le site international : www.cbd.int/2010