# A la une :    #Ouwehands    #Livres    #Beauval    #PairiDaiza    #Naissances2020

Actualités > 2015

 

Des pandas sauvages et d'autres espèces photographiés dans la réserve naturelle de Taibaishan

Publié le : 6 février 2015  |  Mis à jour le : 1er mai 2019  |  Auteur : Jérôme POUILLE  |  Source : Taibaishan NR

 

En avril 2014, j'expliquais que la réserve naturelle nationale de Taibaishan avait dévoilé des photos de pandas sauvages prises par des appareils photos à déclenchement infrarouge installés début 2013.

Depuis, d'autres pandas ont été photographiés ou filmés dans cette même réserve, notamment les 5 novembre, 8 novembre et 30 décembre derniers. Par ailleurs, le dépouillement des clichés a révélé d'autres espèces notamment le rhinopithèque de Roxellane, le takin, le cerf porte-musc des forêts, le goral de l'Himalaya, le serow, l'ours noir d'Asie, ou encore l'ithagine ensanglantée (une espèce de faisan).

 


Le panda photographié et filmé le 5 novembre 2014 dès 23h42.
Sur les deux dernières photos, il est intrigué par l'un des deux appareils qui le filment.

Ce n'est pas la première fois que des pandas investiguent ces appareils souvent placés sur des arbres (lire l'article) - © Taibaishan NR

 

Un autre panda a été photographié de nuit, le 8 novembre 2014 à 00h23 - © Taibaishan NR

 


Un autre panda a été photographié de jour, le 30 décembre 2014 à 15h54 - © Taibaishan NR

 


Un rhinopithèque de Roxellane (Rhinopithecus roxellanae) photographié le 12 janvier 2015, à 9h58 - © Taibaishan NR

 


Deux takins (Budorcas taxicolor) photographiés le 13 novembre 2014, à 16h18 - © Taibaishan NR

 


Des ithagines ensanglantées (Ithaginis cruentus) photographiées le 30 novembre 2014, à 13h18 - © Taibaishan NR

 


Une martre à gorge jaune (Martes flavigula) photographiée le 19 octobre 2014 à 14h00 - © Taibaishan NR

 

De plus en plus de réserves naturelles investissent dans des appareils photos et vidéos à déclenchement infrarouge. Ils sont un outil de connaissance scientifique et de suivi. Positionnés stratégiquement dans le milieu naturel, ils photographient ou filment les animaux qui rentrent dans leur champ. Les données récoltées permettent aux scientifiques de recenser les différentes espèces qui habitent les réserves et de documenter leurs stratégies de vie, notamment l'altitude où elles se trouvent mais aussi leurs mœurs.

La réserve naturelle de Taibaishan a été établie en septembre 1965 sous statut provincial. Elle a été élevée au rang de réserve nationale en août 1986 et elle protège un territoire de 56 325 hectares dans les comtés de Meixian et Zhouzhi (province du Shaanxi) dans l'habitat des Monts Qinling. Elle fait environ 45 km d'Est en Ouest et 34,5 km du Nord au Sud et comprend trois zones comme la majorité des réserves chinoises. La zone centrale fait 22 708 hectares, la zone tampon 30 442 hectares et la zone expérimentale 3 175 hectares. Son point culminant est le Mont Taibai, dans le comté de Meixian, à 3 767 mètres d'altitude ; c'est aussi le point culminant des monts Qinling. La réserve est irriguée par deux cours d'eau principaux et dix rivières affluentes de ces cours d'eau.

Selon le troisième recensement national des pandas sauvages et de leur habitat qui a eu lieu entre 1999 et 2003 et dont les résultats ont été publiés en 2006, la réserve abrite 11 pandas. 30,47% de la réserve, soit 17 164 hectares, est considéré comme un habitat du panda.

La réserve présente une forte richesse floristique et faunistique avec au moins 2 081 espèces de plantes, 2 007 espèces d'insectes, 8 espèces de poissons, 10 espèces d'amphibiens, 26 espèces de reptiles, 218 espèces d'oiseaux et 72 espèces de mammifères recensées. Parmi les espèces végétales protégées, citons l'arbre caramel (Cercidiphyllum japonicum), l'espèce de petite plante herbacée Circaeaster agrestis, l'espèce d'arbre à latex Eucommia ulmoidesKingdonia uniflora (une plante herbacée de Chine), l'espèce de mélèze endémique du Mont Taibai Larix chinensis, l'espèce de fougère Ophioglossum thermale, ou encore l'épicéa d'Orient Picea neoveitchii endémique des Monts Qinling. Côté animaux, en plus du panda géant, citons le takin (Budorcas taxicolor), le rhinopithèque de Roxellane (Rhinopithecus roxellanae), le cerf porte-musc des forêts (Moschus berezovskii), le léopard, l'ours noir d'Asie (Ursus thibetanus), le goral de l'Himalaya (Naemorhedus goral), le serow (Capricornis sumatraensis), la loutre commune, la salamandre géante chinoise (Andrias davidianus), l'ithagine ensanglantée (Ithaginis cruentus), le faisan doré (Chrysolophus pictus), ou encore le tragopan de Temminck (Tragopan temminckii).

La réserve de Taibaishan est adjacente au Sud avec celles de Huangbaiyuan et de Laoxiancheng. Elle est connectée à l'Est avec la réserve de Zhouzhi via le corridor d'Houzhenzhi qui relie les deux réserves. Au Sud-Ouest elle est connectée avec la réserve de Niuweihe via le corridor de Dashuping qui relie les deux réserves.

 

A lire : Premières photographies de pandas sauvages dans la réserve naturelle de Taibaishan (30 avril 2014)

 

Pour en savoir plus :

        > Répartition : Les pandas des Monts Qinling, dans la province du Shaanxi

        > Les réserves naturelles pour protéger l'habitat du panda : Fin 2009, la Chine compte 67 réserves naturelles pour la protection des populations sauvages de pandas

        > Liste des réserves naturelles de l'habitat du panda (PDF)