# A la une :    #Livres    #Beauval    #PairiDaiza    #Naissances2020

 

3 novembre 2011 : Geneviève Hamelin sur les pas des ours, du site web au livre :


A la question "combien existe-t-il d'espèces d'ours ?", peu de personnes connaissent la bonne réponse. Mais s'il s'agit de les citer, les choses se compliquent davantage surtout si l'on distingue les espèces des sous-espèces.

De tout temps, les ours entretiennent avec les hommes une relation particulière. Animal favori des enfants avec le célèbre ours en peluche, animal représenté dans les fresques préhistoriques ou encore animal dressé par les montreurs d'ours ou pour les cirques, il a malheureusement plus souffert de sa célébrité qu'il en a profité. Toutes les espèces d'ours sont aujourd'hui menacées et la chasse, la fragmentation de l'habitat, le commerce illicite de produits dérivés, ou encore le réchauffement climatique sont autant de maux responsables de la chute radicale des effectifs de ces plantigrades.

Aujourd'hui, subsistent seulement 8 espèces d'ours : l'ours brun (et ses nombreuses sous-espèces : grizzly, kodiak, ...), l'ours noir d'Amérique (et ses sous-espèces), l'ours polaire ou ours blanc, l'ours noir d'Asie ou ours à collier (et ses sous-espèces), l'ours lippu, l'ours malais ou ours des cocotiers, l'ours à lunettes et le panda géant.

C'est à la fois pour présenter ces animaux merveilleux mais aussi pour sensibiliser le lecteur à la fragilité de ces créatures que Geneviève Hamelin, une passionnée des ours, a décidé de leur consacrer un ouvrage riche d'informations et superbement illustré par Laurence Saunois, artiste peintre animalier.

Cet ouvrage est pour Geneviève, une amie de longue date, le fruit de longues années de recherches, de collection, de passion et d'amour pour les ours en général. Après leur avoir consacré un site internet riche et passionnant (www.surlespasdesours.fr), elle prolonge aujourd'hui son action en publiant un ouvrage éponyme du site internet aux éditions l'àpart.

 

 

Ce livre, Sur les pas des ours, paru en octobre 2011, est aussi la volonté pour Geneviève de rendre hommage aux associations qui œuvrent aux quatre coins du monde pour la sauvegarde et la protection dans son milieu naturel des derniers ours sauvages et l'inventaire qu'elle dresse de ces associations permettra au lecteur qui le souhaite de s'impliquer au-delà de la simple lecture et prise de conscience.

 


Illustration présente dans l'ouvrage, de Laurence Saunois - © Tous droits réservés

 

Peu avant la période de Noël, qui voit l'ours resurgir sous ses aspects les plus merveilleux au pied du sapin pour de nombreux enfants, cet ouvrage est le cadeau idéal pour les petits comme pour les plus grands.

Pour compléter, voici ci-dessous quelques mots écrits par Geneviève pour le site pandas.fr sur son expérience unique en Alaska en 2010 où elle a observé pour la première fois des ours dans leur milieu naturel :

L’ Alaska a longtemps été pour moi un rêve inaccessible, un rêve synonyme de vastes espaces, et de territoires d’ours jusqu’à ce jour d’été 2009 où il a pris forme pour mon plus grand bonheur.

Ce rêve est en effet devenu réalité suite à la rencontre d’Eric Baccega, photographe animalier connu pour sa passion des ours. Deux ans auparavant, j’avais réalisé son portrait sur mon site web et nous avons fait plus ample connaissance par la suite. C’est en 2009 qu’il nous proposa à mon mari et à moi de partir avec lui l’année suivante dans le parc de Katmaï. Un voyage pour observer les grizzlis à Brooks au moment de la remontée des saumons. Un programme alléchant pour qui aime les ours.

Une fois la décision prise, il y a eu les préparatifs obligatoires pour ce genre de voyage : réservations des billets d’avion, du camping, de l’hydravion. L’achat d’un guide de l’Alaska pour nous familiariser avec le pays, d’une tente de camping, de sacs de couchage, de nourriture et nous y croyions chaque jour un peu plus.

Le 8 juillet 2010 ce fut  le départ pour un vaste périple de Paris à Anchorage. Là une ligne intérieure nous a conduit à King Salmon. Comme aucune route ne permet de se rendre à  Brooks, c'est en hydravion (baptême très sympathique malgré mon appréhension au départ) que nous sommes arrivés sur les bords du lac Naknek.

Malgré le vent, le froid et l'absence de saumons des deux premiers jours, l'observation a pu commencer : ce fut un spectacle inoubliable. Les paysages étaient grandioses et les ours bien présents : ces grizzlis qui sont parmi les plus gros ours du monde.

 


Photo de Geneviève Hamelin - © Tous droits réservés

 

C'est donc bien couverts que nous avons passé nos journées sur les bords du lac ou sur les plate-formes d'observation aménagées pour observer les ours en toute quiétude. A Brooks tout est prévu pour laisser la priorité aux ours afin de les laisser évoluer à leur rythme. Il nous est même arrivé d'être coincés de l'autre côté de la rivière car des ours jouaient dans l'eau et nous empêchaient d'accéder sur l'autre rive.

Les ours ont toujours exercé sur moi une grande fascination et c'est également armée de l'appareil photo que j’ai essayé de capturer de très belles scènes.

 


Photo de Geneviève Hamelin - © Tous droits réservés

 

Le beau temps a fait son apparition très brièvement hélas. Le saumon arrivé en grand nombre par bancs entiers, le spectacle offert par les ours a été mémorable. J’ai pu  observer le comportement dominateur des mâles, celui plus effacé des jeunes qui essayaient  malgré tout de capturer du saumon. D'autres ours jouaient dans la rivière, s’entraînant avec un peu moins d’habileté à pêcher. Ce fut un vrai bonheur de les voir évoluer en pleine liberté.

 


Photo de Geneviève Hamelin - © Tous droits réservés

 

Un moment fort du séjour a été pour moi l'observation d'une mère et ses quatre oursons. Une mère attentive ayant toujours un regard sur sa progéniture veillant à ce qu'un mâle n'approche pas d'eux. Des scènes attendrissantes que je n'oublierai pas.

 

Photos de Geneviève Hamelin - © Tous droits réservés

 

Auteur : Jérôme POUILLE

Remerciements : Je remercie vivement Geneviève, une amie, pour sa participation à l'article ainsi que pour l'accueil chaleureux et amical qu'elle m'a réservé à l'occasion d'une manifestation organisée au bioparc de Doué-la-Fontaine pour la sortie de son ouvrage, le samedi 22 octobre 2011. Je remercie également Laurence Saunois qui a accepté la publication de l'une de ses illustrations.

 

Pour en savoir plus :

        > Le site internet de Geneviève Hamelin, l'auteur de l'ouvrage : www.surlespasdesours.fr

        > Le site internet de Laurence Saunois, artiste peintre animalier, illustratrice de l'ouvrage : www.laurencesaunois.com