# A la une :    #Calendrier2019    #YuanMeng       #Naissances2018    #BoutiqueKdo    #PairiDaiza

Actualités > 2014

 

Un jeune panda sauvage gravement blessé a été secouru dans la réserve naturelle de Tangjiahe

Publié le : 20 novembre 2014  |  Auteur : Jérôme POUILLE  |  Source : Tangjiahe NR

 

Le 17 novembre dernier, des patrouilleurs de la réserve naturelle de Tangjiahe ont découvert à 8h du matin un jeune panda gémissant et réfugié dans un abri sous un rocher non loin de la station de protection de Baixiongping à une altitude de 1 860 mètres. Deux crottes fraiches se trouvaient à côté de lui. Après une vingtaine de minutes d'observation, le panda n'a pas bougé et gémissait toujours. Wang Xiaojun, un des membres de l'équipe, s'est alors approché du jeune panda et a découvert qu'il était blessé notamment au ventre ; ses intestins étaient en position externe à cause d'une grosse entaille.

 


Le jeune panda découvert à terre et gémissant le 17 novembre dernier - © Tangjiahe Nature Reserve

 

Chen Limin, un des responsables de la réserve, a prévenu le département des forêts de la province du Sichuan qui a déclenché un plan d'urgence pour apporter les soins nécessaires au jeune panda. Des experts et vétérinaires de la base de Chengdu et d'un hôpital aux alentours ont notamment été mobilisés pour mener les premiers examens.

Les scientifiques de la réserve ont alors anesthésié l'animal vers 10 heures pour le transporter jusqu'à la station la plus proche, celle de Baixiongping où il est arrivé vers 11 heures. Le jeune panda a subi une intervention chirurgicale et plus d'une centaine de points de suture ont été nécessaires pour refermer la plaie.

 


Le jeune panda a été anesthésié puis transporté jusqu'à la station de Baixiongping, le 17 novembre - © Tangjiahe Nature Reserve

 

Le jeune panda s'est réveillé à 15h39 et a uriné et déféqué en petites quantités. Il a été transfusé, a reçu des antibiotiques et après deux heures de sommeil, il a reçu 1,2 litres d'eau mélangée à du miel. Il a reçu une nouvelle dose d'antibiotiques à 1 heure du matin puis il a dormi jusqu'à 3 heures. A 3 heures, il a bu 600 ml d'eau avec du miel et il a uriné et déféqué à nouveau.

 


L'animal a été opéré puis gardé sous surveillance continue toute la fin de journée et la nuit qui a suivi
17 novembre 2014 © Tangjiahe Nature Reserve

 

D'après les premières analyses, il s'agirait d'un jeune mâle né en 2012. Il a été nommé Ping Ping, ce qui signifie "paix et sécurité" en mandarin.

Pour l'instant, les scientifiques ignorent les causes de sa blessure. Ils évoquent la possibilité que le jeune panda ait chuté d'un arbre et qu'une branche lui ai transpercé l'abdomen dans sa chute.

Depuis sa capture, Ping Ping est suivi par une équipe médicale composée d'experts de la base de Chengdu, de l'hôpital du comté de Qingchuan, de l'université agricole de Beijing et de la réserve de Tangjiahe. Les 18 et 19 novembre, les experts ont régulièrement administré des antibiotiques au jeune panda pour éviter une infection. Le mercredi 19 novembre, ils ont pratiqué une échographie, un électrocardiogramme, un test sanguin, un contrôle de la plaie, le tout sous anesthésie. Les experts ont estimé que sa situation était stabilisée mais ses analyses montrent qu'il est anémié et en sous-nutrition. De petites pousses fraîches de bambou lui ont été offertes mais il les a refusé. Du coup, les experts continuent à lui fournir une solution nutritive liquide.

 


L'équipe d'experts au chevet du jeune panda blessé - 19 novembre 2014 - © Tangjiahe Nature Reserve

 

Après un bilan médical, Ping Ping reçoit une solution nutritive - 19 novembre 2014 - © Tangjiahe Nature Reserve

 

Finalement, le 20 novembre à 19 heures, Ping Ping a été transporté sous escorte de la station de Baixiongping à la base de recherches de Chengdu sur l'élevage du panda géant (Chengdu Research Base of Giant Panda Breeding) plus adaptée pour lui délivrer les soins nécessaires le temps de son rétablissement. Impossible de dire à l'heure actuelle combien de semaines seront nécessaires, ni si le jeune panda pourra être réintroduit ou non dans son habitat naturel. A cet âge, et compte-tenu de l'importance de ses blessures, il est fort probable qu'il ait besoin de plusieurs semaines pour se rétablir ; ce qui compromettrait fortement tout projet de réintroduction.

Ces dernières années, plusieurs pandas ont été vus ou photographiés dans cette réserve. C'est notamment le cas en octobre 2008 où une femelle âgée d'environ 13 ans avait été secourue, puis envoyée à Bifengxia et nommée plus tard Yin Ping. Mais également le cas le 7 janvier 2010 où une équipe de cinq scientifiques conduite par le professeur Hu Jie avait pu apercevoir un jeune panda et sa mère, ou encore en novembre 2012 où des appareils photos à déclenchement infrarouge avaient photographié plusieurs espèces dont des pandas. Un autre panda a été photographié le 30 décembre 2013 et un autre aperçu directement par une équipe le 18 mars 2014 dans le secteur de Shibangou. Quelques jours après, le 10 avril 2014, quatre personnels de la réserve observaient une mère et son jeune perché dans un arbre.

La réserve naturelle de Tangjiahe, qui protège un territoire de 40 000 hectares dans le comté de Qingchuan dans la province du Sichuan, abritait 38 pandas selon le 3ème recensement des pandas géants qui a eu lieu entre 1999 et 2003 et dont les résultats ont été publiés en 2004.

Cette réserve a été recensée à nouveau en 2012 lors du quatrième recensement national des pandas géants. Lors de ce recensement, 42 individus ont été recensés selon les chiffres provisoires : 22 mâles, 19 femelles et 1 de sexe non déterminé. Ce dénombrement a été effectué sur la base de fèces et de poils dont les coordonnées GPS ont été relevées avant que ces indices ne soient collectés pour une analyse génétique.

Toujours selon les données officielles du troisième recensement, 72,27% de la réserve est considéré comme habitat du panda, soit 28 907 hectares ; auxquels s'ajoutent 3 284 hectares d'habitat potentiel pour un total de 80,48% de la réserve avec un habitat favorable ou potentiel pour le grand panda.

La réserve naturelle de Tangjiahe a été établie en 1978 et élevée au rang de réserve nationale en 1986.

 

A lire : D'autres observations de pandas sauvages dans le comté de Qingchuan :

        > Observation d'un jeune panda et de sa mère dans la réserve naturelle de Tangjiahe (17 avril 2014)

        > Des pandas photographiés dans la réserve naturelle de Tangjiahe, dans les Monts Minshan (25 mars 2014)

        > 14 janvier 2013 : Des pandas photographiés dans les réserves naturelles de Tangjiahe et de Foping

        > 24 mars 2010 : Une mère panda et son jeune aperçus dans la réserve naturelle de Tangjiahe

        > 3 mai 2009 : Des nouvelles d'un panda sauvage secouru en octobre 2008 dans la réserve naturelle de Tangjiahe

 

Pour en savoir plus :

        > Répartition : Les pandas des Monts Minshan, dans la province du Sichuan

        > Les réserves naturelles pour protéger l'habitat du panda : Fin 2009, la Chine compte 67 réserves naturelles pour la protection des populations sauvages de pandas

        > Liste des réserves naturelles de l'habitat du panda (PDF)