# A la une :    #Livres    #Beauval    #PairiDaiza    #Naissances2020

 

22 décembre 2011 : La base de Chengdu démarre dès janvier 2012 son programme de réintroduction avec 6 premiers pandas :


En novembre 2009, la base de recherches de Chengdu (CRBGPB Chengdu Research Base of Giant Panda Breeding - Base de recherches de Chengdu sur l'élevage du panda géant) avait annoncé lors de la réunion annuelle du Comité chinois chargé d'évaluer les techniques d'élevage du panda géant (Chinese Committee of Breeding Techniques for Giant Pandas) qu'elle allait construire son propre centre de formation destiné à former les pandas captifs à la vie en milieu naturel, avec à terme l'objectif de les réintroduire dans la nature (lire l'article).

Ce centre, dénommé La Vallée du Panda Géant, et situé dans la vallée de Majiagou, dans le district de Yutang de la ville de Dujiangyan, et dont une première partie est aujourd'hui achevée, s'apprête à recevoir ses premiers pandas, six en tout, dès le 11 janvier 2012. Il constitue une antenne de la base de Chengdu et est spécifiquement dédié à l'apprentissage de la vie en milieu naturel pour les pandas qui seront inclus dans le programme ; à l'instar de l'actuelle base d'Hetaoping et du programme similaire mené dans cette base depuis 18 mois par le Centre chinois de recherches et de conservation du panda géant (China Conservation and Research Center for the Giant Panda - CCRCGP).

Cette annonce du démarrage du programme de réintroduction par la base de Chengdu a été faite hier mercredi 21 décembre lors d'une conférence de presse à Beijing de Zhang Zhihe, le directeur de la base de Chengdu.

 


Conférence de presse de la base de Chengdu pour le lancement de son programme de réintroduction
et de son nouveau centre de recherches, le 21 décembre 2011 à Beijing

 

Ces six pandas, quatre femelles et deux mâles âgés entre 2 et 4 ans, sont tous nés et proviendront tous de l'actuelle base de Chengdu et ont été sélectionnés en fonction de leur comportement, de leur condition physique et de leur valeur génétique. Ils devront cependant s'adapter à un nouvel environnement, à de nouveaux enclos ainsi qu'à des conditions climatiques et des températures différentes de celles de la ville de Chengdu. Voici une présentation succincte de chacun d'entre eux :

 

   - Gong Zai = Gong Zi (studbook #711), un mâle, est né le 26 juillet 2008 (lire l'article). Sa mère est Cheng Gong.

 


Gong Zai, le 3 octobre 2011, à la base de Chengdu (remerciements & © Leouu)

 

   - Xing Rong (studbook #680) et Xing Ya (studbook #681), deux jumelles, sont nées le 13 août 2007 (lire l'article). Elles ont été toutes les deux élevées par leur mère Eryatou. Par contre, fait relativement rare, ces jumelles n'ont pas le même père. Le père de Xing Rong est le mâle Kebi (Kobi) tandis que celui de Xing Ya est Bing Xing (le mâle actuellement au zoo de Madrid).

 


Xing Rong, le 3 octobre 2011, à la base de Chengdu (remerciements & © Leouu)

 


Xing Ya, le 3 octobre 2011, à la base de Chengdu (remerciements & © Leouu)

 

   - Ying Ying (studbook #724), un mâle, est né le 23 août 2008 (lire l'article). Il faisait partie d'une portée jumelle mais sa sœur, Ni Ni, ne fait pas partie des six pandas sélectionnés pour le programme de réintroduction. Sa mère est Cheng Ji.

 


Ying Ying, le 1er octobre 2011, à la base de Chengdu (remerciements & © Leouu)

 

   - Zhi Zhi (studbook #763), une femelle, est née le 23 août 2009 (lire l'article). Sa mère est Yalaoer.

 


Zhi Zhi, le 3 octobre 2011, à la base de Chengdu (remerciements & © Leouu)

 

   - Qi Qi (studbook #764), une femelle, est née le 28 septembre 2009 (lire l'article). Sa mère est Da Shuang.

 


Qi Qi, le 1er octobre 2011, à la base de Chengdu (remerciements & © Leouu)

 


"La réhabilitation consiste à laisser les pandas captifs s'adapter au milieu naturel" explique Zhang Shanning, le chef de la Division de protection du panda géant au Ministère chinois des Forêts (State Forestry Administration). "Il est crucial d'assurer aux pandas la possibilité de maîtriser les compétences nécessaires pour survivre dans le milieu naturel".

Ces six pandas vont passer progressivement moins de temps avec les hommes et les soigneurs et ne se nourriront que de bambous (ils ne se verront plus offrir de compléments alimentaires).

"Nous allons passer les 50 prochaines années à aider les pandas à retourner dans la nature", a dit confirmé Zhang Zhihe, admettant que le processus serait long et qu'il faudrait peut-être plusieurs générations de pandas pour arriver à une réintroduction avec succès.

Ce centre, connu aussi sous le nom de centre de recherche, de reproduction et de réintroduction de Dujiangyan (Dujiangyan Reintroduction Research Center / Dujiangyan Giant Panda Breeding and Release Research Center), et dont la construction a débuté en mai 2010 (lire l'article), abritera une fois terminé entre 30 à 40 grands pandas et 50 à 100 pandas roux sur une surface de 133 hectares ; pour un coût estimé à terme de 47,6 millions de dollars.

 

 

 

Esquisses de la Vallée du panda géant (Panda Valley)

 

Auteur : Jérôme POUILLE

Sources : Site officiel de la base de Chengdu, Xinhua, China Daily, People's Daily

   

A lire : Les actualités précédentes consacrées au centre de Dujiangyan :

        > 22 mai 2010 : La base de Chengdu va construire son centre d'adaptation des pandas captifs à la vie sauvage

        > 14 novembre 2009 : Construction d'un centre d'adaptation des pandas captifs à la vie sauvage

 

Pour en savoir plus :

        > La réintroduction, le but ultime des programmes d'élevage en captivité

        > La base de recherches de Chengdu sur l'élevage du panda géant, en Chine