# A la une :    #Ouwehands    #Livres    #Beauval    #PairiDaiza    #Naissances2020

Actualités > 2020

 

Des rangers de la réserve naturelle de Taibaishan se sont retrouvés nez à nez avec un panda sauvage

Publié le : 30 juin 2020  |  Auteur : Jérôme POUILLE  |  Sources : Taibaishan NR, Shaanxi Provincial Forestry Bureau

 

Le 12 juin dernier vers midi, alors que des rangers de la réserve naturelle de Taibaishan (monts Qinling, province du Shaanxi) étaient en train d'installer un piège photographique dans la vallée de Binglinggou (冰凌沟) à environ 2 400 mètres d'altitude, située dans le secteur de la rivière Heitang (海塘河), ils ont soudainement entendu du bruit autour d'eux. Il s'agissait d'un panda sauvage dans des buissons à une dizaine de mètres seulement. L'animal surpris a commencé à grimper à un arbre pour voir qui étaient ces intrus dans la forêt. Les gardes se sont éloignés pour ne pas effrayer l'animal puis ce dernier a disparu dans la forêt.

Les rangers ont pu collecter des crottes laissées par l'animal et ce dernier avait également griffé l'arbre sur lequel il a grimpé. Les gardes ont indiqué qu'il devait s'agir d'un individu sub-adulte. 

L'un des patrouilleurs, Shu Jian (舒健) a indiqué qu'un mois auparavant ils avaient déjà trouvé des crottes à environ 3 kilomètres du site où ils sont tombés nez à nez avec un panda ce 12 juin. D'après Li Xianmin (李先敏), les caractéristiques de morsure du bambou retrouvé dans les crottes semblent indiquer que les crottes trouvées il y a un mois et celles de l'animal observé le 12 juin appartiennent au même panda. Rappelons que cette technique est fiable puisque conjuguée à l'éloignement géographique, elle est la méthode employée pour le recensement des pandas sauvages.

Cette observation est encourageante car la vallée de Binglinggou avait été touchée en 2015 par une floraison en masse suivie de la mort des bambous de l'espèce Fargesia qinlingensis. Plus de 60% des bambous dans ce secteur avaient ainsi fleuri avant de mourir. Depuis, cette espèce se restaure naturellement progressivement et les pandas sauvages semblent à nouveau fréquenter cette vallée.

 

 

Le panda sauvage filmé par des gardes le 12 juin 2020 dans la vallée de Binglinggou
de la réserve naturelle de Taibaishan - © Taibaishan NR

 

Les griffures et les crottes laissées par le panda sauvage ainsi surpris - © Taibaishan NR

 

La réserve naturelle nationale de Taibaishan protège un territoire de 56 325 hectares dans les comtés de Meixian, Zhouzhi et Taibai (province du Shaanxi) dans l'habitat des monts Qinling. Cette réserve abrite les pandas les plus au nord des monts Qinling. La réserve a été établie en septembre 1965 sous statut provincial et a été élevée au rang de réserve nationale en août 1986. Elle fait environ 45 km d'Est en Ouest et 34,5 km du Nord au Sud et comprend trois zones comme la majorité des réserves chinoises. La zone centrale fait 22 708 hectares, la zone tampon 30 442 hectares et la zone expérimentale 3 175 hectares. Son point culminant est le Mont Taibai, dans le comté de Meixian, à 3 767 mètres d'altitude ; c'est aussi le point culminant des monts Qinling. La réserve est irriguée par deux cours d'eau principaux et dix rivières affluentes de ces cours d'eau.

Selon les données du 4ème recensement national des pandas géants sauvages et de leur habitat, qui s'est déroulé de 2011 à 2014, la réserve abrite 23 pandas géants sauvages soit 2 de plus que dénombrés une décennie auparavant lors du 3ème recensement. Toujours selon les données les plus récentes du 4ème recensement, 42,36% du territoire de la réserve, soient 23 887 hectares, sont considérés comme un habitat du panda, auxquels s'ajoutent 19 392 hectares d'habitat potentiel (34,39% de la réserve).

La réserve présente une forte richesse floristique et faunistique avec au moins 2 081 espèces de plantes, 2 007 espèces d'insectes, 8 espèces de poissons, 10 espèces d'amphibiens, 26 espèces de reptiles, 218 espèces d'oiseaux et 72 espèces de mammifères recensées. Parmi les espèces végétales protégées, citons l'arbre caramel (Cercidiphyllum japonicum), l'espèce de petite plante herbacée Circaeaster agrestis, l'espèce d'arbre à latex Eucommia ulmoidesKingdonia uniflora (une plante herbacée de Chine), l'espèce de mélèze endémique du Mont Taibai Larix chinensis, l'espèce de fougère Ophioglossum thermale, ou encore l'épicéa d'Orient Picea neoveitchii endémique des Monts Qinling. Côté animaux, en plus du panda géant, citons le takin (Budorcas taxicolor), le rhinopithèque de Roxellane (Rhinopithecus roxellanae), le cerf porte-musc des forêts (Moschus berezovskii), le léopard, l'ours noir d'Asie (Ursus thibetanus), le goral de l'Himalaya (Naemorhedus goral), le serow (Capricornis sumatraensis), la loutre commune, la salamandre géante chinoise (Andrias davidianus), l'ithagine ensanglantée (Ithaginis cruentus), le faisan doré (Chrysolophus pictus), ou encore le tragopan de Temminck (Tragopan temminckii).

La réserve de Taibaishan est adjacente au sud-est avec celles de Huangbaiyuan et de Laoxiancheng. Elle est connectée à l'est avec la réserve de Zhouzhi via le corridor d'Houzhenzhi et le parc national forestier d'Heihe qui relient les deux réserves. Au sud-ouest elle est connectée avec la réserve de Niuweihe via le corridor de Dashuping qui relie les deux réserves.

Début 2013, la réserve a installé des appareils photos à déclenchement infrarouge à plusieurs endroits stratégiques. Depuis, des pandas sauvages ont été photographiés à plusieurs reprises, notamment en 2013, 2014 et 2018.

 

A lire :

        > Des pandas sauvages et d'autres espèces photographiés dans la réserve naturelle de Taibaishan (6 février 2015)

        > Premières photographies de pandas sauvages dans la réserve naturelle de Taibaishan (30 avril 2014)

 

Pour en savoir plus :

        > Répartition : Les pandas des monts Qinling

        > La réserve naturelle de Taibaishan

        > Les réserves naturelles pour protéger l'habitat du panda : Fin 2009, la Chine compte 67 réserves naturelles pour la protection des populations sauvages de pandas

        > Liste des réserves naturelles de l'habitat du panda (PDF)