# A la une :    #PandaAlbinos    #Naissances2019    #YuanMeng       #Livres    #Réintroduction

Actualités > 2019

 

Le zoo de Moscou en Russie va recevoir deux pandas ce lundi, la femelle Ding Ding et le mâle Ru Yi

Publié le : 27 avril 2019  |  Auteur : Jérôme POUILLE  |  Sources : CCRCGP, Xinhua, Tass.ru, Ria

 

Depuis novembre 2016, le zoo de Moscou était en discussion avec les autorités chinoises pour l'obtention d'une paire de pandas géants. Peu d'informations avaient filtré depuis mais la présence de Vladimir Poutine, président russe, au sommet organisé à Pékin depuis jeudi autour des nouvelles routes de la soie, aux côtés de son homologue chinois Xi Jinping, a permis de définitivement valider le transfert d'une paire de pandas de la Chine vers Moscou. Ce transfert interviendra ce lundi 29 avril comme confirmé hier vendredi 26 avril par Xi Jinping à Vladimir Poutine lors d'un entretien bilatéral.

Les deux pandas sélectionnés pour la Russie sont la femelle Ding Ding (丁丁), née le 30 juillet 2017 à la base de Gengda Shenshuping du Centre Chinois de Recherches et de Conservation du Panda Géant (China Conservation and Research Center for the Giant Panda), et le mâle Ru Yi (如意) né le 31 juillet 2016 à la base de Ya'an Bifengxia du même centre. Ru Yi a dépassé les 90 kilogrammes et Ding Ding a atteint les 50 kilogrammes.

La mère de Ding Ding est Hai Zi, issue du milieu naturel, et dont l'âge estimée lorsqu'elle a donné naissance à Ding Ding et son frère jumeau You You était de 23 ans ; âge qu'il faut considérer avec prudence car l'année de naissance de Hai Zi est une estimation compte tenu qu'elle a été capturée à l'âge adulte. Le père de Ding Ding est le mâle Yi Bao, également issu du milieu naturel. Ses deux parents étant issus du milieu naturel, la valeur génétique de Ding Ding est très élevée.

La mère de Ru Yi est Mei Xi et son père Jin Ke, tous deux nés en captivité. Ru Yi a une sœur jumelle, Mu Yun.

 

Examen vétérinaire complet des deux pandas avant leur transfert vers la Russie.
Deux russes du zoo de Moscou assistent à l'examen - © CCRCGP

 

Le mâle Ru Yi - © CCRCGP 

 

La femelle Ding Ding - © CCRCGP

 

L'accord de prêt et de coopération a été signé entre l'Association chinoise pour la conservation de la vie sauvage (China Wildlife Conservation AssociationCWCA) et le zoo de Moscou le 28 février dernier. Cet accord prévoit que le prêt est consenti pour une durée de 15 années. Depuis, des soigneurs et vétérinaires russes sont partis en Chine se former aux côtés de leurs homologues chinois. 

Svetlana Akulova, la directrice du zoo de Moscou, a indiqué que tout était prêt pour recevoir les deux pandas. Du bambou sera approvisionné depuis la Crimée ou Sochi et il sera offert aux pandas pour vérifier si l'espèce leur plaît. La directrice a également annoncé qu'un concours devrait être organisé prochainement pour trouver des noms locaux aux deux pandas.

L'année 2019 marque le 70ème anniversaire de l'établissement des relations diplomatiques entre la Russie et la Chine.

C'est en novembre 2016 que le zoo de Moscou annonçait la construction dès 2017 d'un nouveau pavillon chinois de style pagode qui hébergerait sur trois niveaux des espèces emblématiques de Chine dont des pandas roux que le zoo abrite déjà, des salamandres géantes de Chine, des oiseaux (dont l'acquisition de pies bleues à calotte noire Cyanopica cyanus, et de hokkis blancs Crossoptilon crossoptilon). Depuis, aucune information n'a été publiée sur ces nouvelles installations, et il convient d'attendre les prochains jours pour voir ce qu'il en est réellement.

La Russie a été le premier pays à bénéficier de la diplomatie du panda. En 1957, la Chine de Mao Tse-Tung offre à la Russie de Nikita Khrouchtchev un panda, Ping Ping, un mâle présumé être une femelle à son envoi, qui s’envolera de Chine le 12 mai 1957 et qui séjournera au zoo de Moscou du 18 mai 1957 au 29 mai 1961. C'est le premier cadeau diplomatique de l'époque moderne et il a été offert aux citoyens de Moscou par le maire de Beijing de l’époque, Peng Zhen. Un second mâle, An An, le rejoindra le 18 août 1959.

En mars 1966, le zoo de Moscou recevra la femelle Chi Chi en provenance du zoo de Londres pour une tentative d'accouplement avec le mâle An An. Ce fut un échec et Chi Chi repartira en Angleterre au mois d'octobre de la même année. En 1968, c'est An An qui part à Londres mais là également il ne réussit pas à s'accoupler. Il revient à Moscou en mai 1969.

An An meurt le 18 octobre 1972 à Moscou, sans descendance.

Il faudra attendre 2001 pour revoir des pandas à Moscou, un couple prêté par Pékin quelques semaines durant un festival culturel dédié à la capitale chinoise, à Moscou.

 

Ping Ping, photographié en 1958 au zoo de Moscou

 

Ping Ping

 

Chi Chi est envoyée à Moscou

 

Le panda Chi Chi lors de son séjour à Moscou, ici photographié le 15 septembre 1966

 

Chi Chi s'apprête à repartir pour Londres - Octobre 1966

 

An An au zoo de Moscou, en mai 1967

 

1968 : départ de An An pour Londres

 

A lire :

        > Hai Zi a donné naissance à la base de Gengda le 30 juillet dernier, à l'âge avancé d'environ 23 ans (10 août 2017)

        > Des pandas géants à Moscou ? (10 novembre 2016)

        > Zhuang Mei et Mei Xi ont chacune donné naissance à des jumeaux, respectivement dans les bases d'Hetaoping et de Bifengxia (1er août 2016)

 

Pour en savoir plus :

        > Où voir des pandas géants hors de Chine ? : la liste actualisée des zoos qui hébergent des pandas hors de Chine

        > L'élevage en captivité, une méthode de conservation