# A la une :    #24oct:JournéePANDAS    #Livres    #Beauval    #PairiDaiza    #Naissances2020

Réserves naturelles pour la protection des pandas sauvages > Réserve naturelle de Changqing

 

Monts Qinling

Province du Shaanxi > Comté de Yangxian

 

Réserve naturelle nationale de Changqing

 

La réserve naturelle nationale de Changqing (长青国家级自然保护区) a été établie en 1995, peu après le moratoire sur la déforestation décidé en juillet 1994 par le gouvernement central dans le secteur de Xinglongling des monts Qinling, dans la province du Shaanxi. Ce moratoire a été réclamé par Pan Wenshi, qui a étudié les pandas sauvages dans leur aire centrale des monts Qinling pendant plus de 15 ans. Le moratoire sur la déforestation a été étendu à l'ensemble des monts Qinling l'été 1999.

La réserve de Changqing protège aujourd'hui un territoire de 29 906 hectares dans le comté de Yangxian, dans la province du Shaanxi. Elle est adjacente à l'Est avec la réserve naturelle de Foping, au Nord-Est avec celle de Laoxiancheng, au Nord avec celle de Huangbaiyuan et à l'Ouest avec celle de Banqiao. Au Nord-Ouest elle est connectée avec le corridor d'Erlangba et au sud avec celui de Jiuchihe.

Le point culminant de la réserve est le mont Xinglonglingliang (3 071 mètres d'altitude) et le point le plus bas est la station de protection de Maoping (800 mètres d'altitude). L'aire centrale fait 11 000 hectares, l'aire tampon 3 409 hectares et l'aire expérimentale 15 497 hectares.

La réserve est traversée par deux cours d'eau principaux : la rivière Youshui et la rivière Xushui. La première prend sa source à Xinlongling au nord de la réserve et coule du nord au sud sur 47,5 km dans la réserve et collecte un bassin versant de 280,55 km². La seconde collecte un bassin versant de 18,51 km².

En dessous de 900 mètres d'altitude, le climat est de type subtropical, entre 900 et 1 400 mètres il est de type tempéré / chaud, entre 1 400 et 2 300 mètres il est tempéré, et au-dessus de 2 300 mètres, il s'agit de la zone climatique tempérée froide. La température moyenne annuelle est de 11,7°C et les précipitations annuelles comprises entre 813,9 et 1044 mm.

La réserve présente une diversité spécifique importante. Au moins 1 615 espèces de plantes supérieures sont dénombrées, 636 espèces d'insectes, 18 espèces de poissons, 8 espèces d'amphibiens, 20 espèces de reptiles, 202 espèces d'oiseaux et 63 espèces de mammifères pour un total d'au moins 311 espèces de vertébrés.

Parmi les principales espèces qui trouvent leur habitat dans cette réserve et notamment celles qui sont protégées par la législation chinoise, citons outre le panda géant, le takin (Budorcas taxicolor), le rhinopithèque de Roxellane (Rhinopithecus roxellanae), l'ibis nippon (Nipponia nippon), l'aigle royal (Aquila chrysaetos), le cerf porte-musc des forêts (Moschus berezovskii), l'ours noir d'Asie (Ursus thibetanus), la panthère longibande ou panthère nébuleuse (Neofelis nebulosa), l'élaphode (un cervidé) (Elaphodus cephalophus), la salamandre géante de Chine (Andrias davidianus), l'ithagine ensanglantée (Ithaginis cruentus) ou encore le tragopan de Temminck (Tragopan temminckii).

Selon les données du dernier recensement, le quatrième mené de 2011 à 2014, la quasi-totalité de la réserve (29 072 hectares) est habitée par les pandas géants. Cet habitat représente 7,82% de l'habitat des pandas géants dans les monts Qinling. Il faut également ajouter 834 hectares d'habitat potentiel, et donc la totalité de la réserve constitue un habitat ou un habitat potentiel du panda géant. 95,75% de la réserve est couverte par des bambous. Toujours selon les mêmes données, 57 pandas géants sont dénombrés dans la réserve de Changqing, soient 16,43% des 347 pandas qui vivent dans les monts Qinling. Ce sont 5 pandas de plus que dénombrés lors du recensement précédent mené de 1999 à 2003.

Toujours selon le 4ème recensement, 69 pandas vivent dans le comté de Yangxian (contre 58 une décennie auparavant), soit 21,09% de l'effectif de pandas dans les monts Qinling. 51 689 hectares dans le comté de Yangxian sont considérés comme habitat du panda. A ces 51 689 hectares s'ajoutent 22 018 hectares supplémentaires qualifiés d'habitat potentiel du panda.

 

3 pandas sauvages capturés par des appareils photos à déclenchement infrarouge installés dans la réserve naturelle de
Changqing ; respectivement les 7 novembre 2013 à 13h27, 18 décembre 2014 à 16h11 et 5 février 2015 à 13h11

 

Le 20 mars 2014, un panda sauvage a été repéré errant sur des rochers dans une rivière dans la ville de Huayangzhen (华阳镇), juste à l'Ouest de la réserve de Changqing. Les villageois qui ont vu l'animal l'ont décrit comme sale, maigre, apeuré et avec une blessure au nez. L'animal est resté deux jours dans la ville selon les rapports publiés, et il aurait été vu dès le 19 mars. Le personnel de la station de protection de Huayang du département des forêts de la province du Shaanxi a été contacté et s'est rendu sur place. L'animal a été capturé et envoyé au Centre de sauvetage des animaux sauvages du Shaanxi, souvent abrégé SWARC pour Shaanxi Wild Animal Rescue Center. Après un premier examen, les experts avaient relevé des blessures, sans doute consécutives à des combats territoriaux ou pour la reproduction pendant la saison des amours. L'animal souffrait d'œdèmes, de malnutrition, d'une maladie de peau, la voûte de ses pattes était craquelée (ce qui signifie qu'il manquait de vitamines et nutriments) et il souffrait aussi peut-être d'une ascite. Il n'a malheureusement pas survécu et est mort le mois suivant au centre de Louguantai.

 

Le panda sauvage aperçu et capturé le 20 mars 2014 dans le village d'Huayangzhen

 

Le 21 avril 2015, des touristes ont eu la surprise de trouver un panda géant dans le secteur touristique d'Huayang (华阳景区), non loin de la réserve de Changqing. L'animal, pas du tout effrayé, n'a pas fui et a même accepté quelques pousses de bambous tendues par les touristes.

 

Les touristes surpris par cette rencontre ont photographié l'animal. Malheureusement, comme le montrent les clichés, ils ont approché
de trop près ce panda sauvage, qui auraient pu les attaquer ou les mordre et de même ces hommes pouvaient perturber l'animal.
Cependant, il faut se réjouir de la fierté du peuple chinois de leur animal trésor national et de leur volonté de le protéger et non de le chasser.

 

Pour en savoir plus :

        > Une mère panda et son jeune photographiés à deux reprises à 8 jours d'intervalle dans la réserve naturelle de Changqing (8 mai 2020)

        Scène exceptionnelle filmée dans le milieu naturel d'une mère panda allaitant son jeune (réserve naturelle de Changqing) (9 avril 2018)

        Un panda marron et blanc photographié dans la réserve naturelle de Changqing, dans les monts Qinling (province du Shaanxi) (29 mars 2018)

        La société civile à l'initiative d'un projet de protection d'un corridor dans le comté de Yangxian (province du Shaanxi) (27 mars 2018)

        > Un panda sauvage observé dans le secteur touristique d'Huayang, près de la réserve naturelle de Changqing (25 avril 2017)

        > Un panda en difficulté secouru dans la ville de Huayangzhen, près de la réserve naturelle de Changqing, dans les Monts Qinling (31 mars 2014)

        Photos de pandas sauvages prises dans la réserve naturelle de Changqing en 2008 - Série 1/2

        > Photos de pandas sauvages prises dans la réserve naturelle de Changqing en 2008 - Série 2/2