# A la une :    #Livres    #Beauval    #PairiDaiza    #Naissances2020

Actualités > 2020

 

Une mère panda et son jeune photographiés à deux reprises à 8 jours d'intervalle dans la réserve naturelle de Changqing

Publié le : 8 mai 2020  |  Auteur : Jérôme POUILLE  |  Sources : Shaanxi forestry departement, Chinanews, Shaanxi forestry bureau

Localisation : Carte de localisation des pandas sauvages aperçus ou capturés : Rechercher dans le menu de gauche : Shaanxi province > Chenxuegou (陈学沟)

 

Un piège photographique a filmé à 8 jours d'intervalle, les 5 et 13 janvier derniers, une mère panda et son jeune à une altitude de 1 573 mètres dans la vallée de Chenxuegou (陈学沟), dans le secteur de la station de protection de Maoping (茅坪保护站) dans la réserve naturelle de Changqing, dans les monts Qinling en Chine (province du Shaanxi). L'annonce officielle a été émise par le bureau de la branche de Changqing du parc national pour la protection des pandas géants (大熊猫国家公园长青管理分局).

Ce parc national, en projet depuis plusieurs années, vise à regrouper au sein d'une même entité administrative, appelée parc national, une partie des actuelles réserves naturelles dédiées à la protection du panda, ainsi que d'autres habitats aujourd'hui non protégés. L'objectif poursuivi est la protection d'un territoire plus large, inter-provinces, et avec un plan de gestion global et homogène alors que les réserves naturelles actuelles sont chacune dotées de leur propre plan de gestion et se trouvent sous l'autorité d'entités administratives différentes selon leur statut et leur localisation géographique. Le chantier est immense car il implique 3 provinces différentes (les 3 provinces du Sichuan, du Gansu et du Shaanxi où vivent les derniers pandas sauvages) et donc 3 gouvernements différents. 

Aujourd'hui, ce parc national, d'une surface de 27 134 km² (rappelons que selon les données du quatrième recensement national des pandas géants et de leur habitat, mené entre 2011 et 2014, l'habitat confirmé du panda géant a été évalué à 25 766 km², auxquels s'ajoutent environ 9 100 km² d'habitat potentiel), est acté mais sa mise en œuvre concrète et son organisation sont encore en cours de déploiement. Il est trop tôt pour dire qu'il est opérationnel. 

Les 5 et 13 janvier 2020, ce sont ainsi un total de 37 photos et 5 segments vidéos de la mère panda et de son jeune qui ont été capturés par les pièges photographiques.

Zhang Shechao (张社朝), le directeur de Changqing, a indiqué que compte tenu de la taille du jeune, il devait être né en 2018 et donc être âgé d'environ un an et demi sur les vidéos.

Déjà le 4 janvier 2018, une mère panda avec un jeune avaient été filmés dans cette même réserve.

 

La mère panda investigue le tronc d'un arbre puis interagit avec son jeune le 5 janvier 2020,
entre 15h42 et 15h46 alors que la température oscille entre 0 et 2°C - © Changqing NR

 

Même lieu, mais de nuit, le 13 janvier 2020 à partir de 3h08. Toujours ces scènes de "jeu" qui participent à la sociabilisation du jeune
panda et à l'acquisition de comportements qui lui seront indispensables venu le moment de sa vie d'adulte - © Changqing NR

 

La réserve naturelle nationale de Changqing (长青国家级自然保护区) a été établie en 1995, peu après le moratoire sur la déforestation décidé en juillet 1994 par le gouvernement central dans le secteur de Xinglongling des monts Qinling, dans la province du Shaanxi. Ce moratoire a été réclamé par Pan Wenshi, qui a étudié les pandas sauvages dans leur aire centrale des monts Qinling pendant plus de 15 ans. Le moratoire sur la déforestation a été étendu à l'ensemble des monts Qinling l'été 1999.

La réserve de Changqing protège aujourd'hui un territoire de 29 906 hectares dans le comté de Yangxian, dans la province du Shaanxi. Elle est adjacente à l'Est avec la réserve naturelle de Foping, au Nord-Est avec celle de Laoxiancheng, au Nord avec celle d'Huangbaiyuan et à l'Ouest avec celle de Banqiao. Au Nord-Ouest elle est connectée avec le corridor d'Erlangba et au sud avec celui de Jiuchihe.

Le point culminant de la réserve est le mont Xinglonglingliang (3 071 mètres d'altitude) et le point le plus bas est la station de protection de Maoping (800 mètres d'altitude). L'aire centrale fait 11 000 hectares, l'aire tampon 3 409 hectares et l'aire expérimentale 15 497 hectares.

La réserve est traversée par deux cours d'eau principaux : la rivière Youshui et la rivière Xushui. La première prend sa source à Xinlongling au nord de la réserve et coule du nord au sud sur 47,5 km dans la réserve et collecte un bassin versant de 280,55 km². La seconde collecte un bassin versant de 18,51 km².

En dessous de 900 mètres d'altitude, le climat est de type subtropical, entre 900 et 1 400 mètres il est de type tempéré / chaud, entre 1 400 et 2 300 mètres il est tempéré, et au-dessus de 2 300 mètres, il s'agit de la zone climatique tempérée froide. La température moyenne annuelle est de 11,7°C et les précipitations annuelles comprises entre 813,9 et 1044 mm.

La réserve présente une diversité spécifique importante. Au moins 1 615 espèces de plantes supérieures sont dénombrées, 636 espèces d'insectes, 18 espèces de poissons, 8 espèces d'amphibiens, 20 espèces de reptiles, 202 espèces d'oiseaux et 63 espèces de mammifères pour un total d'au moins 311 espèces de vertébrés.

Parmi les principales espèces qui trouvent leur habitat dans cette réserve et notamment celles qui sont protégées par la législation chinoise, citons outre le panda géant, le takin (Budorcas taxicolor), le rhinopithèque de Roxellane (Rhinopithecus roxellanae), l'ibis nippon (Nipponia nippon), l'aigle royal (Aquila chrysaetos), le cerf porte-musc des forêts (Moschus berezovskii), l'ours noir d'Asie (Ursus thibetanus), la panthère longibande ou panthère nébuleuse (Neofelis nebulosa), l'élaphode (un cervidé) (Elaphodus cephalophus), la salamandre géante de Chine (Andrias davidianus), l'ithagine ensanglantée (Ithaginis cruentus) ou encore le tragopan de Temminck (Tragopan temminckii).

Selon les données du dernier recensement, le quatrième mené de 2011 à 2014, la quasi-totalité de la réserve (29 072 hectares) est habitée par les pandas géants. Cet habitat représente 7,82% de l'habitat des pandas géants dans les monts Qinling. Il faut également ajouter 834 hectares d'habitat potentiel, et donc la totalité de la réserve constitue un habitat ou un habitat potentiel du panda géant. 95,75% de la réserve est couverte par des bambous. Toujours selon les mêmes données, 57 pandas géants sont dénombrés dans la réserve de Changqing, soient 16,43% des 347 pandas qui vivent dans les monts Qinling. Ce sont 5 pandas de plus que dénombrés lors du recensement précédent mené de 1999 à 2003.

Toujours selon le 4ème recensement, 69 pandas vivent dans le comté de Yangxian (contre 58 une décennie auparavant), soit 21,09% de l'effectif de pandas dans les monts Qinling. 51 689 hectares dans le comté de Yangxian sont considérés comme habitat du panda. A ces 51 689 hectares s'ajoutent 22 018 hectares supplémentaires qualifiés d'habitat potentiel du panda.

 

A lire :

        > Scène exceptionnelle filmée dans le milieu naturel d'une mère panda allaitant son jeune (réserve naturelle de Changqing) (9 avril 2018)

        Un panda marron et blanc photographié dans la réserve naturelle de Changqing, dans les monts Qinling (province du Shaanxi) (29 mars 2018)

        La société civile à l'initiative d'un projet de protection d'un corridor dans le comté de Yangxian (province du Shaanxi) (27 mars 2018)

        Un panda sauvage observé dans le secteur touristique d'Huayang, près de la réserve naturelle de Changqing (25 avril 2017)

        > Un panda en difficulté secouru dans la ville de Huayangzhen, près de la réserve naturelle de Changqing, dans les Monts Qinling (31 mars 2014)

 

Pour en savoir plus :

        > Répartition : Les pandas des monts Qinling, dans la province du Shaanxi

        > Les réserves naturelles pour protéger l'habitat du panda : Fin 2009, la Chine compte 67 réserves naturelles pour la protection des populations sauvages de pandas

        > La réserve naturelle de Changqing

        > Liste des réserves naturelles de l'habitat du panda (PDF)