# A la une :    #Calendrier2019    #YuanMeng       #Naissances2018    #BoutiqueKdo    #PairiDaiza

Actualités > 2018

 

Zhen Zhen, lâchée temporairement dans le milieu naturel, a été retrouvée dans un village

Publié le : 28 juin 2018  |  Auteur : Jérôme POUILLE  |  Sources : CCRCGP, Comté de Wenchuan, Chinanews, Cdsb.com

Localisation : Carte de localisation des pandas sauvages aperçus ou capturés : Rechercher dans le menu de gauche : Sichuan province > Jinbocun (金波村)

 

Le 31 mai dernier au matin, à environ 9 heures, les habitants du village de Jinbocun (金波村), rattaché à la commune de Miansizhen (绵虒镇) dans le comté de Wenchuan (province du Sichuan) ont eu la surprise de trouver un panda géant errant dans leur village. Ce dernier était équipé d'un collier radio-émetteur et n'était autre que Zhen Zhen, la femelle née au zoo de San Diego (Etats-Unis) qui vit depuis 2010 en Chine au Centre chinois de recherches et de conservation du panda géant (China Conservation and Research Centre for the Giant Panda).

Ce printemps, Zhen Zhen a été sélectionnée, tout comme d'autres femelles, dans le cadre d'un programme visant à améliorer la diversité génétique des pandas captifs du centre. Ce programme, lancé en décembre 2016, consiste à relâcher temporairement des femelles dans le milieu naturel, tout en assurant un travail de suivi régulier et précis, dans l'espoir qu'elles s'accouplent avec un mâle sauvage. Ces femelles sont équipées de colliers à fonctions radio-émetteur et GPS mais également équipés d'enregistreurs sonores afin que les scientifiques en charge de la coordination du programme puissent écouter si les femelles ont rencontré ou non un congénère sauvage. Le remplacement fréquent de l'enregistreur sonore et le téléchargement des données de localisation GPS permettent d'une part de déterminer avec exactitude les déplacements de la femelle, d'autre part d'évaluer si elle s'est accouplée. La fonction radio-émetteur permet quant à elle de localiser la femelle au quotidien grâce à un système de triangulation.

Ce travail de suivi, pour lequel se relaient plusieurs chercheurs du Centre chinois de recherches et de conservation du panda géant, est ardu, minutieux et dangereux ; le terrain étant souvent escarpé et en proie aux conditions météorologiques défavorables. Il convient de rappeler que cette expérimentation s'est déroulée au printemps, qui correspond aux périodes de chaleur des femelles et donc à la saison des amours chez cette espèce, mais qui connaît encore à hautes altitudes des nuits froides et parfois enneigées qui rendent plus délicates la vie et le travail des chercheurs sur place.

En tout ce sont quatre femelles qui ont été intégrées à l'expérimentation cette année. La femelle Cao Cao, qui était devenue l'an dernier la première femelle captive à s'accoupler avec un mâle sauvage dans le cadre de cette expérimentation, a de nouveau été choisie cette année et a été transportée le 27 février dernier dans le secteur de la station de Wuyipeng (五一棚) dans la réserve naturelle de Wolong. Le 1er mars, c'est au tour de la femelle Yi Chang, née le 24 juillet 2012, d'être transportée puis lâchée dans le secteur de Tiantaishan, toujours dans la réserve de Wolong. Elle est suivie le 5 mars par Zhen Zhen, également lâchée à Tiantaishan, puis le 29 mars par Qiao Qiao transférée à Wuyipeng.

 

5 mars 2018 : Zhen Zhen est transférée vers Tiantaishan pour une expérience inédite qui l'attend - © CCRCGP

 

13 avril 2018 : changement du collier radio-émetteur et GPS de Zhen Zhen - © CCRCGP

 

Le secteur de Tiantaishan est le site où se trouvent des enclos semi-naturels utilisés dans le cadre du programme de réintroduction porté par le Centre chinois de recherches et de conservation du panda géant. Ainsi Zhen Zhen et Yi Chang ont accès à certaines zones de ces enclos qui permettent notamment aux chercheurs de faciliter l'approche des animaux pour les changements de collier mais également pour les nourrir et observer leur statut reproducteur (couleur de la vulve principalement).

 

Zhen Zhen dans le secteur de Tiantaishan le 18 avril 2018 - © CCRCGP

 

Zhen Zhen le 28 avril - © CCRCGP

 

29 avril 2018 : Le collier de Zhen Zhen est changé - © CCRCGP

 

Lorsqu'elle a été trouvée par les villageois, Zhen Zhen s'est montrée docile et semblait à la recherche de nourriture. Les villageois ont contacté le personnel de la réserve naturelle de Caopo (réserve naturelle qui se situe juste au nord de celle de Wolong, et tout prêt du site de Tiantaishan, et dans laquelle se situe le village de Jinbocun) qui a immédiatement prévenu le Centre chinois de recherches et de conservation du panda géant. Zhen Zhen a été anesthésiée et capturée vers 14h30 avant d'être envoyée vers la base de Gengda Shenshuping.

Malheureusement, les récits ne disent pas si Zhen Zhen a réussi à s'accoupler avec un mâle sauvage et ni comment elle a échappé à la surveillance des scientifiques qui suivaient ses déplacements. D'après les informations du centre, elle aurait été localisée le 30 mai et ses données GPS auraient même pu être téléchargées ce jour là, sans davantage d'informations publiées à ce sujet. Bien sûr, lorsqu'elle était dans le milieu naturel, c'était parfois très compliqué de la localiser. Le Centre chinois de recherches et de conservation du panda géant n'a pas non plus donné de nouvelles des autres femelles Yi Chang, Qiao Qiao et Cao Cao. Le Centre publiait des notes de terrain mais avec un certain décalage temporel et a malheureusement cessé de publier ces notes lorsque Zhen Zhen a fait la une des médias ! Le dernier rapport terrain datait du 30 avril et à cette date, a priori, aucune des quatre femelles ne s'était encore accouplée.

Zhen Zhen, dont le nom signifie « précieuse » est née le 3 août 2007 au zoo de San Diego, dans la ville du même nom aux Etats-Unis. Ses parents sont la femelle Bai Yun et le mâle Gao Gao toujours hébergés à San Diego. Zhen Zhen a quitté son zoo natal pour rejoindre la Chine en même temps que sa sœur Su Lin, le samedi 25 septembre 2010.

 

31 mai 2018 : le parcours d'une vagabonde dans le village de Jinbocun. Zhen Zhen ne semble pas effrayée
par la présence humaine, 
ce qui est normal puisqu'elle a passé toute sa vie en captivité et qu'elle est
habituée à l'homme et ses soigneurs. On peut voir le collier GPS et radio-émetteur dont elle est équipée

 

Zhen Zhen a été anesthésiée pour être capturée puis être renvoyée en captivité, à la base de Gengda.
Les chercheurs confirment qu'au 31 mai, son pic de réceptivité est dépassé mais n'indiquent pas
si elle a pu s'accoupler ou non avec un partenaire sauvage.

 

Zhen Zhen à Gengda, dans les jours qui ont suivi sa capture - © CCRCGP

 

Zhen Zhen à Gengda, dans les jours qui ont suivi sa capture, toujours équipée de son collier - © Alvin Liu

 

Zhen Zhen en liberté provisoire dans le secteur de Tiantaishan de la réserve naturelle de Wolong - © CCRCGP

   

A lire : Les dernières actualités en lien avec le programme d'amélioration de la diversité génétique des pandas captifs :

        Cao Cao, qui s'est accouplée au printemps dernier avec un mâle sauvage dans le milieu naturel, a donné naissance à la base d'Hetaoping (17 août 2017)

        > Une première : Cao Cao a été temporairement relâchée dans le milieu naturel où elle s'est accouplée avec un mâle sauvage (28 avril 2017)

 

A lire : Les actualités précédentes consacrées à Zhen Zhen :

        Zhen Zhen, née au zoo de San Diego aux Etats-Unis, a donné naissance à des jumeaux le 8 août à la base de Bifengxia (11 août 2015)

        > 27 septembre 2010 : Su Lin et Zhen Zhen, du zoo de San Diego, rejoignent leur terre ancestrale

        > 29 janvier 2009 : Vers le sevrage progressif de Zhen Zhen au zoo de San Diego

        > 26 novembre 2007 : Le bébé de San Diego nommé Zhen Zhen

        > 3 août 2007 : Bai Yun donne naissance à son quatrième bébé à San Diego (USA)

 

Pour en savoir plus :

        > La réintroduction, le but ultime des programmes d'élevage en captivité : Toutes les informations sur les différents programmes de réintroduction passés et actuels

        > La réserve naturelle de Wolong

        > Les réserves naturelles pour protéger l'habitat du panda