# A la une :    #Calendrier2019    #YuanMeng       #Naissances2018    #Livres    #Réintroduction

 

12 mai 2009 : Un an après le séisme, un premier bilan pour les pandas sauvages et leur habitat :


Un an après le séisme dévastateur et meurtrier du 12 mai 2008 en Chine, les premières données sur les conséquences de ce désastre sur les populations de pandas sauvages sont publiées par le WWF qui est un des principaux acteurs de la conservation du panda géant en Chine depuis le début des années 1980.

  

Un premier bilan général :

Même si les suivis et les patrouilles depuis le séisme n'ont jamais révélé de pandas morts dans le milieu naturel, le bilan est assez inquiétant. En effet, les scientifiques s'accordent à dire que 2,5 % de l'habitat total du panda dans les provinces du Sichuan, du Gansu et du Shaanxi a été endommagé par le séisme. Cette transformation de l'habitat a encore accentué la fragmentation du territoire du panda déjà conséquente. 26 réserves naturelles (23 au Sichuan, 2 au Gansu et 1 au Shaanxi) ont été affectées. Plusieurs infrastructures et équipements dédiés aux études du panda ont été détruits.

  

La réserve naturelle de Wolong (Monts Qionglai), située à l'épicentre du séisme, a été sévèrement affectée :

La réserve naturelle de Wolong, située à l'épicentre du séisme meurtrier du 12 mai 2008, a été en grande partie détruite. De vastes parties de la montagne se sont effondrées et des glissements de terrain ont détruit une majeure partie de la végétation. Les équipes scientifiques constatent avec beaucoup de désolation la destruction de cet environnement écologique précieux mais aussi l'anéantissement de dizaines d'années de travail et de protection.

Des caméras infrarouges ont été mises en place dans la réserve naturelle de Wolong pour suivre les animaux sauvages dont le panda géant. Un premier lot de caméras a été installé en septembre 2008 puis un autre lot mi-novembre 2008. Les patrouilles organisées par les équipes de la réserve ont montré que bien que les habitats ont été endommagés suite au séisme, les pandas géants semblent vivre en harmonie avec les autres espèces.

Jusqu'à présent, 97 caméras à infrarouge ont été installées dans la réserve naturelle de Wolong, à Sanjiang, Xihe, Zhonghe, Laoyashan de Wolong, Tizigou et Weijiagou. 78 photos ont été prises de 14 espèces différentes. 23 photos montraient des pandas géants. Deux caméras montrent des pandas actifs et curieux. Ces résultats ont été très satisfaisants pour l'ensemble de l'équipe de suivi.

 


Un panda sauvage photographié par une caméra infrarouge dans la réserve naturelle de Wolong

 

Parallèlement, les scientifiques travaillent avec le système GPS pour comprendre si le séisme et les secousses multiples qui ont suivies ont changé significativement les modes de vie des pandas.

  

L'habitat des pandas des Monts Minshan fortement endommagé également :

Dans les Monts Minshan, deux grandes populations de pandas sont séparées par la route reliant le comté de Beichuan à celui de Maoxian. Une de ces deux populations, celle au sud des monts Minshan, ne comptait que 35 pandas sauvages lors du recensement de 2005 ; or l'habitat de cette population a été fortement dégradé par le séisme. Dans les réserves naturelles de Qianfoshan, Jiudingshan, Baishuihe et Longxi-Hongkou, environ 35% de l'habitat ont été détruits, ce chiffre pourrait même monter à plus de 50% pour Baishuihe.

 


Des fèces de pandas sauvages trouvés dans la réserve naturelle de Longxi-Hongkou (© Jiang Zhongjun)

 


Des glissements de terrain importants, ici dans la réserve naturelle de Qianfoshan

 

Dans les réserves naturelles nationales de Longxi-Hongkou et de Baishuihe, l'habitat du panda a été réduit à moins de 60% de l'aire originale. Les mouvements de terrains ont détruit les bosquets de bambous et enterrés les torrents si bien que les pandas sont privés d'une partie de leur nourriture et d'eau potable. Les glissements de terrain ont formé des barrières aux mouvements quotidiens des pandas ainsi qu'aux migrations saisonnières.

Dans le comté de Maoxian, province du Sichuan, un lac s'est formé à Tangjiashan et a coupé la route reliant Beichuan à Maoxian, reportant ainsi la circulation sur Tudiling qui est un corridor pour les pandas.

 

Les Monts Qinling, province du Shaanxi, également touchés :

La réserve naturelle de Qingmuchuan (comté de Ningqiang, province du Shaanxi) est le seul corridor pour les pandas géants entre les Monts Qinling (province du Shaanxi) et les Monts Minshan (province du Sichuan). Une patrouille en octobre dernier a révélé des empreintes de plusieurs espèces (singe doré, ours noir, takin...) mais pas de pandas. Par ailleurs, les équipes ont constaté que 1500 hectares de forêts de bambous avaient été endommagés dans cette réserve, certains bambous (300 hectares) ayant même fleuris après le séisme puis sont morts. La réserve de Gingmuchuan est sans doute la réserve la plus affectée dans les Monts Qinling par le séisme et les répliques qui ont suivies.

 

Le travail du WWF dans la reconstruction post-séisme :

La restauration des habitats va prendre au moins 5 ans selon le WWF Chine. Le WWF Chine travaille en étroite collaboration avec le département des forêts de la province du Sichuan pour la mise en oeuvre de mesures pour la régénération de la végétation. Le WWF va au départ choisir des réserves pilotes pour appliquer ces mesures et les dupliquera ensuite sur d'autres réserves. Parallèlement, le WWF se concentre sur la construction de corridors pour les pandas géants. Ces corridors sont d'autant plus importants que la fragmentation du territoire a été accentuée par le séisme. Grâce aux efforts du WWF, le projet du tunnel de Tudiling a débuté le 2 mars 2009 dans le comté de Maoxian (province du Sichuan). Ce tunnel va remplacer une route de 11 kms qui traverse l'habitat du panda. Une fois le tunnel achevé (en 2011), l'ancienne route deviendra un corridor de 8000 hectares permettant de relier les deux grandes populations de pandas sauvages des Monts Minshan.

 


La construction du tunnel de Tudiling a débuté début mars

 

Le travail du WWF passe aussi par la reconstruction du travail de suivi et de patrouille dans les réserves naturelles. Ainsi, depuis juin 2008, le WWF a supporté la reconstruction des stations de protection dans les réserves naturelles de Baishuihe et Anzihe au Sichuan et de Qingmuchuan au Shaanxi. Le WWF travaille également avec les réserves de Longxi-Hongkou et Qingmuchuan pour mener des projets expérimentaux d' "architecture écologique" pour réduire la consommation de ressources naturelles pour la reconstruction et ainsi privilégier des modes de reconstruction plus compatibles avec l'environnement. Le WWF a également donné des équipements pour les suivis et les patrouilles (caméras, GPS, radios, ordinateurs, fax) pour une vingtaine de réserves naturelles. Quatre réserves, dont Baishuihe et Longxi-Hongkou, ont même reçu des véhicules pour les patrouilles.

En utilisant son expérience dans la reconstruction post-tsunami comme référence, le WWF a rédigé les "Références pour une reconstruction après un désastre" pour partager les principes et les méthodes d'une reconstruction verte avec les départements des forêts de chaque province et les ONG qui vont participer au travail de reconstruction. Le WWF a également développé des outils d'évaluation de l'impact du séisme et a dispensé les formations nécessaires pour leur emploi rapide dans les réserves concernées du Sichuan, du Gansu et du Shaanxi. En coopération avec le département des forêts et l'institut de zoologie de la province du Shaanxi, le WWF a compilé un plan contingent pour les désastres naturels dans les réserves naturelles pour les pandas dans les Monts Qinling, province du Shaanxi. Ce plan est une base scientifique pour des réponses futures pour les réserves naturelles qui font face à un désastre naturel majeur (tremblement de terre, chutes de neige importantes) pour réduire ou éviter la perte de ressources naturelles.

Les efforts du WWF se dirigent aussi vers les communautés touchées par ce séisme particulièrement meurtrier et qui habitent à proximité de l'habitat du panda. D'après les évaluations menées par le WWF, 22 communautés ont été touchées dans la province du Sichuan et 19 dans celle du Shaanxi. Ces communautés ont plusieurs préoccupations : la réinstallation de leur maison, les moyens de subsistance, les ressources en combustible. Le WWF a travaillé avec les résidents pour répondre à leurs besoins tout en réduisant l'utilisation de ressources naturelles. Le WWF a par exemple aidé les villageois de Zhongbai dans la réserve naturelle de Baishuihe et ceux de Lianhe dans la réserve naturelle de Longxi-Hongkou à construire un système d'irrigation pour leurs besoins en eau (consommation et culture). De nombreux fourneaux économes en énergie et citernes de gaz fournis ces dernières années par le WWF aux communautés des Monts Minshan (province du Sichuan) ont été détruits par le séisme. Ces poeles permettent de réduire de plus d'un tiers la consommation en bois de chauffage. 163 nouveaux poeles ont été donnés par le WWF aux communautés les plus touchées dans les réserves de Wolong, Baishuihe et Longxi-Hongkou. 80 citernes de gaz ont été reconstruites dans les réserves de Baodinggou et Laohegou. Beaucoup de villageois ont perdu leurs biens dans le tremblement de terre et le risque que ces villageois se tournent vers l'exploitation forestière comme moyen de subsistance était élevé. Cependant, le WWF a mis en œuvre des projets de subsistance alternatifs, tels que l'apiculture, la plantation de thé, la plantation d'herbes médicinales et la plantation de poivre, afin de réduire la dépendance des communautés locales vis à vis des ressources naturelles de l'habitat du panda. Il est estimé que près de 500 ménages pourront vivre de tels projets de subsistance. Enfin, le WWF a mis l'accent sur le traitement des déchets générés par la reconstruction afin qu'ils n'aient pas un impact négatif irréversible sur l'environnement. Trente lieux de récolte de déchets, spécialement aménagés, ont été installés, par exemple dans la réserve naturelle de Qingmuchuan.

 

Auteur : Jérôme POUILLE (données du WWF Chine)

 

A lire : Toutes les actualités de l'an dernier consacrées au séisme du 12 mai 2008 et à ses conséquences pour les pandas :

        > 25 avril 2009 : Les 6 derniers pandas qui vivaient à proximité de l'ancien centre de Wolong sont transférés vers la base de Yaan Bifengxia

        > 22 avril 2009 : Deux projets pour remplacer le centre de Wolong

        > 13 mars 2009 : Le nouveau centre de Wolong s'établira dans le village de Shiqiao

        > 19 février 2009 : Projet de reconstruction du centre de Wolong

        > 8 janvier 2009 : 7 pandas continuent de vivre au centre de Wolong

        > 8 novembre 2008 : Les experts s'attendent à une recrudescence de pandas sauvages malades pour cet hiver post-séisme

        > 26 octobre 2008 : Un panda sauvage de Wolong secouru, le premier depuis le séisme du 12 mai dernier

        > 8 juillet 2008 : Séisme en Chine : Projet de construction d'un nouveau centre pour remplacer celui de Wolong

        > 28 juin 2008 : Séisme en Chine : Les pandas du centre de Wolong transférés vers d'autres établissements

        > 24 juin 2008 : Séisme en Chine : Les photos du centre de Wolong le jour du séisme

        > 13 juin 2008 : Séisme en Chine : L'habitat naturel des pandas sévèrement endommagé

        > 11 juin 2008 : Séisme en Chine : Le centre de Wolong déménagera

        > 10 juin 2008 : Séisme en Chine : Mao Mao, le panda manquant du centre de Wolong a été retrouvé mort

        > 30 mai 2008 : Séisme en Chine : Quel avenir pour le centre de Wolong ?

        > 29 mai 2008 : Séisme en Chine : Le destin des pandas sauvages de la réserve de Baishuijiang reste inconnu après le séisme

        > 26 mai 2008 : Séisme en Chine : Un des deux pandas manquants au centre de Wolong a été retrouvé

        > 23 mai 2008 : Séisme en Chine : 6 pandas du centre de Wolong évacués vers la base de Yaan Bifengxia

        > 20 mai 2008 : Séisme en Chine : des nouvelles du centre de Wolong

        > 14 mai 2008 : Séisme en Chine : les pandas captifs sains et saufs

 

 

Pour en savoir plus :

        > Répartition : Les pandas dans les Monts Minshan, Qionglai et Qinling

        > Liste des réserves naturelles de l'habitat du panda (PDF)

        > Les mesures de protection existantes et la prise en compte des communautés locales