# A la une :    #24oct:JournéePANDAS    #Livres    #Beauval    #PairiDaiza    #Naissances2020

 

15 juillet 2003 : La Chine prépare les pandas géants au retour à la vie sauvage :


Le gouvernement chinois va investir 120 million de yuans (14,5 million de dollars US) pour libérer de la captivité les pandas nés artificiellement et pour préparer leur retour à la vie sauvage.

Les fonds seront employés pour établir une série de centres de formation destinés au retour des pandas à la vie sauvage au sein même de la réserve de Wolong et à la base d'élevage de pandas de Bifengxia au sud-ouest de la province du Sichuan.

Le centre de formation dans la réserve de Wolong, situé à 2 730 mètres d'altitude couvre 20 000 m² et fournit aux pandas un environnement très proche de leur habitat naturel. Il y a plus de 4000 sortes de végétaux, incluant des arbres, des buissons et des bambous (aliment principal du panda). Dans la nature, les pandas doivent chercher eux-mêmes leur nourriture et assurer leur propre défense ainsi que celle de leur territoire, selon Zhang Guiquan, député-directeur du Centre chinois de protection et de recherche sur le panda (China Giant Panda Protection and Research Center CGPPRC).

Le CGPPRC a été établi conjointement par le gouvernement chinois et le WWF en 1980. Un total de 57 pandas ont été élevés artificiellement dans ce centre depuis 1991. Actuellement, ce centre abrite 67 pandas géants.

En attendant, les chercheurs au centre de formation surveilleront les pandas et les aideront à s'habituer à leur environnement naturel. Tang Chunxiang, ingénieur au centre d'entraînement explique que les bébés naissent avec une curiosité naturelle. Cependant, les pandas nés et élevés en captivité sont distraits et manquent d'esprit aventureux.

Actuellement, il y a 150 pandas nés et élevés en captivité dans le monde entier. Il est difficile pour ces animaux de retourner dans la nature et de s'y habituer. Seulement 10% des mâles et 24% des femelles pourront se multiplier naturellement.

Selon Zhang, le retour dans la nature des pandas géants nés et élevés artificiellement constitue la meilleure protection de l'espèce et demande une série de mesures scientifiques afin d'accomplir avec succès le projet.