# A la une :    #Calendrier2019    #YuanMeng       #Naissances2018    #Livres    #Réintroduction

 

5 avril 2010 : La Chine va lancer en 2011 le 4ème recensement national des pandas géants sauvages :


Un nouveau recensement national des pandas géants sauvages sera lancé en 2011. Cette nouvelle a été annoncée par Zhang Xiwu, le directeur de la Division de Protection de la Vie Sauvage (Wildlife Protection Division) de l'Administration d'Etat des Forêts (State Forestry Admnistration) lors de la conférence nationale annuelle sur la gestion et la protection du panda géant (National Conference on Giant Panda Protection and Management).

Un recensement de ce type permet non seulement de connaître les effectifs de pandas mais aussi la distribution et le statut de son habitat.

Il s'agira du 4ème recensement lancé à l'échelle de la totalité de l'habitat du panda. Le dernier recensement, qui s'est déroulé de 1999 à 2002 sur le terrain et dont les résultats définitifs ont été publiés en 2004, a montré que 1596 pandas vivaient dans les 3 provinces chinoises du Sichuan, du Gansu et du Shaanxi.

 

Monts

Province(s)

Nombre de comtés occupés par le panda

Superficie de l'habitat (km²)

Nombre de pandas

Qinling

Shaanxi & Gansu

9

3 529,14

275

Minshan

Gansu & Sichuan

15

9 603,13

708

Qionglai

Sichuan

9

6 101,22

437

Daxiangling

Sichuan

2

810,26

29

Xiaoxiangling

Sichuan

3

802,04

32

Liangshan

Sichuan

7

2 204,12

115

TOTAL

-

45

23 049,91

1 596

Les principaux chiffres du dernier recensement des pandas sauvages, réalisé de 1999 à 2002.

 

Depuis le dernier recensement, il faut se rappeler que le terrible séisme du 12 mai 2008 a eu un impact important sur l'habitat du panda mais que les conséquences précises sur les populations de pandas ne sont pas connues. Ce nouveau recensement permettra sans doute d'en savoir plus.

Certains participants ont souligné que ce 4ème recensement risquait de dépasser les trois précédents en termes d'échelle et d'investissement. Un projet pilote sera lancé dans la province du Sichuan dès cette année.

Pour effectuer le dernier recensement, les chercheurs ont utilisé des techniques de transects linéaires couvrant l'ensemble du territoire du panda. Une équipe de 40 personnes environ s'installait alors dans une vallée et partitionnait cette vallée en blocs pour le comptage, chaque membre de l'équipe se voyait alors attribuer une section d'au maximum 2 km² par jour. Une équipe pouvait donc explorer environ 80 km² d'habitat par jour. Tous les signes de présence du panda ont étét relevés : traces sur les arbres, crottes, tanières, contact visuel... Les effectifs ont été déduits principalement des excréments (crottes) trouvés le long de transects dans l'ensemble de l'aire de répartition géographique de l'espèce. Les excréments ont permis de différencier environ 1600 individus sur la base de leur séparation géographique et de la taille des fragments de tiges de bambous qu'ils contenaient sachant que ces fragments sont le reflet de la taille des fragments après mastication/morsure. Chaque panda ayant des caractéristiques de morsure sensiblement différentes, il devenait donc possible de différencier des crottes n'appartenant pas à un même individu.

Mais depuis de nouvelles techniques de dénombrement des pandas, testées à l'échelle de petites zones, se sont révélées plus précises. Afin d'éviter de dénombrer plusieurs fois un même animal ou au contraire d'attribuer des indices à un même animal alors qu'ils appartiennent à plusieurs, les nouvelles techniques consistent aujourd'hui à analyser génétiquement les crottes afin de s'assurer qu'elles appartiennent à un individu unique.

Ce 4ème recensement va donc sans aucun doute prendre appui sur ces tests ADN afin d'affiner les données de terrain.

Le premier recensement s'était déroulé entre 1974 et 1977 et avait permis de dénombrer les pandas géants mais aussi d'autres espèces rares. Le second s'était quant à lui déroulé de 1985 à 1988 et ses résultats avaient été utilisés pour développer le plan de gestion national des pandas géants de 1989.

Zhang Xiwu a également rappelé lors de cette conférence la nécessité d'établir un plan de moyen et long terme pour la protection des populations sauvages de pandas.

 

Auteur : Jérôme POUILLE

 

A lire :

        > 18 janvier 2010 : Le WWF Chine va investir 4 millions d'euros pour la protection de l'habitat du panda géant en Chine

        > 18 septembre 2009 : Le gouvernement de la province du Sichuan présente son programme de restauration de l'habitat du panda détruit par le séisme

        > 12 mai 2009 : Un an après le séisme, un premier bilan pour les pandas sauvages et leur habitat

        > 13 juin 2008 : Séisme en Chine : L'habitat naturel des pandas sévèrement endommagé

        > 29 mai 2008 : Séisme en Chine : Le destin des pandas sauvages de la réserve de Baishuijiang reste inconnu après le séisme

        > 28 Juillet 2007 : Le territoire du panda s'agrandit

        > 26 Juin 2006 : Les pandas géants se multiplient régulièrement

        > 20 Juin 2006 : La population de pandas pourrait être plus importante qu'estimée

        > 19 Décembre 2005 : Le Sichuan compte 1 206 pandas géants en liberté

        > 4 Octobre 2005 : La province du Shaanxi compte 340 pandas géants

        > 11 Septembre 2005 : La densité de pandas géants de Fuping se classe première du pays

        > 17 Janvier 2005 : Le nombre de pandas a augmenté dans la Réserve Naturelle de Gansu

        > 21 Août 2004 : Les pandas bénéficient d'un habitat plus grand dans le Sichuan

        > 11 Août 2004 : La population de pandas prospère

        > 10 Juin 2004 : La Chine compte plus de 1750 pandas

 

Pour en savoir plus :

        > Répartition : Les pandas occupent 6 grands Monts

        > Liste des réserves naturelles de l'habitat du panda (PDF)