# A la une :    #Calendrier2019    #YuanMeng       #Naissances2018    #Livres    #Réintroduction

Actualités > 2016

 

Les personnes impliquées dans le cas de braconnage dans la province du Yunnan ont été condamnées à des peines de prison

Publié le : 2 mai 2016  |  Auteur : Jérôme POUILLE  |  Sources : Xinhua, Yunnan forestry department  |  Suite de : Un cas de braconnage dans le Yunnan qui pose la question de la présence du panda dans cette province (20 mai 2015)

 

En mai 2015, le département des forêts de la province du Yunnan faisait savoir que des suspects avaient été arrêtés pour avoir tué un panda sauvage et tenté de vendre sa viande, ses organes et sa fourrure.

Selon les informations de l'époque, un mouton appartenant à un homme nommé Wang a été tué le 3 décembre 2014. Le lendemain, lui et son frère ont alors utilisé un chien pour retrouver le prédateur dans une montagne à proximité. D'après leurs premiers témoignages, c'est seulement après avoir tiré sur ce qu'il ont décrit comme un « grand animal », qu'ils se sont aperçus qu'il s'agissait d'un panda géant. Le panda blessé a grimpé à un arbre, mais M. Wang a tiré à nouveau. Fin décembre 2014, les enquêteurs avaient retrouvé la fourrure du panda, des ossements de crâne et d'autres os. La police avait également saisi dix kilos de viande et la vésicule biliaire de l'animal.

Jeudi 28 avril dernier, la cour de justice du comté de Shuifu dans la province du Yunnan a condamné 9 personnes à des peines de prison allant de 1 à 13 ans pour avoir tué un panda sauvage et tenté d'avoir vendu ses restes. L'auteur principal des faits, Wang Wenlin, a écopé de la plus forte peine, 13 ans, pour avoir tué l'animal avec une arme illégale. Son frère, Wang Wencai, a écopé quant à lui de 11 ans pour avoir vendu les restes de l'animal. Ils ont également été condamnés chacun à une amende de 10 000 yuans (1 550 dollars US).

Un autre suspect, Li Kequan, a été condamné à 4 ans de prison et 6 000 yuans d'amende pour avoir fait le commerce des restes de l'animal. 

L'animal, une femelle adulte, avait été tué le 4 décembre 2014 dans le village de Longtaicun (龙台村) situé dans la partie nord du comté de Yanjin, rattaché à la préfecture de Zhaotong, au nord de la province du Yunnan.

La préfecture de Zhaotong, dans la province du Yunnan, est limitrophe à l'ouest avec celle de Liangshan et au nord avec celle de Yibin, toutes deux dans la province du Sichuan.

Le comté de Leibo (préfecture de Liangshan), l'habitat le plus au sud / sud-est des pandas à l'état sauvage, est limitrophe à l'est avec la préfecture de Zhaotong, plus précisément avec le comté de Yongshan, l'un des 11 comtés rattachés à Zhaotong.

Le comté de Pingshan (préfecture de Yibin), récemment découvert comme habité par des pandas sauvages, est limitrophe au sud avec les comtés de Suijiang et Shuifu de la préfecture de Zhaotong.

Le comté de Yanjin, où a été tué le panda, est limitrophe au nord avec les deux comtés de Suijiang et Shuifu, et à l'ouest avec celui de Yongshan. Par conséquent, le comté de Yanjin est très proche des deux comtés de Pingshan et Leibo habités par les pandas sauvages. Moins de 20 kilomètres séparent à vol d'oiseau le comté de Leibo de celui de Yanjin ; idem pour les deux comtés de Pingshan et Yanjin.

Le département des forêts de la province du Yunnan a indiqué qu'il avait enquêté sur la présence éventuelle d'une petite population de pandas sauvages dans le nord du Yunnan, connecté avec le Sichuan. Des traces de pandas (crottes) ont été trouvées dans une zone forestière de plus de 40 000 hectares à cheval sur les trois comtés de Yanjin, Shuijiang et Shuifu. Davantage d'investigations scientifiques sont nécessaires pour déterminer s'il s'agit simplement d'une migration temporaire de quelques individus ou bien si l'aire de répartition des pandas sauvages s'étend vers ce nouveau secteur géographique. Des équipes de terrain ont déjà été constituées et les résultats devraient être rendus publics d'ici quelques mois.

Selon les données du troisième recensement national des pandas sauvages et de leur habitat, réalisé de 1999 à 2003, la préfecture de Liangshan était habitée par 38 pandas sauvages dont 6 dans le comté de Leibo. Les Monts Liangshan, le Mont le plus au sud parmi les six grands Monts habités par le panda, comptait 115 pandas sauvages. Selon les données du quatrième recensement, mené de 2011 à 2014, les Monts Liangshan comptent 9 pandas sauvages supplémentaires, soit 124.

Dans le passé et les temps historiques, le Yunnan abritait, au même titre que plusieurs autres provinces chinoises, des pandas sauvages.

Les fossiles des plus vieux membres d'Ailuropodidae connus ont été mis en évidence dans les comtés de Lufeng et Yuanmou, province du Yunnan, en Chine et ont été nommés Ailurarctos lufengensis et Ailurarctos yuanmouensis respectivement. Ces deux espèces vivaient à la fin du Miocène, il y a environ 8 millions d'années.

 

A lire :

        > Un cas de braconnage dans le Yunnan qui pose la question de la présence du panda dans cette province (20 mai 2015)

        > 1er mars 2012 : Arrestation récente en Chine d'un homme complice de braconnage d'un panda il y a 17 ans

        > 14 décembre 2011 : Arrestation au Japon d'un homme accusé de vouloir vendre un grand panda empaillé

        > 11 février 2010 : Un homme arrêté en Chine au mois de janvier dernier pour avoir vendu une peau de panda il y a 15 ans

        > 14 Juillet 2003 : Un tueur de panda condamné à 14 ans de prison

 

Pour en savoir plus :

        > Fiche CITES du statut du panda : Le panda est classé en Annexe 1 de la CITES. Le commerce concernant l'espèce ou les produits dérivés de l'espèce est très strictement réglementé par les États membres (ou Parties), toute transaction à des fins purement commerciales étant totalement proscrite. La Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction, connue par son sigle CITES ou encore comme la Convention de Washington, est un accord international entre États. Elle a pour but de veiller à ce que le commerce international des spécimens d'animaux et de plantes sauvages ne menace pas la survie des espèces auxquelles ils appartiennent.

        > Fiche liste rouge du statut du panda publiée par l'IUCN : Le panda est inscrit sur la liste rouge des espèces menacées publiée par l'IUCN (Union mondiale pour la nature). Cette liste constitue la source d'information faisant le plus autorité dans le monde sur le statut des plantes et des animaux.

        > Menaces et protection : Le braconnage de pandas existe toujours et même s'il reste faible, il peut avoir des conséquences graves pour une espèce en voie de disparition

        > Répartition : Les pandas des Monts Minshan et Qinling, dans les province du Sichuan, du Gansu et du Shaanxi