Pandastique année 2020 à toutes et à tous - Jérôme

# A la une :    #Livres    #22février-JournéeMondialePourSauverLesOurs    #MengXiang&MengYuan@Berlin

Actualités > 2015

 

Lu Xin, secourue puis relâchée dans la réserve naturelle de Liziping en 2009, est devenue mère dans le milieu naturel

Publié le : 31 août 2015  |  Mis à jour le : 13 septembre 2015  |  Auteur : Jérôme POUILLE  |  Sources : Sichuan Forestry Department, Newssc.org, Scol.com.cn

 

Le 25 mars 2009, une femelle panda âgée d'environ 5 ans avait été secourue dans le comté de Luding, province du Sichuan. Elle souffrait de désordres digestifs et avait été envoyée à la base de Ya'an Bifengxia pour y être soignée. Elle avait été baptisée Lu Xin. Après un mois de traitement, elle avait complètement récupérée et avait été relâchée le mercredi 29 avril 2009 au matin dans la réserve naturelle de Liziping dans le comté de Shimian (province du Sichuan).

Cette femelle vivait dans les Monts Qionglai lorsqu'elle a été secourue mais a été relâchée dans les Monts Xiaoxiangling. Son retour au milieu naturel obéissait au programme de réintroduction et le choix des Monts Xiaoxiangling était justifié par un renforcement des effectifs dans cette zone géographique où les pandas sont peu nombreux. D'après les résultats du tout récent recensement, le quatrième mené à l'échelle du pays de 2011 à 2014, seulement 30 pandas sauvages vivent dans les Monts Xiaoxiangling.

La réserve naturelle de Liziping avait fait l'objet d'une évaluation scientifique en 2012 au regard de ses capacités à être un site adapté pouvait accueillir des réintroductions. Les experts avaient conclu qu'elle était très adaptée pour recevoir des pandas réintroduits. En effet, parmi les 6 grands monts habités par les pandas sauvages, le complexe formé par les Monts Xiaoxiangling et Daxiangling a un effectif très faible de panda (61 pandas seulement selon le troisième recensement officiel dont les résultats ont été publiés en 2006 ; et 68 selon le quatrième recensement). Le troisième recensement avait montré que seuls 13 pandas vivaient dans la réserve de Liziping, de plus la compétition entre individus y est plutôt faible car la densité de pandas y est faible (0,042 panda par km² contre 0,125 panda par km² à Wolong par exemple). Ajouté à cela, cette réserve présente la particularité de se situer à la frontière entre les Monts Xiaoxiangling et les Monts Liangshan (eux aussi avec un faible effectif de pandas sauvages,124 selon le quatrième recensement) et elle remplit ainsi un rôle de corridor (couloir écologique) entre ces deux grands habitats du panda. C'est d'ailleurs cette réserve qui a été choisie pour la réintroduction de Tao Tao en 2012, Zhang Xiang en 2013, et Xue Xue en 2014.

Depuis qu'elle a été relâchée, Lu Xin fait l'objet d'un suivi scientifique grâce à un collier radio-émetteur fixé à son cou. Ce suivi est le fruit d'une coopération entre plusieurs institutions : le Poste de conservation et d'investigation des ressources naturelles du Sichuan (Sichuan Wildlife Resource Investigation and Conservation Station), l'Institut de Zoologie de l'Académie des Sciences de Chine (Institute of Zoology of the Chinese Academy of Sciences), le Centre chinois de recherches et de conservation du panda géant (China Conservation and Research Center for the Giant Panda), l'Ecole des Sciences de la Vie de l'Université Normale de l'Ouest de la Chine (School of Life Science of China West Normal University), la réserve naturelle de Liziping et la réserve naturelle de Longxi-Hongkou.

Quelques semaines après sa réintroduction, Li Xiong, un membre de l'équipe scientifique, déclarait : « Selon notre suivi quotidien, Lu Xin vit encore dans la zone où elle a été relâchée le 29 avril dernier. Elle est en bonne santé et vit tranquillement. Il y a beaucoup de nourriture et pas beaucoup d'autres espèces animales dans cette zone, et ces conditions lui sont favorables ».

Le 29 avril 2010 marquait le premier anniversaire du retour au milieu naturel de ce panda ainsi que du suivi scientifique. Les chercheurs précisaient alors que la femelle s'était bien habituée dans son nouvel environnement et qu'elle était encore un peu jeune pour devenir mère. Plusieurs appareils photos et caméras à déclenchement infrarouge avaient été installés dans la réserve pour suivre l'activité de Lu Xin mais aussi celle des autres pandas et autres espèces présents dans la réserve.

Le 7 septembre 2013, une première photo est dévoilée où on voit Lu Xin dans son milieu naturel à une altitude d'environ 3 100 mètres et toujours équipée d'un collier radio-émetteur pour permettre aux scientifiques de la localiser plus facilement.

Surprise car les 10 octobre 2013 et 25 mars 2014, des vidéos la montrent suivie par un jeune, ce qui signifie qu'elle est devenue mère. Vu la taille du jeune, il est sans doute né l'été 2012 (certains articles de presse mentionnent qu'une analyse ADN montrerait qu'il s'agit d'un mâle).

 


Lu Xin, photographiée le 7 septembre 2013 à 17h25 dans la réserve de Liziping

 

Lu Xin, suivie d'un jeune, filmés ensemble le 10 octobre 2013 dans la réserve de Liziping, à 12h45

 


Lu Xin photographiée le 25 janvier 2014 à 13h50

 


Lu Xin photographiée le 29 janvier 2014 à 13h04

 


Lu Xin, suivie d'un jeune, tous deux photographiés le 25 mars 2014 à 9h26 dans la réserve de Liziping

  

A lire :

        > 21 février 2012 : La réserve naturelle de Liziping semble adaptée pour accueillir des réintroductions futures

        > 5 mai 2010 : Qu'est devenue Lu Xin, une femelle panda sauvage secourue, soignée et relâchée il y a un an

        > 1er juin 2009 : Des nouvelles de Lu Xin, une femelle panda sauvage secourue le 25 mars dernier et relâchée le 29 avril dans la réserve naturelle de Liziping

        > 29 avril 2009 : Le panda sauvage secouru le 25 mars dernier dans les Monts Qionglaishan et baptisé Lu Xin a été relâché dans les Monts Xiaoxiangling

        > 25 mars 2009 : Un panda sauvage malade secouru dans la province du Sichuan

 

Pour en savoir plus :

        > La réintroduction, le but ultime des programmes d'élevage en captivité : Toutes les informations sur les différents programmes de réintroduction passés et actuels

        > Les réserves naturelles pour protéger l'habitat du panda : La réserve naturelle provinciale de Liziping

        > Répartition : Les pandas des Monts Xiaoxiangling, dans la province du Sichuan