# A la une :    #PandaAlbinos    #Naissances2019    #YuanMeng       #Livres    #NaissancesPairiDaiza

Actualités > 2019

 

Cao Cao, temporairement placée dans le milieu naturel au printemps où elle s'est accouplée avec un mâle sauvage, a donné naissance à des jumeaux

Publié le : 23 août 2019  |  Auteur : Jérôme POUILLE  |  Sources : CCRCGP, Xinhua

 

C'est la troisième année consécutive que le Centre chinois de recherches et de conservation du panda géant (China Conservation and Research Centre for the Giant Panda) expérimente un nouveau programme visant à améliorer la diversité génétique des pandas captifs. Lancé en décembre 2016, ce programme consiste à relâcher temporairement des femelles dans le milieu naturel, tout en assurant un travail de suivi régulier et précis, dans l'espoir qu'elles s'accouplent avec un mâle sauvage. Ces femelles sont équipées de colliers à fonctions radio-émetteur et GPS mais également d'enregistreurs sonores afin que les scientifiques en charge de la coordination du programme puissent écouter si les femelles ont rencontré ou non un congénère sauvage. Le remplacement fréquent de l'enregistreur sonore et le téléchargement des données de localisation GPS permettent d'une part de déterminer avec exactitude les modalités de déplacement de la femelle, d'autre part d'évaluer si elle s'est effectivement accouplée. La fonction radio-émetteur permet quant à elle de localiser la femelle au quotidien grâce à un système de triangulation. 

Ce travail de suivi, pour lequel se relaient plusieurs chercheurs du Centre chinois de recherches et de conservation du panda géant, est ardu, minutieux et dangereux ; le terrain étant souvent escarpé et en proie aux conditions météorologiques défavorables. Il convient de rappeler que cette expérimentation se déroule au printemps, qui correspond aux périodes de chaleur des femelles et donc à la saison des amours chez cette espèce, mais qui connaît encore à hautes altitudes des nuits froides et parfois enneigées qui rendent plus délicats la vie et le travail des chercheurs sur place.

Même si le centre n'a pas précisé le nombre et l'identité des femelles impliquées cette année dans le programme, l'une d'entre elles vient de donner naissance et ce fut l'occasion pour le centre de fournir quelques détails.

Le mardi 20 août dernier, la femelle Cao Cao a donné naissance à des jumeaux à 16h35 et 17h04 à la base d'Hetaoping, alors que la nuit précédente le comté de Wenchuan, où se trouve la réserve naturelle de Wolong et la base d'Hetaoping, était touché par des pluies diluviennes qui ont entraîné des glissements de terrain et la coupure de plusieurs voies de communication.

C'est la troisième année consécutive que cette femelle est choisie pour ce programme innovant d'augmentation de la diversité génétique de la population captive. En effet, en 2017, elle était devenue la première femelle captive à s'accoupler avec un mâle sauvage dans le cadre de cette expérimentation. Malheureusement, le petit auquel elle avait donné naissance le 31 juillet 2017 n'avait pas survécu et était mort avant l'âge d'un mois. En 2018, elle avait de nouveau été choisie pour ce programme et s'était accouplée avec un mâle sauvage le 18 mars dans le secteur de Guashugou (瓜树沟) dans l'aire de Wuyipeng, avant d'être capturée puis transférée à la base d'Hetaoping où elle a donné naissance à des jumeaux le 25 juillet suivant, aujourd'hui intégrés à la population captive.

Cette année, en mars dernier, Cao Cao, âgée de maintenant 17 ans, a de nouveau été temporairement relâchée dans le milieu naturel, toujours dans le secteur de Wuyipeng (五一棚) de la réserve naturelle de Wolong, où elle a rencontré plusieurs pandas sauvages. Les chercheurs ont pu déterminer qu'elle s’est accouplée avec un mâle voire plusieurs mâles sauvage(s) durant 5 jours entre le 11 et le 15 avril. Début mai, Cao Cao a été recapturée et placée dans la base d’Hetaoping. Dès le 20 juillet, elle a montré des signes typiques d’une gestation (baisse d’appétit et repos plus important), avant de donner naissance un mois plus tard. Elle a expulsé le liquide amniotique à 15h30 le 20 août.

Les petits, deux mâles, pesaient 166 et 84,1 grammes à la naissance respectivement. Le plus gros a été rendu à sa mère qui s’en occupe sans faille. Le plus petit a été pris en charge par l’homme à Hetaoping mais n'a pas pu être envoyé à la base de Gengda Shenshuping mieux équipée pour les soins néonataux car les intempéries ont bloqué la route qui y mène. Ils sont tous les deux en bonne santé. 

La séparation précoce de Cao Cao et de ses jeunes, pour lui permettre d'entrer à nouveau en chaleur au printemps dernier, n'est pas sans poser question. Le manque d'une expérience sociale complète avec sa mère peut avoir chez le jeune des conséquences à long terme sur sa compétence sociale, ses comportements à l'âge adulte. De même, les pandas géants sont-ils biologiquement construits pour produire des bébés sains annuellement ? 

 

 

Après une nuit de déluge météorologique dans la région de Wolong, Cao Cao met bas
à deux petits mâles, dont le père est un individu sauvage qui s'est accouplé avec Cao Cao
alors que celle-ci avait été temporairement relâchée dans le milieu naturel - © Xinhua & CCRCGP

  

C'est donc la troisième fois que la Chine expérimente cette méthode pour injecter des gènes « sauvages » dans une population captive où beaucoup de pandas descendent de parents communs. L'objectif est d'éviter la consanguinité, d'autant que Cao Cao présente également des gènes « sauvages » car elle est née en 2002 dans le milieu naturel. Elle a été capturée le 1er novembre 2003 dans la réserve naturelle de Caopo (monts Qionglai, comté de Wenchuan, province du Sichuan) puis transférée au centre de Wolong avant de rejoindre en 2004 la base de Ya'an Bifengxia. Cette expérimentation n'est pas sans présenter de risque ou plutôt sans soulever de questions : en effet, Cao Cao a longtemps vécu en captivité et elle aurait pu ne pas survivre dans des conditions naturelles et notamment pour l'accès à un partenaire ; d'autre part, tout comme pour la réintroduction dans le milieu naturel de pandas nés en captivité, il ne faut pas écarter des risques de transmission de maladies ou pathogènes dont seraient porteurs les animaux captifs et non leurs congénères sauvages. 

Comme Cao Cao a donné naissance, les gènes du géniteur mâle sauvage qui s'est accouplé avec elle sont ainsi pour moitié avec ceux de Cao Cao transmis aux jeunes pandas ; ce qui permet ainsi d'incorporer un génotype sauvage dans la population captive si bien sûr ces jumeaux survivent et qu'ils se reproduisent à leur tour. Cela participe à l'objectif d'obtenir une population captive plus diversifiée génétiquement parlant car elle retiendrait ainsi plus de diversité génétique en se rapprochant de la diversité génétique des populations sauvages.

La femelle Cao Cao est très célèbre car elle est la mère de deux des pandas relâchés dans le milieu naturel. Le 3 août 2010, Cao Cao avait donné naissance dans la base d'Hetaoping au mâle Tao Tao qui a franchi successivement toutes les étapes du programme de formation avant d'être relâché dans la réserve naturelle de Liziping le 11 octobre 2012 à l'âge de 26 mois. Elle a réitéré l'exercice en 2013 en élevant la femelle Hu Jiao avec succès jusqu'à sa réintroduction le 19 novembre 2015, également à Liziping.

Au total, elle a donné naissance à 9 pandas dans le passé dont 4 vivent en captivité. Elle a donné naissance à des jumeaux le 6 août 2008 mais seul l'aîné - un mâle nommé An An - a survécu, à Tao Tao le 3 août 2010, et à des jumeaux (le mâle Hua Hu et la femelle Hua Jiao) le 6 juillet 2013, à un petit le 23 juillet 2016 qui n'a pas survécu, à un petit le 31 juillet 2017 qui n'a pas survécu non plus, et enfin à des jumeaux le 25 juillet 2018.

 

A lire : Les actualités précédentes consacrées à Cao Cao :

        > Cao Cao, lâchée temporairement dans le milieu naturel où elle s'est accouplée avec un mâle sauvage, a donné naissance à des jumeaux (14 août 2018)

        Cao Cao, qui s'est accouplée au printemps dernier avec un mâle sauvage dans le milieu naturel, a donné naissance à la base d'Hetaoping (17 août 2017)

        > Une première : Cao Cao a été temporairement relâchée dans le milieu naturel où elle s'est accouplée avec un mâle sauvage (28 avril 2017)

        > Cao Cao donne naissance à un petit dans un enclos semi-naturel de la base d'Hetaoping (25 juillet 2016)

        > Hua Jiao a été relâchée hier dans la réserve naturelle de Liziping et devient ainsi le 5ème panda né en captivité à être réintroduit dans le milieu naturel (20 novembre 2015)

        > 7 juillet 2013 : Cao Cao donne naissance à des jumeaux à la base d'Hetaoping

        > 15 juin 2013 : Des nouvelles de Tao Tao, réintroduit en octobre dernier dans la réserve naturelle de Liziping

        > 7 février 2013 : Tao Tao, réintroduit en octobre dernier dans le milieu naturel, s'est bien adapté

        > 11 octobre 2012 : Tao Tao a été réintroduit ce matin dans le milieu naturel, dans la réserve de Liziping

        > 9 octobre 2012 : Tao Tao va très prochainement être réintroduit dans le milieu naturel

        > 7 août 2012 : Tao Tao va partager son enclos avec d'autres animaux sauvages avant sa réintroduction dans le milieu naturel

        > 3 mai 2012 : Nouvelle étape décisive pour Tao Tao, la dernière avant sa réintroduction dans le milieu naturel

        > 3 août 2011 : Tao Tao, probable candidat à une réintroduction future, fête son premier anniversaire

        >2 juillet 2011 : Tao Tao, âgé de 11 mois, porte les espoirs d'une réintroduction future

        > 5 avril 2011 : Fortes chutes de neige à la base de réintroduction d'Hetaoping

        > 24 février 2011 : Etape décisive pour le jeune Tao Tao, à la base de réintroduction d'Hetaoping

        > 12 janvier 2011 : Le jeune né à la base de réintroduction d'Hetaoping fête ses 5 mois

        > 26 décembre 2010 : Première neige à la base de réintroduction d'Hetaoping

        > 6 décembre 2010 : Examen médical pour un jeune candidat potentiel à la réintroduction, à la base d'Hetaoping

        > 1er décembre 2010 : Le jeune né dans un environnement semi-naturel à la base de réintroduction d'Hetaoping fête ses 4 mois

        > 12 octobre 2010 : Un témoignage sur la vie de Cao Cao et de son petit placés dans la base de réintroduction d'Hetaoping

        > 18 septembre 2010 : Des nouvelles de Cao Cao et de son petit placés dans la base de réintroduction d'Hetaoping

        > 4 août 2010 : Cao Cao, une des femelles enceintes placées dans un environnement semi-naturel à Hetaoping, donne naissance

        > 22 juillet 2010 : Quatre femelles pandas sélectionnées dans le cadre de la mise en oeuvre d'un programme de réintroduction

        > 1er juillet 2010 : Zhang Hemin dévoile les modalités d'un futur programme de réintroduction

 

Pour en savoir plus :

        Le tableau des naissances de l'année 2019

        > L'élevage en captivité, une méthode de conservation

        > La reproduction des pandas et la croissance du jeune

        > La réintroduction, le but ultime des programmes d'élevage en captivité : Toutes les informations sur les différents programmes de réintroduction passés et actuels

        > La réserve naturelle de Wolong

        > Les réserves naturelles pour protéger l'habitat du panda