# A la une :    #Calendrier2019    #YuanMeng       #Naissances2018    #BoutiqueKdo    #PairiDaiza

 

22 juillet 2010 : Quatre femelles pandas sélectionnées dans le cadre de la mise en oeuvre d'un programme de réintroduction :


Zhang Hemin avait annoncé début juillet que des femelles enceintes de la base de Yaan Bifengxia allaient être sélectionnées dans le cadre de la mise en oeuvre d'un programme de réintroduction.

Il s'agit ainsi de les placer dans un enclos où les conditions de vie sont proches de celles du milieu naturel et où les contacts humains sont restreints.

"Les pandas donneront naissance dans cet environnement semi-naturel et apprendront à leur petit comment chercher la nourriture et survivre dans la nature" avait expliqué Zhang Hemin, le directeur du Centre Chinois de Recherches et de Conservation du Panda Géant (China Conservation and Research Center for the Giant Panda). Quand la "formation" sera terminée, au bout de deux ou trois ans, les jeunes pourront ainsi être réintroduits dans le milieu naturel.

Nous apprenons que 4 femelles ont été pré-sélectionnées. Elles sont toutes actuellement hébergées à la base de Yaan Bifengxia du Centre Chinois de Recherches et de Conservation du Panda Géant.

Il s'agit de Cao Cao, Zi Zhu, Zhang Ka et Ying Ping.

 


De haut en bas, de gauche à droite : Zi Zhu, Cao Cao, Zhang Ka, Ying Ping

 

Cao Cao est une femelle née en 2002 dans le milieu naturel. Elle a été capturée le 1er novembre 2003 dans la réserve naturelle de Caopo (Monts Qionglai, comté de Wenchuan, province du Sichuan) puis transférée au centre de Wolong avant de rejoindre en 2004 la base de Yaan Bifengxia. Elle a donné naissance à des jumeaux le 6 août 2008 mais seul l'aîné a survécu.

Zi Zhu est une femelle née dans le milieu naturel et dont l'année de naissance est estimée à 1999 +/- 3 ans. Elle a été trouvée le 18 septembre 2005 dans la réserve naturelle de Xiaohegou, dans le comté de Pingwu (Monts Minshan, province du Sichuan), avec des blessures sérieuses aux pattes arrière qui l'empêchaient de marcher. Plus tard, les vétérinaires avaient diagnostiqué une fracture d'une vertèbre lombaire qui était responsable de la paralysie partielle de ses pattes arrière. Cette blessure devait dater au moins d'un mois car les muscles de ses pattes avaient commencé à s'atrophier. Cette blessure l'empêchait de rechercher correctement sa nourriture et par conséquent elle souffrait de malnutrition, d'anémie, de dysfonction du foie et elle ne pesait que 63 kg. Sans l'aide de l'homme, elle serait morte. Le 18 janvier 2006, elle avait été transférée à la base de Yaan Bifengxia pour sa convalescence. Le personnel du centre lui a apporté les meilleurs soins : alimentation, propreté et même des massages de ses pattes postérieures. Déjà le 28 janvier 2006, elle recommençait à utiliser ses pattes arrière. Depuis, elle a continué à récupérer et aujourd'hui, elle ne montre plus de signes de paralysie. Elle est donc une miraculée. Le 15 août 2009, elle a même donné naissance à un petit à la base de Yaan Bifengxia suite à un accouplement naturel avec le mâle Xi Meng en mars de la même année.

Zhang Ka est une femelle née en 2000 dans le milieu naturel et secourue en mai 2001 dans le comté de Baoxing (Monts Qionglai, province du Sichuan). Elle a été transférée en septembre 2003 à la base de Yaan Bifengxia où elle a donné naissance à deux reprises. En août 2006, elle donna naissance au panda le plus lourd jamais mis au monde en captivité, au terme de 34 heures d'efforts soutenus qui est la durée d'accouchement la plus longue jamais observée en captivité. En effet le petit, un mâle, pesait à la naissance 218 grammes contre 83 à 190 grammes en général ; le poids de 200 grammes étant rarement atteint. L'accouchement s'était terminé par une opération de la mère panda pour extraire le bébé. Ce jeune panda, nommé Bao Le est malheureusement décédé le 29 avril 2007. Le 26 août 2008, elle a donné naissance à Ao Ao.

 


Zhang Ka, secourue en mai 2001 (Photo de Gao Huakang)

 

Ying Ping a été secourue le28 octobre 2008 dans la réserve naturelle de Tangjiahe, dans le comté de Qingchuang (Monts Minshan, province du Sichuan). Elle avait été alors transportée jusqu'à la base de Yaan Bifengxia où elle était arrivée vers 5h du matin le lendemain. Le diagnostic initial avait montré que ce panda, alors âgé d'environ 8 à 10 ans, était malade : ses dents étaient usées, il souffrait de malnutrition et d'anémie, son système digestif était infecté, il était porteur de nombreux parasites et il présentait une blessure à la patte gauche. Les examens biochimiques complémentaires avaient également montré que le panda souffrait de problèmes hépatiques et d'hyperkaliémie (désordre hydro-électrolytique défini par un excès de potassium dans le plasma sanguin). Les problèmes de ce panda avaient été caractérisés comme "syndrome du tremblement de terre" : malnutrition, longues distances parcourues, changement de territoire. Il s'agissait d'ailleurs du second panda secouru au Sichuan suite au séisme dévastateur de mai 2008, le premier avait été trouvé deux jours plus tôt soit le 26 octobre 2008. Ce panda secouru le 28 octobre 2008 a bénéficié de plusieurs mois de traitements et de soins à la base de Yaan Bifengxia et son état s'est amélioré significativement. Aujourd'hui cette femelle est en bonne santé mais n'a jamais donné naissance en captivité.

 


La femelle Ying Ping, en mai 2009, à la base de Yaan Bifengxia (© merci à Chet Chin)

 

Ces 4 femelles, toutes nées dans le milieu naturel, devraient ainsi s'adapter plus facilement à des conditions de vie plus indépendantes vis à vis de l'homme. Le 20 juillet à 7h30 du matin, elles ont quitté la base de Yaan Bifengxia et ont parcouru plus de 500 kilomètres pour rejoindre l'ancien centre de Wolong (base d'Hetaoping) où elles sont arrivées vers 18h. Ce voyage était risqué, puisque ces femelles sont pleines, mais s'est déroulé sans problème.

 

 
Arrivée des 4 pandas à Hetaoping

 

Ces 4 femelles se trouvent dorénavant dans une aire clôturée à proximité de l'ancien centre de Wolong détruit par le séisme de mai 2008. Cette base où les pandas vont apprendre à vivre dans des conditions naturelles est équipée de tout le matériel médical nécessaire, en particulier pour délivrer rapidement des soins à un nouveau-né qui serait rejeté par sa mère. Les pandas seront suivis grâce à un système de caméras infrarouge et de GPS mais également par observation directe. Cette base est riche en bambous pour que les pandas puissent se nourrir de par eux-mêmes. Elle est divisée en deux parties : la première partie pour la première phase de l'apprentissage comporte deux enclos de 27 000 et 15 000 m² et la seconde pour la seconde phase de la formation est un enclos fermé de 240 000 m².

Rappelons que le programme de réintroduction ne prévoit pas à priori de réintroduire ces femelles dans le milieu naturel mais plutôt les éventuels jeunes auxquels elles donneront naissance. Ces derniers, qui seront élevés par leur mère, auront ainsi des contacts très limités avec l'homme et seront des candidats potentiels à une réintroduction future.

Les chercheurs vont dans un premier temps observer les femelles pour voir comment elles choisissent un enclos pour mettre bas, comment elles vont réagir à cette naissance, comment elles vont élever leur jeune et comment ce dernier va se développer.

En fonction du niveau d'adaptation des pandas à ce nouvel environnement, les scientifiques prendront les mesures qui s'imposeront pour s'assurer que durant les premiers jours au moins tous les besoins des pandas soient satisfaits.

Ce programme marque une étape décisive dans l'espoir d'une réintroduction future de pandas géants dans le milieu naturel ; et ce après la mort de Xiang Xiang, le premier panda né en captivité à avoir été réintroduit dans la nature.

 

Auteur : Jérôme POUILLE

 

A lire : Les actualités précédentes des pandas concernés par ce projet de réintroduction :

        > 15 août 2009 : Zi Zhu, un panda sauvage secouru du milieu naturel, donne naissance à la base de Yaan Bifengxia

        > 3 mai 2009 : Des nouvelles d'un panda sauvage secouru en octobre 2008 dans la réserve naturelle de Tangjiahe

        > 26 août 2008 : Huit nouvelles naissances entre le 10 et le 26 août : Zhang Ka, une femelle âgée de 8 ans a donné naissance à un bébé le mardi 26 août 2008 à 20h58

        > 8 août 2008 : Cinq nouvelles naissances en Chine, dont une le jour de lancement des JO : Cao Cao (= Chao Chao), une femelle née en milieu naturel en 2002, a donné naissance à des jumeaux le mercredi 6 août 2008 à 7h29 et 7h39

        > 7 Août 2006 : Cinq naissances en deux jours : Wolong, le lundi 7 août 2006, Zhang Ka a battu deux records

 

A lire : Les actualités précédentes consacrées aux différents projets de réintroduction :

        > 1er juillet 2010 : Zhang Hemin dévoile les modalités d'un futur programme de réintroduction

        > 22 mai 2010 : La base de Chengdu va construire son centre d'adaptation des pandas captifs à la vie sauvage

        > 5 mai 2010 : Qu'est devenue Lu Xin, une femelle panda sauvage secourue, soignée et relâchée il y a un an

        > 19 avril 2010 : Avancement des deux projets en remplacement du centre de Wolong détruit par le séisme de mai 2008

        > 3 décembre 2009 : Inauguration en septembre dernier d'une base dans les Monts Qinling pour l'entraînement des pandas captifs à la vie sauvage

        > 14 novembre 2009 : Construction d'un centre d'adaptation des pandas captifs à la vie sauvage

        > 12 février 2009 : Reprise des projets de réintroductions de pandas dans le milieu naturel

        > 14 Novembre 2007 : Nouveau projet de réintroduction

        > 8 Juin 2007 : Des experts chinois étudient comment lâcher des femelles pandas dans la nature

        > 30 Mai 2007 : Décès de Xiang Xiang, le panda remis en liberté l'an dernier

        > 28 Avril 2006 : Xiang Xiang, le premier panda géant né en captivité et relâché dans la nature

        > 21 Février 2006 : Retour prochain d'un panda géant à la vie sauvage

 

Pour en savoir plus :

        > La réintroduction, le but ultime des programmes d'élevage en captivité

        > La base de Yaan Bifengxia du Centre Chinois de Recherches et de Conservation du Panda Géant, en Chine