Actualités > 2021

 

Le zoo d'Edimbourg, en Ecosse, conserve ses pandas jusqu'à fin 2023 et n'aura plus de panda ensuite

Publié le : 8 décembre 2021  |  Auteur : Jérôme POUILLE  |  Sources : Zoo d'Edimbourg, Zoo d'Edimbourg

 

Le zoo d'Edimbourg, en Ecosse, a annoncé hier mardi 7 décembre qu'il conserverait ses deux pandas deux années supplémentaires, soit jusqu'à fin 2023. La contribution annuelle versée par le zoo à la Chine pour la conservation du panda a été divisée par deux dans le cadre de ce prolongement, soit 500 000 dollars américains par an. Le zoo a par ailleurs fait savoir qu'il n'hébergerait pas d'autre panda après le départ du couple actuel et que les enclos seront reconvertis pour héberger une autre espèce.

Le mâle Yang Guang et la femelle Tian Tian étaient arrivés au zoo d'Edimbourg le 4 décembre 2011, prêtés pour une durée initiale de 10 ans. Le prêt du couple de pandas à l'Ecosse avait été scellé le 10 janvier 2011, date à laquelle avait été signé un accord entre les officiels de la Société royale écossaise de zoologie et ceux de l'Association chinoise de conservation de la vie sauvage, dans la maison de Lancastre, à Londres.

Tian Tian et Yang Guang, tous deux âgés de 18 ans, repartiront donc en Chine fin 2023 (si le contexte épidémique permet effectivement ce rapatriement) ; ils seront alors âgés de 20 ans.

David Field, directeur général de Société royale écossaise de zoologie, a déclaré : « Nous sommes ravis que Yang Guang et Tian Tian restent au zoo d'Édimbourg pendant deux ans de plus. Grâce à la coopération avec nos partenaires en Chine, nous avons remporté de nombreux succès au cours des dix dernières années en termes d'échanges de techniques, de recherche scientifique et d'engagement du public. Yang Guang et Tian Tian ont aidé des millions de personnes à se connecter avec la nature, il est donc fantastique qu'ils soient avec nous un peu plus longtemps avant de nous dire au revoir, d'autant plus que la pandémie a rendu beaucoup plus difficile la venue de visiteurs. »

« Nous espérons également que les restrictions sur les voyages internationaux s'assoupliront au cours des deux prochaines années pour que nos soigneurs puissent voyager avec Yang Guang et Tian Tian en Chine et les aider à s'installer dans leurs nouvelles maisons. Ce serait idéal car ils ont tous deux des liens étroits avec notre équipe en charge des pandas. » souhaite Field.

D'ici là, le zoo d'Edimbourg a annoncé qu'aucune nouvelle tentative d'insémination de la femelle ne serait menée jusqu'à son départ. La dernière insémination artificielle de Tian Tian remonte au 10 avril dernier, avec de la semence du mâle Hua Long qui est hébergé en Chine. En effet, le mâle du zoo d'Edimbourg, Yang Guang, qui souffrait de tumeurs aux testicules, a dû subir le 24 novembre 2018 une double orchiectomie et depuis lors aucun accouplement naturel ne peut être envisagé.

Tian Tian n'a jamais donné naissance en Ecosse, ni en 2020, ni lors de précédentes inséminations en 2019, 2017, 2016, 2015, 2014 et 2013. Elle avait cependant eu des jumeaux (Bo Si et Shen Wei) en Chine, le 7 août 2009, avant son transfert en Ecosse.

« Un bébé panda aurait suscité encore plus d'intérêt pour les pandas géants et aurait donné à Tian Tian une merveilleuse opportunité d'être à nouveau mère, après l'avoir été en Chine. Cependant, les tentatives de reproduction (naturellement et par insémination) n'ont pas été couronnées de succès et il est maintenant temps de passer à autre chose et de simplement profiter d'avoir Yang Guang et Tian Tian avec nous pendant deux ans de plus. Nous sommes très fiers de la contribution que nous avons apportée à la recherche sur la reproduction du panda géant aux côtés de nos partenaires de l'Université d'Édimbourg et nos découvertes ont été d'un réel avantage pour les efforts internationaux visant à protéger l'espèce. » a détaillé David Field.

Tian Tian ("chérie") est née le 24 août 2003 au zoo de Beijing et Yang Guang ("lumière du soleil") le 14 août 2003 à l'ex centre de Wolong, détruit par le séisme de mai 2008. Avant leur arrivée à Edimbourg, ils vivaient tous deux de la base de Yaan Bifengxia, une antenne du Centre chinois de recherches et de conservation sur le panda géant (China Conservation and Research Center for the Giant Panda - CCRCGP).

 

Tian Tian le 17 septembre 2013 - © Jérôme POUILLE

 

Yang Guang, le 15 octobre 2012 - © Jérôme POUILLE

 

A lire : Les actualités précédentes consacrées aux deux pandas du zoo d'Edimbourg :

        > Les femelles Meng Meng, Tian Tian, Mei Xiang et Er Shun respectivement inséminées aux zoos de Berlin, Edimbourg, Washington et Calgary (9 avril 2019)

        > 6 décembre 2011 : Une arrivée médiatique en Ecosse dimanche dernier pour Tian Tian et Yang Guang

        > 28 novembre 2011 : Tian Tian et Yang Guang vont arriver le dimanche 4 décembre au zoo d'Edimbourg (Ecosse)

        > 21 septembre 2011 : Derniers préparatifs avant l'arrivée d'une paire de pandas au zoo d'Edimbourg (Ecosse) prévue pour mi-novembre

        > 11 janvier 2011 : Un couple de pandas va être loué au zoo d'Edimbourg, ce qui marquera le retour au Royaume-Uni de l'espèce après 17 ans d'absence

        > 7 août 2009 : Tian Tian donne naissance à des jumeaux à la base de Yaan Bifengxia, en Chine

 

Pour en savoir plus :

        > Ma visite au zoo d'Edimbourg, en Ecosse, du 17 septembre 2013

        > Mes visites au zoo d'Edimbourg, en Ecosse, des 13 et 15 octobre 2012 

        > Où voir des pandas géants hors de Chine ? : la liste actualisée des zoos qui hébergent des pandas hors de Chine

        > L'élevage en captivité, une méthode de conservation