# A la une :    #Calendrier2019    #YuanMeng       #Naissances2018    #BoutiqueKdo    #PairiDaiza

Actualités > 2014

 

Xue Xue, née en captivité, sera relâchée demain dans le milieu naturel

Publié le : 13 octobre 2014  |  Auteur : Jérôme POUILLE  |  Sources : CCRCGP, iPanda

 

Xue Xue, une femelle née en captivité en 2012, devraient être réintroduite demain mardi 14 octobre dans la réserve naturelle de Liziping, tout comme Tao Tao en 2012 et Zhang Xiang en 2013.

Cette nouvelle est la suite logique des décisions prises le 3 septembre dernier à l'occasion d'un meeting d'experts à la base de Dujiangyan du Centre chinois de recherches et de conservation du panda géant (China Conservation and Research Center for the Giant Panda). Les scientifiques s'étaient penchés sur la faisabilité de réintroduire deux jeunes pandas cette année et avaient validé collectivement cette réintroduction.

Xue Xue est née le 15 août 2012 à la base d'Hetaoping. Xue Xue est élevée depuis sa naissance par sa mère Si Xue dans des enclos semi-naturels de plus en plus grands et complexes. Depuis plus de deux ans, Xue Xue a successivement franchi les étapes du programme de formation qui consiste à habituer progressivement les jeunes pandas à vivre dans des conditions de plus en plus naturelles et sans l'aide de l'homme.

Fait marquant, la mère de Xue Xue est née en captivité, contrairement à Cao Cao et Zhang Ka, les mères respectives de Tao Tao et Zhang Xiang, les deux pandas relâchés précédemment, qui étaient issues du milieu naturel.

En novembre, ce sera au tour d'une autre femelle, Xin Yuan, également née en 2012, d'être réintroduite dans le milieu naturel. A noter qu'au départ les experts pensaient d'abord relâcher Xin Yuan mais le 10 octobre dernier alors qu'ils souhaitaient capturer Xin Yuan, cette dernière s'est montrée méfiante et s'est enfuie ; les chercheurs ont donc décidé de capturer Xue Xue plus coopérative et de reporter la capture de Xin Yuan.

 


Capture de Xue Xue qui vivait jusqu'alors dans un enclos semi-naturel à la base d'Hetaoping - © CCRCGP & iPanda

 

Xue Xue a donc été capturée le 10 octobre. Le lendemain, elle a subi un examen médical complet, un préalable indispensable pour s'assurer que ses paramètres vitaux soient compatibles avec un retour dans le milieu naturel. Elle affichait alors un poids de 53,4 kilos et elle a été équipée d'un collier radio-émetteur et GPS. Hier, dimanche 12 octobre, Xue Xue a été transférée à la base de Ya'an Bifengxia, avant de rejoindre aujourd'hui 13 octobre le site de la réserve naturelle de Liziping.

 


Xue Xue, préalablement anesthésiée, est pesée (première photo) puis examinée par une équipe de vétérinaires, le 11 octobre - © iPanda

 

Xue Xue est transportée de la base d'Hetaoping vers celle de Ya'an Bifengxia, avant de poursuivre son chemin vers Liziping - © iPanda

 

Xue Xue et Xin Yuan seront relâchées dans la réserve naturelle de Liziping qui possède les infrastructures et les équipes de chercheurs pour mener à bien cette réintroduction. Rappelons que cette réserve située dans les Monts Xiaoxiangling avait été évaluée en 2012 et que les experts avaient conclu qu'elle était très adaptée pour recevoir des pandas réintroduits. En effet, parmi les 6 grands monts habités par le panda sauvage, le complexe formé par les Monts Xiaoxiangling et Daxiangling a un effectif très faible de panda (61 pandas seulement selon le troisième recensement officiel dont les résultats ont été publiés en 2006). Ce même recensement avait montré que seuls 13 pandas vivaient dans la réserve de Liziping, de plus la compétition entre individus y est plutôt faible car la densité de pandas y est faible (0,042 panda par km² contre 0,125 panda par km² à Wolong par exemple). Ajouté à cela, cette réserve présente la particularité de se situer à la frontière entre les Monts Xiaoxiangling et les Monts Liangshan (eux aussi avec un faible effectif de pandas sauvages, environ 115) et elle remplit ainsi un rôle de corridor (couloir écologique) entre ces deux grands habitats du panda. Cette réserve avait déjà été qualifiée comme un lieu idéal pour les programmes de réintroduction du panda et d'ailleurs la femelle Lu Xin, secourue en mars 2009 dans les Monts Qionglai, avait été relâchée une fois soignée, un mois plus tard, dans cette réserve pour renforcer les effectifs dans cette zone géographique stratégique.

Xue Xue deviendra le quatrième panda né en captivité à être lâché dans le milieu naturel. Le premier, le mâle Xiang Xiang, relâché le 28 avril 2006 dans la réserve naturelle de Wolong était mort en février 2007 faute d'avoir pu concurrencer les pandas sauvages pour la nourriture et son territoire. Le second, le mâle Tao Tao, né en captivité le 3 août 2010 a été réintroduit dans la réserve naturelle de Liziping le 11 octobre 2012. Zhang Xiang, une femelle née le 20 août 2011 a également été réintroduite à Liziping le 6 novembre 2013. Tao Tao et Zhang Xiang avaient tous deux bénéficié comme Xue Xue et Xin Yuan d'un programme de formation au sein de la base d'Hetaoping.

A noter que le Centre chinois de recherches et de conservation du panda géant a inauguré le 23 août dernier dans le comté de Huaying une nouvelle base dédiée à son programme de réintroductionLa base d'Huaying d'entraînement du panda géant à la réintroduction (Giant panda reintroduction Huaying Mountain training base) est implantée à l'intérieur de l'aire expérimentale de la réserve naturelle provinciale des Monts Huaying, qui est un habitat naturel protégé administrativement mais en dehors de l'aire de répartition actuelle des derniers pandas sauvages. Les pandas envoyés dans cette base, pour l'instant au nombre de deux, pourraient être relâchés après le programme de formation au sein même des Monts Huaying. Cela permettrait de poursuivre les études sur la réintroduction de pandas nés en captivité dans le milieu naturel sans faire courir aucun risque aux pandas sauvages. En effet, la réintroduction de pandas captifs dans l'aire de répartition des pandas sauvages n'est pas sans risque pour ces pandas sauvages, les risques incluent notamment la transmission de maladies, de parasites ou de virus des pandas captifs vers leurs congénères sauvages. Au delà, les risques pour les pandas captifs ne sont pas nuls non plus, notamment au regard de la compétition qui peut exister entre les pandas sauvages et ceux réintroduits moins aptes à se défendre et à appréhender la meilleure stratégie de survie.

Avec cette nouvelle base à Huaying, les experts espèrent répondre aux nombreuses questions qui demeurent encore sur la réintroduction de pandas. Rappelons que l'objectif ultime de l'élevage en captivité du panda géant est le soutien aux populations sauvages et la réintroduction est l'un des volets de ce soutien. Ce programme de réintroduction en est à ses débuts et il convient de poursuivre les recherches et les expériences afin de définir la meilleure stratégie. De nombreuses questions restent encore en suspens : Quel doit être l’avenir des programmes de réintroduction ? N’existe-t-il pas des risques pour les populations sauvages et si oui lesquels ? Ne doit-on pas plutôt réintroduire des pandas dans des habitats perdus mais que l’on souhaiterait voir reconquis par l’espèce ? Est-il pertinent de ne réintroduire qu’un seul panda à la fois ? ou un groupe de pandas ?

 

A lire : Les actualités précédentes consacrées à Xue Xue, Si Xue, Xin Yuan et Long Xin :

        > Deux autres pandas nés en captivité devraient être réintroduits très prochainement dans le milieu naturel (4 septembre 2014)

        > 17 septembre 2012 : Long Xin, Ye Ye, Ying Hua et Cheng Ji ont donné naissance ces dernières semaines

        > 17 août 2012 : Si Xue donne naissance à des jumeaux à la base de réintroduction d'Hetaoping

 

A lire : La réserve naturelle de Liziping, une réserve susceptible d'accueillir des réintroductions futures : 

        > 21 février 2012 : La réserve naturelle de Liziping semble adaptée pour accueillir des réintroductions futures

        > 5 mai 2010 : Qu'est devenue Lu Xin, une femelle panda sauvage secourue, soignée et relâchée il y a un an

        > 1er juin 2009 : Des nouvelles de Lu Xin, une femelle panda sauvage secourue le 25 mars dernier et relâchée le 29 avril dans la réserve naturelle de Liziping

        > 29 avril 2009 : Le panda sauvage secouru le 25 mars dernier dans les Monts Qionglaishan et baptisé Lu Xin a été relâché dans les Monts Xiaoxiangling 

 

Pour en savoir plus :

        > La réintroduction, le but ultime des programmes d'élevage en captivité : Toutes les informations sur les différents programmes de réintroduction passés et actuels

        > Les réserves naturelles pour protéger l'habitat du panda : La réserve naturelle provinciale de Liziping

        > Répartition : Les pandas des Monts Xiaoxiangling, dans la province du Sichuan