# A la une :    #MiniYuanZi       #Conférence    #Reintroduction    #PandaBook    #Indonésie

Visites de zoos et compte-rendus




 

Accès rapide aux chapitres de la page :

         Historique des pandas hébergés au zoo de San Diego

         Prêts de longue durée et pandas présents aujourd'hui à San Diego

         Les installations

         La recherche scientifique

         Après 2013 ?

         Quelques autres photos

         Pour en savoir plus

  

 

J'ai visité le zoo de San Diego (San Diego Zoo) le dimanche 27 mai 2012 et une amie habitant San Diego et fidèle du zoo et de ses pandas, Mollie, s'est joint à moi pour enrichir cette visite. Je la remercie chaleureusement pour sa gentillesse, son accueil sympathique et pour toutes les informations qu'elle a partagé avec moi. Mollie est membre tout comme moi du réseau international Pandas Unlimited et elle publie fréquemment les photos qu'elle prend au zoo de San Diego sur l'hébergeur Flickr.
 
Le zoo de San Diego est souvent réputé comme étant le plus beau zoo du monde. Installé depuis 1916 au cœur du parc de Balboa (Balboa Park) au sein même de la ville de San Diego (Californie), il abrite à ce jour sur 40 hectares quelques 4 000 animaux de plus de 800 espèces et sous-espèces différentes ainsi qu'une collection botanique de plus de 700 000 plantes exotiques.



Entrée du zoo de San Diego, au cœur du Balboa Park - 27 mai 2012 - Photo © Jérôme Pouille


Plan du zoo de San Diego - L'installation des pandas est cerclée en rouge



"Of course" nous étions garés dans l'allée A, symbolisée par le panda - 27 mai 2012 - Photo © Jérôme Pouille



Un salut amical de Yun Zi- 27 mai 2012 - Photo © Jérôme Pouille



Impossible de ne pas identifier Gao Gao, à la face si particulière et à son oreille gauche beaucoup plus petite - 27 mai 2012 - Photo © Jérôme Pouille

 

 

Historique des pandas hébergés au zoo de San Diego

 

Dans le passé, le zoo de San Diego a déjà vu s'arrêter des pandas à l'époque où les prêts de courte durée étaient monnaie courante dans les zoos occidentaux. Ainsi, la femelle Ba Si et le mâle Yuan Yuan (Yuen Yuen) ont séjourné un peu plus de six mois au zoo, du 23 juillet 1987 au 11 février 1988. Durant leurs 207 jours d'exposition, du 27 juillet 1987 au 8 février 1988, quelques 2,2 millions de visiteurs ont été les voir. Ces deux animaux étaient issus du milieu naturel où ils avaient été capturés quelques années auparavant. Ba Si est d'ailleurs toujours en vie au zoo de Fuzhou et son âge estimé est de 32 ans cette année.

Ba Si et Yuan Yuan sont arrivés à l'aéroport de Los Angeles par avion cargo, le vol 90 de la compagnie United Airlines après 17 heures de vol. Une cinquantaine de journalistes et photographes étaient présents aux côtés des officiels du zoo de San Diego pour assister à l'arrivée du vol. Mei Lin, Xiao Ling et le docteur vétérinaire Chen, respectivement soigneuse de Yuan Yuan, soigneur de Basi et directeur du zoo de Fuzhou, étaient à bord du vol et sont restés aux Etats-Unis durant le séjour de leurs protégés. Les deux pandas ont ensuite été escortés par la police autoroutière de Los Angeles jusqu'au zoo de San Diego. Quatre jours après leur arrivée, le lundi 27 juillet 1987, le zoo a organisé une cérémonie pour célébrer cet évènement et marquer l'ouverture au public, festivités chinoises auxquelles ont été conviés des danseurs et enfants chinois ainsi que 800 amis du zoo.

Fait particulier, la femelle Ba Si était dressée un peu comme un animal de cirque et beaucoup de photos la montrent en performance.

 


Article de journal publié pour l'arrivée de Basi et Yuan Yuan - The Bulletin - 24 juillet 1987



Les deux pandas à leur arrivée sur le sol américain - 23 juillet 1987 - © Livre The visit of two giant pandas at the San Diego Zoo


 

 

Ba Si, la femelle, au zoo de San Diego - © SDZ



Le mâle Yuan Yuan, au zoo de San Diego - © SDZ



Yuan Yuan et Ba Si, au zoo de San Diego - © SDZ

  

 

Prêts de longue durée et pandas présents aujourd'hui à San Diego

 

Depuis le séjour de Yuan Yuan et Ba Si à San Diego, le zoo et son centre de conservation et de recherches entretiennent des relations de proximité avec la Chine. Des études et des projets ont été engagés avec les autorités chinoises sur des espèces animales endémiques de Chine et des coopérations scientifiques sur le grand panda ont vu le jour.

Ces partenariats scientifiques se sont accompagnés de négociations pour obtenir le prêt d'un couple de pandas, mais cette fois-ci un prêt de longue durée.

Comme c'est systématiquement le cas, ces négociations ont impliqué les politiques car l'accord côté chinois doit intervenir au niveau du Président de la République. Durant les années 1995 et 1996, la Sénatrice californienne Dianne Feinstein a multiplié les contacts, écrits et en personne, avec le Président chinois de l'époque, Jiang Zemin, par ailleurs un ami personnel de la Sénatrice (en effet, Dianne Feinstein avait développé des relations chaleureuses avec Jiang Zemin dès 1979 alors qu'elle était maire de San Francisco et qu'elle s'était engagée dans une démarche de jumelage avec la ville de Shanghai dont le maire était Zemin qui allait devenir quelques années plus tard Président de la République Populaire de Chine). En janvier 1996, elle s'est même rendue à Beijing accompagnée des Sénateurs Sam Nunn et John Glenn dans le cadre de relations diplomatiques sino-américaines et elle a profité de l'occasion pour ré-évoquer officiellement le sujet avec Jiang Zemin.

Le 27 juin 1996, Li Daoyu, l'ambassadeur chinois de l'époque aux Etats-Unis, informait par téléphone la Sénatrice californienne Dianne Feinstein que le Président de la République Populaire de Chine, Jiang Zemin, avait approuvé le prêt de deux pandas au zoo de San Diego pour une durée de 12 ans. Le 29 juin 1996, la Sénatrice Feinstein a notifié à la société zoologique de San Diego la décision de Beijing. L'accord prévoyait le versement de la somme de 1 million de dollars par an, argent qui devait servir de financement du Plan de gestion national pour la conservation du panda géant et de son habitat (National Conservation Management Plan for the Giant Panda and its Habitat). Par ailleurs, l'accord prévoyait également la poursuite des coopérations dans le domaine scientifique à la fois pour l'étude des populations sauvages et des pandas captifs. Comme c'est le cas encore aujourd'hui, l'accord précisait enfin que les futurs bébés pandas seraient propriétés de la Chine et que chaque naissance nécessiterait une contribution financière complémentaire.

C'est ainsi qu'un couple de pandas, le mâle Shi Shi et la femelle Bai Yun, est arrivé au zoo de San Diego le 10 septembre 1996. Une équipe de six personnes dont Don Janssen, vétérinaire au zoo de San Diego, était à bord du vol 985 d'Air China. Parti de Shanghai, le vol s'est posé à San Francisco puis les pandas ont pris un autre vol cargo entre San Francisco et San Diego.

Shi Shi, âgé d'environ 14 ans à son arrivée, était un panda issu du milieu naturel. Il avait été trouvé en mars 1992 par un villageois près du village de Beishi (d'où il tient son nom, Shi Shi signifiant "pierre" ou "rocher"), dans le comté de Wenchuan (Monts Qionglai, province du Sichuan), avec des marques de blessures sur son dos, sa tête et ses pattes, probablement consécutives à un combat avec un autre mâle. C'est le bureau des forêts du comté de Wenchuan qui a secouru Shi Shi. Pesant environ 103 kilos, il a été ensuite envoyé au centre de Wolong pour y être soigné. Son année de naissance estimée était 1982.



Shi Shi, au zoo de San Diego - 13 janvier 2002 - Photo © Mollie


Shi Shi, zoo de San Diego - Seconde photo : 31 août 2002 - Photos © Mollie
(
http://www.flickr.com/photos/ritapetita/sets/72157606065372883/with/2652055142/)


Bai Yun (dont le nom chinois signifie "nuage blanc") est née le 7 septembre 1991 au centre de Wolong et a été élevée par sa mère Dong Dong. La portée était jumelle mais sa sœur jumelle, Ludi, est morte cinq mois après sa naissance. Le père de Bai Yun est Pan Pan même si les chercheurs de Wolong n'ont jamais déterminé si la gestation de Dong Dong était consécutive à un accouplement naturel ou à une insémination artificielle. Les deux parents de Bai Yun étaient issus du milieu naturel.



Bai Yun - 31 décembre 2007 - Photo © Mollie
(
http://www.flickr.com/photos/ritapetita/sets/72157602002364998/with/2152736033/)


Le 21 août 1999 est une date particulière pour le zoo de San Diego : elle a marqué la naissance de la femelle Hua Mei, dont le nom signifie "Chine-USA" ou encore "beauté splendide". En plus d'être le premier panda à naître au zoo de San Diego, Hua Mei fut le premier bébé panda à survivre sur le sol américain. Hua Mei est le résultat d'une insémination artificielle réussie de la femelle Bai Yun avec de la semence de Shi Shi (Bai Yun a été inséminée les 9, 10 et 11 avril 1999). Elevée par sa mère, Hua Mei a été séparée de Bai Yun vers ses 18 mois, le 22 février 2001. Comme le prévoyait le contrat, Hua Mei a quitté son zoo natal le 10 février 2004 pour rejoindre la terre de ses ancêtres (lire l'articlelire l'article). Après un mois de quarantaine à Bailonggou, à un kilomètre environ de l'ex-centre de Wolong, elle a rejoint le centre de Wolong le 13 mars 2004. Depuis, Hua Mei est une mère prolifique en Chine puisqu'elle a déjà donné naissance à 8 petits dont 7 sont encore en vie. Hua Mei vit depuis le 23 mai 2008 à la base de Yaan Bifengxia.



Hua Mei, âgée de 19 semaines - Photo © SDZ


Shi Shi, devenu trop âgé pour se reproduire, a quitté le zoo de San Diego le 9 janvier 2003 pour rejoindre le centre de Wolong. Peu après, le 26 septembre 2003, il a été envoyé au zoo de Guangzhou (province du Guangdong) où il s'est éteint le 5 juillet 2008.

Le retour de Shi Shi en Chine s'est accompagné de l'arrivée d'un nouveau mâle le 15 janvier 2003, Gao Gao, dans l'espoir qu'il soit compatible avec Bai Yun et ainsi renouveler pour le zoo le bonheur de voir se réitérer une naissance.



Gao Gao - 27 mai 2012 - Photo © Jérôme Pouille


Gao Gao ("gros gros" en chinois) est né dans le milieu naturel et son année de naissance estimée est 1992 plus ou moins 2 ans. Il a été trouvé dans le comté de Baoxing le 6 avril 1993 par deux résidents du village de Yongfu, Li Wenguang et Xu Xiaozhi, déshydraté et avec du sang sur la partie gauche de sa tête où près des deux tiers de son oreille avaient été arrachés. Il a alors été immédiatement transféré vers une base (Fengtongzhai Nature Reserve Rescue Center) de la réserve naturelle de Fengtongzhai toute proche pour y être soigné. Ce jeune panda pesait 17,5 kilos lorsqu'il a été capturé, et trois mois ont été nécessaires pour qu'il récupère. Il a ensuite été relâché en 1994 mais comme il s'était habitué à l'homme, il s'approchait trop près des villages si bien qu'il a été recapturé et replacé au centre de sauvetage de la réserve de Fengtongzhai, où il aura vécu en tout plus de 8 ans entre son premier et son second séjour, puis il a fini par être transféré au centre de Wolong le 25 décembre 2001.

Le transfert de Gao Gao de la Chine vers les Etats-Unis n'a pas été de tout repos. Parti de Wolong, le convoi a mis 4 heures de route pour rejoindre Chengdu d'où Gao Gao a pris un vol d'une durée de 2h30 jusqu'à Shanghai avant de relier cette ville à Los Angeles en 15 heures de vol à bord d'un avion cargo Boeing 747. Puis de l'aéroport de Los Angeles, il a rejoint San Diego par la route.

Dès le printemps suivant l'arrivée de Gao Gao, ce dernier s'accouple avec Bai Yun (le 23 mars), cette dernière ayant cette année là été en parallèle inséminée par du sperme de Shi Shi conservé par le zoo (les 23 et 24 mars) (lire l'article). C'est ainsi que le 19 août 2003 (lire l'article), Bai Yun donne naissance à un petit mâle (lire l'article), Mei Sheng ("né aux USA" - lire l'article), dont la paternité sera finalement confirmée plus tard comme étant celle de Gao Gao. Mei Sheng a été transféré à l'âge de quatre ans vers le centre de Wolong, le 5 novembre 2007 (lire l'article). Il vit depuis le 19 février 2008 à la base de Yaan Bifengxia.



Gao et Bai Yun s'accouplent le 23 mars 2003



Bai Yun, le jour de la naissance de Mei Sheng



Mei Sheng, le jour de ses deux ans (
lire l'article)



Mei Sheng, le 1er octobre 2007, au zoo de San Diego - Photo © Mollie
(
http://www.flickr.com/photos/ritapetita/sets/72157602237867737/with/1471547479/)


Bai Yun, qui avait été séparée de Mei Sheng début 2005, a pu participer à la saison des amours en avril de la même année et s'est accouplée naturellement avec Gao Gao. S'en est suivie la naissance de Su Lin ("petit bout très mignon" - lire l'article) le 2 août 2005 (lire l'article & lire l'article). Peu de temps avant la naissance de cette femelle, les scientifiques de San Diego avaient détecté deux fœtus dans l'utérus de Bai Yun (lire l'article) mais un des deux était mort dans l'utérus de la mère panda.



Su Lin, le 5 janvier 2008, sous la pluie au zoo de San Diego - Photo © Mollie
(
http://www.flickr.com/photos/ritapetita/sets/72157603647100981/with/2169925155/)


Le 24 avril 2007, alors que Su Lin vit désormais dans son propre enclos, Bai Yun renouvèle l'exploit d'un accouplement naturel avec Gao Gao. Le 3 août 2007, nouvelle surprise au zoo, Bai Yun donne naissance à son quatrième petit (lire l'article), une femelle nommée Zhen Zhen ("précieuse" - lire l'article).



Une photo magnifique de Zhen Zhen, le 12 janvier 2008, au zoo de San Diego - Photo © Mollie
(
http://www.flickr.com/photos/ritapetita/sets/72157603605680973/with/2194469937/)


Courant décembre 2008, le zoo de San Diego est parvenu à un accord avec l'Association Chinoise de Conservation de la Vie Sauvage (CWCA : China Wildlife Conservation Association) pour héberger cinq ans de plus des pandas géants (lire l'article). En effet, le prêt initial de 1996 arrivait à son terme 12 ans après, soit en 2008. Le tarif annuel de location est revu à la baisse, il est divisé par deux par rapport au tarif initial.

Fin janvier 2009, les soigneurs de San Diego entament le processus de séparation de Zhen Zhen et de sa mère (lire l'article). Quelques semaines plus tard, Bai Yun vit désormais à nouveau seule ce qui lui laisse le champ libre pour le printemps des amours qui arrive. Ainsi, le 15 avril 2009, elle s'accouple naturellement avec Gao Gao (lire l'article) puis donne naissance le 5 août 2009 pour la cinquième fois (lire l'article). Une nouvelle fois, alors que deux fœtus avaient été observés en juillet, l'un des deux s'est résorbé dans l'utérus de Bai Yun. Après un vote sur internet, le petit mâle reçoit son nom Yun Zi ("fils des nuages") lors d'une cérémonie organisée le 17 novembre 2009 au zoo (lire l'article).



A gauche, le nom "Yun Zi" dévoilé lors d'une cérémonie officielle ;
à droite, Yun Zi lors de l'examen de santé du 12 novembre 2009 - © SDZ



Yun Zi, le 26 novembre 2010, au zoo de San Diego - Photo © Mollie
(
http://www.flickr.com/photos/ritapetita/sets/72157625353090413/with/5211933312/)


Le 25 septembre 2010 marque le départ de deux jeunes sœurs du zoo de San Diego, Su Lin et Zhen Zhen, vers leur pays ancestral (lire l'article). Su Lin est devenue mère pour la première fois le 7 juillet 2011 en donnant naissance à des jumeaux à la base de réintroduction d'Hetaoping (lire l'article) dont un seul a survécu. Elle vit avec son petit depuis le 23 octobre 2011 à la base de Yaan Bifengxia (lire l'article). Quant à Zhen Zhen, elle est hébergée depuis le 30 mars 2012 au Mount Emei Xianzhi Zhujian Ecological Park, dans la province chinoise du Sichuan.


Ainsi, à ce jour, le zoo de San Diego héberge trois pandas : Bai Yun, Gao Gao et Yun Zi ; que j'ai pu voir tous les trois le jour de ma visite.


Gao Gao est un mâle relativement âgé aujourd'hui et il est peu actif, hormis pendant la saison des amours. Malgré son nom qui signifie "gros gros", Gao Gao a la particularité d'être un petit mâle que ne pèse que 77 kilos et qui se voit désormais dépassé par son fils Yun Zi qui a atteint les 82 kilos. Quant à Bai Yun, elle pèse 116 kilos.




Gao Gao se donne à son activité favorite : manger le bambou - 27 mai 2012 - Photos © Jérôme Pouille


Bai Yun a été retirée de la vue du public le samedi 12 mai car suite à ses tentatives d'accouplement avec Gao Gao le 18 mars dernier, les soigneurs du zoo préfèrent ne prendre aucun risque et l'ont isolé pour limiter au maximum le stress lié au public et pour lui permettre de se reposer. Même si les vétérinaires du Département de physiologie de la reproduction ont déjà mené des échographies, sans anesthésie, ils ne peuvent confirmer une éventuelle gestation puisque à ce jour aucun fœtus n'a encore dû se développer (les pandas connaissent un phénomène de diapause embryonnaire, un intervalle de durée variable entre l'ovulation et l'implantation dans l'utérus du noyau de la cellule qui formera l'embryon et ainsi le début du développement fœtal).



Bai Yun, dans un enclos non accessible du public, est une mère confirmée qui a déjà élevé cinq petits connus dans le monde entier - 27 mai 2012 - Photo © Jérôme Pouille


Le jour de ma visite, j'ai pu constater que Gao Gao était rasé sous le ventre et aux pattes. Cela s'explique par le fait qu'avant la saison des amours, le mâle a bénéficié d'un examen médical approfondi, sous anesthésie. Les chercheurs l'ont donc rasé pour faciliter l'exploration de l'abdomen et des organes reproducteurs. Gao Gao a également subi un examen dentaire à cette occasion. Les pattes ont été rasées pour faciliter la pose d'aiguilles et d'appareils permettant de surveiller les constantes physiologiques de l'animal durant l'anesthésie.

Après le retrait de Bai Yun de son enclos, c'est Gao Gao qui l'a remplacé et Yun Zi a remplacé Gao Gao dans son enclos, dès le dimanche 13 mai. Il a consacré sa première matinée à investiguer l'enclos et les signaux chimiques déposés par Gao Gao précédemment, notamment lors de la saison des amours.



Yun Zi, âgé de 2 ans et presque 10 mois le jour de ma visite a dépassé le poids de son père Gao Gao et devrait encore grandir et grossir dans les deux prochaines années
27 mai 2012 - Photos © Jérôme Pouille

 

 

Les installations

 

Le secteur du zoo de San Diego dédié aux pandas a changé plusieurs fois de nom depuis 1996 mais s'appelle aujourd'hui "Panda trek". La particularité du zoo de San Diego est que seuls deux enclos extérieurs sont visibles du public ; public qui n'a donc pas accès aux espaces intérieurs ni à d'autres enclos extérieurs à l'écart des allées principales. Le secteur panda est conçu pour accueillir au maximum six pandas.


 

L'entrée dans la zone chinoise, le Panda Trek, sponsorisé par la famille Barlin-Kahn
Sur les deux piles du porche d'entrée, les idéogrammes chinois de Bai Yun (à gauche) et de Gao Gao (à droite)
27 mai 2012 - Photos © Jérôme Pouille


Les espaces dédiés aux pandas comportent ainsi deux enclos extérieurs visibles du public, un bâtiment juste derrière ces deux enclos qui sert d'abris intérieurs pour les pandas, un bâtiment servant de station de recherche, un enclos extérieur à proximité de la boutique de souvenirs qui est difficilement visible par le public, et des enclos extérieurs en retrait non accessibles au public.



Les deux enclos extérieurs accessibles au public, situés dans la zone 1 sur la vue aérienne ci-dessous.
Le jour de ma visite, Gao Gao était dans l'enclos à gauche sur la photo, Yun Zi à droite dans l'enclos qui jouxte le centre de recherches et d'observation.
(source : San Diego Union Tribune, modifié par J. Pouille)






Vue générale sur l'enclos de gauche, celui de Gao Gao le jour de ma visite - 27 mai 2012 - Photo © Jérôme Pouille


3 vues sur l'enclos de droite, celui occupé par Yun Zi le jour de ma visite - 27 mai 2012 - Photos © Jérôme Pouille



Vue sur l'enclos où Bai Yun se trouvait le jour de ma visite. Cet enclos ne peut être qu'aperçu via de minuscules trous dans les palissades en bois.
27 mai 2012 - Photo © Jérôme Pouille


La configuration du site implique que seuls deux pandas sont visibles en même temps par le public, ceux situés dans les deux enclos extérieurs accessibles par le public, sauf lorsqu'un jeune vit encore avec sa mère Bai Yun où dans ce cas trois pandas se répartissent les deux enclos. En dehors de ce cas particulier, lorsque plus de deux pandas sont hébergés au zoo, un roulement est en place mais sur une période donnée, seuls deux pandas sont visibles.

Le jour de ma visite, ce sont Gao Gao et Yun Zi qui occupaient les deux enclos accessibles ; Bai Yun ayant été soustraite de la vue du public le samedi 12 mai précédant pour être au calme, les soigneurs soupçonnant qu'elle soit enceinte suite à son accouplement naturel avec Gao Gao en avril.



Yun Zi - 27 mai 2012- Photo © Jérôme Pouille


Généralement, Bai Yun est en permanence visible et occupe l'enclos de gauche ; celui de droite recevant par alternance Yun Zi ou Gao Gao. Le jour de ma visite, Bai Yun ayant été isolée en prévision d'une grossesse potentielle, Gao Gao occupait l'enclos de Bai Yun (celui de gauche) tandis que Yun Zi se trouvait dans celui de droite.

Bai Yun était quant à elle à l'abri dans un enclos qui jouxte une terrasse dédiée à la restauration ; enclos isolé par un mur en bois dans lequel deux petits trous permettent d'apercevoir légèrement l'intérieur de l'enclos.


Bai Yun est-elle pleine ou non cette année ? Trop tôt pour le dire - 27 mai 2012 - Photos © Pierre Chalier & Jérôme Pouille


Les deux enclos extérieurs accessibles au public sont relativement petits au regard de ceux que j'ai pu voir à Vienne, Madrid ou encore Beauval. Ils sont pauvres en verdure au sol même si des arbres fournissent de l'ombre et les pandas n'ont que peu d'alternatives que d'être en contact visuel avec la foule. Des objets d'enrichissement et des troncs d'arbres permettent cependant aux deux pandas de grimper et de s'occuper. Des trappes relient les deux enclos, elles jouent un rôle essentielle à la saison des amours pour que Bai Yun et Gao Gao s'habituent l'un à l'autre et ce pour limiter les agressions au moment de l'introduction, lorsque les portes s'ouvrent.



Trappe de communication entre les deux enclos reliés par un couloir.
Ce couloir est accessible à la saison des amours et les deux adultes peuvent ainsi interagir au travers de la grille avant l'introduction.


Deux allées sont dédiées au public devant les enclos. L'allée inférieure est consacrée au passage tandis que ceux qui souhaitent observer plus longuement les animaux doivent emprunter l'allée supérieure. Avant d'accéder aux grands pandas, le public rentre dans le "Panda trek" puis passe devant les enclos des takins et des pandas roux.



Les takins, cette espèce partage l'habitat du panda géant en Chine - 27 mai 2012 - Photo © Jérôme Pouille



Yun Zi - 27 mai 2012 - Photo © Jérôme Pouille



Un "panda shop" se trouve à proximité des enclos des pandas.
Toutes sortes d'articles griffés à l'effigie des pandas sont à acheter, dont certains faits à base de crottes de pandas.
27 mai 2012 -  Photo © Jérôme Pouille

 

 

La recherche scientifique

 

Depuis qu'il héberge des pandas, le zoo de San Diego est certainement l'un des zoos les plus impliqués dans la recherche scientifique sur l'espèce. Il héberge des chercheurs, accueille des thésards, finance de nombreuses recherches et a permis à la recherche scientifique consacrée au panda de faire de grands pas en avant.

Ce zoo étant le premier zoo américain à connaître des naissances, notamment avec Hua Mei, il a joué un rôle majeur sur les connaissances dans la reproduction des adultes, les changements hormonaux liés à la reproduction, les soins néonataux et le développement des jeunes. Très tôt, ce zoo a utilisé l'échographie pour caractériser la morphologie des systèmes reproducteurs mâle et femelle, pour décrire les évènements de la reproduction, comme guide pour l'insémination artificielle et pour le suivi des changements de l'utérus après l'accouplement, pour suivre le développement du fœtus et pour documenter le traitement et l'évolution des pathologies.

Un des thèmes majeurs inscrit au contrat initial est la recherche sur le système de communication chimique des pandas : comment le marquage odorant influence le comportement reproducteur, quelles sont les informations qui sont transmises par le biais du marquage, quels sont les liens entre marquage et état hormonal, comment varie la composition chimique du marquage au cours du temps, quelles sont les applications en milieu naturel... sont autant de questions sur lesquelles se sont penchés les scientifiques du zoo.

Ce zoo est également un pionnier dans les études sur l'enrichissement en environnement captif et ses conséquences sur le stress et le bien-être. Il a également documenté les facteurs de stress en captivité, notamment le bruit.

Enfin, le zoo de San Diego s'implique également dans des programmes de recherche dans le milieu naturel, particulièrement depuis 2006 dans la réserve naturelle de Foping. Les pandas sauvages y sont étudiés grâce à la radio-télémétrie (collier radio-émetteur). Par exemple, Ron Swaisgood a travaillé sur les caractéristiques d'une bonne tanière, adaptée pour une mère panda, sur la base d'observations de terrain dans cette réserve de Foping. Les prolongements sont nombreux notamment car le nombre de tanières est un facteur limitant des naissances à cause de la déforestation passée et l'insuffisance d'arbres suffisamment gros et âgés pour fournir une tanière naturelle. La piste d'aménagement de tanières artificielles est posée.



Un objet d'enrichissement placé dans l'enclos de Gao Gao, une balle percée dans laquelle est disposée de la nourriture
27 mai 2012 - Photo © Jérôme Pouille


Yun Zi dispose de plusieurs objets d'enrichissement : une balle, un miroir balancier et un hamac - 27 mai 2012 - Photos © Jérôme Pouille



Vidéo montrant Yun Zi interagir avec un miroir accroché sur un objet en balancier - 27 mai 2012 - Vidéo © pandas.fr


Des chercheurs comme Ronald Swaisgood, Donald Lindburg, Megan A. Owen, Nancy Czekala, Oliver Ryder, Meg Sutherland-Smith, Barbara Durrant ou encore Zhang Zejun ont signé pour le zoo de San Diego des dizaines de publications scientifiques sur les thèmes précités.



Le bâtiment où les chercheurs étudient les pandas, bâtiment qui jouxte l'enclos occupé par Yun Zi le jour de ma visite
27 mai 2012 - Photo © Jérôme Pouille



Yun Zi et sa soigneuse de l'autre côté de la grille - 27 mai 2012 - Photo © Jérôme Pouille



Après 2013 ?


Rappelons que le prêt initial date de 1996 et était valable pour une durée de douze ans. Renouvelé en 2008 pour cinq années supplémentaires, il permet au zoo de San Diego de sécuriser l'hébergement de pandas jusqu'en 2013.

La grande question que l'on se pose aujourd'hui est sur ce qui va se passer à l'échéance 2013.

Les hypothèses formulées ici restent des hypothèses mais s'appuient sur des échanges concrets et des discussions concrètes qui ont déjà lieu entre les responsables du zoo de San Diego et la Chine, notamment avec l'Association Chinoise de Conservation de la Vie Sauvage (CWCA : China Wildlife Conservation Association) qui gère le contrat.

Sauf grande surprise, 2013 ne marquera pas la fin des pandas à San Diego. Comme expliqué ci-dessus, ce zoo a établi depuis de longue date des relations privilégiées avec les institutions chinoises chargées de la conservation du panda et participe activement au progrès scientifique sur la biologie de l'espèce mais aussi aux recherches scientifiques menées dans le milieu naturel. Les coopérations sont multiples, les échanges fréquents, le transfert de connaissances et de savoir-faire également. Il est inenvisageable que ces partenariats scientifiques cessent l'an prochain et pour que ces derniers demeurent, il est indispensable d'héberger sur place des individus de l'espèce.

Une fois tout cela dit, une question reste en suspens : quels seront les pandas visibles au zoo après 2013 ?

Les premières informations laissent penser que même si Gao Gao atteint un âge certain (il aura environ 21 ans en 2013), il sera conservé au zoo de San Diego dans l'hypothèse où l'accouplement avec Bai Yun de mars dernier se concrétise par une naissance. En effet, même si dans la nature les pandas n'ont pas de difficulté à se reproduire, en captivité la difficulté réside dans le choix d'appariement d'un mâle avec une femelle. Pour notre couple de San Diego, les deux animaux semblent parfaitement compatibles et compétents pour la reproduction puisque Gao Gao et Bai Yun ont donné naissance à quatre petits suite à des accouplements naturels ; le zoo de San Diego n'a donc aucun intérêt à souhaiter un changement de mâle tant qu'il demeure fertile. Au contraire, cela peut être une opportunité d'étudier et de documenter les capacités reproductrices des pandas âgés et ainsi mieux connaître l'âge limite de la fertilité chez les mâles. Par contre, si Bai Yun ne donne pas naissance cette année et que les vétérinaires en concluent à une baisse de fertilité du mâle, il est imaginable qu'il soit remplacé ; de même que Bai Yun peut-être car la question de la paire compatible "Gao Gao / Bai Yun" ne serait plus d'actualité.

Une autre hypothèse de taille pourrait être mise en œuvre à San Diego. Plusieurs études ont démontré la limite voire la non pertinence de la stratégie actuelle qui consiste à n'héberger qu'une paire de pandas par zoos. Il est en effet important que des jeunes mâles adultes aient accès à des femelles expérimentées (pour le développement de comportements reproducteurs appropriés), femelles qui doivent aussi pouvoir s'accoupler avec un mâle expérimenté approprié génétiquement. Pour permettre cela, plusieurs scientifiques ont démontré qu'il serait préférable de maintenir un petit groupe de pandas par institutions, et non seulement une paire, sur la base de compatibilités génétiques et comportementales. Les possibilités d'accouplement seraient également multipliées une même année donnée dans l'hypothèse où plusieurs mâles pourraient avoir accès à une femelle expérimentée, un mâle expérimenté et un ou plusieurs mâles plus jeunes inexpérimentés qui apprendraient ainsi le comportement de la reproduction en observant le mâle compétent et en s'essayant à l'exercice (les femelles restant réceptives quelques temps après un accouplement réussi). Des accouplements successifs et répétés maximisent également les chances d'une gestation. Les scientifiques se prononcent pour une stratégie d'accouplement multi-mâles même si elle présente aussi des risques, notamment de blessure en cas de compétition (dans la nature, les mâles peuvent fuir un combat ou une femelle avec laquelle ils ne seraient pas compatibles, ce qui est beaucoup plus difficile en captivité). Les chercheurs restent persuadés qu'il est possible d'offrir à un jeune mâle sans expérience l'accès à une femelle réceptive, notamment après qu'elle se soit accouplée avec un mâle expérimenté. C'est d'ailleurs souvent ce qui se passe dans le milieu naturel. Trois ou quatre pandas seraient un nombre minimum de pandas qui pourraient constituer un groupe plus pertinent pour une même institution.

Ainsi, on peut imaginer que le zoo de San Diego expérimente après 2013 cette stratégie d'hébergement d'un petit groupe de pandas et non d'une paire seule. On peut imaginer par exemple que le jeune mâle Yun Zi reste à San Diego et que de nouveaux individus viennent renforcer le couple "Gao Gao - Bai Yun" ou même viennent en remplacement de ce couple une fois la fertilité de Gao Gao diminuée.



Leur avenir au zoo ne semble pas perturber Yun Zi (en haut) et Gao Gao (en bas) qui profitent tous les deux d'un instant de repos
27 mai 2012 - Photos © Jérôme Pouille

 

 

Quelques autres photos


Yun Zi - 27 mai 2012 - Photos © Jérôme Pouille et Pierre Chalier



Gao Gao - 27 mai 2012 - Photos © Jérôme Pouille



Pour en savoir plus

 

A lire : Toutes les actualités consacrées aux pandas géants du zoo de San Diego, aux Etats-Unis :

        > 27 septembre 2010 : Su Lin et Zhen Zhen, du zoo de San Diego, rejoignent leur terre ancestrale

        > 17 novembre 2009 : Le panda né au zoo de San Diego le 5 août dernier est nommé Yun Zi

        > 5 août 2009 : Bai Yun donne naissance à son cinquième petit au zoo de San Diego

        > 15 avril 2009 : Bai Yun et Gao Gao se sont accouplés au zoo de San Diego

        > 29 janvier 2009 : Vers le sevrage progressif de Zhen Zhen au zoo de San Diego

        > 15 décembre 2008 : Les pandas du zoo de San Diego vont rester cinq ans de plus

        > 26 Novembre 2007 : Le bébé de San Diego nommé Zhen Zhen

        > 23 Octobre 2007 : Des pandas nés hors de Chine rejoignent leur terre ancestrale

        > 3 Août 2007 : Bai Yun donne naissance à son quatrième bébé à San Diego (USA)

        > 30 Décembre 2005 : Su Lin fait ses débuts en public à San Diego

        > 10 Novembre 2005 : Le bébé panda né à San Diego baptisé Su Lin

        > 24 Août 2005 : Le bébé né à San Diego est une femelle

        > 19 Août 2005 : Mei Sheng fête ses 2 ans

        > 2 Août 2005 : Naissance d'un panda géant au zoo de San Diego

        > 28 Juillet 2005 : Des jumeaux attendus à San Diego

        > 13 Février 2004 : Hua Mei est arrivé en Chine

        > 7 Février 2004 : Hua Mei quitte le zoo de San Diego pour la Chine

        > 18 Décembre 2003 : Le bébé panda du zoo de San Diego reçoit un nom : Mei Sheng

        > 10 Septembre 2003 : Zoo de San Diego (USA) : C'est un garçon !

        > 19 Août 2003 : Zoo de San Diego (USA) : Naissance du premier panda de la portée jumelle

        > 04 Août 2003 : Zoo de San Diego : Les ultrasons indiquent la présence de pandas jumeaux

        > Avril 2003 : Peut-être des bébés à San Diego, Washington et Mexico


Galeries photos :

        > Mei Sheng - Août et septembre 2003

        > Mei Sheng - Février 2004

        > Mei Sheng - Septembre 2004

        > Mei Sheng - Janvier 2005

        > Su Lin - Chronique des six premiers mois de vie de Su Lin (août 2005 à janvier 2006)

 

Pour en savoir plus :

        > Où voir des pandas hors de Chine : la liste actualisée des zoos qui hébergent des pandas hors de Chine

        > Les photos de mon amie Mollie (lien Flickr)

        > Le site officiel du zoo : sandiegozoo.org

        > Davantage de photos sur la page facebook du site : facebook.com/pandas.fr