# A la une :    #MiniYuanZi       #Basi    #Reintroduction    #PandaBook    #Indonésie

 

Accès rapide aux chapitres de la page :

         1. La saison des amours

         2. Après l'accouplement et avant la naissance

         3. La naissance

         4. Croissance et développement du jeune

         5. La vie du jeune après la séparation avec sa mère

 

 

"Le panda a un problème de sexe" : C'est ainsi que les journaux avaient caricaturé à une époque la reproduction du panda géant.

Pourtant, les études ont prouvé que les pandas se reproduisent mieux dans la nature qu'en captivité.

 


Femelle et son bébé, âgé d'environ 1 mois, dans la réserve naturelle de Wolong, Chine.

 

 

1. La saison des amours

 

La saison des accouplements s'étale de mars à mai.

Pendant la période de chaleur, ou oestrus, qui ne dure que deux ou trois jours, la femelle perd son appétit, laisse quelques marques odorantes et devient plus vocale. A cette période, les mâles et les femelles restent ensemble pour s'accoupler plusieurs fois.

Le marquage du territoire pendant la période des amours diffère du marquage habituel.

Deux à cinq mâles rivaux peuvent se disputer une même femelle, au besoin en combattant, le plus fort l'emportant. Il peut arriver aussi que plusieurs mâles s'accouplent avec une femelle pendant la période de chaleur. Le but du combat est d'établir, ou de conserver, une supériorité plutôt que de conquérir une femelle particulière.

Le mâle vainqueur doit aussi obtenir de la femelle le droit de s'accoupler avec elle et cette dernière doit s'habituer à son partenaire. Une fois qu'elle se montre disposée, elle s'aplatit dans une posture de soumission. Tête baissée, elle s'approche à reculons vers le mâle en lui présentant son postérieur. Le mâle la monte en plaçant ses deux pattes de devant sur son dos. L'accouplement peut avoir lieu.

Chaque saillie ne dure que trente secondes en moyenne, mais en une heure ou plus de contact, le mâle peut monter la femelle des dizaines de fois.

 


Accouplement chez deux pandas captifs

 


Tentative d'accouplement entre la femelle Ying Ying (#382) et le mâle Yi Bao (#661), le 31 janvier 2012, à la base de Yaan Bifengxia (Chine)

 

Pour en savoir plus :

        > Le marquage du territoire pendant la saison des amours

        > La communication pendant la période reproductive

 

 

2. Après l'accouplement et avant la naissance

 

Après l'accouplement, le mâle revient à ses habitudes solitaires. Chez la femelle fécondée, la nidation est différée et, durant cette période, le noyau de la cellule qui formera l’embryon, reste dans l’utérus de 45 jours à 4 mois avant l’implantation. On ignore pourquoi la nidation se produit, mais l’on pense qu’elle permet à la cellule de s’adapter aux variations de nourriture et d’altitude dans l’aire du panda. Cette caractéristique représenterait une survivance des temps préhistoriques, lorsque les pandas évoluaient dans un habitat plus vaste.

La gestation dure de 3 à 5 mois environ.

Peu avant la naissance, la mère part à la recherche d'un abri dans lequel elle pourra mettre bas, une grotte ou un tronc creux, souvent à proximité d'un point d'eau. Elle garnit la tanière avec des branchages et des feuilles de bambous.

 


Une mère panda sauvage et son bébé âgé d'un mois, dans un arbre creux.
Photo par Gao Huakang, 1982.

 

 

3. La naissance

 

La plupart des petits naissent en août ou septembre.

Il y a généralement une seule naissance, mais souvent des jumeaux, voire des triplés. Prendre soin d’un seul petit est déjà difficile, aussi la mère est-elle contrainte de laisser les autres mourir, ce qui se produit immanquablement. On connaît des cas de nouveaux-nés minuscules et sans pelage, morts écrasés sous le poids de la mère, neuf cent fois supérieur au leur.

La mère défend férocement son petit dans la tanière qu’elle a aménagée au creux d’une grotte ou d’un tronc d’arbre, où elle le met au monde et l’élève. Elle protège le nouveau-né tout rose entre ses pattes, le suçant, le léchant et s’assurant qu’il se sent bien.

 


Mère et son jeune dans une grotte, photo de Yong Yange.

 

 

4. Croissance et développement du jeune

 

A la naissance

A la naissance, le petit pèse entre 80 et 200 grammes soit environ 1/900ème du poids de sa mère et mesure entre 11 et 17 cm y compris une queue proportionnellement longue (le tiers de la longueur du corps). Son corps rose est couvert de quelques poils blancs courts et clairsemés. Ses yeux sont fermés. Il pleure souvent et crie fortement.

 

Dans les premiers jours

Dans les premiers jours, les membres du petit sont faibles et il ne pourra ramper qu'à l'âge de plusieurs semaines. Il continue d'émettre des sons pour communiquer ses besoins mais aussi pour renforcer les liens avec sa mère. L'animal passe ses jours à dormir sauf lorsque sa mère l'allaite, plusieurs fois par jour. A l'âge d'environ une semaine, des tâches noires apparaissent autour des yeux, des oreilles, des bras et des jambes. A environ deux semaines, des poils noirs se développent dans ces mêmes zones. La mère lèche fréquemment son petit pour stimuler la défécation, l'urination et plus globalement pour le nettoyer. Elle mange ensuite les excréments, assurant ainsi la propreté de la tanière et écartant le risque d'attirer les prédateurs.

 


Bébé âgé de quelques jours, né en captivité, au centre d'élevage et de recherches de Chengdu, Chine.

 

A l'âge d'un mois ou deux

A l'âge d'un mois environ, le petit ressemble à un adulte miniature avec en plus une longue queue. Ses cris diminuent jusqu'à ce qu'il cesse de pleurer. Ses yeux s'ouvrent partiellement entre 30 et 45 jours puis entièrement une semaine ou deux plus tard.

La mère ne peut pas quitter son petit pour se nourrir jusqu'à l'âge de trois ou quatre semaines. A partir de là, le petit peut mieux réguler sa température corporelle et ne nécessite plus un contact constant avec sa mère pour avoir chaud. Le petit peut multiplier par dix son poids de naissance en 5 à 6 semaines et ce grâce au lait fourni par sa mère riche en graisses. A l'âge de deux mois, sa mère l'allaite trois à quatre fois par jour.

 


Rau Hin et sa mère Mei Mei, au zoo "Adventure World" de Shirahama (Japon) :
Nous voyons bien sur cette photo les mamelles de la mère panda.

 

A l'âge de 3 ou 4 mois

L'animal peut se tenir sur ses pattes et faire quelques pas dès l'âge d'environ 75-80 jours. A cet âge, les dents commencent à sortir et leur ordre d'apparition varie d'un panda à un autre. Sa vue s'améliore et l'ouïe devient plus fine. La mère allaite maintenant son peti deux à trois fois par jour. A 4 mois, l'animal est actif, peut faire plusieurs pas à la fois et grimpe même sur le dos de sa mère pour jouer.

 

De 5 mois à l'âge d'un an

A cinq mois, l'animal trotte derrière sa mère, l'imite lorsqu'elle mange du bambou et grimpe aux arbres. Il peut se reposer dans des arbres par lui-même pendant des heures.

A six mois, il a 26 à 28 dents et commence à manger des aliments solides. Il aura des dents de lait jusqu'à l'âge d'un an puis elles seront rapidement remplacées par des dents définitives.

La mère l'allaite maintenant une à deux fois par jour et elle le fera jusqu'à l'âge de huit à neuf mois, âge de son sevrage. A son premier anniversaire, il peut peser de 20 à 30 kg.

A un an, il lui pousse une épaisse fourrure qui lui permettra de survivre durant le long hiver. Il peut alors se nourrir de feuilles de bambous automnales et pendant l'hiver, il accompagne sa mère dans sa quête de nourriture.

 

A l'âge d'un an et demi

Dans le milieu sauvage, le jeune laisse sa mère à l'âge d'un an et demi à deux ans ; soit lors du deuxième printemps de sa vie. Il pèsera alors 60 kg ou plus et sera en mesure de se défendre tout seul.

Soit la mère abandonne son petit, particulièrement dans le cas où elle s'accouple à nouveau au printemps, soit elle le chasse. Il arrive parfois que des jeunes pandas restent avec leur mère plus longtemps, jusqu'à deux ans et demi comme l'ont montré certaines observations des zoologistes dans le milieu naturel.

 

La croissance du jeune en photos

 

 

 

La croissance du jeune en graphiques

 

             

 

 

5. La vie du jeune après la séparation avec sa mère

 

Le jeune va chercher à établir son propre territoire. Pour ce faire, un jeune mâle se déplace généralement assez loin, et ce voyage a une grande signification biologique car il empêche l'endogamie (accouplement avec des individus d'un même groupe). C'est un périple dangereux avant l'âge de 3 ans car les pandas doivent parfois faire face à des prédateurs.

Les jeunes animaux n'ont pas droit aux meilleurs territoires. Ceux-ci couvrent de 2 à 4 km² et offrent moins de ressources alimentaires que ceux de leur mère. Mais lorsqu'un panda âgé, vivant à proximité, meurt, un jeune panda peut s'installer dans une zone plus favorable.

Le panda atteint sa maturité sexuelle parfois dès l'âge de 3 ans et demi, mais le plus souvent deux à trois ans plus tard (particulièrement chez les mâles). Les organes génitaux sont bien dissimulés, de sorte que les zoologistes n'ont pas toujours réussi à identifier correctement le sexe d'un panda. En effet, le panda ne présente pas de caractéristique sexuelle identifiable extérieur, sauf pendant l'accouplement, chez le mâle quand son pénis est en érection et chez la femelle lors de la copulation. Chez le mâle, les testicules sont même enfouis dans la graisse de l'aine que c'est à peine s'ils forment un renflement sur le corps.

Des parents peuvent donner naissance jusqu'à l'âge avancé de 12 ou 14 ans. Cela signifie que dans les meilleures conditions, les mères auront de quatre à cinq petits. Malheureusement, les menaces auxquels font face actuellement les pandas ne permettent en général à une mère que de produire au maximum deux futurs adultes.

 


Yong Ba et son bébé Tian Tian, en 1997, à Wolong.
Tian Tian est aujourd'hui en prêt au zoo de Washington.

 

 

Pour en savoir plus :

        > La reproduction et les naissances en captivité

        > Tableau des naissances en captivité de l'année 2010

        > Tableau des naissances en captivité de l'année 2009

        > Tableau des naissances en captivité de l'année 2008

        > Galeries photos des bébés pandas nés en captivité