Vous accédez dorénavant à ce site via l'adresse www.panda.fr - Mettez à jour vos favoris, merci de votre fidélité - Jérôme

Qui suis-je ?


 

Photo de gauche : Avec le jeune panda Xiao Qiao à la base de Chengdu, le 21 juin 2013
Photo de droite : avec une petite chinoise passionnée des pandas au zoo de Chongqing, le 7 mai 2013
© Jérôme POUILLE

 

Je suis le fondateur et l'auteur et éditeur du site internet d'informations et d'actualités www.panda.fr (également www.pandas.fr) dédié entièrement au panda géant (Ailuropoda melanoleuca). Je suis également l'auteur de la brochure « Pandas géants, ambassadeurs de la conservation » et du livre photo « Pandas géants autour du monde » (et son édition anglaise « Giant pandas around the world »), et l'auteur de plusieurs contributions pour des revues et magazines (voir la page « Publications, interventions, contributions »).

Ma passion et mon intérêt pour les pandas remontent à mon enfance, lorsque j'ai reçu une de mes premières peluches, il s'agissait d'un panda. Progressivement, mon attrait pour cet ours bicolore a évolué d'une passion enfantine à une passion plus scientifique, plus mûre. Rapidement, j'ai souhaité me procurer la bible du panda, c'est-à-dire le livre scientifique socle des premières études in situ menées par l'équipe sino-américaine sous l'égide du biologiste américain George Schaller au début des années 1980 dans la réserve naturelle de Wolong. Concomitamment, je voyais mon premier panda, j'avais presque 17 ans et il s'agissait de Yen Yen qui vivait alors au zoo de Vincennes et qui avait été offert par le Premier ministre chinois de l'époque, Zhou Enlai, au Président Georges Pompidou lors d'un voyage officiel du Président français en Chine.

Tout s'enchaîne. Je multiplie les contacts aux quatre coins du monde avec les autres « pandamaniaques » grâce à l'avènement d'internet. En 2002, je créé ce site d'informations et d'actualités (www.pandas.fr ; anciennement ifrance.com/pandageant) entièrement consacré au grand panda, pour sensibiliser les scolaires et les adultes et informer les passionnés et tous ceux désireux de percer le mystère du grand ours chat, comme le nomment les Chinois.

Puis en 2012, je décroche le titre d'ambassadeur des pandas de Chengdu (Chengdu Pambassador), ce qui m'amène en Chine, pays ancestral de l'ours noir et blanc. Ambassadeur des pandas, c'est à la fois mieux connaître l'espèce, comprendre quelles sont les menaces qui pèsent sur elle et son habitat, comprendre comment elle est élevée en captivité, quelles sont les recherches qui mobilisent nombre d'experts chinois et occidentaux, mais surtout transmettre toutes ces connaissances au plus grand nombre, sensibiliser, communiquer, expliquer, éduquer à la conservation.

 


Une victoire au concours Pambassador aux côtés des pandas, le 17 novembre 2012 à la base de Chengdu
© Jérôme POUILLE

 

Durant ce projet d'éducation à la conservation « Chengdu Pambassador », j'ai partagé pendant trois mois le quotidien des soigneurs, vétérinaires et scientifiques de la base de recherches de Chengdu sur l'élevage du panda géant (Chengdu research base of giant panda breeding). Ce même projet m'a amené à effectuer un tour du monde des zoos qui exposent le panda géant en captivité où j'ai pu rencontrer le personnel et mener des actions d'éducation à la conservation avec le public.

L'éducation est un levier primordial de la conservation d'une espèce. La connaissance et la compréhension sont autant d'éléments déclencheurs d’une émotion, d'un désir de protection et de l'émergence d'un sentiment de responsabilité au regard du vivant qui nous entoure.

Au printemps 2015, j'ai eu la chance incroyable de me rendre à Baoxing, sur les traces du Père Armand David, le missionnaire et naturaliste français qui a ramené au monde occidental l'existence du panda géant et cerise sur le gâteau j'ai même rencontré le Dr. Schaller en Chine, le biologiste américain qui m'a transmis ses connaissances au travers de ses ouvrages.

Enfin, en janvier 2017, j'ai été sélectionné comme Panda champion du PNUD par le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) pour participer à un court projet de 5 jours en Chine visant à promouvoir les 17 objectifs de développement durable adoptés en septembre 2015 par les 193 pays membres des Nations Unies et qui guideront la politique et le financement du développement jusqu'en 2030.

 


Activités d'éducation à la conservation et au développement durable avec de jeunes chinois dans une école de Chengdu.
Avec le Programme des Nations Unies pour le Développement - 10 janvier 2017 - © Jérôme POUILLE

 

Ce site internet est fait pour partager avec vous et le plus grand nombre l'état des lieux des populations de pandas géants, qu'elles soient sauvages ou captives, et éclairer sur la situation de l'habitat et des enjeux qui pèsent sur la protection de l'animal devenu emblème des espèces menacées au travers du WWF.

Braconnage, exploitation forestière et déforestation massive, conversion des forêts en terres agricoles, expansion des villes, développement effréné de la population chinoise et des activités de développement associées sont les maux qui ont conduit dans le passé les derniers pandas sauvages à se réfugier dans un habitat en recul et fragmenté.

Disparition et fragmentation de l’habitat sont les deux menaces persistantes aujourd'hui et elles ont pour conséquence une difficulté pour les individus à migrer, processus naturel indispensable notamment pour trouver un partenaire pour la reproduction et ainsi favoriser les échanges génétiques, mais aussi pour le jeune qui cherche à établir son propre territoire après la séparation avec sa mère, ou encore pour la recherche de sources de nourriture alternatives dans le cas d’épisodes de mort du bambou, la nourriture quasi exclusive du plantigrade chinois.

Protéger l'habitat du panda géant, c'est protéger un écosystème unique, très riche, abritant des centaines d'autres espèces animales et végétales sous le « parapluie » du panda. Plus de 10% des espèces de mammifères connues dans le monde vivent en Chine et parmi elles 18% sont endémiques de Chine. A ce jour, 179 espèces de mammifères partagent le même habitat que le panda géant, soit 32% des mammifères qui vivent en Chine. On dénombre également 565 espèces d'oiseaux, 31 espèces de reptiles, 92 espèces d'amphibiens et 132 espèces de poissons dans l'habitat du panda.

Bien au delà du panda géant, je suis passionné par la faune, la flore, la biodiversité qui nous entourent et la richesse des écosystèmes qui composent le patrimoine naturel de notre planète Terre. Diplômé d'un Master professionnel en écologie et développement durable, je n'ai cesse de rappeler les menaces qui pèsent sur notre environnement naturel, menaces qui fragilisent la capacité des générations futures à assurer leur développement dans des conditions environnementales favorables. Je suis intimement convaincu que la conservation des espèces, des habitats et des écosystèmes est la clef de la survie de nos générations futures.

 

Jérôme POUILLE
Chengdu Pambassador (成都 熊猫守护使)
Panda champion du PNUD (UNDP Panda champion)

www.pandas.fr
www.panda.fr

Me contacter

Mes publications, contributions et interventions

 

Me suivre sur les réseaux sociaux :

        > Facebook

        > Twitter

        > Google +

        > Instagram

        > LinkedIn

 


Base de recherches de Chengdu sur l'élevage du panda géant, le 14 mai 2013 - © Jérôme POUILLE