# A la une :    #MiniYuanZi       #Basi    #PandasBerlin    #PandaBook    #Naissances2017

 

6- Les installations des pandas au zooparc de Beauval

 

 

 

Le ZooParc de Beauval (commune de Saint-Aignan-sur-Cher)est situé au cœur des châteaux de la Loire, entre Tours et Vierzon, au sud de Blois, en région Centre, dans le département du Loir-et-Cher (41).

 


L'entrée du zoo aux couleurs du couple de pandas - 14 janvier 2012 - © Jérôme Pouille

 

 

Ce parc zoologique, ouvert en 1980 et qui abrite 4 600 animaux appartenant à 500 espèces dont beaucoup sont rares ou menacées, d'une surface de 27 hectares, a inauguré le samedi 21 mai 2011 un tout nouveau secteur de 2,5 hectares baptisé « Sur les hauteurs de Chine » dédié à l’accueil d’animaux emblématiques de ce pays dans un décor asiatique enrichi d’objets importés directement de Shanghai et Beijing.

Les visiteurs accèdent à cette extension par un pont sur pilotis sur lequel ils traversent un bosquet d’arbres pour entrer vraiment dans un univers à part. Le voyage commence en passant sous le grand porche typique, richement sculpté et peint en rouge flamboyant. L’architecture de la maison des pandas s’inspire des constructions chinoises : tuiles vernissées jaune d’or ornées d’animaux légendaires, toits arqués, lampions traditionnels rouge et or, barrière de pierre sculptée reprenant des scènes de la vie chinoise, splendides vases de porcelaine de 2 m de haut, immenses lions de marbre emblématiques, pagode extravagante de 5 m de haut, essences d’arbres asiatiques, végétation foisonnante de bambous… Aux côtés du couple de pandas, plusieurs autres espèces chinoises prennent place, afin de faire prendre conscience de la diversité du patrimoine animalier autochtone. Ainsi : des taquins, étranges cousins montagnards des chèvres ; de somptueuses panthères des neiges ; de majestueux aigles de Steller ; des pandas roux ; des muntjacs... De nombreux panneaux pédagogiques expliquent les particularités et les enjeux pour ces espèces, particulièrement menacées pour certaines.

 

Le porche d'entrée et une pagode au style chinois dans le secteur « Sur les hauteurs de Chine »
où se trouvent entre autres les installations des pandas géants - 19 avril 2012 - © Jérôme Pouille

 

C'est dans cette nouvelle zone que sont hébergés Huan Huan et Yuan Zi, le couple de grands pandas.

« Nous leur avons construit une vraie installation et nous avons essayé de récréer au mieux leur environnement. Les pandas craignent beaucoup la chaleur donc l'installation est constituée de deux enclos externes où il y aura du brouillard artificiel et de deux enclos internes qui sont climatisés. Nous avons aussi conçu une salle vidéo et un laboratoire. Pour le décor, nous nous en sommes donnés à cœur joie en recréant un vrai quartier chinois avec des décors que nous avons acheté là bas : une pagode, des lions de marbre, des vases de porcelaine, etc. » déclarait fin 2011 avant l'arrivée des pandas Rodolphe Delord, le directeur du zoo.

Les installations des pandas se composent de deux enclos extérieurs, d'une superficie totale de 2 000 m², et d'un bâtiment qui comprend deux enclos intérieurs, d'une superficie totale de 400 m², et des locaux non visibles du public situés au-dessous des allées piétonnes couvertes qui permettent de faire le tour des enclos intérieurs.

Ce bâtiment de forme rectangulaire, dénommé « Centre de conservation et de reproduction des pandas géants », abrite deux enclos intérieurs enterrés climatisés, dont un est plus grand que l'autre, d'une superficie cumulée de 400 m². Le public rentre dans le niveau supérieur du bâtiment après être passé par un grand porche typique chinois et peut alors observer via les grandes surfaces vitrées les pandas dans les enclos intérieurs en contrebas. Le cheminement piéton du niveau supérieur du bâtiment est décoré avec de grands vases chinois et de magnifiques luminaires traditionnels rouge et or ornementant le plafond.

 


Accès aux enclos intérieurs des pandas géants - 14 janvier 2012 - © Jérôme Pouille

 


Cheminement piéton pour observer les pandas dans leurs enclos intérieurs.
Ce cheminement est situé au dessus des parties techniques non accessibles au public.
14 janvier 2012 - © Jérôme Pouille

 

Le niveau inférieur du bâtiment, situé sous les espaces piétons supérieurs (les enclos intérieurs font la hauteur des deux niveaux, cheminement supérieur accessible au public, et niveau inférieur du bâtiment réservé au personnel), est inaccessible au public. Ce niveau inférieur comporte une chambre froide de 35 m² pour le stockage des bambous, un bureau qui sert aussi de salle vidéo (les enclos sont tous équipés de caméras vidéos qui filment les pandas 24h/24), un laboratoire dans lequel est déjà installé un incubateur qui servirait potentiellement en cas de naissance, une pièce où le personnel se réunit, inscrit des annotations sur un tableau blanc et prépare la nourriture. Enfin, un long couloir dessert quatre loges de nuit qui communiquent avec les enclos intérieurs via des trappes. Dans ce bâtiment, une grande porte permet l'accès aux enclos intérieurs et deux espaces avec des barreaux permettent d'avoir un contact plus aisé avec les animaux lorsqu'ils sont dans leurs enclos intérieurs. Ces barreaux permettent la distribution de nourriture mais sont aussi équipés pour l'entraînement des pandas à donner la patte par exemple ou autre (training médical).

 

 


Petit bureau et salle vidéo - 7 février 2012 - © Alexandre Petry (Actu'Zoo)

 

Laboratoire dans lequel a été installé un incubateur, en prévision d'une naissance future
(noté « espace soins vétérinaires » sur le plan) -  7 février 2012 - © Jérôme Pouille

 


Les pousses de bambous sont stockées et conservées dans une chambre froide (entre 4° et 6°C) de 35 m²
spécialement dédiée où, toutes les 15 minutes, une petite pluie artificielle vient arroser le bambou
entre deux livraisons afin qu'il garde ses qualités nutritives - 7 février 2012 - © Alexandre Petry (Actu'Zoo)

 

Les deux enclos intérieurs comportent plusieurs trappes qui permettent une communication entre les deux enclos intérieurs mais aussi avec les enclos extérieurs et les loges de nuit. Des rochers artificiels, un bassin et des structures en bois sont disposés dans les enclos intérieurs ; de même qu'un abreuvoir qui distribue de l'eau claire. Les murs sont recouverts de fresques imitant l'habitat naturel du panda.

Les deux enclos extérieurs sont séparés par des rochers artificiels mais des trappes permettent également une communication entre les deux. Chaque enclos extérieur dispose de structures en bois et de plates-formes où les animaux peuvent grimper, des rochers artificiels, des bassins, des cascades et de la végétation.

4 à 5 millions d'euros ont été investis par le zoo dans ces aménagements dédiés aux pandas et entièrement conçus par Rodolphe Delord.

 

Les deux enclos extérieurs - 21 mars 2014 - © Jérôme POUILLE

 

Enclos intérieurs, novembre 2011 - © Iziona, Actu'Zoo

 

Ces deux enclos sont agrémentés de brumisateurs, plates-formes, mares, ombre, rochers, double enclos pour séparer mâle et femelle mais accolés pour favoriser les contacts olfactifs, chimiques, auditifs et visuels indispensables lors de la saison des amours pour maximiser l'acceptation.

 

Pour en savoir plus :

        > Ma visite du 22 mars 2014, à l'occasion de la seconde journée de l'émission d'un bloc de timbres avec un panda 

        > Ma visite du 21 mars 2014, à l'occasion de l'émission premier jour d'un bloc de timbres avec un panda

        > Ma visite du 20 septembre 2013, à l'occasion du projet Chengdu Pambassador

        > Ma visite du 23 novembre 2012, à l'occasion de l'inauguration officielle des installations des pandas

        > Ma visite du 19 avril 2012

        > Ma visite du 7 février 2012, avant l'ouverture au public

        > 27 juillet 2011 : Le zoo de Beauval lève une partie du mystère sur l'arrivée prochaine d'un couple de grands pandas en France

        > 21 mai 2011 : Arrivée future de pandas géants à Beauval, en France ?