Vous accédez dorénavant à ce site via l'adresse www.panda.fr - Mettez à jour vos favoris, merci de votre fidélité - Jérôme



 Ma chronique durant la finale du Concours CHENGDU PAMBASSADOR,


du 27 octobre au 16 novembre 2012,


à la base de recherches de Chengdu sur l'élevage du panda géant (Chine)


PAGE 1/2

Lire la page 2


***


 My chronicle during the final of CHENGDU PAMBASSADOR contest,


from 27 october to 16 november, 2012


at the Chengdu Research Base of Giant Panda Breeding (China)


PAGE 1/2

Read the page 2


***



La base de recherches de Chengdu sur l'élevage du panda géant (Chengdu Research Base of Giant Panda Breeding) et l'association Wild Aid ont lancé en septembre 2012 la seconde édition du concours Chengdu Pambassador, en français Pambassadeur de Chengdu, qui consiste à sélectionner trois ambassadeurs du panda géant et de sa conservation.

Après des dizaines de milliers d'inscriptions sur l'application Facebook spécialement dédiée, 24 demi-finalistes ont été sélectionnés dans chacune des quatre grandes régions "Europe / Moyen-Orient / Afrique", "Amérique du Nord / Amérique du Sud / Canada", "Asie / Pacifique" et "Chine". Pour avoir une chance d'être sélectionné, chaque candidat devait poster une vidéo expliquant ses motivations, inviter des amis à le recommander, et recueillir un maximum de "Panda hugs". Grâce à votre soutien, j'ai eu l'extrême plaisir de faire partie des 24 demi-finalistes pour la région "Europe / Moyen-Orient / Afrique".

La demi-finale s'est déroulée à Edimbourg (Ecosse) du vendredi 12 au lundi 15 octobre. Durant tout le week-end, nous avons eu à accomplir cinq grandes tâches : une activité de groupe avec des enfants âgés de 7 à 10 ans visant à les sensibiliser sur les richesses naturelles du Sichuan ; une conférence de Darren McGarry (responsable des collections animalières au zoo d'Edimbourg) suivie d'un questionnaire individuel sur les pandas, sur la base de Chengdu et sur la ville de Chengdu ; une course au trésor dans la ville d'Edimbourg ; une épreuve sportive d'acrobranches ; et enfin une épreuve individuelle sous forme d'entretien de deux minutes face caméra pour exposer ses motivations.

Les 4 finalistes ont été dévoilés dimanche soir au siège de la Société Zoologique Royale d'Ecosse (Royal Zoological Society of Scotland) et j'ai eu le bonheur immense d'apprendre que j'étais finaliste aux côtés d'Ylenia, l'italienne, et de Aimee et Julie, deux britanniques.

Ainsi, j'accède à la finale qui se déroule du 27 octobre au 16 novembre, soit trois semaines, à la base de recherches de Chengdu sur l'élevage du panda géant, à Chengdu, capitale du Sichuan (Chine).

Il s'agit pour moi de mon premier séjour en Chine et en Asie. C'est donc avec une émotion toute particulière que je vais partir à la découverte de cette base qui a fait l'objet de nombreux articles, photos et commentaires sur mon site.

Je posterai sur cette page, sous forme de chronique, le témoignage de cette expérience inédite. Je vous invite donc à vous rendre quotidiennement sur cette page pour suivre la suite de cette incroyable aventure de Chengdu Pambassador.

Enfin, je tiens à souligner que malgré que je sois le seul français finaliste, si j'ai été sélectionné c'est aussi grâce à mes 23 camarades demi-finalistes et notamment mes compatriotes français Céline, Laura, Diane et Bertrand, mais aussi Julien, un belge francophone. Enfin, Jeroen, Andi et Andreas, tous trois webmasters de sites internet sur les pandas et amis de longue date, m'ont amplement encouragé durant ces demi-finales et ne sont pas étrangers à ma sélection.



The Chengdu Research Base of Giant Panda Breeding and the association "Wild Aid" launched in september 2012 the second edition of Chengdu Pambassador contest, whose aim is to select three ambassadors of the giant panda and its conservation.

After tens of thousands of registrations on the Facebook app specially dedicated, 24 semi-finalists were selected in each of the four regions "Europe / Middle East / Africa", "North America / South America / Canada" "Asia / Pacific" and "China". To have a chance of being selected, each candidate had to post a video explaining his motives, invite friends to recommend it, and collect a maximum of "Panda hugs." With your support, I had the extreme pleasure to be part of the 24 semi-finalists for the region "Europe / Middle East / Africa".

The semi-final was held in Edinburgh (Scotland) from Friday 12 to Monday 15 October. Throughout the weekend, we had to perform five main tasks : a group activity with children aged 7 to 10 years to raise awareness about the natural resources of Sichuan ; a conference by Darren McGarry (animal collections manager at Edinburgh Zoo) followed by a individual questionnaire on pandas, Chengdu panda base and Chengdu city ; a treasure hunt in the city of Edinburgh ; a sporting event (Go Ape) ; and finally an individual filmed interview to expose his motives.

The four finalists were announced Sunday evening at the headquarters of the Royal Zoological Society of Scotland and I had the great pleasure to learn that I was a finalist alongside Ylenia, one Italian and Aimee and Julie, two British.

It is for me my first time in China and Asia. It's with a special emotion that I'm going to explore this base which was the subject of numerous articles, photos and comments on my / this website.

I will post on this page as chronic, the testimony of this unique experience. I invite you to visit this page daily to follow the next step of this incredible adventure Chengdu Pambassador.

Finally, I want to emphasize that even though I am the only French finalist, if I was selected it's through my 23 fellow semi-finalists and especially my French fellow Céline, Laura, Diane and Bertrand, but also Julien, a French-speaking Belgian. Finally, Jeroen, Andi and Andreas, all three webmasters of websites on the pandas and longtime friends, have amply encouraged me during the semi-finals and are no strangers to my selection.



29 octobre 2012 - © Jérôme POUILLE


***

Accédez à la suite de l'aventure sur cette seconde page !

Browse the rest of the adventure on the second page !


***

Mardi 13 novembre : La vidéo de notre groupe pour la conservation du panda

Lundi 12 et mardi 13 novembre, nous avons travaillé sur une vidéo pour promouvoir la conservation du panda tout en s'appuyant sur les pandas captifs qui jouent un rôle indispensable d'éducation et de sensibilisation du public.

Voici la vidéo de mon groupe, le groupe A avec pour slogan : Team A in the wild. Avec Erica, Melissa, Konnie et moi-même :



Regardez la vidéo, l'équipe qui aura le plus de visionnages aura le plus de points pour cette épreuve !


Tuesday, November 13 : The video of our group for panda conservation

Monday 12 and Tuesday 13 November, we worked on a video to promote panda conservation, while relying on captive pandas who play a vital role of education and public awareness.

Here is the video of my group, group A with the slogan: Team A in the wild. With Erica, Melissa, Konnie and myself.

Watch the video, the team that has the most views will have the most points for this step !



***

Lundi 12 novembre : Zoo de Chengdu bis

La journée a été dédiée à un travail de groupe, la préparation d'une vidéo pour laquelle vous pourrez (vous devrez !!) bientôt voter !! J'ai quand même pu m'échapper 3 heures le temps d'aller au zoo de Chengdu pour observer durant deux heures les deux pandas qui y vivent : Yuan Xiao et Su Su.

Vous pouvez lire le compte-rendu de cette visite via ce lien.



Su Su - 12 novembre 2012 - © Jérôme POUILLE


Monday, November 12 : Chengdu zoo again

The day was dedicated to a group work, the preparation of a video which you can (you must !) vote soon ! I still managed to escape me during 3 hours to go to Chengdu Zoo to watch the pandas who live there : Yuan Xiao and Su Su.

You can read my report of this visit via this link.


***

 Du mercredi 7 au dimanche 11 novembre : Réserve naturelle nationale de Longxi-Hongkou



© Jérôme POUILLE


Arrivée à la réserve naturelle nationale de Longxi-Hongkou le mercredi 7 novembre 2012. Cette réserve naturelle a été établie en 1993 et a été élevée au rang de réserve naturelle nationale en 1997. Elle se situe dans les Monts Minshan, dans le comté de Dujiangyan (province du Sichuan). A l'Est, la réserve de Longxi-Hongkou est bordée par la réserve naturelle de Baishuihe. Juste au sud de la réserve se situe le Parc forestier national de Longchi (Longchi National Forest Park).


Carte de situation de la réserve naturelle de Longxi-Hongkou (flèche verte : station de protection de la réserve), au nord-ouest de la ville de Dujiangyan
© Jérôme POUILLE


Carte de la réserve naturelle de Longxi-Hongkou - © Jérôme POUILLE

Au nord de la réserve, la zone centrale de la réserve, au centre la zone tampon et au sud la zone expérimentale.

La zone centrale est le coeur de la réserve, où les espèces menacées sont concentrées et où l'écosystème est intact. Toute activité ou installation de personnes sont interdites. Seules sont autorisées les activités de recherches scientifiques préalablement approuvées par l'administration en charge de la gestion de la réserve concernée. A noter qu'une réserve naturelle nationale doit avoir une zone centrale d'au moins 1000 hectares.

La zone tampon encercle la zone centrale. Seules les activités scientifiques y sont permises.

La zone expérimentale est la portion de la réserve qui entoure la zone tampon. La recherche scientifique, l'éducation, les excursions, le tourisme, les cultures ou encore l'élevage y sont autorisées.


Lors du troisième recensement officiel des pandas sauvages, de 1999 à 2003 et dont les résultats ont été publiés en 2004, 6 pandas avaient été dénombrés dans la réserve naturelle de Longxi-Hongkou. Il n'y a pas de résultats plus récents car cette réserve n'a pas été encore enquêtée dans le cadre du quatrième recensement lancé l'an dernier par la Chine. Elle devrait l'être vers avril 2013.

Cette réserve protège un territoire de 31 000 hectares compris entre 1 200 et 4 582 mètres d'altitude et 89,12% de la réserve, soit 27 626 hectares, est considéré comme habitat du panda ; auxquels il faut ajouter 441 hectares comme habitat potentiel, soit un total de 90,54% de la réserve avec un habitat favorable ou potentiellement favorable pour le panda géant.

En plus du panda géant, la réserve abrite 567 autres espèces de vertébrés dont le rhinopithèque de Roxellane (Rhinopithecus roxellanae), la martre à gorge jaune (Martes flavigula), l'espèce de serpent Pseudoxenodon macrops, la bondrée orientale (Pernis ptilorhynchus), le faucon sacre (Falco cherrug), le macaque du Tibet (Macaca thibetana), le macaque rhésus (Macaca mulatta), le tragopan de Temminck (Tragopan temminckii), le takin (Budorcas taxicolor), le goral de l'Himalaya (Naemorhedus goral), le serow (Capricornis sumatraensis), le sanglier (Sus scrofa), le muntjac de Reeve  (Muntiacus reevesi), l'élaphode (Elaphodus cephalophus), le cerf porte-musc des forêts (Moschus berezovskii), le porc-épic himalayan (Hystrix hodgsoni), le chat-léopard du Bengale ou chat de Chine (Felis bengalensis), l'ours noir d'Asie (Ursus thibetanus), la civette palmiste à masque (Paguma larvata), le balisaur ou blaireau asiatique (Arctonyx collaris), le vison de Sibérie (Mustela sibirica), le pika de Moupin (Ochotona thibetana), l'ithagine ensanglantée (Ithaginis cruentus), le faisan doré (Chrysolophus pictus), l'eulophe koklass (Pucrasia macrolopha). Elle est également le refuge de 2 525 espèces de plantes supérieures dont l'orchidée Goodyera schlechtendaliana, l'orchidée Spiranthes sinensis, l'orchidée Pleione bulbocodioides, l'if de Chine (Taxus chinensis), l'orchidée Gastrodia eleta, la primevère Primula chienii, le magnolia Magnolia sinensis, l'arbre aux mouchoirs (Davidia involucrata), l'arbre caramel (Cercidiphyllum japonicum), le tétracentron de Chine (Tetracentron sinense).

A ce jour, il n'y a pas de certitude quant à la présence de la panthère des neiges (Panthera uncia) dans cette réserve.



L'arbre aux mouchoirs - 10 novembre 2012 - © Jérôme POUILLE


Nous avons établi notre campement à la station de protection de Longxi (Longxi Protection Station - Coordonnées GPS N 31,14346 - E 103,58356), située à une altitude de 1845 mètres. Shang Tao, chercheur scientifique et directeur de la réserve nous a présenté brièvement les caractéristiques des pandas qui vivent ici. Ils occupent chacun un habitat de 3 à 8 km² et se nourrissent principalement des espèces de bambous suivantes : Bashania fangiana, Fargesia robusta, Yushania chunjii, Chimonobambusa quadrangularis, Phyllostachys nidularia et Indocalamus sp.



Station de conservation de Longxi, implantée dans la partie sud de la réserve - 7 novembre 2012 - © Jérôme POUILLE



Shang Tao, garde responsable de la réserve de Longxi-Hongkou - 9 novembre 2012 - © Jérôme POUILLE


Le soir, j'ai pu poser quelques questions à Liu, un des gardes de la réserve. Il m'a indiqué que la réserve ne travaillait pas directement avec le WWF mais que cette association fournissait des fonds. Par contre la fondation Ocean Park Conservation Foundation of Hong-Kong a fourni beaucoup d'argent après le séisme de 2008. Il me confie également que peu de pandas ont été vus dans la réserve par un garde et je comprends qu'il sera très difficile d'en observer un. Plusieurs raisons à cela : le panda peut sentir la présence humaine et fuir, la réserve ne compte que très peu de pandas par rapport à sa superficie, les bosquets de bambous sont tellement denses que l'on peut passer à côté d'un panda sans le voir.


Paysages de la réserve, le 8 novembre 2012 au matin - © Jérôme POUILLE


Le jeudi 8 novembre, nous avons fait une randonnée dans la montagne pour accéder à deux appareils photos infrarouge, situés à une altitude de 2 269 mètres. Ces appareils photos, placés à environ 60 cm du sol, se déclenchent lors du passage d'un animal et le photographient. Environ une fois par mois, les gardes de la réserve relèvent les photos et changent les batteries. Su Hsiu, un garde de la réserve, m'explique que la réserve compte entre 50 et 60 appareils photos qui sont déplacés selon les lieux préférentiels de fréquentation par les animaux. Su m'explique aussi que ces appareils photos sont fréquemment arrachés par toutes sortes d'animaux, y compris les pandas. Il me fait le récit d'un panda ayant emporté avec lui un tel appareil photo, retrouvé bien plus tard par hasard par les gardes de la réserve, et que dans son chemin cet appareil photo avait pris des photos de plusieurs autres animaux qui partagent l'habitat du panda.


      

Deux appareils photo à déclenchement infrarouge, à 2 269 mètres d'altitude - 8 novembre 2012 - © Jérôme POUILLE


Shang Tao m'a gentiment transmis ces trois photos prises par un appareil photo infrarouge de la réserve, le 23 avril 2011© Jérôme POUILLE



Un autre panda photographié dans la réserve, le 25 juin 2011 - © Jérôme POUILLE - Remerciements Shang Tao


Le jeudi, mon groupe a également eu la chance d'observer des restes de bambous laissés par un panda sauvage ainsi que des crottes qui appartenaient probablement au panda Long Long, secouru en avril 2012, puisque les gardes ont estimé que ces crottes dataient de plusieurs mois et elles se trouvaient à proximité de l'endroit où Long Long a été secouru.


Crottes et restes de tiges de bambous sont deux indices de la présence du panda géant dans la réserve de Longxi-Hongkou.
Sur ces photos, sans doute des restes de Long Long, le panda secouru en avril 2012 et aujourd'hui à la base de Chengdu
8 novembre 2012 - © Jérôme POUILLE


La réserve de Longxi-Hongkou coopère principalement avec la base de Chendgu et c'est pour cette raison que Long Long, le panda secouru dans cette réserve le 16 avril dernier, a été envoyé à Chengdu. Ce panda a été trouvé par des gardes de la réserve qui ont immédiatement appelé la base de Chengdu qui a envoyé des vétérinaires sur place. Agé d'environ 20 ans, ce panda, une femelle, souffrait d'une malnutrition sévère, d'amaigrissement et de déshydratation sévère. Sa fourrure était rêche et terne et sa peau inélastique. Cette femelle souffrait également d'un collapsus cardio-vasculaire, d'ascites abdominales (parasites) et avait deux cicatrices de 20 centimètres de longueur ainsi que plusieurs autres petites cicatrices, des incisives très usées, un battement de cœur faible, une respiration irrégulière et une température corporelle de 37,1°C. Après des premiers soins sur place, à la station de protection de Longxi, et une réanimation cardiaque, l'équipe a transféré Long Long vers la base de Chengdu. Sur la route, des arrêts toutes les 30 minutes ont été nécessaires pour surveiller l'état de santé de l'animal. Placé en zone de quarantaine à la base de Chengdu, Long Long a subi plusieurs tests biochimiques et physiologiques. Elle souffrait d'une pancréatique sévère, d'une myocardite et de lésions hépatiques graves. Ayant eu plusieurs maladies parasitaires dans sa vie, elle ne pesait plus que 60 kilos à sa capture. Après 7 jours sans manger, Long Long a finalement saisi une pousse de bambou et après 10 jours de surveillance complémentaires, l'état de santé de Long Long s'est stabilisé. Long Long a survécu et est aujourd'hui toujours à la base de Chengdu, à la Sunshine Nursery House.


Le panda Long Long secouru dans la réserve de Longxi-Hongkou (première photo) puis transféré à la base de Chengdu (deux dernières photos)
Avril 2012 - © Base de Chengdu


Le jeudi soir, un des gardes est venu me voir pour me montrer d'autres crottes de pandas, collectées le jour même par les gardes dans un lieu différent de notre randonnée, à plus haute altitude. Il y avait des crottes qui dataient de quelques jours, d'autres de quelques semaines. On pouvait aisément visualiser dans ces fèces les restes de feuilles de bambous ainsi que des restes de tiges.


Crottes de pandas collectées le 8 novembre par les gardes de la réserve. Les plus fraîches sont les plus claires à droite sur la dernière photo
8 novembre 2012 - © Jérôme POUILLE


En plus de la station de protection de Longxi, la réserve abrite trois autres stations : celle de Sengxikou, celle de Dashuigou, et celle de Tineng. Quarante personnes travaillent dans cette réserve dont sept à la station de Longxi.

C'est dans cette réserve qu'a été relâché le panda géant Shen Ling N°1, un panda sauvage égaré dans la ville de Dujiangyan le 16 juillet 2005 (lire l'article). La police avait été obligée d'endormir l'animal qui avait été transporté jusqu'au centre de Wolong pour un examen complet avant d'être relâché, équipé d'un collier radio-émetteur, le 8 août 2005 dans la réserve de Longxi-Hongkou.



Cette pierre taillée rappelle que le panda Shen Ling N°1 a été relâché dans la réserve de Longxi-Hongkou
8 novembre 2012 - © Jérôme POUILLE



Quelques vues de la réserve naturelle de Longxi-Hongkou - 8 novembre 2012 - © Jérôme POUILLE


Le vendredi 9 novembre, nous sommes partis à la recherche de traces et crottes d'animaux. Nous avons trouvé des crottes de takin, d'ours noir d'Asie, de chat de Chine et de macaque du Tibet. Nous avons également remonté un des cours d'eau du parc et nous avons pu constater les dégâts nombreux issus du séisme de mai 2008, notamment des glissements de terrain, qui ont fortement affecté la réserve naturelle de Longxi-Honkou.


La vallée dans la réserve qui porte les stigmates des glissements de terrain consécutifs au séisme de mai 2008
9 novembre 2012© Jérôme POUILLE


Le guide de notre groupe, Liu, nous a expliqué que plusieurs études scientifiques avaient eu lieu dans cette réserve, notamment après le séisme. Il nous confie également qu'une cage avait été installée pour essayer de capturer un panda et ainsi débuter un suivi scientifique de ce panda mais qu'aucun panda n'était entré dans cette cage. La réserve de Longxi-Hongkou a également collaboré dans le passé avec le zoo de San Diego. Notre guide nous a également narré son vécu lors du séisme alors qu'il se trouvait en pleine réserve, et notamment les premières 48 heures où ils n'avaient que d'autres choix, avec ses coéquipiers, que de rester et de survivre en pleine nature.

Le soir, Zhu Dahai, chercheur au centre de recherche scientifique de la réserve (Nature Reserve Research Center) nous a exposé les différents végétaux rencontrés dans la réserve de Longxi-Hongkou. Dans la réserve, la végétation est étagée selon ces trois types : la forêt mixte d'arbres à feuilles persistantes et d'arbres à feuilles caduques (entre 1 500 et 2 000 mètres d'altitude), la forêt mixte de conifères et d'arbres à feuilles caduques (entre 2 000 et 2 400 mètres d'altitude) et la forêt tempérée/froide de conifères (entre 2 400 et 3 400 mètres d'altitude).

Zhu Dahai nous a également présenté le travail quotidien des gardes de la réserve. Leur première mission est la protection des ressources naturelles : pour cela, ils effectuent des patrouilles quotidiennes, y compris des patrouilles armées, qui visent à lutter contre le braconnage, contre la collecte de plantes médicinales ou de pousses de bambous. Ils surveillent également la situation post-séisme du milieu naturel et des zones où des programmes de restauration ont été entrepris. Un accent particulier est porté sur la conservation du panda géant en dehors des limites de la réserve. Leur seconde grande mission est le suivi scientifique : suivi de routine du panda géant et de son habitat, inventaire de la végétation, suivi post-séisme de la végétation et de l'habitat. La troisième mission est la sensibilisation et l'éducation du public, et notamment auprès des écoles et des médias. Par ailleurs, les équipes de la réserve coopèrent activement avec des scientifiques chinois et étrangers, les associations de protection de la nature et les partenaires politiques et financiers. La réserve de Longxi-Hongkou a ainsi reçu plus de 200 scientifiques et experts pour des études variées. Enfin, la formation du personnel est un volet indispensable de la technicité des équipes de la réserve.



D'avril 2010 à septembre 2011, certaines parties de la réserve où la végétation avait été fortement endommagée par le séisme de 2008
ont bénéficié de programme de restauration et de plantation, comme l'explique ce panneau. Une première évaluation aura lieu dans trois ans.
10 novembre 2012© Jérôme POUILLE


Chaque garde de la réserve passe chaque mois entre 7 et 15 jours dans le milieu naturel et le reste du temps dans les bureaux de l'administration de la réserve, situés à Dujiangyan.

Le vendredi soir, M. Chen, un responsable également de la réserve de Longxi-Hongkou, mais au-dessus du directeur, est venu féliciter les seize finalistes Pambassador.



Monsieur Chen et moi-même, le 9 novembre 2012 - © Jérôme POUILLE


Le samedi, nous avons randonné dans la partie la plus au sud de la réserve, à la recherche de traces d'animaux et éventuellement du macaque du Tibet. Malheureusement, les seules observations que nous avons pu faire sont des fèces et des empreintes d'animaux divers (cervidés, sanglier). Mais nous avons pu voir des paysages différents, d'altitude moins élevée, et des signes de vie humaine passée, avant le séisme. Ce fut également l'occasion de revoir certaines espèces de végétaux découvertes la veille.



Empreinte d'une espèce de cerf vivant dans la réserve - 10 novembre 2012© Jérôme POUILLE



Une espèce de crapaud qui habite la réserve
10 novembre 2012 - © Jérôme POUILLE



La réserve de Longxi-Hongkou est parcourue par de nombreux cours d'eau
10 novembre 2012 - © Jérôme POUILLE


La réserve naturelle de Longxi-Hongkou a un taux d'humidité très élevée est le temps est souvent brumeux, ce qui sublime les paysages
10 novembre 2012 - © Jérôme POUILLE


Le dimanche a été consacré à une présentation par groupe de notre expérience dans cette réserve naturelle puis nous sommes retournés à Chengdu.

Les gardes de la réserve naturelle de Longxi-Hongkou effectuent un travail physique, endurant, dans des conditions de vie rudimentaires, surtout depuis le tremblement de terre de mai 2008. Je les remercie pour leur gentillesse et surtout pour le partage de connaissance dont nous avons bénéficié. J'ai passé 5 jours inoubliables au coeur de l'habitat du panda géant dans un environnement plutôt hostile mais qui est le favori du grand ours chat.


Mon équipe : Erica, Mélissa, Konnie et moi-même ; ainsi que Li Minxi (le plus à droite) de la base de Chengdu
et notre guide Liu qui travaille à la réserve de Longxi-Hongkou
8 novembre 2012 - © Jérôme POUILLE


***

Mardi 6 novembre : La vallée du panda, une antenne de la base de Chengdu

Nous avons passé notre mardi à la Vallée du Panda (Panda Valley), une base également connue sous le nom de Centre de Chengdu de recherches sur le terrain sur les pandas géants (Chengdu Field Research Center for Giant Pandas). Cette base, dirigée par Qi DunWu et inaugurée en janvier 2012, est une antenne de la base de recherches de Chengdu sur l'élevage du panda géant (Chengdu Research Base of Giant Panda Breeding) spécifiquement conçue pour mener des recherches sur la réintroduction potentielle dans la nature de pandas nés en captivité.


L'entrée de la Vallée du Panda - 6 novembre 2012 - © Jérôme POUILLE


Lors de l'Atelier sur le plan de gestion de la population captive de pandas géants (Captive Management Planning Workshop), qui s'est tenu en décembre 1996, les spécialistes avaient défini le but à long terme du maintien en captivité de pandas géants : Développer en Chine une population captive auto-entretenue de pandas géants qui aidera à soutenir sur le long terme une population viable dans le milieu sauvage.  Il était communément admis qu'une population captive de 300 pandas permettrait d'obtenir une population auto-entretenue démographiquement et génétiquement diversifiée, sans nécessité de prélèvement supplémentaire dans le milieu naturel. Or ce chiffre est atteint depuis 2010.

C'est ainsi que la base de Chengdu souhaite maintenant étudier la faisabilité de réintroduire dans le milieu naturel, ou non, des pandas nés en captivité. Ils ont pour cela établi cette nouvelle base dans la vallée de Majiagou, ville de Dujiangyan. Les travaux ont débuté en mai 2010 (lire l'article) et la première partie de la base a été inaugurée en janvier 2012 (lire l'article).

Plus que la recherche scientifique, cette base sera aussi un lieu de formation pour les pandas afin qu'ils apprennent à vivre dans un environnement de plus en plus naturel avec pour objectif de les réintroduire à terme dans le milieu naturel. Une fois terminée, elle occupera une superficie de 134 hectares compris entre 740 et 1161 mètres d'altitude et comprendra 3 grands secteurs : un premier secteur d'adaptation pour les pandas et d'éducation du public (secteur déjà construit), un secteur pour la formation comportementale des pandas à vivre dans un environnement plus naturel et plus complexe (en construction) et un dernier secteur pour l'apprentissage de la vie en milieu naturel.


Plan de la Vallée du Panda, qui comportera à terme 3 grands secteurs (petite carte), dont seul le premier est construit (grande carte) - 6 novembre 2012
1- Parking, 2- Entrée de la base, 3/4/6- Les 3 enclos du premier secteur, 5- Bâtiment d'éducation du public, 7- Station de recherches
© Jérôme POUILLE



La future station de recherches, encore en travaux. Dans cette station, les chercheurs pourront contrôler et observer les différentes caméras qui surveilleront les enclos
6 novembre 2012 - © Jérôme POUILLE


Enclos extérieurs, où les bambous sont plantés dans des pierres pour imiter la position naturelle des bambous
6 novembre 2012 - © Jérôme POUILLE


Enclos intérieurs - 6 novembre 2012 - © Jérôme POUILLE


Six premiers pandas, issus de la base de Chengdu, ont été transférés les 7 et 11 janvier dans cette base. Voici repris ci-dessous la présentation succincte des six pandas inclus au programme, quatre femelles et deux mâles âgés entre 2 et 4 ans :
   - Gong Zai = Gong Zi (studbook #711) : un mâle né le 26 juillet 2008 (lire l'article). Sa mère est Cheng Gong.
   - Xing Rong (studbook #680) et Xing Ya (studbook #681) : deux jumelles nées le 13 août 2007 (lire l'article). Elles ont été toutes les deux élevées par leur mère Eryatou. Par contre, fait relativement rare, ces jumelles n'ont pas le même père. Le père de Xing Rong est le mâle Kebi (Kobi) tandis que celui de Xing Ya est Bing Xing (le mâle actuellement au zoo de Madrid).
   - Ying Ying (studbook #724), un mâle, est né le 23 août 2008 (lire l'article). Il faisait partie d'une portée jumelle mais sa sœur, Ni Ni, ne fait pas partie des six pandas sélectionnés pour le programme de réintroduction. Sa mère est Cheng Ji.
   - Zhi Zhi (studbook #763), une femelle, est née le 23 août 2009 (lire l'article). Sa mère est Yalaoer.
   - Qi Qi (studbook #764), une femelle, est née le 28 septembre 2009 (lire l'article). Sa mère est Da Shuang.



Gong Zhi, caché derrière ses bambous, dans l'enclos N°1 - 6 novembre 2012 - © Jérôme POUILLE



Les jumelles Xing Rong et Xing Ya dans l'enclos N°2 - 6 novembre 2012 - © Jérôme POUILLE



Qi Qi dans l'enclos N°3 - 6 novembre 2012 - © Jérôme POUILLE



Zhi Zhi, dans l'enclos N°3 - 6 novembre 2012 - © Jérôme POUILLE



Pesée de Zhi Zhi, à qui j'ai pu donner une pomme. Il affiche 75,4 kilos. 6 novembre 2012 - © Jérôme POUILLE



Ying Ying dans l'enclos N°1, enclos qu'il partage avec Gong Zhi - © Jérôme POUILLE


Ces pandas sont fortement imprégnés de la présence humaine donc ils ne seront jamais réintroduits mais par contre ce sera peut-être leur descendance à venir qui bénéficiera du programme complet d'apprentissage de la vie en milieu semi-naturel. Par contre, les scientifiques étudient l'impact de ce nouvel environnement sur ces six pandas, notamment sur leur niveau de stress. Globalement ces six pandas passent plus de temps à manger, sont plus actifs, grossissent plus vite, passent plus de temps à l'extérieur et sont moins stressés que leurs congénères du même âge hébergés à la base de Chengdu.

Pour l'instant une dizaine de personnes travaillent dans cette base dont trois gardes, des chercheurs et quatre soigneurs expérimentés qui ont vu leur rôle élargi par rapport à Chengdu. A Dujiangyan, ils effectuent en plus des taches habituelles de soigneur des observations comportementales, ils collectent des données et effectuent quelques soins simples. En effet, la base de Dujiangyan ne possède pas pour l'instant de vétérinaire attitré, seul un vétérinaire de Chengdu vient régulièrement ou en cas de besoin.

La base sera ouverte aux visiteurs mais ces derniers ne pourront voir que les enclos du premier secteur mais également ceux du second secteur car un cheminement piéton devrait être installé en surplomb des enclos semi-naturels. Seul le troisième secteur sera donc réservé aux observations scientifiques.

L'approche diffère donc grandement avec celle de la base d'Hetaoping d'où est issu Tao Tao le jeune panda réintroduit en octobre dernier (lire l'article). Mais il est intéressant de mener ces deux approches différentes en parallèle pour mieux comprendre ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas.

La Vallée du Panda joue également un rôle d'éducation à la conservation et de sensibilisation du public puisqu'elle accueillera des visiteurs et leur proposera des expositions et panneaux d'information.

IMPORTANT : A partir de demain et jusqu'à dimanche soir, nous allons dans le milieu naturel du panda, dans la réserve naturelle nationale de Longxi-Hongkou. Pas de chronique internet durant les quatre prochains jours ! A dimanche !

NB : Pas de traduction anglaise ce soir, il est tard... j'essaierai de la mettre bientôt...

CORRECTIF IMPORTANT : Chroniques du dimanche 4 novembre et du vendredi 2 novembre : J'ai posté dans chacune de ces deux chroniques une photo de Shu Rong. En réalité, il s'agit de Qiu Bang, un mâle né le 8 septembre 2003 au zoo Adventure World de Shirahama, au Japon. Shu Rong est quant à elle dans l'espace de quarantaine, de même que Xing Bing (un mâle né le 23 août 2005) et Ji Li (une femelle née le 23 juillet 2007 et de retour de Xiamen (Chine).


***

Lundi 5 novembre : Dujiangyan et le Mont Qingcheng

Lundi sans panda aujourd'hui ! Nous avons quitté Chengdu pour rejoindre la ville de Dujiangyan, au nord-ouest de Chengdu. Dujiangyan est surtout connue pour son système d'irrigation inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l'Unesco en 2000. Ce système a été conçu au IIIème siècle avant Jésus-Christ pour éviter les inondations et irriguer la plaine de Chengdu. Il fonctionne sans interruption depuis sa création.


Dujiangyan
5 novembre 2012 - 5 november 2012 - © Jérôme POUILLE


L'après-midi, nous avons rejoint le Mont Qingcheng, une montagne sacrée taoïste. Cette montagne, qui abrite plusieurs temples taoïstes, a été inscrite simultanément au système d'irrigation de Dujiangyan au patrimoine mondial de l'Unesco.


Mont Qingcheng et les 16 finalistes - 5 novembre 2012
Mount Qingcheng and the 16 finalists - 5 november 2012
© Jérôme POUILLE


Demain, nous visiterons la Vallée des Pandas (Panda Valley), une annexe de la base de recherches de Chengdu sur l'élevage du panda géant (Chengdu Research Base of Giant Panda Breeding), qui se situe dans la vallée de Majiagou, dans le district de Yutang de la ville de Dujiangyan. Cette base a reçu ses premiers six pandas en janvier dernier (lire l'article).


Monday, November 5 : Dujiangyan and Mount Qingcheng

Monday without panda today ! We left Chengdu to reach the city of Dujiangyan, northwest of Chengdu. Dujiangyan is best known for its irrigation system included on the World Heritage List of UNESCO in 2000. This system was developed in the third century before Christ to prevent flooding and to irrigate the Chengdu Plain. It works without interruption since its inception.

In the afternoon, we reached Mount Qingcheng, Taoist sacred mountain. This mountain, which houses several Taoist temples, was recorded simultaneously with the Dujiangyan Irrigation System World Heritage Site by UNESCO.

Tomorrow, we will visit the Panda Valley, an annex to the Chengdu Research Base of Giant Panda Breeding, which lies in the valley of Majiagou, in Yutang district, city of Dujiangyan. The base received its first six pandas in january (read the article).


***

Dimanche 4 novembre : Matinée seul à la base de Chengdu

Le dimanche matin était libre et je suis retourné, en taxi et seul, à la base de Chengdu pour la visiter librement.

Ci-dessous quelques photos des pandas que j'ai vu, et un correctif.

CORRECTIF concernant le 2 novembre : Je confirme que Ya Ya partage bien son enclos avec les sept pandas nés en 2010 : Jiao Qing, Er Xi, Zhen Qiao, Zhen Hao, Yuan Zhou, Yuan Lin et Ya Yun.



L'enclos de Ya Ya et des sept jeunes nés en 2010 - 4 novembre 2012
The enclosure shares by Ya Ya and seven young pandas born in 2010 - 4 november 2012
Giant panda cub enclosure - © Jérôme POUILLE



ERRATUM : Qiu Bang (= Qiu Bing), un mâle né le 8 septembre 2003 au Japon , au zoo Adventure World de Shirahama (Shu Rong, une femelle née le 5 juillet 2007) - 4 novembre 2012
ERRATUM : Qiu Bang (= Qiu Bing), a male born on 8 septembre 2003 in Japon , at Adventure World of Shirahama (Shu Rong, a female born on 5 july 2007) - 4 november 2012
Adult panda enclosure - © Jérôme POUILLE



Trois bébés pandas nés cet été : Oreo = Ao Liao (à droite), Miao Miao (à gauche) et un des jumeaux de Cheng Ji (au milieu) - 4 novembre 2012
Three panda cubs born this summer : Oreo = Ao Liao (on the right), Miao Miao (on the left) and one of Cheng Ji's twins (at the middle) - 4 november 2012
Sunshine nursery house - © Jérôme POUILLE



Jing Jing, une femelle née le 30 août 2005 - 4 novembre 2012
Jing Jing, a female born on 30 august 2012 - 4 novembre 2012
Sunshine nursery house - © Jérôme POUILLE



Da Shuang, une femelle née le 1er septembre 1997 et qui a eu 8 petits - 4 novembre 2012
Da Shuang, a female born on 1st september 1997 and she's a mother of 8 pandas - 4 november 2012
No.2 House for giant pandas - © Jérôme POUILLE



Approvisionnement en bambous du bâtiment N°2 - 4 novembre 2012
Supply bamboo for No.2 House - 4 november 2012
No.2 House for giant pandas - © Jérôme POUILLE



Mei Lan, né au zoo d'Atlanta le 6 septembre 2006 - 4 novembre 2012
Mei Lan, born at Atlanta zoo on 6 september 2006 - 4 november 2012
No.2 House for giant pandas - © Jérôme POUILLE


L'après-midi, nous avons vendu des tickets pour 10 yuans, avec nos familles d'accueil chinoise, afin de collecter de l'argent pour la base de Chengdu.



4 novembre 2012 - 4 november 2012 - © Jérôme POUILLE


Enfin, je profite de ce post pour poster une photo de Yuan Xiao, qui vit au zoo de Chengdu et dont je parlais hier. Ce mâle a vraiment de grosses tâches noires autour des yeux :



Yuan Xiao (= Le Shui), zoo de Chengdu, le 28 mars 2012
Yuan Xiao (= Le Shui), at the Chengdu Zoo, on 28 march 2012
Merci & © Leouu


Sunday, November 4 : Morning alone at the Chengdu panda base

Sunday morning was free time and I returned alone by taxi at the Chengdu panda base to visit freely.

Below are some pictures of pandas I saw, and a corrective.

CORRECTIVE for November 2 : I confirm that Ya Ya shares his enclosure with seven pandas born in September 2010 : Jiao Qing, Er Xi, Zhen Qiao, Zhen Hao, Yuan Zhou, Yuan Lin and Ya Yun.

In the afternoon, we sold tickets for 10 yuan, with our host Chinese families, to raise money for the Chengdu panda base.

Finally, I take this post to share with you a picture of Le Shui, who lives in Chengdu Zoo and I was talking about yesterday. This male has really big black spots around the eyes.


***

Samedi 3 novembre : A la découverte de Chengdu et de son zoo avec ma famille d'accueil chinoise

J'ai passé ma journée avec ma famille d'accueil chinoise, Liliane et ses deux enfants Ethan et Viviane. Je les remercie profondément pour leur gentillesse et leur générosité.

Le matin, nous sommes allés comme je le souhaitais au zoo de Chengdu où sont hébergés deux pandas : Su Su et Le Shui.

Le zoo de Chengdu fait une superficie de 17,73 hectares et a été fondé en 1953. Le zoo initial, nommé le zoo de Chengdu Baihuatan, a été transféré en 1976 à proximité du temple de Zhaojue, lieu du zoo actuel, au nord-est du centre de Chengdu. Il héberge aujourd'hui plus de 300 espèces.


L'entrée du zoo de Chengdu ainsi que le bâtiment des pandas - 3 novembre 2012
The main entrance of the Chengdu Zoo, and the house of the pandas - 3 november 2012
© Jérôme POUILLE


Su Su est une femelle dont la date estimée de naissance dans le milieu naturel est 1983. Agée de 29 ans, elle a été capturée dans le comté de Mabian (Monts Liangshan, province du Sichuan) le 16 mai 1986 puis a été envoyée au zoo de Chengdu le 23 mai 1986. Prêtée successivement à la base de recherches de Chengdu sur l'élevage du panda géant en 1988 puis aux zoos de Sanghaï en avril 2004 et de Suzhou de 2008 à 2010, elle est dorénavant au zoo de Chengdu. Elle est aveugle d'un œil.

Su Su a été mère à 5 reprises : des jumeaux le 9 août 1991 à la base de Chengdu morts pour un le lendemain, pour l'autre le jour même ; le mâle Kebi le 26 juillet 1992 hébergé à la base de Chengdu, et les jumelles Shu Lan et Mei Mei nées à la base de Chengdu le 31 août 1994. Shu Lan vit actuellement à la base de Chengdu et Mei Mei était la célèbre mère panda du zoo Adventure World de Shirahama, au Japon, décédée le 15 octobre 2008. Su Su est au moins 22 fois grand-mère !!


Su Su
3 novembre 2012 - 3 november 2012 - © Jérôme POUILLE


Le Shui est un mâle né le 6 août 2006 à la base de Chengdu. Connu aussi sous le nom de Yuan Xiao, ce mâle a vécu au Guizhou Forest Wild Animal Park (Zhazuo Forest Zoo), dans la ville de Guiyang (comté de Xiuwen, province du Guizhou) durant une année du 18 mai 2009 jusqu'en 2010. Il a ensuite été transféré au zoo de Chengdu où il vit aujourd'hui. D'après une amie, il a les plus grosses tâches noires autour des yeux, mais malheureusement il dormait aujourd'hui.


L'enclos extérieur de Le Shui qui se repose sur la structure métallique - 3 novembre 2012
The outdoor enclosure of Le Shui, who rests on the metal structure - 3 november 2012
© Jérôme POUILLE


Ma famille d'accueil chinoise : Liliane, Viviane, Ethan et Peter, le meilleur ami d'Ethan, devant l'enclos des pandas - 3 novembre 2012
My host chinese family : Liliane, Viviane, Ethan and Peter, the best friend of Ethan, in front of the panda enclosure - 3 november 2012
© Jérôme POUILLE


L'après-midi nous avons visité le Museum du Sichuan puis Liliane m'a emmené dans un centre typique chinois de massages. J'ai eu le droit à 90 minutes de massage des pieds, des jambes, du dos et du cou : de quoi mettre en condition ce corps pour la semaine prochaine dans le milieu naturel !!


Le Museum du Sichuan : ma famille d'accueil et une broderie traditionnelle du Sichuan - 3 novembre 2012
Sichuan Museum : my host chinese family and a traditionnal embroidery from Sichuan - 3 november 2012
© Jérôme POUILLE


Enfin nous avons partagé le dîner dans la maison de Liliane avec des amis à elle : au menu cuisine traditionnelle du Sichuan.

Mille mercis Liliane !!


Saturday, November 3 : Discovering the city of Chengdu and its zoo with my host chinese family

I spent my day with my host chinese family, Liliane and her two children Ethan and Vivian. I am deeply grateful for their kindness and generosity.

In the morning, we went as I wanted to Chengdu Zoo where are hosted the two pandas Su Su and Le Shui.

Chengdu Zoo is an area of ​​17.73 hectares and was founded in 1953. The original zoo, named Chengdu Baihuatan Zoo, was transferred in 1976 near the temple Zhaojue, the place of the current zoo, at the northeast of downtown Chengdu. It now houses more than 300 species.

Su Su is a female whose estimated date of birth in the wild is 1983. Aged 29, she was captured in Mabian county (Liangshan Mountains in Sichuan Province) on 16 May 1986 and was sent to Chengdu Zoo on May 23, 1986. Loaned successively to the Chengdu Research Base of Giant Panda Breeding in 1988, then to Shanghai Wild Animal Park in april 2004 and to Suzhou zoo from 2008 to 2010, she is now at the Chengdu Zoo. She is blind in one eye.

Su Su is 5 times mother : twins on August 9, 1991 at the Chengdu panda base, one dead the next day, one the day of his birth ; the male Kebi on July 26, 1992 hosted at the Chengdu panda base, and female twins Shu Lan and Mei Mei born at the Chengdu panda base on August 31, 1994. Shu Lan now lives at the Chengdu panda base and Mei Mei was a famous mother panda at the zoo Adenture World of Shirahama, in Japan, and she died on October 15, 2008. Su Su is at least 22 times grandmother !

Le Shui is a male born on August 6, 2006 at the Chengdu panda base. Also known as Yuan Xiao, this male lived in Guizhou Forest Wild Animal Park (Zhazuo Forest Zoo), in the city of Guiyang (Xiuwen County, Guizhou Province) for a year from 18 May 2009 until 2010. He was then transferred to the Chengdu Zoo where he lives today. According to a friend, he has the biggest black eyes patches, but unfortunately he slept today.

In the afternoon we visited the Sichuan Museum and Liliane took me in a typical Chinese massage center. I had the right to 90-minute massage of the feet, legs, back and neck : what I need to condition the body for the next week in the wild !

Finally we shared dinner at the home of Liliane with her friends: on the menu : traditionnal Sichuan dishes.

Many thanks Liliane !


***

Vendredi 2 novembre : Quelques pandas de la base de Chengdu

La matinée a été consacrée à un exercice d'éducation à la conservation qui consistait à préparer par groupe une intervention de 5 minutes pouvant être mise en œuvre devant des visiteurs.

L'après-midi était principalement du temps libre et je profite du fil d'aujourd'hui pour poster quelques photos des pandas de l'enclos des adultes (Adult panda enclosure), des enclos du bâtiment N°1 (No. 1 House for giant pandas) qui héberge des pandas adultes et des photos des pandas hébergés dans le bâtiment Moonlight nursery house.


Xiong Bing = Xiong Bang, un mâle né le 17 décembre 2001 au Japon, au zoo Adventure World de Shirahama, et transféré à Chengdu le 22 juin 2004
Xiong Bing = Xiong Bang, un male born on the 17 december 2001 in Japan, at Adventure World of Shirahama, and transfered to Chengdu on 22 june 2004
Adult panda enclosure - 2 novembre 2012 - 2 november 2012 - © Jérôme POUILLE



ERRATUM : Qiu Bang (= Qiu Bing), un mâle né le 8 septembre 2003 au Japon , au zoo Adventure World de Shirahama (Shu Rong, une femelle née le 5 juillet 2007 à la base de Chengdu)
ERRATUM : Qiu Bang (= Qiu Bing), a male born on 8 septembre 2003 in Japon , at Adventure World of Shirahama (Shu Rong, a female born on the 5 july 2007 at the Chengdu panda base)
Adulte panda enclosure - 2 novembre 2012 - 2 november 2012 - © Jérôme POUILLE



2 novembre 2012 - 2 november 2012 - © Jérôme POUILLE



Wu Yi, un mâle qui ne pesait que 51 grammes à sa naissance le 7 août 2006, caché derrière les arbres
Wu Yi, a male weighing only 51 grams at birth on 7 august 2006, hidden behing the trees
No.1 House for Giant Pandas - 2 novembre 2012 - 2 november 2012 - © Jérôme POUILLE



Wen Li et Ya Li, deux sœurs jumelles nées le 19 juillet 2009 à la base de Chengdu
Wen Li and Ya Li, twin sisters born on 19 july 2009 at the Chengdu panda base
No.1 House for Giant Pandas - 2 novembre 2012 - 2 november 2012 - © Jérôme POUILLE



29 octobre
 2012 - 29 october 2012 - © Jérôme POUILLE



Da Jiao, une femelle née le 30 août 2006 à la base de Chengdu
Da Jiao, a female born on 30 august 2006 at the Chengdu panda base
Moonlight Nursery House - 2 novembre 2012 - 2 november 2012 - © Jérôme POUILLE



Ya Xing, une femelle née le 28 août 2002 à la base de Chengdu, et un jeune âgé d'un peu plus d'un an, sans doute sa fille Xing Mei née le 10 août 2011
Ya Xing, a female born on 28 august 2002 at the Chengdu panda base, and a young aged a little over one year, probably his daughter Xing Mei born on 10 august 2011
Moonlight Nursery House - 2 novembre 2012 - 2 november 2012 - © Jérôme POUILLE



Eryatou, une femelle née le 19 septembre 1993, nourrit deux jeunes : sa fille Er Qiao née le 13 août 2011 et la femelle He Qi née le 12 août 2011 (fille de Cheng Gong)
Eryatou, a female born on 19 september 1993, feeds two youngs : her daughter Er Qiao born on 13 august 2011 and the female He Qi born on 12 august 2011 (daughter of Cheng Gong)
Moonlight Nursery House - 2 novembre 2012 - 2 november 2012 - © Jérôme POUILLE


CORRECTIF concernant le mercredi 31 octobre et le lundi 29 octobre : Il semblerait que Ya Ya ne partage son enclos qu'avec 6 petits nés en 2010 et non 7 comme je l'ai écris. J'ignore lequel est manquant et pourquoi il est manquant.

Demain samedi, je passe la journée avec ma famille d'accueil chinoise et nous allons visiter le zoo de Chengdu qui héberge deux pandas.


Friday, November 2 : Some pandas of the Chengdu panda base

The morning was devoted to an exercise in conservation education, which consisted to prepare a 5 minutes speech, by group, may be implemented to visitors.

The afternoon was mostly free time and I'm enjoying the thread today to post some pictures of panda in the No. 1 House for giant pandas, that hosts adult pandas, and photos of pandas housed in the Moonlight nursery house.

CORRECTIVE for Wednesday, October 31 and Monday, October 29 : It seems that Ya Ya shares her enclosure with six cubs born in 2010 and not 7 as I wrote. I do not know which cub is missing and why it is missing.

Tomorrow, saturday, I will spend the day with my host Chinese family and we will visit the Chengdu zoo hosting two pandas.


***

Jeudi 1er novembre : J'ai assisté à un soin médical sur le bébé panda Oreo...

La journée était consacrée aux maladies qui affectent les pandas géants, notamment en captivité. Après une conférence sur ce sujet, nous avons été conviés à une cérémonie pour la sortie du nouvel ouvrage de Zhang Zhihe, directeur de la base de Chengdu, et de Sarah Bexell, directrice du département de l'éducation à la conservation à la base de Chengdu.

Plusieurs invités de marque ont fait le déplacement pour assister la sortie de l'ouvrage Giant pandas, born survivors, notamment Dennis Kelly, le directeur du parc zoologique national de Washington, David Wildt, chef du centre pour la survie des espèces au zoo de Washington, et Mabel Lam, une scientifique qui étudie le panda. Etaient également présents Zheng Xinghua, Jo Lusby, Abi Howell, Corric Robb, Yu Lan, Zhao Xiaoyan et Laura Li.

J'ai reçu, de même que les quinze autres finalistes, un exemplaire dédicacé de l'ouvrage et j'ai eu le grand plaisir d'échanger quelques mots avec Sarah Bexell avec qui j'ai échangé à plusieurs reprises ces dernières années par email.


La cérémonie pour le lancement du livre de Zhang Zhihe et Sarah Bexell (deux premières photos) et la participation d'une école (troisième photo) - 1er novembre 2012
The ceremony pour the launch of the book of Zhang Zhihe and Sarah Bexell (photo N°1 and N°2) and the participation of a school (3rd photo) - 1er november 2012
© Jérôme POUILLE


Cette cérémonie était également l'occasion de présenter à la presse les sept bébés pandas nés cette année à la base de Chengdu.

Ensuite, j'ai pu assister, de même que la finaliste chinoise Yin Rong, à la stimulation ventrale du bébé panda mâle Oreo (né le 28 juillet dernier), en substitution de sa mère, pour l'aider à déféquer et à uriner. En effet, les jeunes pandas sont incapables de faire cela seuls, c'est leur mère en les léchant qui va stimuler la libération de l'urine et des fèces. Les petits élevés par l'homme sont donc massés régulièrement, toutes les deux heures, pour imiter le rôle de la mère. Oreo est seulement stimulé lorsqu'il n'est pas avec sa mère.




Trois bébés pandas nés cet été : Oreo (à droite), Miao Miao (à gauche) et un des jumeaux de Cheng Ji (au milieu) - 1er novembre 2012
Three panda cubs born this summer : Oreo (on the right), Miao Miao (on the left) and one of Cheng Ji's twins (at the middle) - 1st november 2012
Sunshine nursery house
© Jérôme POUILLE


J'ai également pu voir, suite à ma demande, la mère panda des jumeaux Cheng Shuang et Cheng Dui. Il s'agit de Cheng Ji (âgée de 12 ans), mère de huit pandas : les jumeaux mâles nés cette année, le mâle Ji You et la femelle Ji Li nés le 23 juillet 2007, le mâle Ying Ying et la femelle Ni Ni nés le 23 août 2008, et la femelle Cheng Da et le mâle Liu Yi nés les 15 et 16 août 2011.


La mère panda Cheng Ji et un des deux jumeaux placé dans une caisse prêt à être échangé avec l'autre jumeau - 1er novembre 2012
The mother panda Cheng Ji and one of her twins in a box, ready to be exchanged with the other twin - 1st november 2012
Sunshine nursery house
© Jérôme POUILLE


L'après-midi était consacrée à l'évaluation, par groupes, de l'état de santé d'un panda. Pour mon groupe, il s'agissait du mâle Yong Yong, né le 26 août 2004, et en parfait santé.


Yong Yong - Moonlight nursery house - 1er novembre 2012
Yong - Moonlight nursery house - 1st november 2012
© Jérôme POUILLE



Da Jiao, une femelle née le 30 août 2006 - Moonlight nursery house - 1er novembre 2012
Da Jiao born on 30 august 2006 - Moonlight nursery house - 1st november 2012
© Jérôme POUILLE


Thursday, November 1 : I attended to a medical care on the baby panda Oreo...

The day was devoted to diseases that affect the pandas, especially in captivity. After a conference on this subject, we were invited to a ceremony for the release of the new book by Zhang Zhihe, director of the Chengdu panda base, and Sarah Bexell, director of conservation education at the Chengdu panda base.

Several guests made ​​the trip to attend the release of the book Giant pandas, born survivors, including Dennis Kelly, director of the National Zoological Park in Washington, David Wildt, head of the Center for Species Survival at the Washington zoo and Mabel Lam, a scientist who studies the panda. Also present Zheng Xinghua, Jo Lusby, Abi Howell, Corric Robb, Yu Lan, Zhao Xiaoyan and Laura Li.

I received, as well as the fifteen other finalists, an autographed copy of the book and I had the pleasure of exchanging a few words with Sarah Bexell with whom I exchanged several times in recent years by email.

The ceremony was also the opportunity to present to the press the seven panda cubs born this year at the Chengdu panda base.

Then I was able to attend, as well as the Chinese finalist Yin Rong, to the ventral stimulation of the male baby panda Oreo (born on July 28), replacing his mother to help him defecate and urinate. Indeed, the young pandas are unable to do this alone, it is their mother when licking that stimulate the release of urine and faeces. Cubs raised by humans are massaged regularly, every two hours, to mimic the role of the mother. Oreo is only stimulated when not with his mother.

I also saw, following my request, the mother panda of the twins Cheng Shuang and Cheng Dui. This is Cheng Ji (12 years old), a mother of eight pandas : male twins born this year,  the male Ji You and the female Ji Li born on July 23, 2007, the male Ying Ying and the female Ni Ni born on August 23, 2008, and the female Cheng Da and the male Liu Yi born on 15 and 16 August 2011.

The afternoon was devoted to the assessment by groups of health status of a panda. For my group, it was the male Yong Yong, born on August 26, 2004, and in perfect health.



***

Mercredi 31 octobre : Au menu des pandas...

Ce mercredi était consacré à la nutrition des pandas géants en captivité. Dans la nature, les pandas sauvages sélectionnent les espèces de bambous les plus nutritives dans une région donnée et se nourrissent des parties de la plante les plus riches et les plus nutritives. A cause du nombre limité d'espèces de bambous fournies en captivité, de même que leur qualité nutritive inférieure, il est nécessaire de compléter l'alimentation des pandas captifs pour combler le déficit nutritif. La nourriture concentrée à base de céréales distribuée en captivité en complément du bambou ne doit cependant pas représenter plus de 10% de l'alimentation, idéalement 5%.

Hier, nous avons préparé le gâteau spécialement conçu par la base de Chengdu et distribué aux pandas de la base comme complément nutritif. Ce gâteau est composé de riz, d'huile végétale, de farine de blé, de maïs, de soja, de flocons d'avoine, d'eau, de phosphate de calcium (CaHPO4), du carbonate de calcium (CaCO3) ; mais aussi de vitamines. En plus du bambou et du gâteau, les pandas de Chengdu reçoivent également des pommes lors du training, un peu de miel et des pastèques.



Le gâteau spécial panda fabriqué à la base de Chengdu - 31 octobre 2012
Panda cake made at the panda base - 31 october 2012
© Jérôme POUILLE


Ce matin, nous avons donné les gâteaux aux pandas. Mon groupe s'est vu attribuer l'enclos où se trouvent les sept jeunes pandas nés en 2010 (Jiao Qing, Er Xi, Zhen Qiao, Zhen Hao, Yuan Zhou, Yuan Lin, Ya Yun) ainsi que la femelle Ya Ya âgée de plus de 22 ans et mère de 13 pandas dont Ya Yun. Chaque gâteau, d'un poids de 200 grammes, est accroché au bout d'une perche et donné aux pandas une fois qu'ils sont dressés sur leurs pattes arrière, ce qui permet de leur faire faire une activité physique et cette position est notamment intéressante pour les jeunes mâles qui doivent apprendre à monter les femelles pour la reproduction. Deux gâteaux sont donnés à chaque panda. S'en est suivie une présentation en salle des aspects nutritionnels du panda.



Les gâteaux sont donnés aux pandas à l'aide d'une perche en bambou - 31 octobre 2012
The panda cake is given to pandas with a bamboo perch - 31 october 2012
© Jérôme POUILLE



Ya Ya, entourée de jeunes nés en 2010, juste après la distribution des gâteaux - 31 octobre 2012
Ya Ya, with young pandas born 2010, just after the distribution of panda cakes - 31 october 2012
© Jérôme POUILLE



Présentation de Hou Rong sur la nutrition des pandas captifs - 31 octobre 2012
Presentation of the captive panda nutrition by Hou Rong - 31 october 2012
© Jérôme POUILLE


Le bambou restant l'aliment majeur distribué aux pandas, la base de Chengdu importe depuis les montagnes chinoises environnantes des tonnes de bambous chaque semaine pour nourrir ses pandas. Différentes espèces sont distribuées en captivité et il est important de savoir les différencier. L'après-midi a été consacrée à cette activité. Dix espèces ont été décrites par Li Mingxi, responsable de la recherche scientifique sur la nutrition des pandas à la base de Chengdu. Parmi elles, 6 sont appréciées par les pandas, 4 ne le sont pas. L'après-midi s'est terminée par un exercice de reconnaissance de ces dix espèces.



Li Mingxi nous explique les caractéristiques de dix espèces de bambous - 31 octobre 2012
Li Mingxi explains us the main caracteristics of ten species of bamboo - 31 october 2012
© Jérôme POUILLE


Les espèces de bambous fréquemment distribuées à la base de Chengdu sont Arundinaria fargesii, Chimonobambusa pachystachys, Phyllostachys bissetii, Pleioblastus amarus, Indocalamus tessellatus et Fargesia robusta.



Chambre de stockage des bambous frais avec des humidificateurs - 31 octobre 2012
Storage chamber for fresh bamboos, with humidifiers - 31 october 2012
© Jérôme POUILLE



Le lac des cygnes, à l'intérieur de la base de Chengdu - 31 octobre 2012
The Swan Lake, in the Chengdu panda base - 31 october 2012
© Jérôme POUILLE



Quatre jeunes nés en 2010 peu après la distribution de bambous frais - 31 octobre 2012
Four young pandas born in 2010, just after the distribution of fresh bamboo - 31 october 2012
© Jérôme POUILLE



Les 16 finalistes - 31 octobre 2012
The 16 finalists - 31 october 2012
© Jérôme POUILLE


Wednesday, October 31 : The panda menu...

Wednesday was devoted to nutrition of the giant pandas in captivity. In nature, wild pandas select the most nutritious bamboo species in a given area and feed on richest and most nutritious plant parts. Due to the limited number of species of bamboo provided in captivity, as well as their lower nutritional quality, it is necessary to supplement the diet of captive pandas to fill the gap nutritious. Concentrated food (cereals) distributed in captivity, in addition of the bamboo, should not represent more than 10% of the diet, ideally 5%.

Yesterday, we prepared the cake specially designed by the Chengdu panda base and distributed to the pandas of the base as nutritional supplement. This cake is composed of rice, vegetable oil, wheat flour, corn, soybean, oatmeal, water, calcium phosphate (CaHPO4), calcium carbonate (CaCO3), but also vitamins. In addition to bamboo and cake, pandas in Chengdu also receive apple during the training, a little honey and watermelons.

This morning we gave the cake to the pandas. My group is rated the enclosure where are the seven young pandas born in 2010 (Jiao Qing, Er Xi, Zhen Qiao, Zhen Hao, Yuan Zhou, Yuan Lin, Ya Yun) and the 22 years old female Ya Ya, mother of 13 pandas included Ya Yun. Each cake, weighing 200 grams, is attached to a perch and given to the pandas once they are standing on their hind legs, which allows them to do physical activity and this position is particularly important to young males who must learn to mount the females for breeding. Two cakes are given to each panda. This was followed by a presentation about the nutritional aspects of the panda, in the conference room.

Bamboo remaining major food distributed to pandas, the Chengdu panda base introduce tons of bamboo each week from surroundings Chinese mountains to feed its pandas. Different species are distributed in captivity and it is important to know differenciate them. The afternoon was devoted to this activity. Ten species have been described by Li Mingxi, responsible for scientific research on nutrition at the panda base. Among them, six are appreciated by the pandas, four are not. The afternoon ended with an exercice of recognition of these ten species.

Bamboo species frequently distributed at the Chengdu panda base are Arundinaria fargesii, Chimonobambusa pachystachys, Phyllostachys bissetii, Pleioblastus amarus, Indocalamus tessellatus et Fargesia robusta.



***

Mardi 30 octobre 2012 : Dans la peau des soigneurs de la base de Chengdu

La matinée a été dédiée à l'apprentissage des principales notions du conditionnement opérant ou renforcement positif ou encore training. Le conditionnement opérant consiste à apprendre aux pandas d'adopter telle ou telle position, selon l'ordre donné, en échange d'une récompense. Ce training relève toute son importance lorsqu'il s'agit de pratiquer des examens médicaux simples, non invasifs, et permet ainsi d'éviter des anesthésies à répétition ainsi que du stress. Ainsi, par exemple, les vétérinaires de la base de Chengdu peuvent réaliser des prises de sang, des échographies, des relevés de mensurations ou encore des prélèvements cellulaires pour la reproduction sans anesthésier le panda.



Conférence sur le training des pandas captifs - 30 octobre 2012
Seminar about the panda training - 30 october 2012
© Jérôme POUILLE


Après une conférence sur ce sujet, nous avons expérimenté une séance de training avec un panda. J'ai effectué ce training avec la femelle panda Wen Li, née le 19 juillet 2009 (lire l'article) et âgée d'un peu plus de trois ans. Trois ordres ont été testés : debout sur les pattes arrière, assis, et toucher avec son nez une tige en fer. Pour cela, j'ai prononcé le nom chinois correspondant à chacun de ces trois ordres et chaque exécution par Wen Li était symbolisée par un coup de sifflet spécialement conçu pour cet exercice ainsi qu'une récompense : un morceau de pomme. Chacun des ordres a été testé plusieurs fois et Wen Li est une femelle très coopérante.


Vidéo de la séance de training (training session video) :



Ya Li et Wen Li, des jumelles nées le 19 juillet 2009 - 30 octobre 2012
Twin sisters Ya Li and Wen Li, born on 19 july 2009 - 30 october 2012
© Jérôme POUILLE


Nous avons également fait une photo de groupe avec un jeune panda, la femelle Xing Mei, née le 10 août 2011.



Photo avec mon équipe (Konnie, Rebecca, Qianlan et moi-même) et le panda Xing Mei - 30 octobre 2012
Photo with my team (Konnie, Rebecca, Qianlan, et moi-même) and Xing Mei - 30 october 2012
© Jérôme POUILLE


L'après-midi a été consacrée à deux activités quotidiennes des soigneurs à la base de Chengdu : la préparation d'un objet d'enrichissement et la préparation du gâteau énergétique pour les pandas.

En captivité, susciter des activités nouvelles à l'aide d'objets ou de stratégies permet d'enrichir le quotidien des animaux et ainsi améliorer leur bien-être. Il a été démontré que l'enrichissement avait un impact majeur sur plusieurs indices du bien-être psychologique. Les pandas régulièrement confrontés à des objets ou des stratégies d'enrichissement sont plus actifs et engagés dans des comportements divers de jeu et de non jeu. Ils expriment ainsi moins de comportements stéréotypés et montrent des signes de bien-être même en l'absence d'interaction directe avec un objet d'enrichissement. Par exemple, des études au zoo de San Diego (Etats-Unis) ont démontré que l'enrichissement occupait 2 à 3% du temps des pandas et améliorait le bien-être plus tard dans la journée.

Par exemple, les animaux peuvent se voir offrir des blocs de glace avec de la nourriture emprisonnée ce qui allonge le temps d'occupation et sollicite la mastication ; les biscuits hautement fibreux et durs riches en énergie longs à mâcher et à ingérer remplissent un peu le même rôle. L'emploi de "puzzle nutritif" contenant des pommes, carottes, biscuits incite l'animal à le manipuler pour en extraire la nourriture. Des objets manipulables sont également offerts dans les programmes d'enrichissement. Ils sont choisis sur la base de leurs propriétés physiques qui facilitent des opportunités comportementales différentes.

La première activité de l'après-midi a donc consisté à concevoir un objet d'enrichissement. Voici le mien :


Cet objet d'enrichissement, destiné aux pandas adultes, permets au panda de regarder en hauteur, de jouer avec le mouvement de balancier de l'objet et de rechercher la nourriture qu'il renferme. 30 octobre 2012
This enrichment object, for adult pandas. This object permits panda to look up upwards, to play with the swinging movement and to find foods. 30 october 2012
© Jérôme POUILLE


Il s'agit d'une grosse tige de bambou à suspendre dans un arbre, percée de trous dans lesquels sont glissés des pommes et autour de laquelle j'ai inséré deux cordes permettant de cercler des pousses fraîches de bambous.

La seconde activité a été la préparation du gâteau pour les pandas, composé de riz, d'huile végétale, de farine de blé, de maïs, de soja, de flocons d'avoine, d'eau, de phosphate de calcium (CaHPO4), du carbonate de calcium (CaCO3).

La fin d'après-midi, nous avons assisté à la première présentation officielle des sept bébés nés cette année à la base de Chengdu. C'est la première fois qu'ils étaient réunis tous les sept et nous avons eu accès aux coulisses pour les voir. Enfin, nous avons enregistré une vidéo pour présenter officiellement ces sept pandas, cette vidéo sera prochainement publiée ici et sur les réseaux sociaux.



Les 7 bébés nés cette année rassemblés pour la première fois - 30 octobre 2012
The 7 cubs of this year put together for the first time - 30 october 2012
© Jérôme POUILLE


Tuesday, October 30, 2012 : In the skin of Chengdu panda base keepers

The morning was dedicated to learning the key concepts of operant conditioning or positive reinforcement or training. Training is to teach pandas to adopt a particular position depending on the order given in exchange for a reward. This training is all important when it comes to conducting simple medical examinations, non-invasive, and thus avoids repeated anesthesia and stress. For example, veterinarians at the Chengdu panda base can make blood tests, ultrasounds, body measurements or cell sampling (breeding season) without anesthetizing the panda.

After a conference on the subject, we have experienced a training session with a panda. I've done this training with the female panda Wen Li, born on July 19, 2009 (read the article) and just over three years old. Three orders were tested : standing on hind legs, sitting, and touch with her nose an iron rod. For this, I enunciated the Chinese name corresponding to each of these three orders and each implementing by Wen Li was symbolized by a whistle designed specifically for this exercice, and a reward : a piece of apple. Each order has been tested several times and Wen Li is a female very cooperative.

We also did a group photo with a young panda, the female Xing Mei, born on August 10, 2011.

The afternoon was devoted to two daily activities of keepers at the Chengdu panda base : conception of an enrichment object and preparation of energy cake for pandas.

In captivity, create new activities with objects or strategies can enrich the lives of animals and improve their well-being. It has been shown that enrichment have a major impact on several indices of psychological well-being. Pandas regularly confronted with objects or enrichment strategies are more active and engaged in various behaviors of play and not play. They thus express less stereotypic behavior and showed signs of well-being even in the absence of direct interaction with an object of enrichment. For example, studies at San Diego Zoo (USA) showed that enrichment occupied 2-3% of the time of the pandas and improved well-being later in the day.

For example, animals may be given ice blocks with food trapped which extends the period of occupation and solicit mastication ; highly fibrous biscuits, long to chew, high-energy, fill same role. The use of "nutritional puzzle" containing apples, carrots, biscuits encourage the animals to manipulate them to extract food. Manipulable objects are also offered in enrichment programs. They are chosen on the basis of their physical properties that facilitate different behavioral opportunities.

The first activity of the afternoon was therefore to design an object enrichment. Mine is a big bamboo stem hanging in a tree with holes in which apples are slid, and around this stem I inserted two cords for strapping fresh bamboo shoots.

The second activity was the preparation of the panda cake, consisting of rice, vegetable oil, wheat flour, corn, soybeans, oatmeal, water, calcium phosphate (CaHPO4), calcium carbonate (CaCO3).

Late afternoon, we attended the first official presentation of the seven babies born this year at the Chengdu panda base. This is the first time that all seven cubs are together and we had access to backstage to see them. Finally, we recorded a video to formally introduce these seven pandas, this video will soon be posted here and on social networks.


***

Lundi 29 octobre : Une journée très riche à la base de Chengdu

Il est 9 heures et nous voici enfin arrivés à la base de recherches de Chengdu sur l'élevage du panda géant (Chengdu Research Base of Giant Panda Breeding), cette base que je connaissais au travers des photos et articles mais que je n'avais jamais visité.

Nous découvrons avec joie que la base a affiché juste après l'entrée le portrait et le nom de chacun de nous seize. Puis, impossible de rater la séance photo devant la célèbre statut dorée symbole de la base.



29 octobre 2012 - © Jérôme POUILLE


Ensuite, Zhang Zhihe, le directeur de la base, nous a convié à une cérémonie de bienvenue et de présentation du concours et du personnel de la base qui va nous accompagner toute la semaine. Nous recevons un pull avec le logo de la base, nos noms ainsi qu'un panda brodés.


Conférence de bienvenue du Dr Zhang Zhihe, directeur de la base, assis à mes côtés pour l'occasion - 29 octobre 2012
Welcome ceremony by Dr Zhang Zhihe, the Chengdu panda base director, sitting next to me - 29 october 2012
© Jérôme POUILLE


La matinée a été consacrée à une visite des principaux enclos de la base. Première étape à la nurserie où l'on a pu voir trois des sept jeunes pandas nés cet été. Nous découvrons trois boules de poils avec une émotion toute particulière. Il s'agit des petits de Xiao Yatou, Si Yuan et Yuan Yuan, nés respectivement les 12 août (lire l'article), 19 août (lire l'article) et 25 août (lire l'article). Ils sont donc âgés d'un peu plus de deux mois seulement. Nous apprenons également le nom des trois petits. La petite de Xiao Yatou s'appelle Xiao Qiao (femelle), le petit de Si Yuan s'appelle Si Yi (mâle) et la petite de Yuan Yuan s'appelle Yuan Run (femelle).


Les trois bébés de Xiao Yatou, Si Yuan et Yuan Yuan - 29 octobre 2012
The three cubs of Xiao Yatou, Si Yuan and Yuan Yuan - 29 october 2012
© Jérôme POUILLE


Nous nous dirigeons ensuite vers l'enclos de Ya Xing, une femelle née le 28 août 2002, qui partage son enclos avec deux jeunes âgés d'un peu plus d'un an. Puis vers l'enclos de Da Shuang, née le 1er septembre 1997, qui partage son enclos avec ses jumelles Shuang Xin et Shuang Xi nées le 9 août 2011.


Shuang Xing et Shuan Xi - 29 octobre 2012
Shuang Xing and Shuan Xi - 29 october 2012
© Jérôme POUILLE


Nous traversons également le secteur où sont hébergés les pandas roux.

Nous apercevons ensuite Mao Mao, connue aussi sous le nom de Fu Wa, une femelle née le 6 septembre 2003.



Fu Wa - 29 octobre 2012 - © Jérôme POUILLE


Nous nous rendons ensuite à la seconde nurserie où nous découvrons les quatre autres jeunes nés cette année : le petit de Li Li né le 28 juillet (lire l'article), la petite de Jiao Zi née le 4 septembre (lire l'article) et les jumeaux mâles de Cheng Ji nés le 12 septembre (lire l'article). Le petit de Li Li n'a pas encore de nom mais il sera dévoilé l'après-midi, la petite de Jiao Zi s'appelle Miao Miao et les jumeaux de Cheng Ji respectivement Cheng Shuang et Cheng Dui.


A gauche : le petit de Li Li, au milieu celui de Jiao Zi et à droite les jumeaux de Cheng Ji - 29 octobre 2012
Left : Li Li's cub, in mid : Jiao Zi's cub, and right : Cheng Ji's twins - 29 october 2012
© Jérôme POUILLE


A côté de la nurserie se trouve l'enclos de la femelle Ya Ya, née le 24 août 1990, mère de 13 petits, et qui partage son enclos avec les sept jeunes nés en 2010 à la base de Chengdu et maintenant âgés d'un peu plus de deux ans.



Jeunes nés en 2012 - 29 octobre 2012
Young born in 2012 - 29 october 2012
© Jérôme POUILLE


Nous déjeunons au "Bamboo restaurant" (ça ne s'invente pas !) au sein de la base.

L'après-midi est consacré à une conférence sur la base de Chengdu et les différents aspects de la conservation ex-situ de l'espèce. S'en suit une démonstration sur les soins à apporter aux jeunes pandas en couveuse.


Conférence de Xu Ping, du département d'éducation à la conservation de la base de Chengdu ; ainsi que la démonstration des soins apportés aux bébés élevés par l'homme - 29 octobre 2012
Seminar by Xu Ping, from Conservation education department of Chengdu panda base ; and the demonstration of the hand-rearing - 29 october 2012
© Jérôme POUILLE


Enfin, nous assistons à une cérémonie lors de laquelle le petit de Li Li, le seul sans nom à ce jour, reçoit le sien suite à un vote sur internet. Il s'appelle Oreo et c'était le choix de la finaliste américaine Rebecca Revich.


Le petit de Li Li reçoit officiellement son nom lors d'une cérémonie. Il se prénomme Oreo - 29 octobre 2012
Li Li's cub received his name during a special ceremony. His name is Oreo - 29 october 2012
© Jérôme POUILLE


Monday, October 29 : A rich day at the Chengdu panda base

It is 9:00 AM and we finally arrived at the Chengdu Research Base of Giant Panda Breeding, this base that I knew through photos and articles, but that I did never visited.

Just after the entrance, we discover with joy that the base has exposed the portrait and the name of each of us. Then we can not miss the photo shoot in front of the famous golden status, symbol of the base.

Then, Dr. Zhang Zhihe, director of the Chengdu panda base, invited us for a welcoming ceremony and presentation of the competition and of the staff who will accompany us throughout the week. We get a sweater with the logo of the base, as well as our embroidered names.

The morning was devoted to a tour of the main enclosures. First step to the nursery where we could see three of the seven young pandas born this summer. We find three hairballs with a particular emotion. They are the cubs of Xiao Yatou, Si Yuan and Yuan Yuan, born August 12 (see article), August 19 (see article) and 25 August (see article), respectively. They are aged a little over two months. We also learn the names of the three children. The name of Xiao Yatou female cub is Xiao Qiao, the name of Si Yuan male cub is Si Yi and the name of Yuan Yuan female cub is Yuan Run.

We then head to Ya Xing enclosure, a female born on August 28, 2002, who shares his enclosure with two youngs aged a little over a year. Then to the Da Shuang enclosure, born on September 1, 1997, who shares his enclosure with her female twins, Shuang Xin and Shuang Xi, born on August 9, 2011.

We also cross the area where red pandas are housed.

Then we see Mao Mao, also known under the name of Fu Wa, a female born on September 6, 2003.

Then we go to the second nursery where we find the four other cubs born this year : Li Li male cub born on 28 July (see article), Jiao Zi female cub born on 4 September (see article) and Cheng Ji male twins born on 12 September (see article). The cub of Li Li did not have a name yet but it will be announced in the afternoon, the name of Jiao Zi cub is Miao Miao and the names of Cheng Ji twins, Cheng Shuang and Cheng Dui, respectively.

Beside the nursery is the enclosure of the female Ya Ya, born on August 24, 1990, mother of 13 children, and who shares his enclosure with seven young born in 2010 at the Chengdu panda base and now aged one little more than two years.

We had lunch at "Bamboo restaurant" within the Chengdu panda base.

The afternoon is devoted to a conference about the Chengdu panda base and the various aspects of the ex-situ conservation of the species. What follows is a demonstration on how to care for young pandas in incubators.

Finally, we are witnessing a ceremony during which the Li Li's cub, the only unnamed to this day, receives his name after a vote on the internet. His name is Oreo and it was the choice of the U.S. finalist Rebecca Revich.



***

Dimanche 28 octobre : Lancement de la finale du concours Chengdu Pambassador

La matinée fut consacrée à une séance photo (précédée d'une séance maquillage... bien sûr !!) et à une interview réalisée par l'équipe organisatrice du concours. La télévision d'Etat chinoise (CCTV) m'a également interrogé sur mes premières impressions sur la ville de Chengdu.



28 octobre 2012 - 28 october 2012 - © Jérôme POUILLE


Le déjeuner était le premier moment d'échange entre les 16 finalistes réunis au complet. Nous avons déjeuné dans un très bon restaurant chinois où les saveurs et les couleurs représentaient la gastronomie du Sichuan, récompensée par l'Unesco.



Deux finalistes chinois, Yin Rong et Ke Zhou, et moi-même (Jérôme) lors du déjeuner - 28 octobre 2012
Two chinese finalists, Yin Rong and Ke Zhou, and me (Jérôme) during lunch - 28 october 2012
© Jérôme POUILLE


L'après-midi, l'équipe a organisé une réunion d'information générale sur le concours : un rappel des demi-finales en vidéo (j'ai vu tous mes amis francophones !), la présentation du programme des 20 jours à venir (alléchant !!), le système d'évaluation, les équipes ainsi que la présentation des familles chinoises qui nous prendront en charge durant notre temps libre.

Le dîner (à 18 heures !) s'est déroulé en présence du Dr Zhang Zhihe, le directeur général de la base de recherches de Chengdu sur l'élevage du panda géant, qui après s'être présenté nous a remercié puis nous a distribué sa carte. Zhang Zhihe participe activement depuis plus de 17 ans à la conservation du panda géant et est l'auteur de nombreuses publications scientifiques sur l'espèce. Il mène un travail énorme à la base de Chengdu pour faire avancer la science et progresser l'élevage en captivité du panda géant.



Discours de bienvenue de Zhang Zhihe, directeur de la base de Chengdu - 28 octobre 2012
Welcoming speech of Zhang Zhihe, director of the Chengdu panda base - 28 october 2012
© Jérôme POUILLE


J'ai eu le grand plaisir d'être assis à la table de Zhang et de trinquer plusieurs fois avec lui (en Chine, la tradition est d'inviter ses convives de table à trinquer avant chaque gorgée d'alcool !). Le dîner était très fourni, plus d'une vingtaine de plats typiques de Chengdu, et je dois dire que les goûts sont très recherchés et fins.



Zhang Zhihe, à ma table - 28 octobre 2012
Zhang Zhihe, at my table - 28 october 2012
© Jérôme POUILLE


Enfin, la cérémonie officielle d'ouverture de la finale Chengdu Pambassador a débuté à 20 heures sur la grande place devant l'hôtel, en présence de Zhang Zhihe et des familles d'accueil.


La cérémonie de lancement des épreuves finales du concours et ma fiche de présentation en chinois.
En bas à gauche, le Père Armand David, le français qui a rapporté l'existence du panda au monde occidental - 28 octobre 2012
The launch ceremony of the final and my presentation form in chinese. At the bottom left, the Pere Armand David, the french who discovered the giant panda - 28 october 2012
© Jérôme POUILLE


Nous avons la chance, Julie (la finaliste britannique) et moi d'être accueillis dans une famille chinoise dont la mère de famille, Liliane, parle très bien français. Elle a deux enfants, Ethan, 7 ans, et Vivienne, 8 ans. Son mari travaille à Dakar et nous ne le verrons donc pas durant ces trois semaines. Liliane a vécu plusieurs années à Madagascar. C'est cette famille qui avait accueilli David, le français gagnant de la précédente édition.



Ma famille d'accueil :-) - 28 octobre 2012
My host chinese family :-) - 28 october 2012
© Jérôme POUILLE


Voici quelques informations sur le programme des jours à venir (c'est fantastique !!) :
   - du lundi 29 octobre au vendredi 2 novembre : cinq jours à la base de Chengdu,
   - les samedi 3 et dimanche 4 novembre : temps libre avec notre famille d'accueil chinoise pour découvrir la ville de Chengdu,
   - lundi 5 novembre : découverte de la ville de Dujiangyan et de son système d'irrigation,
   - mardi 6 novembre : base de Dujiangyan, une antenne de la base de Chengdu, où vivent six pandas. Cette base, la Panda Valley, est une base où des pandas seront formés à vivre dans un environnement plus naturel avec pour objectif la réintroduction à moyen terme (lire l'article),
   - du mercredi 7 au dimanche 11 novembre : à la découverte de l'habitat naturel du panda dans la réserve naturelle nationale de Longxi-Hongkou (lire l'article),
   - du lundi 12 au vendredi 16 novembre : phase finale à Chengdu.


Sunday, October 28 : Launch of the Chengdu Pambassador finals

The morning was devoted to a photo session (preceded by a makeup session ... of course!) and an interview conducted by the organizing team of the competition. The Chinese state television (CCTV) also asked me about my first impressions of the city of Chengdu.

Lunch was the first moment of exchange between the 16 finalists gathered in full. We had lunch in a very good Chinese restaurant where the flavors and colors represented the cuisine of Sichuan, awarded by UNESCO.

In the afternoon, the team held a general briefing about the competition : a reminder of the semi-finals with videos (I saw all my French friends !), the presentation of the program for the next 20 days (tempting !), the scoring and judging criteria, the teams and the presentation of Chinese families who will support us during our free time.

Dinner (at 6 PM !) took place in the presence of Dr. Zhang Zhihe, the Director General of the Chengdu Research Base of Giant Panda Breeding, who, after introduced itself, thanked us and then distributed us his card. Zhang Zhihe actively involved for over 17 years for the conservation of the giant panda and is the author of numerous scientific publications on the species. It carries a huge work at the Chengdu panda base to advance science and improve captive breeding of giant panda.

I had the great pleasure of sitting at the table of Zhang, and drinking with him several times (in China, the tradition is to invite its guests to toast before each sip of alcohol). Dinner was very generous, more than twenty dishes of Chengdu, and I must say that tastes are highly refined.

Finally, the official opening ceremony of the Chengdu Pambassador final began at 8 PM on the square in front of the hotel, in the presence of Zhang Zhihe and chinese families.

We are fortunate, Julie (UK Finalist) and me to be welcomed in a Chinese family whose mother, Liliane, speaks French very well. She has two children, Ethan, 7, and Vivienne, 8 years old. Her husband works in Dakar and we will not see him during these three weeks. Liliane lived for several years in Madagascar.

Here are some informations about the program for the next few days (it's fantastic !) :
   - Monday, October 29 to Friday, November 2 : five days at the Chengdu panda base,
   - Saturday 3 and Sunday, November 4 : free time with our host chinese families to discover the city of Chengdu,
   - Monday, November 5: exploring the Dujiangyan city and its irrigation system,
   - Tuesday, November 6: Dujiangyan base, an annex of the Chengdu base, home to six pandas. This base, the Panda Valley, is a base where the pandas will be trained to live in a more natural environment with the aim of reintroducing them in the medium term (read article),
   - Wednesday, 7 to Sunday, November 11 : exploring the panda's natural habitat in the Longxi-Hongkou National Nature Reserve (read article),
- Monday 12 to Friday, November 16 : the final phase at Chengdu.


***

 Samedi 27 octobre 2012 : Premier jour à Chengdu

Nihao !

Décollage de Toulouse le vendredi 26 octobre à 17h15 qui signe le départ pour la finale du concours Chengdu Pambassador qui se tient dans la ville de Chengdu, en Chine.

Aucun intérêt de parler de mon escale à Amsterdam si ce n'est que dans mon transfert entre mon terminal d'arrivée et mon terminal de départ, je tombe sur une affiche lumineuse dont le but est de faire la promotion de Chengdu et de ses pandas !! Je suis sur le bon chemin...



Publicité pour Chengdu à l'aéroport d'Amsterdam - 26 octobre 2012 - © Jérôme POUILLE
Advertising at Amsterdam Airport - 26 october 2012 - © Jérôme POUILLE


Après 11 heures de vol entre Toulouse et Chengdu, je pose le pied pour la première fois en terre chinoise et quelque peu inquiet sur mon rendez-vous avec les organisateurs, j'ai la grosse surprise de voir au loin Yi, une organisatrice, avec une grosse affiche aux couleurs du concours avec mon nom mais surtout avec un très joli bouquet de fleurs blanches et vertes et une peluche "da xiong mao".



Aéroport de Chengdu - 27 octobre 2012 - © Jérôme POUILLE
Chengdu Airport - 27 october 2012 - © Jérôme POUILLE


Nous attendons Ylenia, la finaliste italienne, puis nous rejoignons l'hôtel qui se trouve dans le quartier Happy Valley qui est surtout connu pour son parc d'attractions permanent.

Nouvelle surprise : la place devant l'hôtel est en cours d'aménagement car demain dimanche, c'est ici que se tiendra la cérémonie d'ouverture de cette finale Chengdu Pambassador.



Demain se tiendra ici la cérémonie de lancement de la finale du concours - 27 octobre 2012 - © Jérôme POUILLE
Tomorrow will be held here the Chengdu Final Competition Launch Ceremony - 27 october 2012 - © Jérôme POUILLE


J'en apprends un peu plus sur la suite de l'aventure : demain dimanche nous assisterons à une conférence de presse, puis à une séance photos. Enfin la cérémonie marquera le début de la compétition, nous rencontrerons également des familles d'accueil chinoises qui passeront du temps avec nous, et un dîner réunira tous les finalistes. Pour la base de Chengdu, il faudra attendre lundi.

Enfin, Ivy me confirme que nous irons dans le milieu naturel du 7 au 11 novembre à la recherche de traces de pandas sauvages. Très impatient :-)

Quelques impressions aussi sur la ville de Chengdu, (méga)capitale du Sichuan, avec quelques 15 millions d'habitants, ses immeubles d'habitation un-touche-l'autre et son smog permanent. Bref un peu trop tôt pour se prononcer sur la ville dont je n'ai pour l'instant qu'un aperçu réducteur.

Merci en tout cas à l'équipe chinoise de l'organisation pour son accueil aujourd'hui et pour avoir partagé un déjeuner 100% chinois avec moi.


 Saturday, October 27, 2012 : First day in Chengdu

Nihao !

Takeoff from Toulouse on Friday, October 26 at 5:15 PM, symbolizing the departure for the final of Chengdu Pambassador contest to be held in Chengdu, China.

No interest about my stopover in Amsterdam if it is only in my transfer between my arrival terminal and my departure terminal, I came across an advertising whose purpose is to promote Chengdu and its pandas ! I'm on the right path...

After 11 hours of flight between Toulouse and Chengdu, I set foot for the first time on Chinese soil and somewhat worried about my appointment with the organizers, I have the big surprise to see Yi, an organizer with a large poster with Pambassador's logo and my name but also with a beautiful bouquet of white and green flowers and a teddy "da xiong mao".

We wait Ylenia, the Italian finalist, then we reach the hotel, which is located in Happy Valley which is known for its permanent amusement park.

Another surprise : the place outside the hotel is being adjust because tomorrow, Sunday, it's here that the ceremony will be held for the opening of Chengdu Pambassador final.

I learn a little more about the rest of the adventure : tomorrow, Sunday, there will be a press conference, followed by a photo shoot. Finally the ceremony to mark the start of the competition, we will also meet Chinese host families who spend time with us, and a dinner will reunite all the finalists. For the Chengdu panda base, it will be Monday.

Finally, Ivy tells me that we will go into the wild from 7 to 11 November in search of traces of wild pandas. Very exciting :-)

Some impressions also about the city of Chengdu, (mega) capital of Sichuan, with some 15 million inhabitants, residential buildings very close and permanent smog. In short, a little too early to comment on the city which I have for the moment a reducer glimpse.

Thank you to the Chinese team organization for the welcome today and for sharing a 100% Chinese lunch with me.


***


A lire :

        > 17 octobre 2012 : Quatre finalistes européens au concours Chengdu Pambassador 2012

        > 14 septembre 2012 : Lancement du concours Pambassador 2012 : soutenez-moi !

        > 13 novembre 2010 : Interview inédite de David Algranti, le français vainqueur du concours "Pandassadeurs"

        > 4 octobre 2010 : Un français parmi les 6 vainqueurs du concours "Pandassadeurs"


Pour en savoir plus :

        > Les centres de recherches et d'élevage du panda en Chine : La base de recherches de Chengdu sur l'élevage du panda géant

        > La page facebook du concours

        > La page facebook de mon site

        > Article sur le quotidien 20 minutes du 19 octobre 2012 : Jérôme Pouille, candidat au titre de Pambassadeur: «J'ai déjà commencé le travail d'ambassadeur»

        > Article sur le site Zoonaute du 24 octobre 2012 : Jérôme Pouille partira en Chine pour la finale du concours Chengdu Pambassador 2012

        > Article du 15 octobre 2012 de Frédérique Gilbert, journaliste pour RTL Belgique, qui nous a suivi durant les demi-finales à Edimbourg : Les 4 semi-finalistes du concours « Pambassador » se préparent pour la Chine!

        > Article du Zoo de Beauval du 15 octobre 2012 : Pambassadors : l’étau se resserre


Les blogs des trois finalistes européennes :

        > Ylenia Vimercati, la finaliste italienne

        > Aimee Cheung, la finaliste britannique

        > Julie Lines, la seconde finaliste britannique