# A la une :    #MiniYuanZi       #Basi    #Reintroduction    #PandaBook    #Indonésie

 

2- Cinq années de négociations pour le zoo de Beauval :

de 2006 à 2011

 

 

En 2006, la Chine a organisé une tournée internationale pour promouvoir le panda géant et la première étape de ce tour s’est tenue à Paris en hommage à Armand David, le missionnaire français qui a révélé en 1869 au monde occidental l’existence de l’ours noir et blanc.

La réception, qui s’est tenue en août 2006 à Paris, a réuni plusieurs journalistes et responsables de parcs zoologiques. Parmi eux, Françoise Delord, alors directrice du ZooParc de Beauval, avait exprimé son intérêt pour la ville de Chengdu, pour sa base de recherches et d’élevage du panda géant et avait confié sa volonté de contribuer à la conservation de l’espèce.

En novembre 2006, Françoise Delord a renouvelé son désir d’adopter un couple de pandas géants lors de la conférence annuelle du Comité chinois chargé d'évaluer les techniques d'élevage du panda géant (Chinese Committee of Breeding Techniques for Giant Pandas) qui se tenait cette année là en Thaïlande.

Entre 2006 et 2011, le ZooParc de Beauval a multiplié les échanges avec la base de recherches de Chengdu sur l'élevage du panda géant (Chengdu Research Base of Giant Panda Breeding), un des deux centres chinois qui louent des pandas à l'étranger. Durant ces cinq années, la direction du zoo s'est également rendue à plusieurs reprises en Chine pour négocier avec les autorités chinoises et bâtir un accord. Ces contacts ont été menés en parallèle de négociations diplomatiques aux plus hauts niveaux car le prêt de pandas nécessite l'accord formel du Président chinois Hu Jintao à son homologue qui en effectue la demande, dans le cas qui nous intéresse le Président français Nicolas Sarkozy.

Rodolphe Delord, directeur du zoo de Beauval, résumait en 2011 ces années ainsi : « Ma mère qui est la fondatrice du zoo a toujours voué une véritable passion pour les pandas. Cet animal est le symbole des espèces menacées et c'est un emblème de la protection de la faune. Le projet d'accueillir des pandas est né il y environ huit ans mais il n'a vraiment démarré que depuis cinq ans quand nous avons établi un protocole d'accord avec le centre de Chengdu en Chine. Le but était de créer un vrai projet de reproduction, de conservation et de recherche en milieu naturel ».

Le 16 juin 2011, c'était au tour de Sylvie Bermann, l'Ambassadeur de France en Chine, de visiter la base de Chengdu, en compagnie d'Emmanuel Rousseau, Consul général de Chengdu, d'Anthony Chaumuzeau, Conseiller de coopération et d’action culturelle et de Norbert Paluch, Conseiller pour la science et la technologie. La délégation française a été accueillie par Zhang Zhihe, directeur de la base de Chengdu.

 


Visite de Sylvie Bermann, l'Ambassadeur de France, à la base de Chengdu le 16 juin 2011

 

L'accord final, qui devait être signé entre les deux Présidents chinois et français lors du sommet du G20 qui s'est tenu à Cannes (France) les 3 et 4 novembre 2011, ne l'a finalement pas été sur fond de crise de la dette et de crise politique en Grèce. « Les choses étaient très très avancées. Malheureusement la crise grecque, la crise de la dette souveraine, les urgences du G20 n'ont pas permis d'avoir la dernière discussion qui était nécessaire entre le Président Hu Jintao et le Président Sarkozy [...] J'espère qu'on pourra finaliser les choses par lettre dans les semaines qui viennent », déclarait la Ministre française de l'Ecologie, Nathalie Kosciusko-Morizet, lors d'une visite à la base de Chengdu le dimanche 6 novembre 2011.

 


Nathalie Kosciusko-Morizet, Ministre de l'Ecologie, du Développement durable, des Transports et du Logement,
à la base de Chengdu (Chine), le dimanche 6 novembre 2011

 

Et c'est finalement quelques semaines plus tard, le mercredi 30 novembre 2011, que Rodolphe Delord, directeur du ZooParc de Beauval, confirmait que le Président chinois Hu Jintao avait donné son feu vert le 23 novembre pour le prêt de deux pandas à la France. « Mercredi dernier, le Président chinois Hu Jintao a annoncé officiellement à Nicolas Sarkozy qu'il confiait les pandas géants au zoo de Beauval pour un programme de conservation et de recherches avec la base de pandas de Chengdu », déclarait Rodolphe Delord le 30 novembre 2011.

L'accord validant le transfert en France du couple de pandas pour une durée de dix ans a été signé le samedi 3 décembre 2011 au matin à l'ambassade de France en Chine, à Beijing (Pékin), en présence de Madame l’Ambassadeur, Sylvie Bermann. Cette signature est intervenue entre Madame Zhongping Hu, Vice-Présidente et Secrétaire Générale de l'Association chinoise des espaces zoologiques (CAZG, Chinese Asssociation of Zoological Gardens) et Rodolphe Delord, Directeur Général du ZooParc de Beauval. Delphine Delord, directrice de la communication du ZooParc, était également présente. La CAZG est l'association chinoise qui administre les prêts de pandas issus de la base de Chengdu, elle est sous tutelle du Ministère chinois du logement et du développement urbain et rural (Ministry of Housing and Urban-Rural Development).

 


Signature du contrat, le samedi 3 décembre 2011, à l'ambassade de France en Chine, à Beijing (© ZooParc de Beauval)

 

Cet accord, auquel est annexé un programme de conservation et de recherche, est l'aboutissement de 5 années de travail entre le ZooParc de Beauval, où sont hébergés les deux animaux, et la base de recherches de Chengdu sur l'élevage du panda géant (Chengdu Research Base of Giant Panda Breeding) d'où provient le couple de pandas. Mais c'est aussi la concrétisation de 5 années de négociations diplomatiques aux plus hauts niveaux, impliquant les deux Présidents de la République, français et chinois.

Un des axes de recherche, dévoilé le 5 décembre 2011 par Eric Bairrao Ruivo, directeur « science et conservation » du ZooParc de Beauval, et invité de la Matinale sur Canal+, est l'étude du développement cardiaque des bébés pandas.

Selon les termes de l'accord, les animaux sont prêtés pour une durée initiale de 10 ans et les éventuels jeunes qui naîtront en France repartiront vers leur terre ancestrale à l'âge de 3 ans.

 

A lire :

        > 13 décembre 2011 : Rodolphe Delord, directeur du zoo de Beauval, interviewé par Maxisciences

        > 5 décembre 2011 : Signature de l'accord pour recevoir en France la paire de pandas Huan Huan et Yuan Zi

        > 30 novembre 2011 : Huan Huan et Yuan Zi arriveront au zoo de Beauval, en France, début 2012

        > 7 novembre 2011 : Le prêt d'un couple de grands pandas au zoo de Beauval retardé par la crise

        > 27 juillet 2011 : Le zoo de Beauval lève une partie du mystère sur l'arrivée prochaine d'un couple de grands pandas en France

        > 21 mai 2011 : Arrivée future de pandas géants à Beauval, en France ?