Participez aux coûts d'hébergement et de maintenance du site :   Même un petit don est important, merci - Jérôme

Monts Minshan

Province du Sichuan > Comté de Qingchuan

 

Réserve naturelle nationale de Tangjiahe

 

La réserve naturelle de Tangjiahe, créée en 1978, a été élevée au rang de réserve nationale en 1986, et elle couvre aujourd'hui 40 000 hectares. Elle se situe dans le comté de Qingchuan (province du Sichuan), dans l'habitat du panda des Monts Minshan. Le dernier recensement des pandas géants qui a eu lieu entre 1999 et 2003 et dont les résultats ont été publiés en 2004 a montré que 38 pandas vivaient dans la réserve de Tangjiahe. En 2006, des estimations spécifiques à cette réserve ont indiqué la présence d'environ 60 pandas, 1000 rhinopithèques de Roxellane et 1200 takins.

Cette réserve a été recensée en 2012 lors du quatrième recensement national des pandas géants. Lors de ce recensement, 42 individus ont été recensés dans cette réserve : 22 mâles, 19 femelles et 1 de sexe non déterminé. Ce dénombrement a été effectué sur la base de fèces et de poils dont les coordonnées GPS ont été relevées avant que ces indices soient collectés pour une analyse génétique. Dans cette réserve, il a pu être mis en évidence un haut degré de diversité génétique. Ce chiffre de 42 est en augmentation par rapport au précédent recensement lors duquel 38 individus avait été dénombrés.

Le 7 janvier 2010, une mère panda et son jeune ont été aperçus dans le secteur de Motianling, dans la réserve naturelle de Tangjiahe, par une équipe de cinq scientifiques conduite par le professeur Hu Jie. Cette équipe, dont l'activité principale est l'étude du rhinopithèque de Roxellane (un singe), recensait ce jour là tous les signes d'animaux sauvages entre les secteurs de Shibangou et Motianling. A 14 heures, alors que l'équipe était arrivée à Muchanggou, à une altitude de 2 280 mètres, où la végétation est une forêt mixte de feuillus et de conifères avec des bambous abondants, un membre de l'équipe a soudainement entendu un bruissement dans les fourrés de bambous environ 20 mètres devant lui puis a vu un panda adulte qui marchait lentement vers la gauche en émettant des sons. Alors que l'équipe se dirigeait vers le panda, un jeune est sorti du bosquet de bambous et a rapidement grimpé à un arbre lorsqu'il a vu les hommes. Puis le jeune panda a ignoré les membres de l'équipe qui l'observaient et le photographiaient, en faisant sans doute la sieste.

 


Le jeune panda s'est réfugié dans un arbre, observation du 7 janvier 2010 (© Hu Jie)

 

Le jeune, qui pesait environ 30 kg, avait moins de deux ans selon les scientifiques et est donc né après le séisme du 12 mai 2008, ce qui est plutôt bon signe car plusieurs spécialistes s'inquiétaient de l'impact négatif d'un tel désastre sur les grossesses des mères pandas sauvages en 2008 et donc sur les naissances. Lorsque l'équipe s'est éloignée, 20 minutes plus tard, le jeune est descendu rapidement de l'arbre et a couru vers sa mère.

 

Les scientifiques de la réserve ont découverts le 10 janvier 2013 des photos de pandas sauvages prises par des appareils photos à déclenchement infrarouge installés dans la réserve pour le suivi des espèces animales. Les photos des pandas ont été prises dans le secteur de Motianling les 28 novembre et 12 décembre 2012. D'autres animaux ont également été photographiés par les appareils : takin, rhinopithèque de Roxellane, ours noir d'Asie, cerf porte-musc des forêts, goral, sanglier... 10 appareils photos à déclenchement infrarouge sont installés dans le secteur de Motianling et parmi ces 10 appareils, 4 ont photographiés des pandas. Un panda a même décroché un des appareils de l'arbre où il était attaché. Par ailleurs, une des photos montre un panda en train de marquer son territoire.

 


Dans l'ordre : pandas, takins, et cerf porte-musc des forêts

 

De nouvelles observations, directes cette fois-ci, ont eu lieu en 2014. Le 18 mars 2014, une équipe de la réserve est tombée sur un panda sauvage dans le secteur de Shibangou (石板沟) de la réserve, à une altitude de 1944 mètres. L'animal était un adulte et il apparaissait en bonne santé, vigoureux et avec un beau pelage. Quelques jours plus tard, le 10 avril, c'était un jeune qui était aperçu perché dans un arbre.

 

Pour en savoir plus :

        > Un panda sauvage observé dans la réserve naturelle de Tangjiahe pendant la saison des amours (15 avril 2017)

        > Plusieurs pandas sauvages photographiés par les appareils installés dans la réserve naturelle de Tangjiahe (29 novembre 2016)

        > Un panda sauvage photographié de nuit dans la réserve naturelle de Tangjiahe (26 juillet 2016)

        > Ping Ping, le jeune panda sauvage secouru dans la réserve naturelle de Tangjiahe, n'a pas survécu à ses blessures (5 décembre 2014)

        > Un jeune panda sauvage gravement blessé a été secouru dans la réserve naturelle de Tangjiahe (20 novembre 2014)

        > Observation d'un jeune panda et de sa mère dans la réserve naturelle de Tangjiahe (17 avril 2014)

        > Des pandas photographiés dans la réserve naturelle de Tangjiahe, dans les Monts Minshan (25 mars 2014)

        > 14 janvier 2013 : Des pandas photographiés dans les réserves naturelles de Tangjiahe et de Foping

        > 24 mars 2010 : Une mère panda et son jeune aperçus dans la réserve naturelle de Tangjiahe

        > 3 mai 2009 : Des nouvelles d'un panda sauvage secouru en octobre 2008 dans la réserve naturelle de Tangjiahe

        > 26 Juin 2006 : Les pandas géants se multiplient régulièrement