Participez aux coûts d'hébergement et de maintenance du site :   Même un petit don est important, merci - Jérôme

Visites de zoos et compte-rendus

 

 

Notre tour du monde dans le cadre du programme Chengdu Pambassador nous a amené au zoo River Safari, à Singapour, le lundi 26 août 2013 après-midi.

Yinrong, Melissa et moi-même avons été accueillis par Shaiful Rizal et Joey Phua, du zoo River Safari ; et nous avons participé à une activité organisée par l'agence de presse Xinhua, le zoo River Safari, et la base de recherches de Chengdu sur l'élevage du panda géant (Chengdu Research Base of Giant Panda Breeding). Plusieurs médias asiatiques (Straits Times, Channel News Asia, Xinhua,...) étaient conviés à l'activité.

 


Après-midi d'activités au River Safari à l'occasion du tour du monde Chengdu Pambassador - 26 août 2013 - © Jérôme POUILLE

 


Trois Pambassadors en visite à Singapour - 26 août 2013 - © Jérôme POUILLE

 

Monsieur Xiao Jianghua, conseilleur culturel à l'ambassade de Chine à Singapour, a introduit l'après-midi et le programme Chengdu Pambassador puis Monsieur Tan Hongming, directeur adjoint de la base de Chengdu, a remercié le zoo River Safari pour l'accueil et les médias pour leur présence, tout en présentant les fonctions de la base de Chengdu.

J'ai pu ensuite mener un jeu de questions-réponses avec les visiteurs, et les personnes qui donnaient les réponses correctes pouvaient gagner des peluches. Cinq questions d'ordre général ont été posées : "Combien de kilogrammes de bambous puis-je manger chaque jour ?", "Quel est le poids de mon nouveau-né ?", "Combien sommes-nous dans le milieu naturel ?", "Combien ai-je de doigts à mes pattes inférieures ?", "Pourquoi suis-je en danger" . Puis deux questions bonus ont permis de clôturer la séance en lien avec les pandas de Singapour : "Quel âge avons-nous ?" et "Quels étaient nos noms respectifs avant d'arriver à Singapour ?".

 


Extrait du jeu de Questions / réponses - 26 août 2013 - © Jérôme POUILLE

 

Ensuite, Yinrong a expliqué aux visiteurs comment réaliser le gâteau spécial panda qui est distribué en captivité, et quel est son rôle nutritif pour les pandas. Puis Melissa a projeté une trentaine de ses photos pour retracer notre expérience de Chengdu Pambassador tout en soulignant les objectifs principaux de la base de Chengdu.

Enfin, les visiteurs ont pu nous poser leurs questions, par exemple "Quelle est la durée de gestation d'un panda ?", "Dans quelle famille est classé le panda ?", "Quelle est la durée de vie d'un panda ?",... puis nous avons pu les guider dans le bâtiment qui abrite les deux pandas pour répondre à leurs autres questions sur les installations à Singapour.

Le zoo River Safari est l'un des quatre zoos de Singapour gérés par Wildlife Reserves Singapore. Il est adjacent au zoo de Singapour et au zoo Night Safari. Le zoo River Safari est centré autour du monde aquatique et présente à la fois des espèces aquatiques et terrestres classées selon huit grands fleuves dans lesquels ou à proximité desquels elles vivent. Environ 5000 animaux de 300 espèces sont exposés sur 12 hectares. Le parc a ouvert le 3 avril 2013.

 


Entrée du River Safari, le nouveau zoo dédié au monde aquatique du groupe Wildlife Reserves Singapore - 26 août 2013 - © Jérôme POUILLE

 


Plan du River Safari, les installations des pandas sont cerclées de rouge - © WRS

 

Le mâle Kai Kai et la femelle Jia Jia sont arrivés au zoo River Safari le 6 septembre 2012 (lire l'article). Ils ont voyagé depuis Chengdu à bord d'un Boeing 747-400 de la compagnie Singapore Airlines. Cette arrivée a fait suite à la visite du président chinois Hu Jintao à Singapour le 11 novembre 2009, visite lors de laquelle il avait annoncé l'arrivée prochaine d'une paire de pandas à Singapour, et ce à l'occasion du 20ème anniversaire, en 2010, de l'établissement des relations entre les deux pays (lire l'article). Le 12 novembre 2009, ce partenariat a été scellé lors d'une cérémonie de signature entre Hu Jintao et le premier ministre Lee Hsien Loong.

 


Départ de la base de Yaan Bifengxia le 5 septembre 2012,
où les chinois sont venus acclamer le départ de Kai Kai et Jia Jia en signe d'amitié avec Singapour

 

Le couple de pandas est déchargé à l'aéroport de Singapour sous l'objectif des journalistes et photographes

 

Une cérémonie d'accueil a été organisée à l'arrivée du convoi au zoo River Safari

 

Le zoo de Singapour, un autre des quatre zoos gérés par le Wildlife Reserves Singapore, a déjà hébergé deux pandas mâles, An An et Xin Xing, du 19 septembre 1990 au 10 janvier 1991. Durant la centaine de jours d'expositions, An An et Xin Xing avaient attiré plus de 400 000 visiteurs.

 


Image d'archive de la visite de deux pandas mâles au zoo de Singapour

 

Un autre panda était venu à Singapour du 21 février 1988 au 22 mars 1988, il s'agissait de la femelle Jiao Jiao qui appartenait au cirque de Shanghai et qui était venue pour des représentations au théâtre Kallang.

Le mâle Wu Jie (renommé Kai Kai suite à l'annonce de sa sélection pour Singapour) est né le 14 septembre 2007 (lire l'article) au centre de Wolong du Centre chinois de recherches et de conservation du panda géant (China Conservation and Research Center for the Giant Panda). Après le séisme de mai 2008, il a été transféré le 21 juillet 2008 à la base de Ya'an Bifengxia où il a vécu avant de partir pour Singapour.

 


Le mâle Kai Kai, le 26 août 2013 - © Jérôme POUILLE

 

La femelle Hu Bao (renommée Jia Jia pour la même raison) est née le 3 septembre 2008 (lire l'article) à la base de Ya'an Bifengxia du Centre chinois de recherches et de conservation du panda géant. Hu Bao a vécu deux ans à Shanghai, de 2010 à 2012, au zoo de Shanghai puis au Wild Animal Park. Elle avait été envoyée à Shanghai dans le cadre de l'Exposition Universelle.

 


La femelle Jia Jia, le 26 août 2013 - © Jérôme POUILLE

 

Les installations des deux pandas ont coûté 8,5 millions de dollars singapouriens et se composent d'un bâtiment de 1 500 m² dénommé "Giant panda forest" abritant un très petit enclos pour les pandas roux, un petit enclos pour les faisans dorés, et enfin quatre enclos intérieurs pour les pandas géants. Chaque panda a donc deux enclos et peut librement passer de l'un à l'autre. Les visiteurs circulent sur un cheminement légèrement en hauteur qui serpente dans le bâtiment. Deux petits enclos extérieurs sont rattachés au bâtiment et destinés aux pandas géants. Cependant, compte-tenu que les températures à Singapour sont relativement élevées toute l'année, les pandas passent la majeure partie de leur temps à l'intérieur, d'où la priorité mise sur les enclos intérieurs.

 


Entrée dans le bâtiment hébergeant Kai Kai et Jia Jia. Le secteur a été baptisé Giant panda forest et se situe dans la zone de la rivière Yangtze
26 août 2013 - © Jérôme POUILLE

 

 
Schéma du bâtiment qui héberge les pandas géants, à gauche les deux enclos intérieurs et l'enclos extérieur de Kai Kai,
ainsi que le petit enclos des pandas roux et celui des faisans dorés, à droite les deux enclos intérieurs et l'enclos extérieur de Jia Jia - © WRS

 

Trois vues sur l'intérieur du bâtiment de 1 500 m² - 26 août 2013 - © Jérôme POUILLE

 

Les enclos intérieurs présentent une légère pente, sont extrêmement végétalisés, comportent des structures pour grimper, des rochers et des points d'eau. Dès la première vue, ils donnent aux visiteurs un aspect naturel, vert et agréable. Tous ces aménagements participent à l'enrichissement de l'espace pour les pandas et diminuent ainsi l'expression de comportements anormaux signes de stress ou d'ennui.

 


Première partie de l'enclos intérieur du mâle Kai Kai - 26 août 2013 - © Jérôme POUILLE

 

Seconde partie de l'enclos intérieur du mâle Kai Kai - 26 août 2013 - © Jérôme POUILLE

 


Première partie de l'enclos intérieur de la femelle Jia Jia - 26 août 2013 - © Jérôme POUILLE

 

Seconde partie de l'enclos intérieur de la femelle Jia Jia - 26 août 2013 - © Jérôme POUILLE

 


Enclos extérieur de Kai Kai - 26 août 2013 - © Jérôme POUILLE

 


Enclos extérieur de Jia Jia - 26 août 2013 - © Jérôme POUILLE

 

Le mâle Kai Kai semble s'être approprié son enclos tandis que la femelle Jia Jia est plus timide et préfère passer plus de temps dans l'une des cages non visibles du public. Difficile de dire après seulement une heure d'observation la part de responsabilité du caractère et de la personnalité de Jia Jia dans le fait qu'elle soit peu à l'aise dans ses deux enclos intérieurs. Un écran vidéo permet aux visiteurs de voir Jia Jia si elle se trouve dans sa cage intérieure.

 


Un panneau explique aux visiteurs que Jia Jia, contrairement à Kai Kai, passe plus de temps dans sa cage intérieure.
Ils peuvent alors la voir via un écran vidéo - 26 août 2013 - © Jérôme POUILLE

 

Le bâtiment comporte plusieurs panneaux d'information à destination des adultes et des enfants, à la fois sur les deux pandas exposés mais plus généralement sur les mœurs de l'espèce. 

 


L'éducation à la conservation et l'information des visiteurs, une des missions prioritaires d'un zoo moderne - 26 août 2013 - © Jérôme POUILLE

 

Wildlife Reserves Singapore a planté quatre espèces de bambous, dès 2010, dans les quatre institutions qu'il gère (Night SafariRiver Safari, zoo de Singapour, parc ornithologique de Jurong) pour nourrir les pandas. Il s'appuie également sur une ferme à Lim Chu Kang.

 


Depuis l'arrivée de Jia Jia et Kai Kai, le zoo River Safari utilise ces deux mascottes. Le mâle Kai Kai, à droite, a une touffe de poils
au sommet de son crâne, ce qui permet de le différencier aisément de la femelle Jia Jia - 26 août 2013 - © Jérôme POUILLE

 

Le zoo River Safari héberge des salamandres géantes de Chine. J'ai présenté cette espèce dans mon rapport consacré au Ocean Park de Hong Kong (lire le rapport). Je participe à l'opération "Panda 1+1" qui consiste à parler d'une espèce tout aussi en danger que le panda géant mais méconnue, et j'ai choisi la salamandre géante de Chine.

La salamandre géante de Chine évolue dans les trois grands écosystèmes fluviaux de la Chine, les fleuves Huang He (fleuve Jaune), Yangtze et Zhu Jiang. Elle est présente entre 100 et 1 500 m d'altitude. Son habitat se compose de rochers, ruisseaux de montagne et des lacs aux eaux claires et rapides. L’espèce trouve généralement son bonheur dans les zones forestières à des altitudes modérées, particulièrement entre 300 et 800 m. Elle occupe les creux sous-marins et les cavités, passant la plupart de son temps dans l’eau.

La saison de reproduction des salamandres géantes de Chine semble se produire entre août et septembre. La femelle dépose dans une cavité de reproduction occupé par un mâle une traînée d’un très grand nombre d’œufs, entre 500 et 1000, distribués en deux longs cordons gélatineux. Le mâle chasse la femelle car elle peut manger sa propre progéniture, puis il libère ses spermatozoïdes et, agitant l’eau autour des œufs, les féconde indirectement. Le mâle va protéger cette cavité et les œufs jusqu'à l’éclosion, soit 50-60 jours plus tard.

À la naissance, les larves ne mesurent que 30 mm et possèdent des branchies externes qui régresseront au moment de la métamorphose, lorsque leur taille aura atteint environ 200-250 mm de long. Le métabolisme d’un adulte est atteint à l’âge de trois ans. La maturité sexuelle se ferait à environ 15 ans.

 


La salamandre géante de Chine, le plus grand amphibien vivant sur Terre - 26 août 2013 - © Jérôme POUILLE