Vous accédez dorénavant à ce site via l'adresse www.panda.fr - Mettez à jour vos favoris, merci de votre fidélité - Jérôme

Visites de zoos et compte-rendus

 

 

Le zoo de Chapultepec est situé dans le bois de Chapultepec dans la ville de Mexico, au Mexique. Il a été établi le 6 juillet 1923 par le biologiste mexicain Alfonso Luis Herrera et a ouvert ses portes au public en 1924. Le zoo a été rénové en profondeur entre le 24 juin 1992 et le 1er août 1994.

Le zoo de Chapultepec, dont l'entrée est gratuite, héberge aujourd'hui environ 1900 animaux de 250 espèces différentes et accueille annuellement plus de 5 millions de visiteurs.

J'ai visité le zoo de Chapultepec le mardi 10 septembre 2013 dans le cadre du tour du monde Chengdu Pambassador, accompagné de Melissa.

 


Entrée du zoo de Chapultepec, dans le bois du même nom à Mexico - 10 septembre 2013 - © Jérôme POUILLE

 


Plan du zoo de Chapultepec, les installations des pandas sont cerclées de rouge - 10 septembre 2013 - © Jérôme POUILLE

 

Le zoo de Chapultepec a reçu ses premiers pandas, Ying Ying et Pe Pe, le 10 septembre 1975, il s'agissait d'un cadeau diplomatique de la Chine au Mexique à l'occasion de la visite du vice Premier ministre chinois de l'époque, Chen Yuachi, à Mexico. A leur arrivée sur le sol mexicain, ils ont été accueillis par María Esther Zuno Arce, Première Dame du Mexique, et Octavio Sentíes Gómez, Régent de la ville de Mexico.

 


Ying Ying et Pe Pe au zoo de Mexico peu après leur arrivée
Source : © El Heraldo de Mexico, 12 septembre 1975, photo de Francisco Hernandez

 


Ying Ying et Pe Pe au zoo de Mexico - © DGZCM

 


Une plaque commémorative rappelle que la Chine a offert deux pandas à Mexico en 1975 en signe d'amitié - 10 septembre 2013 - © Jérôme POUILLE

 

Ying Ying, une femelle, a été capturée dans le milieu naturel en juin 1975 et elle était alors âgée de moins d'un an. Elle a ensuite été transférée au zoo de Beijing en août 1975, peu avant son départ pour Mexico. Ying Ying a vécu au zoo de Mexico jusqu'au 29 janvier 1989, date de sa mort.

 


Ying Ying au zoo de Mexico - © Ebisawa Alfredo Tooru

 


Ying Ying, naturalisée, est exposée dans le secteur des pandas - 10 septembre 2013 - © Jérôme POUILLE

 

Pe Pe, un mâle , a également été capturé dans le milieu naturel, en juillet 1975, âgé de moins d'un an. Il a rejoint Beijing en août 1975 également avant d'être transféré au Mexique. Il va mourir à Mexico le 20 juillet 1988 à l'âge de 14 ans.

 


Pe Pe au zoo de Mexico - © Ebisawa Alfredo Tooru

 


Pe Pe, naturalisé, est exposé dans le secteur des pandas - 10 septembre 2013 - © Jérôme POUILLE

 

Ying Ying et Pe Pe vont avoir sept petits au zoo de Chapultepec, tous nés suite à un accouplement naturel :

  - la femelle Xen Li, née le 10 août 1980, qui va mourir 8 jours plus tard écrasée par sa mère.

 


Xen Li - © DGZCM

 

  - la femelle Tohui, née le 21 juillet 1981, et qui va mourir à l'âge de 12 ans, le 16 novembre 1993. Tohui était le premier panda né hors de Chine à survivre et également le premier panda né hors de Chine à se reproduire.

 


Tohui à sa naissance avec sa mère Ying Ying - © Excelsior

 


Tohui et sa mère Ying Ying - © DGZCM

 


Tohui - © Ebisawa Alfredo Tooru

 


Statue commémorative à la mémoire de Tohui installée dans le secteur des pandas - 10 septembre 2013 - © Jérôme POUILLE

 

  - le mâle Liang Liang, né le 22 juin 1983, et qui va mourir à l'âge de 16 ans, le 23 mai 1999, sans descendance.

 


Liang Liang - Première photo © DGZCM, seconde photo © Ebisawa Alfredo Tooru

 

  - la femelle Xiu Hua, née le 25 juin 1985, et qui est morte le 27 avril dernier (2013) (lire l'article), à l'âge de 28 ans, sans descendance. A noter que la portée était jumelle mais le second petit, un mâle, est mort deux jours après sa naissance. Xiu Hua avait fait un court passage sur le sol américain. En effet, elle avait été prêtée au zoo de Memphis du 1er août au 7 septembre 1987 en échange d'animaux venus de Memphis. Durant son exposition en août, le zoo avait connu une hausse de 190% de sa fréquentation comparé au mois d'août de l'année précédente. Quelques 226 538 visiteurs étaient venus voir Xiu Hua, battant ainsi le record de mai 1985 où 155 442 visiteurs étaient venus observer un koala temporairement exposé à Memphis. Le prêt de Xiu Hua était le premier prêt non organisé par la Chine elle-même. Memphis avait même tenté de négocier un allongement du prêt mais Mexico avait refusé prétextant que ses habitants étaient pressés de revoir Xiu Hua.

 


Xiu Hua - © DGZCM

 

  - à des jumeaux le 15 juin 1987 dont l'aîné va mourir trois jours plus tard, et dont le second est la femelle Shuan Shuan, toujours en vie au zoo de Mexico. Agée de 26 ans, elle n'a jamais eu de descendance.

 


Shuan Shuan et sa mère Ying Ying - © Ebisawa Alfredo Tooru

 

Parmi les descendants de Ying Ying et Pe Pe, seule la femelle Tohui s'est accouplée, avec le mâle Chia Chia, alors prêté par le zoo de Londres et arrivé à Mexico le 30 novembre 1988. Suite à un accouplement naturel, Tohui a donné naissance à une femelle, Xin Xin, le 1er juillet 1990. Agée de 23 ans, Xin Xin vit toujours au zoo de Mexico mais n'a pas eu de descendant.

 


La femelle Tohui et sa petite Xin Xin - © DGZCM

 

 

Xin Xin dans l'enclos extérieur N°2 (voir plan ci-après) - 10 septembre 2013 - © Jérôme POUILLE

 

Le mâle Chia Chia va vivre au zoo de Chapultepec jusqu'au 13 octobre 1991, date de sa mort. Il n'aura pas d'autre descendant à Mexico.

 


Le zoo de Chapultepec a édité un grand panneau d'information sur lequel il présente l'arbre généalogique des pandas de Mexico.
A noter que Xiu Hua est morte le 27 avril 2013 et que le panneau n'a pas été actualisé.
10 septembre 2013 - © Jérôme POUILLE

 

Le zoo de Chapultepec a coopéré dans le passé avec le zoo d'Ueno, à Tokyo (Japon) pour la reproduction. Dans le cadre de cette coopération, Mexico a reçu à trois reprises le mâle japonais Ling Ling pour des tentatives d'accouplement : du 29 janvier au 24 avril 2001, du 12 novembre 2001 au 24 avril 2002 et du 27 janvier au 26 avril 2003. Peu après le dernier séjour de Ling Ling au zoo de Chapultepec, Mexico a envoyé à Tokyo la femelle Shuan Shuan le 3 décembre 2003 mais cette dernière a été rapatriée au Mexique au bout de presque deux ans, le 26 septembre 2005, après avoir échoué à laisser une descendance au Japon (lire l'article). Elle avait été inséminée à plusieurs reprises avec du sperme du mâle japonais Ling Ling, mais sans succès de naissance.

 


Le mâle japonais Ling Ling durant l'un de ses séjours à Mexico - © DGZCM

 

Deux pandas vivent donc actuellement au zoo de Mexico : les femelles Xin Xin et Shuan Shuan âgées respectivement de 23 et 26 ans. Ces deux pandas ont la particularité d'être la propriété du Mexique puisqu'elles sont des descendantes de pandas offerts par la Chine au Mexique dans la période où ces dons diplomatiques étaient monnaie courante.

 


Shuan Shuan avait accès le jour de ma visite aux enclos extérieurs N°4 et N°5 (voir plan ci-après) - 10 septembre 2013 - © Jérôme POUILLE

 

La femelle Xin Xin, dans l'enclos extérieur N°2 (voir plan ci-dessous) - 10 septembre 2013 - © Jérôme POUILLE

 

Les installations des pandas se composent de sept petits enclos intérieurs, de trois enclos extérieurs visibles du public, et d'au moins deux enclos extérieurs non visibles du public. Les deux enclos extérieurs principaux ont été entièrement rénovés (un bénéficie actuellement de nouveaux travaux) et même si leur taille initiale reste inchangée depuis 1975, ils ont été fortement enrichis et complexifiés : arbres, végétaux, point d'eau et plates-formes leur donnent un aspect naturel surprenant malgré leur taille relativement moyenne. Le jour de ma visite, Xin Xin occupait l'un des deux enclos extérieurs principaux (celui n'étant pas en travaux) et Shuan Shuan occupait deux enclos extérieurs non visibles du public.

En 1998, à la suite d'une collaboration avec le zoo de San Diego (Etats-Unis), le zoo de Mexico a inauguré un laboratoire de reproduction et d'endocrinologie dénommé "Juan Tellez Giron", laboratoire dédié au suivi des pandas, aux analyses cytologiques, hormonales, et à l'insémination artificielle et au stockage de semences.

 


 

Schéma du secteur des pandas géants (échelle non respectée) - © Jérôme POUILLE

 


Enclos extérieur noté N°2 sur le plan, occupé le jour de ma visite par Xin Xin - 10 septembre 2013 - © Jérôme POUILLE

 


La célèbre sphère métallique des pandas de Mexico a été agrémentée d'objets d'enrichissement : des hamacs
10 septembre 2013 - © Jérôme POUILLE

 


Enclos extérieur noté N°1 sur le plan, en travaux le jour de ma visite - 10 septembre 2013 - © Jérôme POUILLE

 


Enclos extérieur noté N°3 sur le plan, non occupé le jour de ma visite - 10 septembre 2013 - © Jérôme POUILLE

 


Enclos extérieur noté N°5 sur le plan, occupé par la femelle Shuan Shuan le jour de ma visite - 10 septembre 2013 - © Jérôme POUILLE

 


Allées de circulation autour des enclos intérieurs et extérieurs des pandas - 10 septembre 2013 - © Jérôme POUILLE

 

Depuis que Mexico héberge des pandas, le zoo de Chapultepec entretient d'étroites relations avec la Chine et les institutions chinoises qui hébergent des pandas. A partir de 2007, sept vétérinaires du zoo de Chapultepec ont effectué des séjours académiques au zoo de Beijing, au Centre chinois de recherches et de conservation du panda géant (China Conservation and Research Center for the Giant Panda) et à la base de recherches de Chengdu sur l'élevage du panda géant (Chengdu Research Base of Giant Panda Breeding) ; et ce au travers de deux programmes : le programme des bourses d'études du Centre d'études Chine / Mexique (CECHIMEX) et le programme de l'Institut de sciences et technologies du district fédéral (IcyT-DF).

En 2009, une délégation chinoise composée de fonctionnaires et d'experts s'est rendue au zoo de Chapultepec et ont émis des recommandations à caractère technique qui ont été intégrées dans le "Plan stratégique pour la conservation du panda géant au zoo de Chapultepec". Ce plan a abouti à une rénovation complète des enclos et à une amélioration du régime alimentaire distribué aux pandas.

Début 2012, une convention de coopération a été signée entre la Direction générale des parcs zoologiques et de la faune sauvage de Mexico (Direccion general de zoologicos y vida sylvestre), le zoo de Beijing et la base de Ya'an Bifengxia du Centre chinois de recherches et de conservation du panda géant pour promouvoir la reproduction en captivité de l'espèce avec notamment du matériel biologique provenant de Chine.

Compte-tenu de l'âge avancé des deux femelles actuellement à Mexico, il est peu probable que la piste d'une insémination artificielle soit poursuivie dans les années futures. Reste à savoir si Mexico recevra de nouveaux pandas prochainement, notons que l'accentuation de la coopération et la modernisation des enclos laissent imaginer que de nouveaux pandas pourraient être transférés au Mexique. Mais ce n'est qu'une hypothèse. 

 


La femelle Xin Xin, dans l'enclos extérieur N°2 - 10 septembre 2013 - © Jérôme POUILLE

 

Enfin, de nombreux panneaux d'informations dans le zoo décourage les citoyens mexicains à acheter des animaux sauvages sans autorisation et même à dénoncer tout acte de trafic animal. Une nouvelle fois, rappelons que trafics et commerces des animaux menacent la biodiversité, perturbent les équilibres naturels en ôtant des espèces pour toujours ou au contraire en introduisant de nouvelles espèces dites invasives ou exotiques, menacent la vie sauvage et par effet indirect l'espèce humaine.

 


Le zoo sensibilise les visiteurs au trafic animal qui est une violation de la loi - 10 septembre 2013 - © Jérôme POUILLE