# A la une :    #BBpandaBeauval    #PandasBerlin    #LinPing    #PandaBook    #Naissances2017

Visites de zoos et compte-rendus

 


 


 

 

Accès rapide aux chapitres de la page :

         Historique des pandas hébergés au zoo de Madrid

         Les pandas présents aujourd'hui à Madrid

         Les installations

         La nutrition

         Les soins

         La recherche scientifique

         Pour en savoir plus

  

 

Le zoo aquarium de Madrid est le second plus vieux zoo du monde (le plus vieux étant le zoo de Schönbrunn à Vienne, en Autriche). Il a été fondé en 1770 par le roi Charles III, se situait initialement dans le parc Retiro et exposait des espèces des colonies américaines. Les nouvelles installations du zoo de Madrid ont été construites en 1972 et se situent dans le grand parc urbain Casa de Campo, à environ 20 minutes du centre-ville de Madrid.

Le zoo de Madrid actuel, d'environ 20 hectares, comprend un zoo, un aquarium, un delphinarium et une volière. Il est géré par le groupe Parques Reunidos, un groupe espagnol qui gère de nombreux zoos et parcs de loisirs dans le monde entier.

J'ai visité ce zoo le mercredi 8 juin 2011 et vous trouverez dans cet article une description des installations et des pandas qui se trouvent actuellement au zoo de Madrid ; ainsi qu'un historique des pandas géants hébergés dans cette institution.

 


Entrée du zoo aquarium de Madrid, au cœur du parc Casa de Campo

 

CLIQUEZ POUR AGRANDIR

Plan du zoo aquarium de Madrid - L'installation des pandas est cerclée en rouge

 


De De, de repos sur une plate-forme dans l'enclos extérieur noté N°2 dans le schéma plus bas, le 8 juin 2011

 

 

Historique des pandas hébergés au zoo de Madrid

 

Historiquement, le zoo de Madrid a déjà hébergé un couple de pandas. Une paire de pandas, la femelle Shao Shao et le mâle Chang Chang, avaient été offerts par la Chine au roi d'Espagne Juan Carlos lors de sa visite en Chine en juin 1978 et sont arrivés au zoo de Madrid le 24 décembre 1978. Ils sont arrivés par avion à 20h30 à l'aéroport de Barajas (Madrid) après une escale à Bucarest.

 


Le 29 juillet 1978, le roi Juan Carlos reçoit les administrateurs des zoos de Beijing et Madrid

 

La femelle Shao Shao, née au zoo de Beijing le 18 septembre 1975, était donc âgée d'un peu plus de 3 ans à son arrivée à Madrid. Elle est décédée à Madrid le 23 octobre 1983 d'une infection intestinale. Le mâle Chang Chang est né dans le milieu naturel et sa date de naissance est estimée à 1971. Il a été capturé en décembre 1976 puis envoyé plus tard au zoo de Beijing. Il est mort à Madrid le 13 octobre 1995 d'un accident vasculaire cérébral.

Au printemps 1982, le 25 mars au matin, Chang Chang et Shao Shao se sont accouplés à 9 reprises mais devant l'échec quasi certain de cet accouplement naturel, la femelle Shao Shao a en parallèle été inséminée à trois reprises (les 27, 28 et 29 mars 1982) avec de la semence d'un autre mâle, Chia Chia, alors hébergé au zoo de Londres. Shao Shao donna naissance à des jumeaux, un mâle de 110 grammes et une femelle de 75 grammes, le 4 septembre 1982 respectivement à 2h50 et 4h00 du matin ; mais seul le mâle Chu Lin, élevé par sa mère, a survécu. Sa jumelle, délaissée par sa mère et placée en incubateur, est morte 3 jours après sa naissance d'une pneumonie et d'une méningite. Chu Lin a vécu au zoo jusqu'au 29 avril 1996, date de sa mort due à des désordres intestinaux. Les tests génétiques n'existant pas à cette époque, il n'a jamais été démontré que Chia Chia était indiscutablement le père de ces jumeaux. Cependant, c'est fort probable car les observateurs de l'accouplement naturel sont presque sûrs qu'il n'a pas réussi.

 

  
Insémination artificielle de Shao Shao (gauche) qui aboutit à la naissance de Chu Lin (droite)

 

  
Chu Lin âgé de 3 mois (à gauche) ;
Chu Lin observe la marche pacifique de Chang Chang avec qui il a partagé l'enclos peu après la mort de sa mère Shao Shao (à droite)

 


Shao Shao et son fils Chu Lin

 


Une statue dédiée à la mémoire de Chu Lin à proximité de l'enclos actuel des pandas géants - 8 juin 2011

 

 

Les pandas présents aujourd'hui à Madrid

 

Un programme de coopération entre la Chine et l'Espagne sur la protection des pandas géants a été lancé le vendredi 29 juin 2007 à Chengdu, en présence de sa majesté la Reine Sofia d'Espagne. Ce lancement officiel garantissait l'arrivée prochaine de pandas à Madrid.

 


La Reine Sofia d'Espagne avec un jeune panda à l'occasion d'une photo à la base de recherches sur le panda de Chengdu, le vendredi 29 juin 2007.
Cette même journée se tenait dans ce centre un sommet qui rendait officiel le programme de coopération entre la Chine et l'Espagne pour la protection et la recherche internationales du panda.


Quelques semaines plus tard, soit le 8 septembre 2007, un couple de pandas est arrivé en Espagne. Partis de Chine la veille, les deux pandas proviennent de la base de recherches de Chengdu sur l'élevage du panda géant (Chengdu Research Base of Giant Panda Breeding ; abrégée CRBGPB) où ils sont nés et sont loués par cet établissement au zoo de Madrid pour une durée de 10 ans.

 


Une plaque commémorative est placée dans l'enclos extérieur N°1 (voir schéma des enclos ci-dessous). Elle indique que sa Majesté la Reine Doña Sofia a inauguré le 19 septembre 2007
les installations des pandas géants, dont l'arrivée à Madrid est le fruit de la collaboration entre l'Association Chinoise des Parcs Zoologiques et le Zoo Aquarium de Madrid.


Hua Zui Ba, la femelle, dont le nom signifie "lèvres charmantes", est née le 16 septembre 2003 et a toujours été hébergée à la base de Chengdu avant son arrivée en Espagne.

 

La femelle Hua Zui Ba, le 8 juin 2011, dans l'enclos extérieur N°1 du zoo de Madrid


Bing Xing, le mâle, dont le nom signifie "étoile de glace", est né le 1er septembre 2000 à la base de Chengdu où il est resté jusqu'en janvier 2002. Il a ensuite été prêté un peu plus de deux ans, soit de janvier 2002 à février 2004, au Wild Animal Park de Hangzhou, dans la province de Zhejiang, en Chine. Après son séjour à Hangzhou, il a rejoint le zoo de Chengdu avant de retourner à la base de Chengdu en octobre 2005.

 


Le mâle Bing Xing, le 8 juin 2011, dans l'enclos extérieur N°1 du zoo de Madrid

 

Ni Hua Zui Ba ni Bing Xing n'ont été parents en Chine avant leur arrivée à Madrid.

Le mardi 7 septembre 2010, Hua Zui Ba, alors âgée de presque 7 ans, a créé la surprise en donnant naissance à des jumeaux, respectivement à 13h40 et 15h15. Cette naissance est le fruit d'une insémination artificielle réussie et pratiquée le 25 avril 2010 par le personnel du zoo de Madrid avec l'appui du Dr Lang Jinchao venu spécialement de la base de Chengdu mais également assistés de plusieurs institutions espagnoles (département de physiologie animale de la faculté de sciences vétérinaires de Madrid, la banque génétique des espèces en danger, le Museum national d'histoire naturelle). La gestation a donc duré 135 jours. Les vétérinaires de la base de Chengdu ont assisté à distance le zoo de Madrid durant la mise-bas.

Les jumeaux pandas, deux mâles, ont été élevés par alternance pendant leurs premiers mois : pendant que l'un était dans l'incubateur (ou couveuse), l'autre était avec sa mère et les soigneurs échangeaient les bébés régulièrement afin qu'ils puissent tous les deux profiter des soins maternels.

Le 7 octobre 2010, les jumeaux pandas ont été officiellement présentés à la presse alors qu'ils étaient tous les deux dans leur incubateur. Cette présentation a également marqué le début de l'exposition au public des jeunes pandas.

 


Les jumeaux pandas dans l'incubateur, âgés d'un mois, présentés à la presse le 7 octobre 2010


Le 30 décembre 2010, une cérémonie a été organisée au zoo pour dévoiler le nom des jeunes pandas. La branche espagnole des studios de cinéma Paramount Pictures a adopté les jumeaux pandas et a nommé l'aîné Po, du nom du célèbre protagoniste du film Kung Fu Panda ainsi que du volume 2 prochainement au cinéma. Florentino Fernandez, un acteur et humoriste célèbre en Espagne, qui est la voix de Po dans Kung Fu Panda 2, a d'ailleurs rendu visite aux jeunes pandas le 21 décembre. Quant au second panda, Paramount Pictures a invité les internautes à choisir parmi quatre propositions de noms pré-sélectionnés par les citoyens de Chengdu, ville d'origine de Hua Zui Ba et Bing Xing. Celui qui a retenu le suffrage du public est De De, qui signifie "surnom affectueux de Madrid". Le groupe de musique espagnol Cantamos Contigo a même spécialement écrit une chanson pour les jumeaux pandas qu'il a interprété lors de la cérémonie de baptême.

Le jour de ma visite, le 8 juin 2011, les jumeaux pandas venaient tout juste de fêter leurs 9 mois. De De pesait ce jour-là 18,5 kg et Po 18,2 kg, comme en témoignait l'ardoise disposée à l'intérieur de la pagode à destination des visiteurs. Les jeunes pandas marchent normalement, grimpent aisément sur les plates-formes à leur disposition et commencent à machouiller les pousses et tiges de bambous. Ce 8 juin, De De était plus actif que son frère Po.

 


Les soigneurs affichent le poids des jumeaux pandas, 8 juin 2011

 


De De (à droite) s'intéresse aux tiges de bambous tandis que Po (à gauche) se repose, 8 juin 2011, enclos extérieur N°2


Il est assez aisé de différencier les jumeaux pandas. De De a la fourrure plus jaune que Po et une tête plus ronde. Quant à Po, il est plus blanc que son frère et présente une partie plus blanche / grise autour des yeux, même si cette dernière remarque n'a pu être confirmée sur place par le personnel du zoo.

 

Deux photos de De De dans l'enclos extérieur N°2, le 8 juin 2011

 


Po bien installé dans l'enclos extérieur N°2, 8 juin 2011

 

 

Les installations

 

Les installations dédiées à la famille pandas comprennent trois enclos extérieurs et un bâtiment, dénommé la pagode compte-tenu de son style architectural, dans lequel se trouvent trois compartiments intérieurs.

 

 

Schéma (non à l'échelle) des installations dédiées aux pandas géants, zoo de Madrid - Copyright J. POUILLE


L'enclos des pandas géants, "osos pandas" en espagnol, n'est plus très loin...

 

La pagode, qui comporte les enclos intérieurs et une allée couverte où le public peut observer les pandas à l'intérieur

 

Depuis la naissance des jumeaux Po et De De, les deux adultes ne disposent plus de leur enclos extérieur attitré mais sont interchangés d'enclos au besoin, selon la nécessité de séparer Hua Zui Ba de l'un de ses petits ou des deux. Dans tous les cas, le mâle Bing Xing ne partage jamais son enclos avec les jeunes pandas ou la femelle ; si bien qu'il est toujours seul dans l'enclos extérieur qui lui est attribué à un instant donné. On imagine aisément qu'initialement il n'y avait que deux enclos extérieurs, un pour chaque adulte de part et d'autre de la pagode, et que depuis la naissance des jumeaux et surtout leur sortie à l'extérieur, un des deux enclos a été scindé en deux enclos pour permettre d'isoler au cas par cas les jumeaux pandas de leur mère. Les enclos extérieurs sont très ombragés grâce aux grands arbres en nombre, où peuvent d'ailleurs grimper les pandas. Ils disposent de plates-formes, d'une grotte et de points d'eau.

 

Vues générales de l'enclos extérieur noté N°1 sur le schéma, avec le mâle Bing Xing - 8 juin 2011

 


Vue générale de l'enclos extérieur N°1, sous un autre angle - 8 juin 2011

 


Vue générale de l'enclos extérieur noté N°2 sur le schéma, où se repose De De - 8 juin 2011
Nous apercevons à l'arrière de la cloison en faux bambous l'enclos extérieur N°3, présenté photo suivante.

 


Vue générale sur l'enclos extérieur N°3, à l'arrière de l'enclos N°2 et donc peu visible des visiteurs - 8 juin 2011


L'espace à l'intérieur de la pagode, climatisé en été et chauffé en hiver et équipé d'humidificateurs qui maintiennent l'humidité nécessaire dont ont besoin les pandas, comporte également trois enclos distincts mais là également, la naissance des jumeaux a dû entraîner la division de l'un des deux enclos initiaux pour faciliter l'isolement de l'un ou l'autre des animaux. Ils disposent de plates-formes et sont séparés par un espace vitré par lequel les animaux peuvent se voir. Seuls deux enclos sur les trois enclos intérieurs sont facilement visibles du public.

 


Les enclos intérieurs, disposés à l'intérieur de la pagode. L'enclos de gauche, où se repose De De, est séparé en deux via une cloison en faux bambous. 8 juin 2011

 


Le mâle Bing Xing, à l'intérieur de la pagode, 8 juin 2011

 


De De se repose à l'intérieur de la pagode, 8 juin 2011


En sus des enclos intérieurs et extérieurs, l'installation comporte également des espaces privatifs, non visibles du public, composés traditionnellement de zones pour les soigneurs, pour le stockage et la préparation du bambou, pour les soins... Une zone isolée est quant à elle réservée à la mise-bas et à la vie de la mère panda avec ses petits durant les premières semaines avant qu'ils ne sachent marcher.


 

La nutrition

 

Les deux adultes, Bing Xing et Hua Zui Ba, se voient délivrer du bambou à plusieurs reprises dans la journée. Pour cela, le zoo de Madrid s'approvisionne depuis 2008 chez une bambouseraie française, Rezo Plant, située à Montauriol dans le Lot-et-Garonne. A l'arrivée du couple de pandas, le zoo importait des bambous espagnols et portugais mais les animaux refusaient de les manger. Les espèces envoyées par Rezo Plant sont diversifiées mais il s'agit principalement d'espèces du genre Phyllostachys (genre assez commun dans le milieu naturel où vit le panda géant).

Voici une liste des espèces déjà envoyées au zoo de Madrid par Rezo PlantPhyllostachys bissetii, Phyllostachys alata, Phyllostachys viridis, Phyllostachys virella, Phyllostachys angusta, Phyllostachys rubicunda, Phyllostachys bambusoides, Phyllostachys glauca, Phyllostachys acuta, Phyllostachys kwangsiensis, Phyllostachys nidularia, Phyllostachys meyeri, Phyllostachys nuda, Phyllostachys lofushanensis, Pleioblastus chino, Pseudosasa japonica, et en moindre quantité des Semiarundinaria.

 


Préparation du bambou en France, dans la bambouseraie Rezo Plant
Merci à Rezo Plant (www.rezo-plant.com), spécialistes du bambou en Europe, pour la photo


Le zoo de Madrid aurait souhaité obtenir des Fargesia et des Chimonobambusa, deux genres très appréciés des pandas dans la nature (Fargesia est par exemple disponible à presque toutes les altitudes dans l'habitat naturel du panda et dans presque tous les Monts qu'ils habitent), mais la culture des Fargesia est longue et Chimonobambusa est un bambou de collection, si bien que la bambouseraie française n'a pu répondre favorablement à la demande initiale du zoo de Madrid.

Le bambou, une fois arrivé à Madrid, est stocké au froid dans une atmosphère humide afin qu'il reste frais et qu'il conserve ses qualités nutritives entre deux livraisons. Il est lavé et préparé avant d'être distribué aux animaux. Quelques tiges sont mêmes proposées à Po et De De afin de stimuler leur intérêt pour cette plante qui va devenir leur nourriture principale. A 9 mois, âge des jumeaux pandas lors de ma visite, De De jouait sans hésitation avec les tiges disposées dans l'enclos et semblait prendre du plaisir à les machouiller.

 

Préparation du bambou avant de le présenter aux pandas, 8 juin 2011

 


De De affectionne déjà les pousses de bambous disposées dans son enclos (enclos extérieur N°2), 8 juin 2011

 


Bing Xing, en plein repas, dans l'enclos extérieur noté N°1 sur le schéma, 8 juin 2011

 

 

Les soins

 

L'entraînement médical (également nommé conditionnement opérant ou renforcement positif) permet une meilleure accessibilité aux animaux pour les procédures et examens médicaux grâce à la collaboration de l'animal. Le "dressage" consiste à offrir des récompenses lorsque l'animal exprime le comportement souhaité.

Pour le couple de pandas, les sessions de formation sont quotidiennes et sont un stimulus positif qui participe à leur bien-être. Comme récompenses, le personnel du zoo de Madrid utilise des morceaux de pomme, du raisin, des pastèques voire même du miel pour les exercices les plus difficiles.

La zone dédiée à cet entraînement permet un "contact protégé" entre les pandas et les vétérinaires ou les soigneurs, c'est-à-dire qu'il existe une séparation physique avec des barreaux qui permettent en même temps l'accès sécurisé aux animaux.

Grâce à ce conditionnement, le personnel peut réaliser des prises de sang, des palpations, des échographies, des prélèvements d'échantillons de salive, de poils ou vaginaux sans générer de stress aux animaux et sans anesthésie.

La femelle est même capable d'uriner à la demande, ce qui permet la collecte quotidienne d'échantillons urinaires indispensables pour le suivi hormonal.

Les pandas sont pesés quotidiennement, le matin. Afin qu'ils restent immobiles quelques secondes sur la zone centrale de la balance, les soigneurs y déposent un morceau de pomme. Les pandas peuvent montrer des variations naturelles de leur poids corporel, jusqu'à 5 kg au cours de la journée. Ce suivi du poids est un indicateur très important de la santé des animaux.

Le poids moyen de Bing Xing, le mâle, est de 120 kg et celui de Hua Zui Ba, la femelle, de 93 kg, avec des variations au cours de l'année de jusqu'à 15 kg (les poids les plus élevés sont observés au printemps, les plus faibles à l'automne).

 


Bing Xing, dans l'enclos extérieur N°1, 8 juin 2011

 


La recherche scientifique

 

Lors de ma visite du 8 juin 2011, j'ai eu l'occasion d'interroger un étudiant qui filmait l'enclos extérieur N°2 où étaient à ce moment présents les jumeaux pandas. Il m'a indiqué filmer environ 3 heures par jour les jeunes pandas ; ces vidéos étant par la suite visionnées et étudiées par une scientifique afin de déterminer les interactions entre les deux jeunes pandas ainsi que les interactions de chacun d'entre eux avec leur mère. En effet, la naissance et la survie de jumeaux est très rare en dehors de Chine et les études comportementales entre mère panda et jumeaux sont peu nombreuses dans la recherche scientifique occidentale.

 

Trois prises de vue de De De, tantôt à parcourir son enclos (N°2 sur le schéma), à tester le bambou ou encore curieux des éléments qui l'entoure - 8 juin 2011

 

 

Pour en savoir plus

 

A lire : Toutes les actualités consacrées aux pandas géants du zoo de Madrid, en Espagne :

        > 18 novembre 2011 : Po et De De regroupés avec leur mère au zoo de Madrid

        > 22 juillet 2011 : Po et De De boivent le biberon seuls au zoo de Madrid

        > 5 janvier 2011 : Les jumeaux du zoo de Madrid reçoivent un nom

        > 8 octobre 2010 : Les jumeaux nés au zoo de Madrid présentés à la presse et visibles au public

        > 9 septembre 2010 : Hua Zui Ba a donné naissance à des jumeaux au zoo de Madrid

        > 8 septembre 2007 : Arrivée de deux pandas à Madrid, Espagne

        > 29 juin 2007 : Bientôt des pandas à Madrid

 

Pour en savoir plus :

        > Où voir des pandas hors de Chine : la liste actualisée des zoos qui hébergent des pandas hors de Chine

        > Le site officiel du zoo : http://www.zoomadrid.com

        > Davantage de photos sur la page facebook du site : facebook.com/pandas.fr

        > Découvrez la galerie spéciale sur flickr : http://www.flickr.com/photos/43987229@N00/sets/72157626918118781/

 

 


De De, le 8 juin 2011, dans l'enclos extérieur N°2

 

La femelle Hua Zui Ba grimpe à un arbre de l'enclos N°1 et semble adopter une position digne de Kung Fu Panda ! 8 juin 2011

 

Repas pour Bing Xing, dans l'enclos extérieur N°1, le 8 juin 2011

 


De De prend la pose le 8 juin 2011, dans l'enclos extérieur N°2