# A la une :    #YuanMeng       #Naissances2018    #Reintroduction    #Livre    #PairiDaiza

Réserves naturelles pour la protection des pandas sauvages > Réserve naturelle de Baishuihe

 

Monts Minshan

Province du Sichuan > Comté de Pengzhou

 

Réserve naturelle nationale de Baishuihe

 

La réserve naturelle de Baishuihe (白水河自然保护区) a été établie en 1996 par le comté de Pengzhou puis a été élevée au rang de réserve provinciale en 1999 puis au rang de réserve nationale en juillet 2002. Le plan de gestion de la réserve a été approuvé en janvier 2003 par le Ministère chinois des forêts (State Forestry Administration) et l'administration de la réserve a été établie en novembre 2003. Elle protège aujourd'hui un territoire d'une surface de 30 150 hectares (301,5 km²) compris entre 1 480 et 4 818 mètres d'altitude dans le comté de Pengzhou (province du Sichuan) dans les monts Minshan. Elle se situe à environ 70 kilomètres de Chengdu et son point culminant est Taizicheng. L'une des sources de la rivière Jianjiang se situe dans cette réserve aux vallées étroites et abruptes. Les principales vallées sont celles de Yinchanggou (银厂沟), Longcaogou (龙漕沟) et Niuquangou (牛圈沟) et elles débouchent toutes trois dans la rivière Jianjiang (湔江) dont une vingtaine de kilomètres se situent dans le périmètre de la réserve.

Sur ces 30 150 hectares, la zone centrale de la réserve fait 17 170 hectares, la zone tampon 5 065 hectares et la zone expérimentale 7 915 hectares.

En proportion, la réserve naturelle de Baishuihe est celle ayant été la plus impactée par le séisme meurtrier et dévastateur du 12 mai 2008, dit séisme de Wenchuan du nom du comté où se situait son épicentre. 54,45% de l'habitat du panda dans cette réserve, soient 15 769 hectares, avaient été impactés par le séisme et ses répliques, sur les 28 962 hectares d'habitat du panda recensés à ce moment-là dans cette réserve.

Selon les données du quatrième recensement national des pandas géants et de leur habitat, mené de 2011 à 2014, la réserve de Baishuihe abrite aujourd'hui 7 pandas sauvages, contre 4 dénombrés 10 ans auparavant lors du troisième recensement (1999-2003). Par contre, compte tenu des impacts du séisme, l'habitat du panda est en régression pour s'établir à 23 556,67 hectares selon le 4ème recensement (soit 78,13% de la réserve), contre 29 368 hectares une décennie plus tôt.

Les différences d'altitudes rencontrées dans la réserve ont pour conséquence une variation du climat selon les lieux mais avec une pluviométrie moyenne de 966,9 mm/an et une température moyenne de 12,3°, le climat est de type humide subtropical.

La diversité du climat et de la végétation fournit un habitat propice pour de nombreuses espèces. Selon des statistiques encore incomplètes, étaient recensées en 2010 plus de 2 000 espèces de plantes supérieures et 331 espèces animales de vertébrés dans la réserve ; dont 97 espèces de mammifères, 166 espèces d'oiseaux, 23 espèces de reptiles, 21 espèces d'amphibiens et 24 espèces de poissons. Sur les 97 espèces de mammifères, 25 espèces sont en danger (panda géant, rhinopithèque de Roxellane, loutre, léopard, panthère longibande, takin, panda roux). La réserve abrite plus de 100 espèces animales de vertébrés rares ou en danger : l'espèce de musaraigne Sorex bedfordiae, le porte-musc alpin (Moschus chrysogaster), la souris de Chevrier (Apodemus chevrieri), le macaque du Tibet, l'élaphode (un cervidé) (Elaphodus cephalophus), le grand bharal ou mouton bleu (Pseudois nayaur), le lophophore de Lhuys (Lophophorus lhuysii), le hokki du Tibet (Crossoptilon harmani), le garrulaxe d'Elliot (Garrulax elliotii), la salamandre géante chinoise (Andrias davidianus), l'espèce de lézard Japalura szechwanensis, le serpent ratier mandarin ou couleuvre de jade (Euprepiophis mandarinus), la couleuvre rouge des montagnes (Oreocryptophis porphyracea), l'espèce d'amphibien Polypedates hungfuensis, l'espèce de cyprinidé Belligobio pengxianensis, l'espèce de cyprinidé Schizothorax prenanti, l'espèce de poisson-chat Euchiloglanis davidi.

Cette réserve compte 4 stations de conservation : celle de Daping, celle de Wangjiaping, celle de Donglinsi, celle de Zhongba (la première établie en 2001) et chacune de ces stations hébergent 2 ou 3 personnels.

La réserve de Baishuihe est frontalière à l'Ouest et au Sud-Ouest avec la réserve naturelle nationale de Longxi-Hongkou et au Nord et Nord-Est avec la réserve naturelle provinciale de Jiudingshan.

La réserve de Baishuihe, avec celles de Jiudingshan, de Qianfoshan et de Longxi-Hongkou forment un corridor écologique qui couvre une surface de 1 500 km² et joue un rôle essentiel dans la conservation de plusieurs espèces.

 

Paysage de la réserve naturelle de Baishuihe

   

Pour en savoir plus :

        > Un panda sauvage intrigué par un appareil photo dans la réserve naturelle de Baishuihe (24 mai 2018)

        8 mars 2012 : Le terrible séisme de 2008 aurait eu un impact limité pour les pandas sauvages

        >  12 mai 2009 : Un an après le séisme, un premier bilan pour les pandas sauvages et leur habitat