# A la une :    #BBpandaBeauval    #PandasBerlin    #LinPing    #PandaBook    #Naissances2017

Monts Qionglai

Province du Sichuan > Comté de Wenchuan

 

Réserve naturelle nationale de Wolong

 

La réserve naturelle nationale de Wolong se situe dans le comté de Wenchuan (province du Sichuan) dans les Monts Qionglai. Elle a été établie en 1963 en ne couvrant que 20 000 hectares puis elle fut étendue en 1975 et protège encore aujourd'hui un territoire de 200 000 hectares. Elle est administrée à la fois par l'Administration d'Etat des Forêts (SFA - State Forestry Administration) et le département des forêts du Sichuan (Sichuan Forestry Department).

C'est l'une des premières réserves créées spécialement pour protéger le grand panda.

Elle se situe sur la bordure ouest du bassin du Sichuan et sur le versant sud-est des Monts Qionglai. Elle s'étend sur 62 km de long du nord au sud et sur 52 km de large de l'ouest à l'est et est divisée en deux parties par la rivière Pitiao qui la traverse du sud-ouest au nord-est. Les hauts sommets (la plupart d'entre eux dépassent les 4 000 mètres) et les vallées profondes sont dans la partie au nord-ouest de la rivière.

 

 

La partie nord-ouest de la réserve, du sommet de Balang à celui de Siguniang et la partie nord adjacente au comté de Li sont des montagnes à une altitude d'environ 5 000 mètres. Il y a 101 sommets au-dessus de 5 000 mètres et le sommet culminant est celui de Siguniang à 6 250 mètres d'altitude (second plus haut sommet de la province du Sichuan).

Les secteurs au sud-est de la rive de la rivière Pitiao sont moins escarpés, généralement à une altitude inférieure à 4 000 mètres. La majorité de la partie sud-est de la réserve est en dessous de 2 000 mètres d'altitude. Le point le plus bas se situe à l'extrémité est de la réserve, à Mujiangping, avec une altitude de 1 150 mètres.

La réserve est parcourue par cinq cours d'eau principaux : les rivières Pitiao, Zheng, Gengda, Zhong et Xi. La rivière Pitiao prend sa source sur le versant est du sommet de Balang et coule du sud-ouest vers le nord-est. La rivière Zheng trouve son origine sur le versant est du sommet de Siguniang et coule du nord-ouest au sud-est. Elles se rejoignent pour former la rivière Gengda appelée encore Yuzhixi.

Au sein de la réserve, le climat varie avec l'altitude, les zones climatiques verticales se répartissent comme cela des altitudes les plus faibles vers les plus élevées :
   - zone subtropicale en dessous de 2 000 m,
   - zone tempérée entre 2 000 et 2 600 m,
   - zone tempérée froide entre 2 600 et 3 600 m,
   - zone polaire entre 3 600 et 4 400 m,
   - zone alpine entre 4 400 et 5 000 m,
   - zone alpine avec neiges éternelles au dessus de 5 000 m.

Le climat à Shawan, où se situe l'administration de la réserve à une altitude de 1 920 mètres, est le suivant :
   - neige en hiver et au printemps, été doux et pluvieux,
   - humidité relative moyenne : 80,3 % (annuelle), 75,5 % (novembre à avril), 84,8 % (mai à octobre),
   - température moyenne : 8,5±0,5°C (annuelle), 17,1±0,8°C (juillet), -0,9±2°C (janvier),
   - température la plus froide : -8.5°C,
   - température la plus élevée : 29.2°C
   - période sans gel : 180 à 200 jours,
   - nombre d'heures d'ensoleillement par an : 950±100 heures,
   - précipitations annuelles moyennes : 890±100 mm.

 


L'administration de la réserve naturelle de Wolong

 

Environ 4 000 espèces de plantes, dont 1 989 espèces de plantes supérieures, 1 700 espèces d'insectes et 443 espèces de vertébrés (11 espèces de poissons, 18 d'amphibiens, 21 de reptiles, 284 d'oiseaux, 109 de mammifères) ont été documentées dans cette réserve.

La végétation s'étage verticalement selon les modalités suivantes :
   - en dessous de 1 600 m : forêts de feuillus à feuilles persistantes,
   - entre 1 600 et 2 000 m : forêts mixtes de feuillus à feuilles persistantes et caduques,
   - entre 2 000 et 2 600 m (altitudes occupées par les pandas géants et roux) : forêts mixtes de conifères et de feuillus,
   - entre 2 600 et 3 600 m (altitudes occupées par les pandas géants et roux) : forêts de conifères,
   - entre 3 600 et 4 400 m : arbustes sub-alpins,
   - entre 4 400 et 5 000 m : pelouse alpine,
   - au dessus de 5 000 m : pas de végétation (étage nival : neiges éternelles).

 

 

Parmi la très riche biodiversité de la réserve, citons les espèces végétales suivantes : l'arbre aux mouchoirs (Davidia involucrata), l'arbre caramel (Cercidiphyllum japonicum), l'Emmenopterys henryi (un arbre rare cousin du caféier), le mélèze hongshan du Sichuan (Larix mastersiana), le tétracentron de Chine (Tetracentron sinense), le Dipteronia sinensis (un arbre endémique de Chine), la Gastrodia elata (une orchidée), le saule magnifique (Salix magnifica, une espèce de saule endémique du Sichuan).

Et les espèces animales suivantes : le panda géant,  la panthère nébuleuse (ou panthère longibande, Neofelis nebulosa), le léopard, le léopard des neiges, le rhinopithèque de Roxellane, le cerf de Thorold ou cerf au museau blanc (Cervus albirostris), le takin, l'aigle royal (Aquila chrysaetos), la gélinotte de Severtzov (Tetrastes sewerzowi), le lophophore de Lhuys (Lophophorus lhuysii), le grand bharal ou mouton bleu (Pseudois nayaur).

La localisation géographique unique, les conditions topographiques complexes et le climat frais et humide à des altitudes en dessous de 3 600 m qui favorise les espèces de bambous comestibles pour le panda font de la réserve un habitat idéal pour environ 143 grands pandas selon les chiffres officiels du troisième recensement (réalisé de 1999 à 2001). Toujours selon les données de ce recensement, un peu plus de la moitié de la réserve (57,29% soit 114 588 hectares sur un total de 200 000) est habitée par le panda géant. La réserve de Wolong abrite ainsi 18,78% de la surface totale de l'habitat du panda dans les Monts Qionglai et 6,46% de la surface totale de l'habitat du panda dans la province du Sichuan. Ces 143 pandas représent 32,72% de l'effectif total de pandas dans les Monts Qionglai, 11,86% de l'effectif total de pandas dans la province du Sichuan et 8,96% de l'effectif total de pandas sauvages. La densité de pandas estimée dans les 114 588 hectares habités par le panda est de 0,125 pandas par km².

 

 

Cartes du haut : Zonages de la réserve et derniers ajustements de ces zonages suite au séisme de mai 2008.
Carte du bas : Localisation des 487 signes de présence du panda géant tels que relevés lors du 3ème recensement
qui a eu lieu de 1999 à 2003 et détermination de l'aire de distribution du panda.
Extraits de Biological Conservation 144(12) - Décembre 2011

 

La réserve naturelle de Wolong est également mondialement connue pour avoir abritée le centre de Wolong ou Centre chinois de recherches et de conservation du panda géant (China Conservation and Research Center for the Giant Panda ; abrégé CCRCGP), un centre d'élevage en captivité de l'espèce, malheureusement détruit par le séisme du 12 mai 2008. A l'emplacement de l'ex-centre de Wolong se trouve aujourd'hui la base d'Hetaoping, une base du CCRCGP dédiée à l'entraînement de pandas nés en captivité à vivre dans le milieu naturel dans la perspective d'une réintroduction. C'est aussi au cœur de la réserve que sera construit le centre de Shenshuping, dans la municipalité de Gengda, qui remplacera en 2012 l'ex-centre de Wolong.

Il existait au début des années 1980 au cœur de Wolong, à Yingxionggou, une base rudimentaire hébergeant dans des conditions assez déplorables des pandas captifs. Puis, avec l'impulsion du WWF, un centre a été construit à Hetauping et est devenu le centre de Wolong en décembre 1983 avec le transfert des pandas captifs de Yingxionggou vers Hetauping.

La réserve de Wolong est également la réserve où les pandas sauvages ont été étudiés pour la première fois grâce à l'équipe conduite par Georges B. Schaller, Hu Jinchu et Pan Wenshi qui s'est installée au camp de Wuyipeng dès décembre 1980.

La réserve de Wolong a été classée Réserve de biosphère par l'UNESCO en 1979 dans le cadre du Programme sur l'Homme et la Biosphère (Man and Biosphere MAB). Les réserves de biosphère sont des sites désignés par les gouvernements nationaux et reconnus par l’UNESCO dans le cadre de son Programme sur l’Homme et la biosphère (MAB) pour promouvoir un développement durable basé sur les efforts combinés des communautés locales et du monde scientifique. Ces réserves ont pour propos de concilier conservation de la diversité naturelle et culturelle et développement économique et social. Elles permettent de tester et développer des approches novatrices de développement durable du niveau local au niveau international.

 

 

La réserve de Wolong est divisée en trois unités : la communauté Gengda, celle de Wolong et une troisième unité qui appartient à la communauté Sanjiang qui s'étend également hors de la réserve (la partie de la communauté Sanjiang à l'intérieur de la réserve n'est pas habitée). Les deux communautés de Gengda et de Wolong sont les principaux acteurs socio-économiques de la réserve de Wolong et sont la source des activités humaines au coeur de la réserve. Il y a 6 villages dans la réserve, 3 villages pour la communauté Wolong (villages de Wolongguan, de Jiaomushan et de Zhuanjinlou) et 3 villages pour la communauté Gengda (villages de Xingfu, de Gengdaqiao et de Longtan). La réserve est majoritairement habitée par des Tibétains (minorité Zang), suivis des minorités Qiang et Hui et de la majorité Han. Une route principale traverse la réserve et la coupe en deux parties.

 

 

La réserve de Wolong, située à l'épicentre du séisme meurtrier du 12 mai 2008, a été sérieusement impactée. De vastes parties de la montagne se sont effondrées et des glissements de terrain ont détruit une majeure partie de la végétation. Cependant, les patrouilles organisées par les équipes de la réserve ont montré que bien que les habitats ont été endommagés suite au séisme, les pandas géants semblent vivre en harmonie avec les autres espèces.

 

Le 9 août 2011, Shi Xiaogang, un chercheur de la station de protection de Sanjiang (Sanjiang Protection Station), au cœur de la réserve naturelle de Wolong, a indiqué qu'un panda géant sauvage avait été photographié par un appareil photo à déclenchement infra-rouge alors qu'il marquait son territoire contre un gros arbre (marquage odorant, griffures sur l'écorce, frottement). Les photos ont été prises le 10 mai 2011, dans le secteur du lac de Dujuan (Dujuan Haizi, "Haizi" signifiant lac en dialecte local) dans la partie sud-est de la réserve (municipalité de Sanjiang), au plein cœur de la saison de la reproduction qui a généralement lieu en avril/mai. Les chercheurs ont également trouvé 162 marques odorantes dans le secteur entre mars et août 2011 lors d'une étude sur les marquages odorants des pandas sur les arbres.

 


Le grand panda sauvage photographié le 10 mai dans le secteur de Sanjiang de la réserve de Wolong

 

Fait remarquable, un jeune panda a été aperçu et photographié en juillet 2012 (le 11 ou le 16 ?) par l'équipe qui effectuait le quatrième recensement national des pandas géants, à une altitude de 3 000 mètres. Né l'année précédente, en 2011, son corps mesurait environ 50 centimètres de longueur et il pesait environ 10 kilos.

 


Le jeune panda vu en juillet 2012 par les équipes scientifiques qui effectuent le recensement

 

Pour en savoir plus :

        > Photos de pandas sauvages marquant leur territoire dans la réserve naturelle de Wolong (30 avril 2017)

        > Une première : Cao Cao a été temporairement relâchée dans le milieu naturel où elle s'est accouplée avec un mâle sauvage (28 avril 2017)

        > Un panda sauvage pris au piège dans un lac de barrage dans la réserve naturelle de Wolong a été secouru puis relâché (4 novembre 2016)

        > Deux pandas sauvages filmés interagissant ensemble dans la réserve naturelle de Wolong (11 novembre 2015)

        > Le panda sauvage secouru le 17 mars dernier a été relâché dans la réserve naturelle de Wolong (29 avril 2015)

        > Deux pandas sauvages récemment secourus dans les comtés de Wenchuan et Qingchuan, dans la province du Sichuan (25 avril 2015)

        > 9 avril 2013 : Un panda sauvage a été secouru à proximité de la réserve naturelle de Wolong

        > 10 décembre 2012 : Deux premiers chiffres relatifs au 4ème recensement national des grands pandas sauvages

        > 15 août 2011 : Capture photographique d'un grand panda sauvage dans le secteur de Sanjiang de la réserve naturelle de Wolong

        > 6 juillet 2011 : La réserve naturelle de Wolong frappée par des pluies diluviennes qui entravent les travaux de reconstruction post-séisme et qui ont entraînées la mort d'un panda sauvage

        > 26 octobre 2008 : Un panda sauvage de Wolong secouru, le premier depuis le séisme du 12 mai dernier

        > 12 mai 2009 : Un an après le séisme, un premier bilan pour les pandas sauvages et leur habitat