Vous accédez dorénavant à ce site via l'adresse www.panda.fr - Mettez à jour vos favoris, merci de votre fidélité - Jérôme

Visites de zoos et compte-rendus

 

 

Notre tour du monde à l'occasion du projet Chengdu Pambassador s'est arrêté le mardi 17 septembre 2013 au zoo d'Edimbourg, en Ecosse.

 


Entrée du zoo d'Edimbourg - 17 septembre 2013 - © Jérôme POUILLE

 

A cette occasion, un événement a été spécialement organisé au sein du zoo par le zoo lui-même avec l'appui de l'agence de presse chinoise Xinhua ainsi que de la base de recherches de Chengdu sur l'élevage du panda géant (Chengdu Research Base of Giant Panda Breeding). Des étudiants de l'Institut Confucius d'Edimbourg, ainsi que des visiteurs membres du zoo, ont pu venir assister à un échange sur les pandas géants, sous forme de questions / réponses et d'interaction avec la salle.

Etaient présents pour introduire l'évènement Iain Valentine, chef du projet panda au zoo d'Edimbourg, Wan Degang, du consulat chinois à Edimbourg, et Qu Jing, de la base de Chengdu.

 


Exercice d'éducation à la conservation, au zoo d'Edimbourg - 17 septembre 2013 - © Jérôme POUILLE

 

Tang Chunxiang, un expert du  Centre chinois de recherches et de conservation sur le panda géant (China Conservation and Research Center for the Giant Panda) qui assiste les soigneurs locaux à cette période cruciale où la femelle Tian Tian est susceptible de donner naissance, a également assisté à l'évènement. Tang Chunxiang a notamment assisté le zoo d'Edimbourg au printemps dernier pour inséminer la femelle panda, était présent il y a une dizaine de jours au meeting organisé à Edimbourg sur l'élevage en captivité des pandas, et reste actuellement à Edimbourg pour suivre la fin de grossesse de la femelle.

Les échanges avec les personnes présentes ont été riches et intéressants. Des discussions ont notamment été engagées autour des menaces qui pèsent sur le panda géant et son habitat, et plus largement sur les autres espèces animales qui habitent ce même écosystème unique.

J'avais visité le zoo d'Edimbourg les 13 et 15 octobre 2012 à l'occasion des demi-finales Chengdu Pambassador et j'avais dressé un compte-rendu complet sur le transfert des deux pandas en Ecosse, leurs installations et leur alimentation (lire mon rapport de visite des 13 et 15 octobre 2012). Le présent rapport s'inscrit donc dans la continuité du précédent, et il convient donc de se référer au premier pour tous les éléments généraux de présentation du zoo, des pandas et de leurs installations.

 


LIRE MON PRECEDENT RAPPORT POUR OBTENIR DAVANTAGE D'INFORMATIONS SUR LE ZOO D'EDIMBOURG

 


Entrée dans le secteur des pandas via ce porche de style chinois - 17 septembre 2013 - © Jérôme POUILLE

 

L'actualité des pandas à Edimbourg est en lien avec la saison des naissances. En effet, Tian Tian a été inséminée le 21 avril dernier (2013) à la suite d'un échec d'accouplement naturel avec son partenaire le mâle Yang Guang. Fait notable, de la semence de deux mâles différents a été utilisée pour pratiquer cette insémination : celle de Yang Guang logiquement, mais également celle de Bao Bao, le mâle du zoo de Berlin mort le 22 août 2012 (lire l'article). Le zoo de Berlin avait conservé de la semence qu'il avait prélevé plusieurs années plus tôt et cette semence a été utilisée cette année pour inséminer Yang Guang. La valeur génétique du mâle Bao Bao est importante puisqu'il était né dans le milieu naturel.

Actuellement, les niveaux hormonaux de Tian Tian montrent que sa gestation - ou pseudo-gestation - n'est pas encore arrivée à son terme. Une naissance peut donc encore se produire dans les tout prochains jours.

A noter que le mâle Yang Guang a un comportement surprenant depuis que Tian Tian est susceptible de mettre-bas. En effet, il a accès la nuit à son enclos extérieur et ce dernier étant à proximité immédiate de celui de la femelle Tian Tian, il est extrêmement actif durant toute la nuit sans doute car il sent certaines odeurs que la femelle a déposé dans la journée. Il mange énormement, parcourt davantage son enclos et escalade plate-formes et arbres. Ce comportement d'activité inhabituelle a été rarement observé en captivité à cette période de l'année, ce comportement correspondant plus à celui observé durant la saison des amours (au printemps) qu'à la saison des naissances. Son activité nocturne intense oblige le zoo à isoler Yang Guang dans son enclos intérieur non accessible des visiteurs la journée pour qu'il puisse reprendre des forces et se reposer.

 


L'enclos extérieur de Tian Tian, de taille relativement restreinte mais à l'aspect naturel - 17 septembre 2013 - © Jérôme POUILLE
Lire mon rapport des 13 et 15 octobre 2012 pour en savoir davantage sur les installations des pandas au zoo d'Edimbourg

 

Tian Tian avait libre accès à son enclos extérieur le 17 septembre et a fait quelques apparitions pour le plaisir des visiteurs
17 septembre 2013 - © Jérôme POUILLE

 


En octobre 2012, le zoo d'Edimbourg a inauguré une plantation de bambous à vocation pédagogique. Elle se trouve à proximité immédiate
des enclos des pandas et les visiteurs peuvent y entrer juste après avoir quitté l'enclos extérieur du mâle. Cette plantation comporte 250 pieds
de bambous de 5 espèces différentes, toutes consommées par les pandas. La plantation de bambous à but éducatif explique l'histoire du
bambou, ses usages, comment il pousse, les différentes espèces, le tout grâce à des panneaux d'information.
17 septembre 2013 - © Jérôme POUILLE