Vous accédez dorénavant à ce site via l'adresse www.panda.fr - Mettez à jour vos favoris, merci de votre fidélité - Jérôme

Visites de zoos et comptes-rendus

 

 

Le parc zoologique national, connu sous son nom américain National zoological park se situe dans la capitale américaine, Washington DC. Ce parc zoologique, fondé en 1889, est public et gratuit et présente environ 2000 animaux de 400 espèces différentes. Il est géré par l'institution Smithsonian, qui gère également les musées de la ville, et accueille environ 2 millions de visiteurs par an.

 


Entrée principale du parc zoologique national de Washington - 6 septembre 2013 - © Jérôme POUILLE

 

Accompagné de ma co-gagnante Melissa, j'ai visité ce zoo les vendredi 6 et dimanche 8 septembre 2013 dans le cadre de notre tour du monde Chengdu Pambassador. Nous avons eu la chance de pouvoir échanger avec Marty Dearie, un soigneur des pandas, le dimanche.

C'est avec grand plaisir également que nos quelques jours à Washington nous ont permis de revoir notre amie Charlene Johnson, ainsi que de rencontrer plusieurs membres du groupe Pandas Unlimited, dont Karen Wille, Daniel Reidel, Christie Harper, Sharon Kay, Jeri Brechner, Maija Lelis et Cyndi Anderson. Merci pour leur sympathie qui a agrémenté notre séjour à Washington et notre visite au zoo.

 


Une sculpture d'un panda, par Eric Berg, a été installée en 2006 en mémoire de Kenneth Paul Gorelick, médecin et poète
6 septembre 2013 - © Jérôme POUILLE

 

Notre étape à Washington a également été marquée par une animation dans le parc National Mall, à proximité du Washington Monument, et en face de la Maison Blanche. Autour d'une exposition photo installée dans ce parc par l'agence de presse Xinhua, Mélissa et moi-même avons mené un jeu de questions/réponses autour du panda géant avec plusieurs promeneurs intéressés par l'animation. Messieurs Pu Anning et Miao Yuheng, de la base de recherches de Chengdu sur l'élevage du panda géant (Chengdu Research Base of Giant Panda Breeding) ont quant à eux présenté le rôle de la base où nous avons travaillé plusieurs semaines avant notre tour du monde.

De nombreux médias ont répondu présent à l'invitation, et nous avons pu partager nos connaissances avec les adultes et les enfants qui sont venus à notre rencontre, et les sensibiliser aux menaces qui pèsent sur l'espèce.

 


Notre amie Charlene Johnson a participé à l'animation organisée dans le parc National Mall - 7 septembre 2013 - © Charlene JOHNSON

 

De nombreuses questions ont été posées par les personnes qui se sont arrêtées plus ou moins longtemps près du stand
7 septembre 2013 - © Charlene JOHNSON

 


Interview au cœur de Washington - 7 septembre 2013 - © Melissa KATZ

 

Une exposition photo accompagnait notre intervention auprès des citoyens américains - 7 septembre 2013 - © CRI

 

Les citoyens de Washington sont en majorité très intéressés par la vie des deux pensionnaires noirs et blancs qui sont hébergés dans leur zoo, et ont montré leur intérêt d'en savoir plus.

 

Pour en savoir plus : L'article de presse publié le 8 septembre par l'agence XinhuaPanda ambassadors visit Washington D.C.

 

Retour au parc zoologique national, un acteur majeur dans l'hébergement en captivité du panda géant.

 


Plan du zoo de Washington, les installations des pandas sont cerclées de rouge - © NZP modifié par Jérôme POUILLE

 

Le zoo national de Washington a un très riche historique en matière d'hébergement de pandas. Ce zoo a été le troisième pays, après la Russie et la Corée du Nord, a recevoir des pandas comme cadeaux diplomatiques.

Un couple de pandas a été offert en pleine guerre froide au président Nixon suite à sa visite en Chine. Les deux pandas, le mâle Hsing Hsing et la femelle Ling Ling, sont arrivés à Washington le 16 avril 1972. A la cérémonie d’arrivée était présente la première dame Pat Nixon.

La femelle Ling Ling avait été capturée en septembre 1971 dans le comté de Baoxing (province du Sichuan), à l'âge d'environ un an.

Le mâle Hsing Hsing avait été capturé dans le milieu naturel le 20 janvier 1972, dans le comté de Baoxing également. Il était né l'été précédent et n'était donc âgé que de quelques mois à sa capture.

Le premier jour de l'exposition de la paire de pandas, 20 000 personnes sont venues la voir.

 


Hsing Hsing, au zoo de Washington - © NZP

 


Ling Ling, au zoo de Washington

 

Le couple star du zoo de Washington, le mâle Hsing Hsing et la femelle Ling Ling - © NZP

 

Le 6 mars 1981, Chia Chia, un mâle du zoo de Londres, a été transféré à Washington pour s'accoupler avec Ling Ling. Mais les deux n'étaient pas compatibles et ne se sont pas reproduits si bien que Chia Chia est reparti à Londres le 10 juillet de la même année. En 1983, de la semence de Chia Chia sera envoyée à Washington pour inséminer Ling Ling.

 


Le mâle Chia Chia de Londres a passé 4 mois à Washington dans l'espoir d'un accouplement avec Ling Ling

 

Entre 1983 et 1989, Ling Ling va donner naissance à 5 petits mais aucun d'entre eux ne va vivre plus de 5 jours :

  - un mâle le 21 juillet 1983 qui va mourir 3 heures plus tard d'une infection respiratoire (pneumonie). Ling Ling s'était accouplée naturellement avec Hsing Hsing et avait été inséminée avec de la semence de Chia Chia, mais une analyse ADN avait confirmé que Hsing Hsing était le père.

  - un mâle mort-né le 5 août 1984,

  - des jumeaux, une femelle et un mâle, le 23 juin 1987. L'aînée va mourir 3 jours plus tard d'une infection (staphylocoque) et le plus jeune presque immédiatement après la naissance.

  - à un mâle le 1er septembre 1989 qui va mourir deux jours plus tard d'une infection. A noter que Ling Ling avait avorté le 10 août précédent d'un fœtus non développé.

Hsing Hsing était le père des 5 petits.

 

En 1991, la semence de Hsing Hsing a été envoyée au zoo d'Ueno, à Tokyo (Japon) et au zoo de Chapultepec, à Mexico (Mexique) en 1992, 1993 et 1995, pour inséminer leurs femelles respectives. Mais Hsing Hsing n'aura pas d'autre descendance que les 5 petits nés à Washington.

La femelle Ling Ling va mourir d'un arrêt cardiaque au zoo de Washington le 30 décembre 1992 à l'âge de 22 ans, et le mâle Hsing Hsing a été euthanasié le 28 novembre 1999 à l'âge de 28 ans, souffrant d'une maladie aux reins.

Entre 1998 et 2000, les scientifiques du zoo national de Washington vont participer à l'enquête biomédicale de 61 pandas captifs en Chine. En 1999, les scientifiques du zoo de Washington, aidés de scientifiques d'autres zoos, vont former 49 vétérinaires de 27 institutions chinoises sur les thèmes des pathologies, de la nutrition et de la médecine vétérinaire.

 

Indiscutablement, le parc zoologique national de Washington a toujours été un partenaire de la Chine tout particulièrement pour l'élevage du panda en captivité.

Cette collaboration sans faille va permettre au zoo de Washington d'accueillir une nouvelle paire de pandas pour remplacer Hsing Hsing et Ling Ling. Un accord a alors été signé entre le zoo et l'Association chinoise pour la conservation de la vie sauvage (China Wildlife Conservation Association - CWCA) scellant un prêt pour une durée de dix ans au tarif annuel de 1 million de dollars.

Le service fédéral de la vie sauvage (US Fish and Wildlife Service) a délivré un permis d'importation en date du 21 novembre 2000 et deux jeunes pandas, la femelle Mei Xiang et le mâle Tian Tian, ont rejoint Washington le mercredi 6 décembre 2000 par vol spécial affrété par FedEx.

 


Arrivée de Tian Tian et Mei Xiang à l'aéroport international de Washington - Dulles, en Virginie, le 6 décembre 2000 - © NZP

 

Tian Tian était âgé d'un peu plus de trois ans à son arrivée aux Etats-Unis. Il est né le 27 août 1997 au centre de Wolong en Chine, détruit en mai 2008 par le séisme puissant dans le comté de Wenchuan. Mei Xiang, la femelle, est née le 22 juillet 1998 également au centre de Wolong et était âgée d'un peu plus de deux ans à son arrivée sur le sol américain. Les deux pandas n'étaient donc pas sexuellement matures.

 


La femelle Mei Xiang, le lendemain de son arrivée à Washington - 7 décembre 2000 - © NZP

 


Le mâle Tian Tian, le lendemain de son arrivée à Washington - 7 décembre 2000 - © NZP

 

Tian Tian et Mei Xiang ont été présentés au public le 10 janvier 2001, après un gros mois de quarantaine. 1,1 millions de visiteurs sont venus les voir la première année.

Dès 2003, alors que Mei Xiang et Tian Tian étaient âgés respectivement de 4,5 et 5,5 ans, les deux pandas ont montré en avril des signes physiques et comportementaux indiquant qu'ils étaient entrés dans la période reproductive. Le 4 avril, Tian Tian a essayé à plusieurs reprises de s'accoupler avec Mei Xiang (lire l'article) mais malheureusement sans succès puisque les scientifiques du zoo annonçait au mois d'août 2003 que Mei Xiang n'était finalement pas enceinte (lire l'article).

 


Tentative d'accouplement le 4 avril 2003, qui se révélera être un échec - © NZP

 

Le 2 mai 2004, Mei Xiang sera inséminée avec de la semence gelée de Tian Tian, après l'échec d'un accouplement naturel le même jour. Malheureusement, Mei Xiang a connu une pseudo-gestation, sans bébé à la clef. La pseudo-gestation est un processus durant lequel la femelle exprime des changements comportementaux, physiologiques et hormonaux similaires à ceux d'une grossesse véritable mais en réalité sans conception.

En mars 2005, Mei Xiang a été à nouveau inséminée, avec de la semence de Tian Tian, et elle a donné naissance le 9 juillet à un bébé (lire l'article). Mère pour la première fois, Mei Xiang s'est cependant occupée sans faille de sa progéniture (lire l'article). Le premier examen vétérinaire a montré le 2 août que le petit était un mâle (lire l'article). Il recevra le nom Tai Shan ("montagne paisible") pour ses 100 jours (lire l'article) à la suite d'un vote organisé sur internet (lire l'article). Dès sa naissance, les moindres faits et gestes du jeune panda ont suscité l'intérêt de nombreux américains, mais aussi de passionnés dans le monde entier. Les grandes étapes de la croissance de Tai Shan ont donné lieu à des communiqués de presse. Le petit, qui fera ses premiers pas le 12 octobre 2005 (lire l'article), a été présenté à la presse le 29 novembre 2005 (lire l'article). L'engouement suscité par Tai Shan s'est même traduit par une prolongation de son séjour à Washington. En effet, le contrat de location de Mei Xiang et Tian Tian prévoyait que les jeunes pandas nés à Washington repartiraient en Chine à l'âge de deux ans. Cependant, sur demande expresse de Washington, le séjour de Tai Shan a été prolongé de deux ans supplémentaires en avril 2007 (lire l'article). Tai Shan a alors quitté les Etats-Unis le 4 février 2010 à bord d'un Boeing 777 du groupe américain de messagerie FedEx, et il est arrivé à la base de Ya'an Bifengxia, dans la province du Sichuan, le lendemain vers 21 heures (lire l'article).

 


Mei Xiang et son petit (Tai Shan), le lendemain de la naissance, soit le 10 juillet 2005 - © NZP

 


Premier examen vétérinaire pour Tai Shan, le 2 août 2005 - © NZP

 

Galerie photo : les 6 premiers mois de Tai Shan
CLIQUEZ POUR OUVRIR L'IMAGE

 

En 2007, soit deux ans après la naissance de Tai Shan, Mei Xiang séparée de son jeune est entrée en chaleur au printemps. Début avril, elle a été inséminée avec du sperme d'un autre mâle, mais elle connaîtra une pseudo-gestation sans naissance.

En 2008, après l'échec d'une tentative d'accouplement naturel le 18 mars, elle a été inséminée avec de la semence fraîche de Tian Tian le lendemain (lire l'article). Mais le 13 août de la même année, les scientifiques du zoo confirmaient que Mei Xiang ne donnerait pas naissance, car elle avait connu soit une pseudo-gestation, soit la perte de son éventuel fœtus.

En 2009, les comportements de la saison des amours ont commencé très tôt chez les deux pandas, dès le 9 janvier. Toute la journée du jeudi 15 janvier, Mei Xiang et Tian Tian ont essayé de s'accoupler. Le personnel du zoo a observé avec beaucoup d'attention les activités des deux pandas mais ont jugé que l'accouplement n'avait pas eu lieu. Les vétérinaires ont alors procédé à deux inséminations artificielles à partir du samedi 17. Les deux pandas ont été anesthésiés ce qui a permis aux scientifiques du zoo de collecter du sperme chez Tian Tian pour l'insérer directement dans l'utérus de Mei Xiang (lire l'article). De l'ancienne semence congelée de Tian Tian a été utilisée en parallèle de la semence fraîche. Malheureusement Mei Xiang va connaître une nouvelle fois une pseudo-gestation (lire l'article).

 


Nouvelle tentative d'accouplement naturel infructueuse, le 15 janvier 2009 - © NZP

 

En 2010, Mei Xiang est de nouveau entrée en chaleur prématurément, dès janvier. Le 8 janvier, les deux pandas ont essayé de s'accoupler, mais toujours sans succès. S'en est suivie une insémination artificielle avec de la semence fraîche de Tian Tian (lire l'article).

En 2011, pour la troisième année consécutive, la saison des amours a eu lieu précocement au zoo de Washington. En effet, Mei Xiang et Tian Tian ont tenté de s'accoupler le 29 janvier (lire l'article). L'équipe vétérinaire et scientifique ayant conclut à l'échec de la tentative d'accouplement naturel des deux pandas, Tang Chunxiang, le chef vétérinaire du Centre chinois de recherches et de conservation sur le panda géant spécialement venu à Washington, a inséminé à deux reprises la femelle Mei Xiang, assisté par le reste de l'équipe américaine, les 29 et 30 janvier. La semence utilisée était celle de Tian Tian, récoltée et congelée en 2005. Une nouvelle fois, Mei Xiang ne donnera pas naissance.

En 2012, Mei Xiang est entrée en chaleur à une époque normale pour l'espèce, au printemps. Après l'échec d'un accouplement naturel, elle a été inséminée à deux reprises les 29 et 30 avril avec de la semence congelée de Tian Tian, grâce à l'assistance de Li Desheng, du Centre chinois de recherches et de conservation du panda géant. Alors âgée de 14 ans, Mei Xiang a donné naissance à un petit le 16 septembre 2012 (lire l'article). Malheureusement, le petit est décédé le 23 septembre, à peine âgé d'une semaine (lire l'article), d'un sous-développement de ses poumons ayant engendré une insuffisance en oxygène et une nécrose du foie.

 


Mei Xiang et sa progéniture, dont on aperçoit une patte et la queue, juste en dessous du museau de sa mère - 17 septembre 2012 - © NZP

 

En 2013, les scientifiques ont détecté une augmentation des œstrogènes urinaires chez la femelle dès le 26 mars et après l'échec d'un accouplement naturel dans la nuit du 29 au 30 mars, une équipe de vétérinaires et de scientifiques du zoo, assistée de Tang Chunxiang, a procédé à deux inséminations artificielles le 30 mars. Lors de la première insémination, à la fois de la semence fraîche de Tian Tian et de la semence congelée du même mâle collectée en 2003 ont été déposées ; et lors de la seconde insémination deux semences ont également été utilisées : celle de Tian Tian de 2003 et de la semence congelée du mâle du zoo de San Diego, Gao Gao.

Le 23 août 2013 à 17h32, Mei Xiang a donné naissance à un petit. Sous surveillance continue depuis le 7 août, elle a expulsé le liquide amniotique le 23 août à 15h36. La dernière échographie pratiquée le 5 août n'avait pas permis de visualiser de fœtus. Le lendemain de la première mise-bas, soit le 24 août, Mei Xiang a donné naissance à son second petit, à 19h28, mais ce dernier était mort-né et non complètement formé.

Les équipes du zoo ont examiné le bébé pour la première fois le 25 août, assisté de Li Guo, un soigneur de la base de Bifengxia spécialement venu à Washington pour assister le personnel local pour la naissance et les débuts du jeune panda.

Depuis, une analyse génétique de paternité a confirmé qu'il s'agissait d'une femelle dont le père est Tian Tian, le mâle du zoo de Washington. La même analyse pratiquée sur le second petit mort-né a également confirmé que Tian Tian était son père et qu'il s'agissait aussi d'une femelle.

 


Insémination artificielle de Mei Xiang sous le patronage de Tang Chunxiang, le 30 mars 2013 - © NZP

 


Mei Xiang vient de mettre au monde un petit, le 23 août à 17h32 - © NZP

 


Premier examen médical pour la petite femelle, le 25 août 2013 - © NZP

 


Le 26 septembre 2013, la petite pesait 1,395 kilos - © NZP

 

L'accord initial de prêt des deux pandas prévoyait un séjour de dix ans pour Mei Xiang et Tian Tian. Cependant, Dennis Kelly, le directeur du zoo de Washington et Zang Chunlin, le secrétaire général de l'Association chinoise de conservation de la vie sauvage (China Wildlife Conservation Association) ont signé le 20 janvier 2011 un nouvel accord de coopération pour l'élevage du panda géant et la recherche scientifique sur l'espèce qui étend l'accord initial, signé en 2000 pour une durée de 10 ans, de 5 années supplémentaires (lire l'article). Le nouvel accord, effectif immédiatement et jusqu'au 5 décembre 2015, stipule que le zoo conduira des recherches dans les domaines de la reproduction et du comportement du jeune. Les deux premières années de l'accord incluent une coopération entre les experts du Centre chinois de recherches et de conservation sur le panda géant et ceux de l'Institut de biologie de la conservation du Smithsonian (Smithsonian Conservation Biology Institute) pour superviser la reproduction de Mei Xiang et Tian Tian. C'est dans ce cadre qu'un expert chinois s'est rendu à Washington en 2011, 2012 et 2013 pour superviser les inséminations artificielles de la femelle. La prolongation de 5 ans du prêt s'est accompagnée d'une baisse du tarif de location, dorénavant à 500 000 dollars par an.

A l'occasion de ce renouvèlement, un programme scientifique a été établi entre l'Institut de biologie de la conservation du Smithsonian (Smithsonian Conservation Biology Institute) et l’Association chinoise de conservation de la vie sauvage (China Wildlife Conservation Association). Ce plan a plusieurs objectifs : examiner la création et l'impact de corridors pour relier les habitats fragmentés qui bénéficieront au panda géant et à d'autres espèces, y compris la promotion de la diversité génétique, examiner comment restaurer les habitats en particulier ceux où l'espèce semble se ré-installer, fournir des conseils sur la réintroduction de l'espèce, examiner les impacts potentiels des maladies transmissibles chez le panda et chez d'autres espèces incluant un rôle de conseil sur la mise en oeuvre de nouveaux programmes dans le futur centre de contrôle des maladies et infections (intégré au futur centre vétérinaire de Shiqiao à Qingchengshan, municipalité de Dujiangyan - lire l'article) , poursuivre la recherche sur la reproduction et la gestion du panda géant.

 


Entrée dans le secteur des pandas - 6 septembre 2013 - © Jérôme POUILLE

 

Les installations des pandas au zoo de Washington se composent de trois grands enclos extérieurs, à l'aspect naturel et au design travaillé pour imiter le milieu naturel du panda. Très verts, diversifiés, plantés d'arbres et de végétaux, ornementés de grottes et de bassins, ils offrent diverses possibilités d'exploration aux pandas, d'intimité, d'enrichissement, et apparaissent comme très naturels pour les visiteurs. Certainement les plus beaux enclos extérieurs que j'ai pu voir hors de Chine, avec ceux de Beauval. Deux niveaux de circulation sont accessibles aux visiteurs, en bas et en surplomb, ce qui offre de nombreux angles d'observation, particulièrement intéressant au regard de l'aspect végétalisé des enclos qui pourrait limiter les possibilités d'observation.

 


Le premier enclos extérieur - 6 septembre 2013 - © Jérôme POUILLE

 

Le second enclos extérieur. Tian Tian l'a occupé une partie du dimanche matin et est souvent échangé entre cet enclos et le premier
alors que Mei Xiang reste uniquement à l'intérieur pour s'occuper de son petit - 
6 & 8 septembre 2013 - © Jérôme POUILLE

 


Le troisième enclos extérieur, qui était habituellement occupé par Tai Shan lorsqu'il était encore à Washington
6 septembre 2013 - © Jérôme POUILLE

 

Les deux jours de mes visites, seul le mâle Tian Tian était visible des visiteurs, la femelle Mei Xiang s'occupant de son nouveau-né dans un enclos intérieur spécialement aménagé en tanière. D'ailleurs, le bâtiment abritant les enclos intérieurs était fermé et je n'ai pu voir les installations intérieures.

 


L'accès au bâtiment abritant les enclos intérieurs n'est plus possible depuis la naissance d'un petit cet été
6 septembre 2013 - © Jérôme POUILLE

 

Le mâle Tian Tian - 8 septembre 2013 - © Jérôme POUILLE

 

Le secteur des pandas géants à Washington s'inscrit dans la zone "Asia trail" qui est un parcours où les visiteurs peuvent observer différentes espèces asiatiques. Les installations des pandas ont été nommées "David M. Rubenstein Family Giant Panda Habitat", du nom de la famille donatrice qui a financé la rénovation des enclos historiques. La conception des bâtiments est durable avec des toitures végétales pour réduire les eaux de ruissellement, un système d'eau chaude solaire, des matériaux de pavage en résine naturelle (au lieu d'un asphalte à base de pétrole)...

 

Enfin, il ne fait aucun doute, l'éducation à la conservation et l'information du public est au cœur des préoccupations du zoo national. Un espace est entièrement dédié à la sensibilisation des visiteurs à proximité des enclos extérieurs, où des panneaux d'information, des photos, des cartes, des objets, des portraits de villageois, de scientifiques, de gardes dans les réserves chinoises,... permettent aux visiteurs de se forger une opinion et d'appréhender la complexité de la conservation d'une espèce dans une stratégie gagnant-gagnant avec les communautés locales. Des animations vidéos posent des questions pertinentes aux visiteurs sur des choix à opérer en matière de protection de l'environnement et éclairent les possibilités offertes par le biais de différents points de vue exprimés au travers d'interview d'acteurs locaux.

La qualité des informations est indiscutable et l'exposition très travaillée et pointue.

 


Une exposition qui suscite l'intérêt des visiteurs par la richesse et la qualité des informations qu'elle apporte
6 septembre 2013 - © Jérôme POUILLE

 


Jeu de questions / réponses pour des apprentis scientifiques - 8 septembre 2013 - © Jérôme POUILLE

 

A noter qu'un autre espace d'information est disponible dans le bâtiment où les visiteurs ont accès aux enclos intérieurs ; une nouvelle fois cet espace étant clos les jours de mes visites suite à la naissance, je n'ai pu voir ce second volet de l'éducation à la conservation.

 

Quelques autres photos du mâle Tian Tian :

 

Le mâle Tian Tian, le 8 septembre 2013 - © Jérôme POUILLE

 

 


A l'intérieur du zoo national de Washington - 6 septembre 2013 - © Jérôme POUILLE