# A la une :    #MiniYuanZi       #Basi    #PandasBerlin    #PandaBook    #Naissances2017

 

J'ai visité le zoo de Chengdu le jeudi 19 mars 2015 après-midi. Ne pas le confondre avec la base de recherches de Chengdu sur l'élevage du panda géant (Chengdu Research Base of Giant Panda Breeding) ; il s'agit bien de deux sites différents.

Le zoo de Chengdu est le zoo général et traditionnel de la ville de Chengdu.

Le zoo de Chengdu s'était paré aux couleurs de la nouvelle année chinoise, année de la chèvre. L'entrée du zoo était surmontée d'un panneau en guise de célébration de cette nouvelle année.

 


Entrée du zoo de Chengdu - 19 mars 2015 - © Jérôme POUILLE

 


Bonne année de la chèvre ! - Après l'entrée du zoo de Chengdu - 19 mars 2015 - © Jérôme POUILLE

 

Juste après avoir franchi les portes du zoo et en empruntant l'allée principale, le visiteur tombe sur plusieurs panneaux d'informations sur la biodiversité et les menaces qui pèsent sur elle, en chinois bien sûr. Ces panneaux sont sponsorisés par les deux associations Conservation International et le WWF. Grande surprise, deux panneaux détaillent les résultats du nouveau recensement national des pandas géants et de leur habitat ; résultats annoncés officiellement le 28 février dernier. Rappelons que le zoo de Chengdu s'investit fortement dans l'éducation à la conservation et dans la sensibilisation des chinois aux menaces du trafic des espèces sauvages. En 2013, le zoo avait travaillé avec la base de Chengdu pour développer des panneaux d'informations spécifiques sur le trafic illégal des tigres, rhinocéros, éléphants, ours, requins et tortues.

 

Pour en savoir plus :

        > Avec la base de Chengdu, dites non au trafic des espèces animales et végétales et ne participez plus à cet horrible commerce (19 mai 2014)

        > La base de Chengdu a célébré la première journée mondiale de la vie sauvage en invitant des collégiens à s'engager contre le trafic illégal des espèces animales et végétales (26 mars 2014)

        > Exposition à la base et au zoo de Chengdu pour combattre le trafic illégal des espèces animales et végétales (14 février 2014)

        > Chengdu Pambassador : Activités des lundi 23 et mardi 24 juillet 2013

 

N'oubliez pas quelques règles simples :

  - ne pas acheter ou utiliser de produits médicinaux à base d'espèces animales, notamment à base de poudre d'ivoire, de cartilage de requin, de bile d'ours, de poudre d'os de tigre...,

  - ne pas acheter d'ivoire, y compris sous forme de bijoux ou statuettes, notamment lors de voyages,

  - bannir les produits cosmétiques à base d'animaux,

  - bannir les plats asiatiques à base d'ailerons de requin (notamment des soupes), de tortues, ou d'autres espèces animales sauvages,

  - ne pas participer aux activités lucratives qui font travailler des animaux sauvages comme les cirques, les promenades en éléphant en Asie (Thaïlande notamment),

  - ne jamais acheter de bois tropical ou dont la provenance n'est pas connue. Privilégier les bois avec le label FSC,

  - ne jamais oublier la cruauté barbare qui se cache derrière les produits issus d'espèces animales sauvages.

 

Deux panneaux informent les visiteurs des principaux résultats du 4ème recensement des pandas sauvages et de leur habitat
19 mars 2015 - © Jérôme POUILLE

 


Panneau de sensibilisation sur la biodiversité et la dépendance de l'homme à la nature - 19 mars 2015 - © Jérôme POUILLE

 

L'espace des pandas a été quelque peu modifié depuis mes visites de 2012 et 2013. En effet, l'enclos extérieur a été scindé en deux parties grâce à la pose d'une clôture électrifiée. Ainsi, deux pandas peuvent se trouver simultanément à l'extérieur. Par ailleurs, une trappe a été créée entre le grand enclos intérieur et celui extérieur.

 

Pour en savoir plus :

        > Mon compte-rendu de visite au zoo de Chengdu en mai 2013

        > Mon compte-rendu de visite au zoo de Chengdu des 3 et 12 novembre 2012

 


 
Schéma des installations des pandas géants au zoo de Chengdu. En rouge, la séparation ajoutée dans l'enclos extérieur - © Jérôme POUILLE

 

Photos des deux enclos extérieurs séparés par une clôture. Ya Ya occupait l'enclos de gauche, Ya Shuang celui de droite - 19 mars 2015 - © Jérôme POUILLE

 


Au premier plan l'enclos extérieur occupé par Ya Ya, au second plan celui occupé par Ya Shuang - 19 mars 2015 - © Jérôme POUILLE

 

Ce jeudi 19 mars 2015, trois pandas géants étaient exposés au zoo de Chengdu :

   - la femelle Qing Qing occupait le petit enclos intérieur,

   - la femelle Ya Ya - une fille de Qing Qing - occupait la partie gauche de l'enclos extérieur (petite moitié) et le petit enclos intérieur de gauche,

   - la femelle Ya Shuang - une fille de Ya Ya - occupait la partie droite de l'enclos extérieur (grande moitié) et le petit enclos intérieur de droite.

Ces trois pandas représentent trois générations.

 


Ya Ya (à gauche) et Ya Shuang (à droite), mère et fille - 19 mars 2015 - © Jérôme POUILLE

 

Qing Qing est une femelle âgée de presque 31 ans. Née le 9 septembre 1984 au zoo de Chengdu, elle y a vécu avant de séjourner une centaine de jours en 1988 au zoo d'Ikeda (Okayama, Japon), une centaine de jours la même année à Hahodate (Japon), et une centaine de jours toujours en 1988 au zoo de Shirahama (Wakayama, Japon) avant de revenir sur le sol chinois, à la base de recherches de Chengdu sur l'élevage du panda géant où elle a vécu de janvier 1989 à septembre 2005 date de son transfert au zoo de Wuhan (Chine). En juillet 2007, elle est retournée à la base de Chengdu avant d'être prêtée au zoo de Changsha de mars 2008 à septembre 2010 (à confirmer). En décembre 2012, elle a rejoint le zoo de Chengdu.

Qing Qing a eu 13 petits au cours de sa vie de mère : Xing Xing (mâle) le 4 octobre 1989 qui a passé entre autres quelques mois à Columbus (Powell, Etats-Unis), Jun Jun (mâle) et Ya Ya (femelle) le 24 août 1990 - Ya Ya étant elle-même mère de 13 petits, Ya Ya est hébergée actuellement également au zoo de Chengdu -, Li Li (femelle) et Jing Rong (femelle) le 3 septembre 1992 - Li Li ayant eu 9 petits -, Jian Jian (mâle) et Eryatou (femelle) le 19 septembre 1993 - Eryatou ayant eu 11 petits -, Xiao Yatou le 28 août 1995, Da Shuang (femelle) et Xiao Shuang (mâle) nés le 1er septembre 1997 - Da Shuang ayant eu 9 petits -, Liang Liang (mâle) le 18 août 2000, Qing He (femelle) le 24 septembre 2011 - ayant eu 3 petits -, Qing Zai (mâle) le 9 septembre 2003.

Parmi ces enfants, 8 sont encore en vie, Ya Ya, Li Li, Eryatou, Da Shuang, Xiao Shuang, Liang Liang, Qing He et Qing Zai.

Elle est grand-mère de nombreux pandas dont le mâle Yang Yang hébergé au zoo d'Atlanta et la femelle Ya Shuang hébergée au zoo de Chengdu, et arrière-grand-mère de nombreux pandas également dont Er Shun et Da Mao, le couple de pandas qui vit au zoo de Toronto (Canada).

 

 

Qing Qing - 19 mars 2015 - © Jérôme POUILLE

 

Ya Ya est une femelle née le 24 août 1990 à la base de Chengdu. Agée de presque 25 ans, elle a passé toute sa vie à la base de Chengdu avant d'être transférée en janvier 2013 au zoo de Chengdu.

Tout comme sa mère Qing Qing, également au zoo de Chengdu (voir ci-dessus), Ya Ya est une mère héroïque car elle a donné naissance à 13 petits mais s'est également occupée de nombreux petits d'autres pandas.

12 de ses enfants sont encore en vie : Yang Yang (le mâle du zoo d'Atlanta) né le 9 septembre 1997 (la portée était jumelle mais l'autre petit n'avait pas survécu), les femelles Yalaoda et Yalaoder nées le 9 septembre 1999, les mâles Ya Xiang et Ya Guang nés le 20 août 2001, les femelles Ya Shuang et Ya Xing nées le 28 août 2002, la femelle Fu Wa née le 6 septembre 2003, la femelle Jing Jing née le 30 août 2005, la femelle Ya Zi née le 19 août 2006, le mâle Ya Lin le 24 août 2008, et enfin la femelle Ya Yun née le 10 septembre 2010.

 


Ya Ya - 19 mars 2015 - © Jérôme POUILLE 

 

Ya Shuang, fille de Ya Ya et petite-fille de Qing Qing, est une femelle née le 28 août 2002 à la base de Chengdu. C'est la sœur jumelle de Ya Xing qui vit à la base de Chengdu. Elle n'a jamais été mère jusqu'alors.

 


Ya Shuang - 19 mars 2015 - © Jérôme POUILLE

 


Un rhinopithèque de Roxellane. Cette espèce de singe est une des multiples espèces qui partagent le territoire du panda géant dans le milieu naturel.
19 mars 2015 - © Jérôme POUILLE